Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Philosophies audio, un obstacle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3779
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Philosophies audio, un obstacle ?   Sam 4 Juil - 11:56

Reprenons là où tu me relances la balle, tu écris :

Code:
Tu me lances la balle et je l'attrape, et je te la relance.

[i]J'espère que nous rapprochons du jour ou l'on pourra, librement, échanger sur nos philosophies respectives.[/i]

Ne trouves-tu pas que c'est ce que nous faisons sur une base quasi régulière? Nous partageons ici nos points de vue et nos différences dans de beaux échanges, je trouve. Je ne pense pas que nous nous rapprochons d'un jour quelconque, je pense que nous le vivons au quotidien, et que c'est de cela qu'il faut profiter.

[i]Nos philosophies respectives étant un des plus grands obstacles à la libéralisation de l'audio .[/i]

Euh...le fait d'avoir deux philosophies différentes est l'un des plus grands obstacle à la libéralisation de l'audio? L'un de nous a raison et donc l'autre (qui a tord) empêche le processus?

Cela me semble contradictoire avec l'idée même de partage d'opinion...

[u]Plus il y a d'idées bien exprimées et proposées, plus le lecteur est en capacité de juger il me me semble.[/u]

J'ai un peu de misère à comprendre, pourrais-tu préciser, dans un autre sujet s'il y a lieu (pour ne pas affecter le lien de pompon) ce que tu veux dire?

Tu écris : Plus il y a d'idées bien exprimées et proposées, plus le lecteur est en capacité de juger il me me semble.  En total accord et je suis en mode effort constant.  Pas toujours avec un résultat probant mais j'essai.

Je compléterai donc mon propos car le but étant de bien se comprendre.  

La première des choses pour bien se faire comprendre, au delà d'un texte clair, est d'établir sa position.  Se définir est la clé et en second lieu faire connaître ses positions m'apparaît tout autant important.

Ce n'est pas un reproche, que sais-tu de mes positions ?  Possiblement peu.  Et c'est bien là tout le problème.  Je suis un défenseur de la bonne communication et je n'ai pas pris le temps et le soin de communiquer où je niche.  Qu'en est-il de tes positions ainsi que de tous les participants actifs et lecteurs de ce forum ?

Alors avec ce manque de connaissances à propos de l'autre, on peut bien avoir la meilleure philosophie, comment arrive t'on à se comprendre ?

Seph, nous n'avons jamais statuer sur rien, toi, le monde audiophile en général, moi.  Prend les câbles, beaucoup sont pour, d'autres pas mais qu'en est-il exactement ?  Pire, peut-on se poser des questions sur le sujet sans déclencher la galère ?  

Tu parles d'émotions lors du choix d'un tweeter.  C'est peut être ce qu'il faut faire remarque (l'émotion) mais cela ne me rejoint pas du tout.  Tu peux avoir cette philosophie sur le rapport entre les appareils et enceintes audio et l'émotion, ce qui en soit est un droit mais qu'en est-il réellement ?  Est-ce la bonne façon de faire ?  Cette discussion sur ce sujet de base et néanmoins fondamental, qui l'a eût ?

Tu écris : le fait d'avoir deux philosophies différentes est l'un des plus grands obstacle à la libéralisation de l'audio? L'un de nous a raison et donc l'autre (qui a tord) empêche le processus?

Si on s'en tient qu'à l'opposition des philosophies, tu auras raison.  Ce n'est pas souhaitable mais ce n'est pas mon propos.  Nous nous définissons comment ?  Quels sont nos objectifs ?  Que tu veuilles ou non colorer le son, c'est ton droit mais si entre audiophiles on veut se comprendre, il faut le savoir avant même de discuter de nos philosophies.  

La base est la saine communication, savons-nous communiquer ?  C'est une question.

Ce matin j'ai écrit une réflexion que je t'invite à lire.  Elle se trouve dans la discussion sur la neutralité.  Je vais t'avouer que c'est une discussion entre nous qui m'a inspiré cette réflexion.  Je suis heureux de ce texte, je sens que j'explique mieux ma vision, ou si tu préfères ma philosophie du monde audiophile.
Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Philosophies audio, un obstacle ?   Sam 4 Juil - 13:07

L'important, c'est en effet la discussion, la confrontation d'idées, et c'est simplement ce que je voulais dire. Et c'est ce que nous faisons.

Là où tu touches un point important que je n'avais pas nécessairement bien saisi (je ne suis pas encore extra-lucide), c'est le besoin de se définir en premier lieu.

La première des choses pour bien se faire comprendre, au delà d'un texte clair, est d'établir sa position.

C'est ça, voilà.

Bon. Commençons donc par cela. C'est primordial, en effet. Je sens un bémol, dès le départ. Combien de personnes le font? Sur un forum disons, car c'est ainsi que nous communiquons.

Pour dire la chose autrement: c'est quoi qu'il aime comme son l'autre?

Ensuite, on peut se faire une idée. Sur ce qu'il dit, voir là où il va, etc.

Je pense aussi que nous sommes tous coupables de ne pas se définir en audio aux yeux des autres.

J'ai peu de temps aujourd'hui, mais je pense que tu saisis (du moins j'espère) ce que je veux dire.

Mon idée implique l'idée que les gens doivent avoir un vocabulaire audiophile...et se connaître eux-même, car ils ne pourront pas expliquer quelque chose sans cela.

Revenir en haut Aller en bas
 
Philosophies audio, un obstacle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promo MTX audio pendant le mois de Juin
» Bornier Audio connexion box
» Position à l'obstacle
» l'appaloosa et l'obstacle
» [titre modifié] Obstacle dangereux en travers d'un chemin interdit : 1 mort

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: