Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Jeu 24 Sep - 8:36

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Jeu 24 Sep - 11:06


Ca fait longtemps que j'ai fait des tests à ce sujet et je suis d'accord avec leurs conclusions.
Qu'importe si ce sont des caises ou encore de meilleurs casques, le résultat de l'étude ne changera pas.

La qualité d'enregistrement est loin devant.
La qualité des HP vient en second.
La qualité de l'acoustique vient en troisième.
La qualité de l'équipement vient en dernier.
La résolution de la musique en tout dernier.

Quand tu écoutes les Patricia Barber HD et non HD, notes-tu une différence ?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 25 Sep - 8:58

Salut Pompon,

Si tu poses une bonne question, elle ne répond pas à celle du sujet.

Pour l'instant, dans l'état actuel de la technique et de la philosophie d'enregistrement, je conviens avec toi que ce n'est pas évident de percevoir des différences entre les formats.

Mais revenons à la question du titre, qu'est-ce qui nous échappe ?

Comment répondre à cette question avec certitude ? Je ne sais pas pour être honnête et qui peut affirmer que des différences il n'y en a pas. J'entend par affirmer, démontrer qu'il n'y a pas de différences.

Tiens une question, serais-tu prêt à convertir tes supers fichiers en FLAC ou AAC par exemple ? Si il n'y a pas de différence à l'écoute, pourquoi garder des fichiers volumineux qui encombrent le disque dur ?

Personnellement, bien que je vais dans ton sens à propos de l'écoute et des non différences, je ne suis pas prêt à faire la conversion. Il est tout à fait possible que je garde ces fichiers pour rien mais tout d'un coup que je me trompe. D'où ma question, qu'est-ce qui nous échappe ?

Je vous donne mon idée sur la question. Je souligne que je ne partirais pas à la guerre avec cette idée tant elle sort des sentiers battus.

En général, que reproche t'on au numérique par opposition à l'analogique ? Pas de vie pour le premier et la vie pour le second.

Avant le numérique, les preneurs de son ont cherché, par des trésors d'imagination, à réaliser des enregistrements silencieux pour ne pas ajouter des bruits aux moyens de reproduction du temps, TT, cassettes et rubans.

Avec le numérique, le silence est total, le hic est que, dans la vraie vie, le silence total n'existe pas. Les TT, cassettes et rubans ont un bruit de fond qui peut s'apparenter aux bruits de la vie. Je vous l'avais dit, c'est tordu ma patente.

____________________________________

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que il y a deux façons de comprendre et interpréter la relation du numérique avec la musique. Ou bien le numérique n'est tout simplement pas un bon support pour l'enregistrement de la musique et par conséquent sa reproduction ou bien le numérique est le support qu'il faut mais qu'il manque un ou plusieurs éléments qui amèneraient le numérique au rang de support parfait.

Mon idée n'est pas de ridiculiser l'analogique ou d'établir une forme de pugilat entre les deux formats, analogique et numérique mais si les pro de l'enregistrements ont été au bout des connaissances de l'analogique, sommes-nous certains que ces mêmes pro connaissent aussi bien le numérique ?

Perso, je crois que pour réaliser un bon enregistrement en numérique aujourd'hui, dans un but de fidélité, il y a des compréhensions sur la musique qui doivent être maîtrisées. Est-ce le cas ?

_____________________________________

Maintenant, comment se fait-il que techniquement, nous avons des formats au silence absolu, aux performances techniques formidables (capacités dynamiques, résolution etc) et que nous soyons encore à nous poser ce genre de questions ? Est-ce que ce sont les audiophiles qui ne comprennent pas ? Si ces derniers ont encore des choses à découvrir sur l'art de la reproduction, ils ne sont pas les seuls impliqués dans le processus quand même !

Le doute est omniprésent tant chez les pour que les contre, pro comme audiophiles et mélomanes.

_____________________________________

Maintenant certains seront tentés de me dire que l'important c'est seulement avoir du plaisir à l'écoute de sa chaine. J'espère sincèrement que vous aurez la décence de ne pas participer à cette possible discussion. Il y a toujours bin des limites, atteintes dans mon cas, à laisser croire que le seul plaisir audiophile se trouve dans l'écoute de la musique.

À tous ceux là, que faites-vous sur les fora audiophiles ? Je vous le demande ?

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 25 Sep - 9:57

Je vous écrit ce deuxième texte sur le même thème et volontairement je l'ai séparé.

J'ai posé cette autre question : Est-ce que ce sont les audiophiles qui ne comprennent pas ?

Pourquoi je pose cette question ?  Parce qu'il y a un élément que je constate de plus en plus, notre chaine audio est sujette à des changements d'écoute plus ou moins importants selon les modifications, ajouts ou autres transformations, que nous apportons à notre chaine audio.

Vous allez me dire que vous êtes au courant de cette affirmation depuis longtemps, bien d'accord mais ce qui m'a sauté à l'oreille, c'est la corrélation entre ces changements, souvent qualifiés d'améliorations de l'écoute, alors que l'enregistrement ne change pas lui.  Nos chaines audio ne dévoilent pas tout du premier coup finalement ?

Strictement du point de vue de la reproduction fidèle de la musique, se pourrait-il que les enregistrements soient, au contraire de ce que j'ai avancé plus tôt, pas si mal ?

Hier j'ai réalisé une modification à ma chaine audio.  J'ai, sous les pointes de mes baffles plans, percé le faux plancher en bois pour placer des briques rondes, qui elles, sont désormais déposées sur le plancher en ciment de la maison.  Il n'y a plus cet effet trampoline de la pointe entre deux solives.  Ces briques rondes ne paraissent quasiment pas alors qu'elles sont de la même épaisseur ou presque que la somme des solives et veneer composant le faux plancher.  C'est idéal.

À l'écoute c'est comme si j'avais changé les cordes de ma guitare.  Les attaques sont franches alors qu'avant l'opération, les cordes avaient de l'âge.  Si vous ne voyez pas ce que je dis, vous avez certainement un ami musicien, il confirmera la justesse de l'image.

Je ne vous écris pas cette anecdote pour le fun car il y a une corrélation avec le thème de cette discussion.  

Convenons que ma chaine n'a pas inventé, suite à cette modification, une meilleure attaque des notes faites par les instruments de musique.  Cette précision là est sur les enregistrements mais ma chaine audio, dans l'état dans laquelle je l'ai placée et mise au point, n'était pas en mesure de reproduire fidèlement ces attaques.

Quelles surprises ma chaine audio me réserve t'elle encore ?

Je crois encore que l'enregistrement est la pierre d'assise de tous les audiophiles mais que la chaine audio recèle des secrets de reproduction souvent insoupçonnés, comme la surprise créée chez moi par cette modification, dans les faits, mineure tant par la somme de travail que les coûts en argent mais à l'écoute, je ne reviendrais pas en arrière tant les différences sont positives.

Je ne vous apprend rien tout comme pour moi d'ailleurs de ces petites modifications qui transfigurent l'écoute mais l'élément nouveau pour moi, c'est la prise de conscience que si j'améliore l'écoute, je n'améliore pas l'enregistrement.  Tout à reproduire est là sur l'enregistrement, à moi d'en tirer la substance.  C'est le travail de l'audiophile,  le pro de l'enregistrement se doit de se rapprocher de la réalité, c'est son travail.

Je me demande, alors que mes meilleures écoutes à vie ont été réalisé sur des chaines très haute efficacité, si le WAV est suffisant car J'ai eu le vif sentiment à l'écoute de ces chaines de côtoyer de près la Musique avec un grand M.  J'ai été transporter littéralement dans la salle où a été enregistré la musique écoutée.  

Alors je repose la question du titre, qu'est-ce qui nous échappe à l'écoute de ces supers fichiers ?  Si on entend pas de différence, ça donne quoi ?  Ne me dites pas qu'il faille une chaine à plus de 50000$ pour goûter la substantielle moelle de ces supers fichiers, cela ne confirmera que l'audio n'est pas pour tout le monde alors !

Je dirais que si les pro de l'enregistrements tiennent à commercialiser et populariser les supers fichiers, va falloir en donner beaucoup plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 25 Sep - 13:20

Ton WAV est ton négatif. Tu peux te faire un développement AAC pour l'écoute.
Par contre, tu utilises du DSP ou les algo ont été concus en fonction d'un négatif. Si tu emploies une musique filtrée et applique par dessus ton DSP, ca sera moins efficace nécessairement.

Je ne peux pas commenter vinyl puisque j'en ai pas souvent entendu.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 25 Sep - 13:55

Est-ce que tu réponds à ces questions : Tiens une question, serais-tu prêt à convertir tes supers fichiers en FLAC ou AAC par exemple ? Si il n'y a pas de différence à l'écoute, pourquoi garder des fichiers volumineux qui encombrent le disque dur ?

Si non, à quelle question réponds-tu ?

Ça serait une sacrée bonne idée que tu te familiarise avec le vinyl. Je suis certain que dans ton entourage, il y aura quelques bénévole pour te faire découvrir les vertus du vinyl.

Si tu ne connais pas trop le vinyl, ce que j'ai écrit ce matin doit te paraître complètement surréaliste, LOL.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 25 Sep - 18:11

Comme dit précédemment, j'applique du filtrage numérique donc il est nécessaire de marcher avec le fichier original qui contient toute l'information.

J'entends les différences sur des passages et à certain moment. Puisque ce n'est pas répétable, il devient presqu'impossible d'en faire la preuve.

Je n'ai pas acheté beaucoup d'albums en HD.

Pour la place sur disque, ca tient tout sur mon disque de 3To.
Je compresse en flac ce qui me fait sauver de l'espace.
j-river va (avant même de jouer) prendre le flac, le convertir totalement en wav, va le mettre en mémoire au complet et ca sera cette copie qui sera convertir en flux numérique envoyé au DAC et non pas une convertion à la volé du flac.

L'auteur de j-river trouve cela complètement inutile mais il a eu des pressions pour le faire pour les gens qui sont toujours inquiets et ont lu à quelque part que certains pouvaient (è leur dire) entendre la différence entre wav et flac.

Avec cela, cette histoire est résolue.

Je n'ai pas un système qui accepte du phono. J'ai un ami qui a du vinyl mais son système est pas au niveau du miens à mon point de vue. Il y a cependant des enregistrement vinyl qui sonnent largement mieux que les CD issus d'un tout autre master et travail de studio.

J'ai des numérisations de vinyl mais encore ici, quelle table ? quelle interface de numérisation ?

En bout de ligne, c'est comme comparer 2 masters différents. Les vinyl ont toujours de la compression, donc oui, on entend mieux les détails puisqu'ils doivent être au dessus du bruit de fond de la table. Les écarts de dynamiques sont moins grands puisqu'il y a une limite physique au vinyl.

Si ca serait mieux, ca ne le serait pas éternellement à cause de l'usure.

Avec les fichiers HD, tu viens de multiplier les informations et la résolution. Le DSD est ce qui se rapproche le plus du signal original.
Techniquement la manière de jouer le numérique pourrait encore avoir de l'avancement.

Si je fais jouer mon DSD en DSD ou en PCM à la volé, le rendu n'est pas pareil et même chose quand je prends du PCM et je le converti en DSD.

En DSD, c'est moins ciselé mais plus "coulant".

L'horloge de DSD(5mhz) vs PCM (28 mhz) est beaucoup plus lente. L'horloge fait peut être moins de jitter en DSD puisque la clock fonctionne en mode ralentit ?

Ou bien les différences sont simplement les techniques de filtrages différentes (c'est plus ce que je crois).

J'ai essayé HQPlayer et on peut appliquer plusieurs algorythmes de filtrage. Ca donne des variantes intéressantes au playback. Tu peux avoir plus doux, plus cicelé, plus dynamique, plus aérien ...
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 25 Sep - 18:40

Pompon,

Je comprend ce que tu écris mais ce n'est pas le sens que j'aimerais donner à la discussion.

Tu as écrit,

Code:
Quand tu écoutes les Patricia Barber HD et non HD, notes-tu une différence ?

J'ai répondu pas vraiment ! J'ai développé mon argumentaire et posé cette question,

Code:
Maintenant, comment se fait-il que techniquement, nous avons des formats au silence absolu, aux performances techniques formidables (capacités dynamiques, résolution etc) et que nous soyons encore à nous poser ce genre de questions ?

Numérique ou analogique ? Il y a des gens sérieux et d'autres moins qui sont convaincus de la supériorité du vinyl sur les fichiers numériques quel que soient leurs formats. Ça me chicote ça !

Dans cet esprit, j'ai avancé une hypothèse, peut être loufoque mais elle est sur la table. J'aimerais beaucoup que les membres de ce forum, une fois, donne leur point de vue sur les deux questions posées ici.

Je peux pas croire que vous n'avez pas d'idées sur ce sujet important. Je répéterai ce que j'ai écrit ce matin, que si les pro de l'enregistrements tiennent à commercialiser et populariser les supers fichiers, va falloir en donner beaucoup plus que ça, simplement parce que le WAV fait la job.


Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 25 Sep - 18:43

Hors sujet, pi y arrive quoi avec tes nouvelles enceintes ?

On en parlera sur la discussion où tu parles de tes nouveautés.

Fin du HS
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 25 Sep - 20:30

Pour mes caisses,
Le choix des pièces est final.
Le modèle de cabinet est également final.

Il regarde le côté de la finition. Je vais l'appeler ce weekend ...
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Sam 26 Sep - 7:28

C'est une bonne nouvelle, j'ai bien hâte d'avoir des nouvelles. En passant quelle est l'efficacité de tes nouvelles enceintes ?

Je reviens au sujet.

J'aimerais bien connaître ton opinion sur la question posée, comment se fait-il que techniquement, nous avons des formats au silence absolu, aux performances techniques formidables (capacités dynamiques, résolution etc) et que nous soyons encore à nous poser ce genre de questions ?


Pour de nombreuses personnes, le numérique ne passe pas la musique. Le vinyle et l'analogique serait pour eux la solution. Il faut relever quelques incohérences comme le fait que les enregistrements modernes sont tous fait en numérique, donc inadaptés à la musique (selon eux) et que le seul transfert de l'enregistrement sur vinyle suffit à ramener la musique ?

Ma théorie, exposée plus tôt, celle qui paraît farfelue, prend sa source sur cette incohérence. En même temps, je me dis que tous ces adeptes du vinyle ne peuvent se tromper totalement.

Comprenez moi bien, les qualificatifs accordés au vinyle sont toujours relatifs au plaisir décuplé à écouter de la musique via une table tournante, pas à la technique. Est-ce un sentiment nostalgique ou réellement, l'écoute de la musique via une TT est plus naturelle ?

Si c'est relatif à la nostalgie, tournons la page sur cet épisode de l'histoire audio. Si c'est vrai que la musique est reproduite avec plus de naturel via le vinyle, il faut trouver ce qui manque au numérique. Dans cet esprit, j'ouvre la porte aux supers fichiers. Je crois que l'avenir est là si tant est qu'il y ait la volonté d'enregistrer et de reproduire la musique naturelle en numérique.

Personnellement, j'ai tourné la page sur le vinyle. En même temps, je ne renie pas le vinyle car l'écoute de ce médium est fort agréable et effectivement naturelle. Ce qui m'agace, c'est cette propension à vouloir imposer la supériorité de un ou l'autre de ces médiums. C'est une formidable perte de temps qui freine l'évolution de notre passion, celle de reproduire fidèlement et naturellement la musique.

Je reviens à l'histoire de Séphiroth, tu te souviens, ces enfants qui dansent sur l'analogique et pas sur le numérique. Il est possible qu'il ait inventé cette histoire pour la raison que je viens de décrire. S'il a raison, si ses enfants dansent sur l'analogique et pas sur le numérique, ne serait-il pas temps de faire évoluer le numérique ? Ne serait-on pas tous des gagnants au lieu de s'entre déchirer, ce qui est franchement contre productif.

Qu'en pensez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Sam 26 Sep - 12:44

RicharD a écrit:
C'est une bonne nouvelle, j'ai bien hâte d'avoir des nouvelles.  En passant quelle est l'efficacité de tes nouvelles enceintes ?

Le mid tourne autour de 89dB. La basse / aigue sont un peu plus efficace de 3dB.
En actif, on ne regarde pas l'efficacité puisqu'on donne le volume requis au HP de manière individuelle. On a pas à écraser via des éléments passifs.

La sélection des pièces s'est faite avec les oreilles. Le prix et l'efficacité n'était même pas évalué.

C'est loin d'être aussi bête que de flanquer des composants dans une boîte en bois. Il y a des secrets dans la fabrication des caisses comme tu le sais.

La combinaison boîte, pièces, intégration et pièce d'écoute est ce qui sera tributaire du résultat final.

* Même aevus a mis coté à cote un 86 db à un 100 dB et a dit qu'une fois égalisé et mis au même volume, ca ne devient plus trop évident de trouver le 100dB !
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Dim 27 Sep - 7:09

C'est vrai qu'en actif, le problème de niveau sonore se règle facilement entre les hp.

La haute et très haute efficacité, faut écouter. Beaucoup plus efficient que les beaux discours.

La question posée est qu'est-ce qui nous échappe ? La haute efficacité s'inscrit très bien dans cette réflexion.

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Dim 27 Sep - 10:44

Un son plus flou, tu ne l'analyse pas.
Pareil pour une photo trop claire ... Si c'est clair, c'est mieux d'être parfait sinon je vais voir ce qui cloche et ca va m'énerver.

Le vinyl donne un son plus dense, ca rempli plus. Cette densité s'explique du fait que le son est compressé.
Revenir en haut Aller en bas
legarem



Messages : 167
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Dim 27 Sep - 14:17

pompon a écrit:

Le vinyl donne un son plus dense, ca rempli plus.  Cette densité s'explique du fait que le son est compressé.

Es-tu vraiment certain par cette affirmation ?

Voici de la lecture

http://www.audioholics.com/audio-technologies/dynamic-comparison-of-lps-vs-cds-part-4

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Dim 27 Sep - 16:33

Le vinyl ne peut pas faire mieux que 45-50 dB au total. Reste à l'exploiter convenablement.
Le CD et les super-fichiers ont un gros avantage mais encore ici, reste à l'exploiter correctement.

Si le travail studio utilisent des limiteurs afin de juste mettre le niveau moyen plus fort alors ca ne donne rien.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Lun 28 Sep - 7:56

Je Veux numériser deux vinyl chez sephiroth avec sa nouvelle table.
Jai deja plusieurs rip de vinyl.

Je ne sais pas si vôus les avez aussi. Il faudrait que je vôus sorte les noms pour que vous puissiez vérifier. Ils sont à 24/96.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Lun 28 Sep - 8:07

pompon a écrit:
Le vinyl ne peut pas faire mieux que 45-50 dB au total. Reste à l'exploiter convenablement.
Le CD et les super-fichiers ont un gros avantage mais encore ici, reste à l'exploiter correctement.

Si le travail studio utilisent des limiteurs afin de juste mettre le niveau moyen plus fort alors ca ne donne rien.

Tu touches au noeud du problème.  L'exploitation correcte des qualités des différents médiums.

Nous avons aujourd'hui des fichiers 24/96 et 192, bientôt le 32/384 alors permettez moi d'insister.  Jamais sur papier n'avons-nous eu un meilleur support que les supers fichiers informatiques.  Qu'est-ce qui fait que cette théorique supériorité ne soit pas évidente par rapport au vinyle et cd ?  Est-ce la seulement théorique ?  Qu'est-ce qui nous échappe ?

C'est certain, selon l'analyse que j'en fait, que l'enregistrement y est pour quelque chose mais à la lueur de mes lectures sur la haute et très haute efficacité et les révélations d'une foule de détails et ambiances lors de l'écoute de ce type d'enceintes, il devient évident que nos propres chaines audio, qui ne sont pas efficaces en général, cachent une partie du message enregistré.  

Autrement dit, c'est bin beau lancer la pierre aux enregistrements, si nos chaines audio ne reproduisent pas fidèlement, sans colorer, nous ne serons pas plus avancés.

Ma conclusion aujourd'hui, elle peut être différente demain, est que peu, dans le monde de l'enregistrement et de la reproduction, ont fait le virage philosophique numérique et que dans la pratique de l'audio, enregistrement pour certains et mise au point de la chaine audio pour d'autres,  le travail et la réflexion des différents problèmes se règle avec la philosophie analogique, celle avec laquelle nous avons débuté en audio et que l'on connait le mieux, alors que les outils audio et fichiers sont numériques.  

Autre temps, autre moeurs ?

Une idée comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Mar 29 Sep - 8:12

Qui ne dit mot, consent ?

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Mar 29 Sep - 8:54

Effectivement. Nous avons du potentiel non exploitė.

Nos chaînes sont colorées à çertain niveau càr il ne peut être autrement.
Çette légère coloration, ils l'ont eux aussi en studio.

Il suffit decouter differents tweeter, drivers en les tenant dans nos mains pour voir les differences de timbres que ça donne et le feeling.

Malgré çela, on distinguera quand même tôut adéquatement comme un écran non calibre continue à différencier du rouge du brun.

Le matériel de tes cabinets colorent, meme tes panneaux de Plexiglas ont leur son.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Mer 30 Sep - 7:59

Salut Pompon,

Bonne analyse.

La neutralité absolue des appareils/enceintes/micros/consoles etc bien que ténue, n'est pas parfaite.

Ce qui m'agace en audio c'est la suite des choses après ce constat que tu fais.

Là je parlerai de colorations ajoutées volontairement vu les droits aux goûts personnels.

C'est le danger. C'est une bête question philosophique au fond. Les choix pour une telle écoute, pas fidèle, qui respecte une vision de ce que devrait être la réalité avec comme argument principal, le droit au plaisir, est une affaire de philosophie avant tout. Suivra la technique.

Le hic est qu'il suffit de prononcer ou écrire le mot philosophie pour faire fuir l'audiophile. Pas seulement dans le monde audio notez le ! La philosophie n'est qu'un outil supplémentaire pour faire avancer convenablement et fidèlement notre projet hifi, puisque c'est de cette passion dont il est question. Cet outil est complémentaire à la technique.

Si nous ne parlions que de câbles, statistiques, amplis, enceintes etc. croyez vous que nous demeurerions que 3 à échanger sur Audio Café ?

Le choix d'opter pour la neutralité de la chaine est une décision philosophique avant d'être technique. Chacun d'entre nous faisons de la philosophie. Il n'est pas question de faire des audiophiles ni des techniciens ni des philosophes. Serons-nous d'accord que connaître un minimum de technique c'est bigrement utile. Le seul problème que je vois avec la philosophie est qu'il est, je ne sais pour quelle raison, difficile d'admettre même que l'on fait de la philo. Aimez ça, aimez pas ça, toutes décisions autres que techniques sont à base de philo.

Alors, si on fait de toute façon de la philo, pourquoi pas en faire un outil utile, que l'on comprend ? Il me semble plus efficient de mettre de notre coté l'outil philosophique au lieu de la rejeter juste parce que le mot fait peur !

Je crois à ça.

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Jeu 1 Oct - 8:35

D'autres choix qui mènent à la philosophie.

Colorer volontairement ou non l'écoute est un de ces choix.  Le passif versus l'actif aussi tout comme le nombre de voies d'une enceinte va déterminer l'orientation technique qu'il faudra prendre.  Que dire de l'efficacité, basse, moyenne, haute et très haute.  Si entre la basse et la très haute efficacité, cela ne change pas les sons, cela change radicalement la compréhension de ce qu'est la musique.  Le tube/transistor, l'analogique/numérique, la câblerie aussi génère une approche philosophique.  Ce sont des sujets qui font partie des préoccupations de l'audiophile. Je n'invente rien !

Une discussion entre un amateur de tubes et celui qui a choisi le transistor c'est souvent une discussion étanche de deux sujets connus par chacun, sans réelle ouverture, s'en allant sur une voie parallèle.  Chacun argumente sur la philosophie qu'il a choisi.  C'est un exemple et il y en a d'autres dans combien de domaines ?  Vite de même, Apple et Microsoft, deux philosophie complètement différentes sur un même thème, l'ordinateur.  Les téléphones dit intelligents et tablettes, encore Apple versus Androïd.  

Au fond, la philosophie explique l'impalpable, ce que fait, à contrario, la technique, qui elle compile les faits d'où la complémentarité avec la philosophie.

Vous me lisez et je me demande ce que vous en pensez.  Qu'est-ce qui vous passe par la tête en me lisant ?  Sans doute vous dites-vous que je me casse le bécik.  Que l'audio c'est simple au fond que ce qui est important c'est le plaisir.  

Vous avez peut être raison vous savez mais le plus drôle c'est que cette position, celle du plaisir, est philosophique.

Pourquoi je vous écris tout ça sur la philosophie ?  

Parce que, comme je l'ai spécifié ultérieurement, accepter la philosophie n'a pas comme objectif de devenir philosophe, de faire des chakra au début de chaque rencontre et de pratiquer la lévitation lors de nos écoutes de musique mais de combiner ce que nous aimons, la technique, la mise au point, l'amélioration globale des écoutes par des changements etc et accepter la philosophie, non pas comme une activité plate et austère mais comme un outil supplémentaire pour atteindre avec efficience, notre objectif hifi, quel qu'il soit.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 2 Oct - 8:46

La philosophie en audio ? On s'en reparle dans 5 ou 10 ans.

______________________________

Qu'est-ce qui nous échappe ?

______________________________

Croyez-vous qu'un petit groupe, comme les audiophiles, qui investit, en matériel audio, des millions par année, peut changer des choses ? Ou c'est peine perdue ?
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Ven 2 Oct - 19:43

Au lieu de juste poser des questions, pourquoi ne tentes-tu pas d'y répondre ? ;-)

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   Sam 3 Oct - 8:01

Pompon,

Si je pose des questions c'est parce que j'aimerais établir des discussions avec les membres de ce forum. De démontrer qu'ici l'échange d'idée est possible et souhaité. Que l'ensemble des idées débattues ne se font pas sur le dos des messagers mais des idées.

Une question propose un sujet avec lequel les intéressés sont d'accord ou pas. J'aimerais que les lecteurs se manifestent mais bon,

Finalement cela éloigne les attaques personnelles, ce qui inclue le sarcasme et autres formes de visées contre la personne.

Maintenant, si tu souhaites toujours avoir mon opinion sur le sujet, pas de souci !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce qui nous échappe ? À lire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» notre blog a nous bmistes et lovelygirl
» Combien de temps avons nous pour changer la carte grise lors
» Pêche de nuit, nous avons eu chaud.
» le premier rasemblement que nous avons organisé
» NOUS AVONS PERDU NOTRE CHIEN

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: