Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 parlons émotion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: parlons émotion.   Jeu 26 Fév - 17:08

Lu sur mon forum français favori : Chaque chose y traduit une habilité à gérer la dynamique, à reproduire l'émotion, à décrypter une information sans la rendre dure ou analytique, etc...

À reproduire l'émotion ????  Mais quelle émotion ??????

L'émotion de la musique, je ne savais pas que la musique avait des émotions.  Quand même curieux cette phrase, surtout venant de quelqu'un qui soutient que la musique a une âme.  L'émotion du musicien qu'il met dans sa musique ?

Ce que je ressens en écoutant une oeuvre m'appartient.  Mon émotion est unique dans son intensité.  Ce qui me fait réagir ne vous fera peut être pas réagir du tout ou avec une intensité différente.  Mes émotions, si je prend toujours plaisir à écouter de la musique, sont variables.  

J'aime Keith Jarrett mais je compte sur le bout des doigts les moments intenses où il vient me chercher absolument.  J'aime Jarrett, son jeu m'impressionne, c'est tout un pianiste mais......... je ne suis pas toujours au 7ième ciel.  Comme je ne le suis pas toujours avec Mehldau, Led Zep, Knopfler et compagnie.  L'émotion, la GRANDE EMOTION est rare et c'est là toute la beauté de la musique et que j'en écoute depuis toujours et écouterai encore longtemps.

La grande émotion je l'anticipe, je l'espère mais elle n'est pas souvent au rendez vous et c'est sûrement ce qui me fait continuer dans l'écoute de la musique.

La musique est une formidable occasion de vivre des émotions.  Tout concoure dans ce sens mais la musique elle même, bin c'est fret !

Si je me trompe et qu'effectivement l'émotion est reproduite par la chaine audio, l'émotion aura donc des degrés différents, elle serait donc comptabilisable.  Est-ce le cas ?

Générer de l'émotion par la chaine audio, c'est possible mais est-ce hifi ?  Il faut revenir à la coloration.

Question comme ça, vous aimez une pièce particulièrement, elle vous chavire en l'écoutant sur votre chaine audio, dans l'auto, la même pièce déclenche les mêmes émotions ou pas ?

Cette même pièce que vous aimez tant, êtes-vous certains que j'y serai sensible ?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Jeu 26 Fév - 17:35

Parlant de l'âme de la musique, j'ai retrouvé un texte de Jipihorn, ce pourfendeur de la bêtise, dit-il, à propos du "groove" en musique, il y a quelque chose de pas bête la dedans.

Voici l'extrait : Celui qui visite ce site verra pas mal de références à la batterie, un instrument bien défouloir, même si, contrairement à ce qu’on pourrait penser quelque fois, est extrêmement difficile à maitriser si l’on veut sortir des grooves de rock habituels.

Au delà de la lecture et de la technique, il y a un aspect beaucoup plus difficile à aborder. Selon le style, on peut appeler ça le groove ou le swing. En gros, cela se concrétise à une distorsion légère du tempo dans le jeu et dans le placement des coups dans le temps. Ceci est souvent décrit aussi par « jouer en avant/en arrière ».

La culture dans laquelle on a évolué joue énormément sur la perception du groove, ce qui fait qu’un musicien classique a beaucoup de mal à jouer du jazz « à la manière de ». Cela représente un gros travail d’écoute. Ceci explique pourquoi Trilok Gurtu, le fameux percussionniste indien ou Horacio Hernandez considéraient que jouer du jazz a été pour eux la chose la plus difficile qu’ils aient à apprendre. Alors que Mike Mangini s’est fait rappeler à l’ordre par Hernandez quand il a tenté de jouer une rumba avec le placement mathématique dont il a le secret.

Ces swings différents représenteraient en toute rigueur des fautes d’exécution, car cela ne correspond pas rigoureusement à ce qui serait écrit. Et réciproquement, si l’on demandait à un ordinateur de jouer de la sorte, cela pose beaucoup de problèmes pour décrire comment légèrement modifier la justesse. Ce sont des possibilités que l’on a maintenant dans tout bon séquenceur, bien qu’il y ait distorsion temporelle un peu trop constante pour être encore considérée comme humaine. Car au delà du swing adapté à tel style, chaque musicien a son propre petit truc qui n’est pas non plus constant d’une exécution à l’autre.

Toute cette complexité uniquement rythmique (je ne parle pas ici de l’aspect dynamique de jeu qui est tout aussi importante pour définir tel ou tel groove) est le fondement même de l’art musical en soi. Rien de permet de dire que tel groove est bon et tel autre est mauvais. Simplement il adhère ou pas à tel ou tel modèle existant. Celui qui crée de nouveaux grooves reçoit souvent un accueil glacial car il n’y a pas de référence ou de compréhension immédiate.

C’est un peu ce qu’il se passe quand on écoute les systèmes rythmiques par couches de Virgil Donati ou Marco Minnemann où le 11/8 se superpose à un quintuplet de noire. Ils sont exécutés d’une manière parfaite, avec un touché personnel pour chacun, mais personne n’avait osé le faire avant. Pour le profane, c’est du n’importe quoi. Ou dit autrement, ça n’est pas musical, c’est artificiel. Pourtant, le jour ou ces grooves particuliers seront intégrés, ils changeront de catégorie, tout en restant ce qu’ils sont tels qu’ils ont été créés.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Ven 27 Fév - 8:04

J'ai relu mon premier texte et je vous avouerai y avoir été carré, "la musique fret" je ne sais pas et ne partirais pas à la guerre avec cette idée là, mais..................

Lorsque l'on écoute de la musique, que l'on regarde un film triste ou que l'on fait du bungee ou du parachute, nous ressentons des émotions ou pas ?  Que cela soit du bungee ou du parachute, ces activités déclenchent de grosses émotions mais l'activité en tant que tel est émotive ?  Écouter un film triste va engendrer aussi des émotions, de diverses intensités, selon la sensibilité de chacun mais la situation si elle est triste, a t'elle des émotions ?  Je dirais que la confusion vient de ce qu'on en fait et la conviction que c'est la scène qui a l'émotion.  Un cinéma maison, passe l'émotion ?

Comme le cinéma, la musique est, dans sa création, de l'émotion.  Le musicien tripe fort dans son interprétation, sans nul doute.  La musique que j'écoute a, à sa base, de l'émotion diverse.  Alors je retire donc la "musique est fret" mais est-ce que cela enlève toute la pertinence de ma réflexion ?

Je réfléchi tout haut.  Personnellement, je ressens de l'émotion en écoutant une pièce que j'aime, peu importe sur quoi j'écoute cette pièce de musique.  Ma chaine audio, bien qu'infiniment supérieure à la radio de ma bagnole, n'est pas pour moi ni un générateur ni un vecteur d'émotion.  

Si toute la musique que j'écoute est émotive, comment il se fait que je ne ressens pas toujours des émotions ?  Questions de goût me direz-vous.  Si c'est le cas, n'ai-je pas raison en disant que l'émotion nous appartient ? Que si c'est une question de goût, si la chaine audio véhicule de l'émotion, cela ne serait pas de la coloration ?

C'est nous qui devons réagir à ce que nous entendons, travailler pour que cela soit la chaine audio qui reproduit l'émotion, je ne crois pas que cela soit la bonne chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Ven 27 Fév - 11:41

C'est l'humain qui est émotif ...

Écouter un film au cinéma ou sur une tablette de 7 po ... ce sont les facteurs extérieurs qui te mettent plus dans l'ambiance, te distraient moins ...

Écouter dans une petite radio, disons que tu n'es pas dans une bulle de son. Dans l'auto, tu es dans une bulle de son, c'est agréable, c'est invitant et en plus on a que ca à faire ...
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Sam 28 Fév - 9:18

En audio, il y a l'audiophile, la chaine audio, les enregistrements, la salle de son, les ustensiles audio (les pointes, petits supports et autres coupoles) les câbles, la musique.

Par priorité, quel serait l'ordre que vous donneriez à ces éléments qui composent la hifi ?

Voici le mien, la musique et l'audiophile en tout premier ex equo, l'enregistrement en second, la chaine et la salle de son en troisième et finalement les câbles et ustensiles audio pour terminer.

Est-ce important, personnellement, de faire cet exercice ? Oui, s'il n'y a pas de mauvaise réponse, il nous situe quand même dans notre passion.

Accordez-vous plus d'importance à la chaine qu'à vous même ? Les câbles prennent-ils la première position ? L'enregistrement vous le placez où dans votre liste des priorités ?

Faire cet exercice a aussi un avantage, c'est de déterminer le type d'émotion qui sert à réaliser votre audio. Des émotions venues d'ailleurs, encouragées en colorant la chaine audio et que l'on veut permanente ou nos émotions, motivées par notre sensibilité à ce que l'on entend, plus rares mais réelles.

À quelles émotions donner la priorité ?

Quel est la définition d'audiophile ?

________________________________


Les exemples sont toujours boîteux mais ................. Je ferai un parallèle entre l'audio et la F1, qui va bientôt reprendre ses activités. Quel type d'essence les équipes F1 mettent-elles dans leurs voitures ? Très certainement pas du jaune (essence ordinaire) et encore moins du diesel. Que donnons-nous à nos chaines audio comme carburant (enregistrements) ? Car dans le monde de la reproduction musicale, nos chaines audio sont ce qui rapproche le plus de la F1.

Est-ce que ECM ou LINN record ou Ambroisie, qui font mieux que l'ensemble de l'industrie, peuvent faire mieux ? Ou se contentent-ils de faire mieux sans rechercher à se rapprocher de la réalité ?

Voilà un des nombreux éléments que nous devrons réfléchir et intégrer dans notre audio.

Comment ? Je sais pas et je suis convaincu que l'on pourrait arriver à quelque chose de pas pire ensemble.

Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Sam 28 Fév - 11:01

La musique en premier (si je n'aime pas ce qui joue, bonne chaîne ou pas, je ne resterai pas pour l'écouter). L'enregistrement en second, la chaîne et toutes ses composantes par la suite.
Les HP étant le plus discriminant des composantes de la chaîne
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Sam 28 Fév - 11:29

Pompon,

Il manque un élément dans ton classement, l'audiophile. Toi, comme passionné et consommateur de musique et de hifi, au travers de tous ces autres éléments, tu te places où ?

Le but de cette discussion est de nous positionner par rapport à l'émotion.

Est-ce l'émotion venue d'ailleurs qui motive ou ce qui est ressenti par rapport à ce qui est entendu, qui est important ?

Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Lun 2 Mar - 18:44


Je pense que l'Humain est le premier de la liste car c'est lui qui écoute.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Mar 3 Mar - 8:03

pompon a écrit:

Je pense que l'Humain est le premier de la liste car c'est lui qui écoute.

OK ! C'est mon avis aussi.

La question de fond est, l'émotion par la chaine audio ou l'émotion par la musique ? Quelle est ta position sur ça ?
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: parlons émotion.   Mar 3 Mar - 8:33

Humain réagit, le systeme ne fait que brasser de l'air.

On se donne des chançes si le brassage de l'air est de qualite par contre.
Ecouter un film sur une tv dans la cuisine vs le cinema.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: parlons émotion.   

Revenir en haut Aller en bas
 
parlons émotion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parlons de Lyon / Agen
» Parlons d'Agen / Pau
» motion de l'UNACOM
» [PRoMo] Moto et motion
» Slow Motion Capture

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: