Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parlons coloration !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Parlons coloration !   Ven 20 Fév - 8:47

La compression, une coloration.

C'est ce que je prétend, dès lors que nous altérons la prestation des musiciens par une quelconque manipulation lors d'un enregistrement, nous colorons. Cela m'apparaît évident.  La compression colore la dynamique.

Avant de continuer, écouter cette entrevue de 2 min 40 avec Christian Hugonnet : http://www.dailymotion.com/video/xc2jh1_son-compresse-c-est-la-mort-de-la-m_news

Pour info, Christian Hugonnet est le président de la semaine du son en France pour une 8 ième année.  Il est producteur et preneur de son principalement pour la musique classique.  Il lit une partition de musique comme moi le français.  

Vous avez le droit de croire qui vous voulez, celui qui croit et applique de la compression ou celui qui ne l'applique pas.  

______________________________________


Qui sommes-nous ?  Que voulons-nous ?  C'est important de répondre à ces questions car nos réponses détermineront quel genre d'audiophiles nous serons.

Sommes-nous des défenseurs de la coloration ?  Sommes-nous les défenseurs de la musique ?  Aujourd'hui, c'est un ou l'autre, peux pas être un ti-peu des deux !

Avant de répondre à cette question demandons-nous quelles sont nos habitudes d'écoute ?  Dans quelles conditions écoutons-nous la musique ?  Quel style de musique écoutons-nous en priorité ?

J'ai posé la question à une ami récemment, qu'est-ce que la musique ?  Il a fallu que je la repose pour avoir une réponse.  Sa réponse fut l'émotion, c'est ce qui est important, l'émotion.  Je lui ai posé cette autre question, OK pour l'émotion mais elle vient d'où cette émotion, de la musique ou de la chaine audio ?  Pas de réponse et entre vous et moi, j'ai bien peur de connaître la réponse, c'est la chaine audio qui doit créer l'émotion.

Je peux bien répondre ce que je veux alors que je n'ai pas de réponse de sa part, ni de personne d'ailleurs.

Donc l'émotion est la pierre angulaire de notre audio.  On recherche l'émotion et selon toute vraisemblance, la musique n'a pas grand chose à y voir

________________________________________

 
J'écoutais un film cette semaine, sur un cinéma maison.  La basse qu'il y a la dedans est inimaginable.  Aucun instrument de musique acoustique, hormis les grands orgues de cathédrales peut-être, ne font ce genre de basse, aucun.  Pourtant c'est de cette basse que l'on rêve.  C'est ce genre de basse que l'on tente de reproduire lors d'écoute de la musique.

Il y a des musiques qui se prêtent à cette coloration.  La musique électronique, le rock, la pop et curieusement, tous les preneurs de son de ce genre de musique sont des adeptes de la compression/limiteur.  

Autre fait étonnant, le preneur de son des grands orchestres symphoniques n'utilise pas la compression.  Tous les arguments des premiers ne tiennent plus devant les enregistrements de musique classique.

_________________________________________


Je suis l'heureux propriétaire de plus de 3 To de musique.  Si la chance vous était donné de vous approprier toute cette musique, la prendriez-vous ?  Il y a de tout la dedans, de la pop, disco, rock pour un quart, le reste va du jazz, classique, world et ce qui s'y apparentes. Jetteriez-vous la musique qui ne vous intéresse pas ? Garderiez-vous tout ?

Je vous pose la question car à toutes les fois que je parle à des audiophiles de cette collection de musique, on me répond, pourquoi toute cette musique, tu ne pourras tout écouter.  

Je reviens à l'émotion.  Pour moi l'émotion vient de la musique, pas de la chaine.  Je suis obligé de faire le deuil de cette super basse cinéma maison, de bannir, autant que faire se peut, un maximum de coloration comme la rondeur, chaleur et ne m'en tenir qu'à ce que donne la musique.  Cela hypothèque aussi les écoutes de musiques électroniques, pop et rock car la neutralité c'est formidable pour la musique acoustique, pas la musique colorée.

Qui sommes-nous ?  Que voulons-nous ?  Voilà des questions qui prennent une autre dimension dès lors que nous écoutons du rock ou du classique.  Comprenez qu'il n'y a pas de mal à écouter du rock.

Un joueur de golf autodidacte a de grandes chances de prendre des mauvais plis.  C'est ce qui arrive avec l'audiophile qui ne fait pas attention à la réalité.  Les exemples étant souvent boiteux, ceci dit !
Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Sam 21 Fév - 8:08

RicharD a écrit:


Jetteriez-vous la musique qui ne vous intéresse pas ?  Garderiez-vous tout ?


On jette !
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Sam 21 Fév - 10:01

A part un léger ménage, je garde habituellement tôut.

Ça m'énerve davoir quatre fois le meme album. Je veux la version la plus intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Sam 21 Fév - 10:20

pompon a écrit:
A part un léger ménage, je garde habituellement tôut.

Ça m'énerve davoir quatre fois le meme album. Je veux la version la plus intéressante.


Moi les styles qui n'ont assurément aucun intérêt prennent le bord ainsi que les doublons. Dans certains cas, je vais les donner à ma conjointe mais je risque toujours de les entendre Smile

J'ai encore la job de convertir les FLAC en AIFF puis c'est toute une maudite job avec de quoi de volumineux. Dans ce cas, il est avantageux de faire le ménage en faisant le transfert.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Sam 21 Fév - 18:04

Ne vient pas me dire que ton mac n'est pas capable de jouer les flac ?

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Dim 22 Fév - 7:11

Personnellement je garde tout itou !

2 exceptions, Elvis Presley et Boy Georges. Le premier ce n'est pas mon époque et le second est imbuvable, jugement qui n'engage que moi.

L'espace n'étant plus un problème, je garde toute la musique. Mes goûts changent, évoluent et qui sait si un jour je n'écouterai pas en boucle le Buana Vista Social Club ou un autre artiste que je n'aime pas aujourd'hui. Je m'accorde cette chance.

Avez-vous écouté l'entrevue de Christian Hugonnet ? Qu'en pensez-vous ?

Il est question de conserver la dynamique intacte. Allez lire cette discussion : http://www.forum-audiophile.fr/parlons-musique-s/niveaux-sonores-enregistres-fluctuants-t58695.html Il est clair que connaître la définition de dynamique ne veut pas dire savoir reconnaître la dynamique et l'apprécier.

Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Dim 22 Fév - 7:16

pompon a écrit:
Ne vient pas me dire que ton mac n'est pas capable de jouer les flac ?


Effectivement, c'est le cas
Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Dim 22 Fév - 7:28

Justement, il y a des exceptions qui font que tu es certain de ne jamais écouter. Dans mon cas, certains styles comme Bjork ne sont pas dans mes cordes mais ce genre pourrait susciter un certain intérêt. Par contre, Bee Gees, Boy Georges, Céline Dion, Charlotte Church AC-DC et de toute façon tout de qui fut commercial à outrance, c'est automatiquement out
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Dim 22 Fév - 7:36

Legarem,

Si ma mémoire est bonne, j'avais fais des transferts de format et m'semble que l'on peut le faire en bloc, pas seulement un par un.
Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Dim 22 Fév - 7:48

J'utilise XLD et je n'ai pas trouvé le moyen de faire cela en bloc.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Dim 22 Fév - 7:53

Pour les exceptions en musique, je comprend, nous gérons notre musique comme on l'entend, làa n'est pas la question.

Je te réfère à ce que j'écrivais, ma surprise face à la quantité de musique avec l'argument, pourquoi tant de musique si tu ne l'écouteras pas ?

Boy Georges, pas capable, je l'ai dit mais les autres, cela ne me coûte rien de les garder.  J'écoute beaucoup avec "Play Doctor".  C'est la machine, à partir d'un artiste ou d'un style demandé, qui fait les choix musicaux.  Pour que cela soit intéressant, il faut beaucoup de musique sinon tu finis par écouter à peu près toujours la même musique. C'est la magie d'écouter de la musique à partir de l'ordinateur.  

J'ai découvert Piers Faccini, John Surman et tant d'autres.  Me suis rappelé de bons moments avec CCR, Led Zep, Beatles et Rolling Stones mais aussi des jazz ou world qui ont connu leur moment de bonheur d'écoute et que j'ai oublié.  Spontanément je n'écoute plus ces musiques mais lorsqu'elles me sont présentées, comme dans un show de radio, je prend beaucoup de plaisir à écouter.

Cela fait des années que je n'ai pas écouté un Deep Purple au complet mais Smoke on the Water en pédalant, ça me fait partir même si je fais du sur place. LOL

Pour le transfert de format, je vais regardé jRiver. M'semble que c'est avec ce dernier que j'avais fait en bloc, les transferts. Je te reviens avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Dim 22 Fév - 8:29

Bon ma mémoire ne m'a pas joué de tours. Avec jRiver, il est possible de faire des transferts de format en bloc.

Avec jRiver, qui a une version Mac, tu fais une liste des fichiers que tu veux transférer dans un autre format et tu lances l'opération. Le tour est joué.

Maintenant est-ce que la version Mac à cette option ? Là, il faudrait poser la question sur le forum jRiver.

Je me souviens d'avoir tenté moi aussi, sur l'ordi de mon fils de faire jouer des FLAC. Cela ne marchait pas. J'ai cherché l'option pouvant ajouter ou retirer des formats et je n'avais pas trouvé à ce moment.

Je reconnais un coté "user friendly" à iTune que jRiver n'a pas. Ce dernier coûte aussi des sous mais le point fort du lecteur est qu'il est soutenu en permanence par les propriétaires. Ils le font évoluer et ont une vision hifi de leur produit.

Ceci dit, à toi de voir.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Lun 23 Fév - 8:11

"La compression, c'est la mort de la musique." Christian Hugonnet.

C'est ce que ce monsieur prétend. Cela détonne diablement dans l'univers aseptisé et compressé ad nauseam de l'enregistrement moderne.

Si Hugonnet a raison, pourquoi la compression alors ? J'ai mon idée sur la question mais à la réflexion la compression ne devrait avoir aucun rapport avec la passion de reproduire fidèlement la musique. Ce n'est pas le cas ! De mon point de vue, tous les audiophiles devraient défendre cette position. Ce n'est pas le cas !

La compression date du milieu des années 60. Avant pas de compression voulue alors que les appareils compressaient naturellement. Imaginons un monde moderne sans compression et autres limiteurs, où serait l'enregistrement aujourd'hui ?

Sans compression, n'y a t'il pas l'obligation de bien faire le travail à la base, le positionnement judicieux des micros, la balance de son et quoi d'autre ?

Les arguments en faveur de la compression vont d'une plausible image sonore au confort d'écoute et il est ajouté le mot "obligatoire". Pensez à ça, la compression est obligatoire. Aucun argument pour la compression n'est relié à la musique et à sa reproduction fidèle, quand même étonnant. Il est obligatoire de rogner la dynamique car, si la chaine audio est en mesure de la reproduire fidèlement la dynamique, qu'en est-il de l'auditeur ? Ce dernier, l'audiophile, parait-il recherche le confort d'écoute.

Alors, je me fend en 4 pour parfaire l'acoustique de ma pièce, fignoler la courbe de ma chaine et équilibrer l'ensemble, sans compter les sommes d'argent investies, pour le confort d'écoute ?

Sommes-nous tous d'accord avec ça ?

Autre point d'étonnement, les preneurs de son des grands orchestres symphoniques, de classique en général, répugnent à utiliser la compression alors que pour la pop, rock et consort, c'est "obligatoire". Vous n'avez pas l'impression qu'on nous en passe un tite vite ?

Je repose la question, où serait les enregistrements modernes si toutes les contraintes/colorations n'existaient pas et que seul l'objectif de la réalité prévaudrait dans les studios ?

Lire sur le bonhomme, http://www.franceinter.fr/personne-christian-hugonnet

J'ironise ici mais qu'espérer d'un groupe, qui se proclame passionné de haute fidélité, qui ergote sur plus de 100 pages sur un fusible audio et autant sur les câbles et qui trouve que la neutralité c'est comme la mort ?

Je vous le demande !
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Mar 24 Fév - 10:52

Lu sur un forum : B&W "Diamond Signature" petit gabarit mais diaboliquement musicale, un grave abyssal pour la taille, j'ai eu l'occasion de les écouter et il ma fallut longtemps pour m'en remettre..

Et que ça dont l'air d'une bonne enceinte !

Elle est musicale et vous donne du grave abyssal !  Nommez moi les instruments de musique acoustiques qui font du grave abyssal ?  Il y en a mais très peu.  Une telle enceinte ne donne t'elle pas du grave abyssal sur l'ensemble de la basse ?

Voilà exactement une description d'enceinte qui va à l'encontre de la reproduction de la réalité.  L'émotion par la chaine audio.  Ce n'est plus la musique qui crée l'émotion mais la chaine, dans ce cas ci, l'enceinte.  

La réalité ne souffre pas la musicalité d'une enceinte ni d'un appareil audio, arrêtez avec ça !  La musicalité de la chaine audio ce n'est pas la réalité.  C'est un autre joli mot du très coloré dictionnaire audiophile qui définit une distorsion de la réalité.  Vous associez musicalité à un appareil et enceinte, comment faites-vous pour arriver à ce constat, alors que la définition réelle de musicalité est "relatif à la musique" ?  Une soirée musicale, un événement musical, voilà qui est relatif à la musique, pas une enceinte, pas plus un ampli.  

Les éléments d'une chaine audio sont relatifs à la reproduction, ça s'arrête là.  Si vous n'aimez pas le contenu du texte que vous lisez, vous ne l'aimerez pas plus parce que vous le photocopiez.  Comprenez-vous ?  Il nous faut arriver à saisir et accepter la nuance.

Je ne suis pas d'un naturel défaitiste mais il y a un gros travail de compréhension à faire.

_____________________________________

Mais qu'est-ce qui attire le passionné vers la coloration ?  La question est bonne.  

Il y a certainement quelques éléments de réponse dans ce que je vais vous écrire.  Hier soir, alors que ma blonde écoutait ses émissions de télé ou un seul souffle peut vous priver du sel de la vie, j'écoutais, planqué, de la musique.  Je me baladais d'un style à l'autre et pas qu'un peu.  Un moment donné, j'écoute du pop rock, c'est pas mal mais bon, y a toujours bin un boutte à être bin, je décide de me torturer les méninges avec de la musique dite intellectuelle.  Je passe donc, d'un coup de doigt sur ma tablette, d'une musique compressée à une pas mal moins.  

2 mondes, 2 univers.  Le premier c'est étouffant, c'est fermé, c'est plat et l'autre c'est comme si je changeais de pièce, que celle dans laquelle j'entre était grande avec les fenêtres ouvertes.  J'ai décrit la première écoute comme fermée et étouffante.  Elle ne l'était pas avant de passer au second monde, l'instantanéité du changement a montré les différences.  Le restant de ma soirée d'écoute c'est fait dans le second, incapable de me résoudre à revenir au premier.  Faites le test, c'est à la portée de tout le monde.  Dans les 2 cas, le son était très bon.  La compression ne tue pas le son, elle tue la musique, c'est différent.

Encore faut-il que la compression soit comprise comme une coloration.  Si vous n'êtes pas d'accord avec ça, on aura un problème de compréhension commune.  

Plus j'avance dans ma réflexion audio, plus je lis les commentaires sur les fora, plus je me dis que le problème véritable de l'audiophile est dans la diversité des définitions des mots.  Une tour de Babel audio.

_____________________________________

J'insiste souvent sur la neutralité.  L'audiophile a fait de la musicalité une interprétation de la réalité donc une coloration de cette réalité.  Si c'est votre droit d'aimer et rechercher ces colorations, j'ai plus de difficultés avec les prétentions des colporteurs de colorations.  Ces gens se proclament audiophiles ?  Le terme audiophile ratisse t'il aussi large ?

Pensez à la définition d'audiophile.  C'est clair qu'il y a un des deux groupes, les coloristes et les neutralistes, qui se mêle les pinceaux.  Si les coloristes sont bel et bien des audiophiles, que suis-je alors ?  Quel terme collerait le mieux à celui qui croit au concept de neutralité ?  Certains diront "emmerdeur" ha ! ha ! ha ! je veux bien parce qu'au fond la neutralité est l'os dans la moulinette, ça ne tourne pas rond dans le joli monde du coloriste avec la neutralité.

Discuter de câbles, de fusibles sur des centaines de pages c'est formidable entre coloristes mais avec un neutraliste (je cherche un mot plus approprié, si vous avez des suggestions) ce n'est pas agréable.  Au fond, quelle perte de temps de tenter de convaincre l'autre de son point de vue.  Cela ne serait pas plus simple de se départager.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Mar 24 Fév - 22:37

Richard,



La taille du transducteur

La taille de la boîte

L’efficacité

L’extension dans la basse



Tu veux être efficace, petite boîte, petit transducteur avec une belle extension dans la basse ? Physiquement ça ne se fait pas. Remplace ton hp efficace par un moins efficace et tu y arriveras!



La compression avantage les petits systèmes. Le son sera plus « gras », semblera solide et sera gros en taille. Ceux qui ont un bon kit seront désavantagés par la compression.



Je vais sur le site de gearslutz et un gars a fait l’expérience de mixer sans limiteur/compresseur les mêmes bandes. Il a dit qu’il a réussi à faire quelque chose de satisfaisant mais que ca a pris beaucoup de temps (trop … il n’a pas eu le temps de finir!). De plus, il trouve que le mix limité/compressé sonne mieux.



Je n’ai pas vu de discours sur le respect de la musique, des instruments et de leur dynamique. Par contre, ne pas masquer le vocal par la musique, de bien entendre toutes les paroles, de donner l’assise dans la basse pour avoir le groove qui fait taper du pied, de filtrer le hiss des micros, de donner la largeur, de mettre l’emphase sur un impact en trafiquant le reste pour lui laisser la place est par contre ce que j’ai vu.



La disponibilité des studios n’est pas infinie. Le coût des studios est important.



Quand ils réussissent à faire sonner les canes de bines flanqués de chaque côté de leur console, ils savent que ça va bien sonner partout. Ceux qui entendent les contres-parties de la compression, combien vont réellement s’en plaindre ? Combien vont réellement cesser d’acheter de la musique ?



Je ne défends pas la compression mais je comprends que les entreprises sont là pour faire de l’argent et non pas pour me faire plaisir. Je pense que le mieux qu’on puisse faire est d’acheter la musique qui sonne bien et d’envoyer des lettres félicitations ou de réprimandes pour sensibiliser les principaux intéressés à leur pratique.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Mer 25 Fév - 8:21

Pompon,

Voilà qui est intéressant comme point de vue et qui met en avant ce que je tente de faire comprendre, la musique est une chose et le son en est une autre.

Personnellement, je ne veux pas de la basse efficacité et idéalement pas de la moyenne non plus, -95 db.  Ce que tu dis, à propos des hps plus petit, moins efficace est vrai j'imagine mais encore ici, tu ne tiens compte que du son.  Avec la baffle plan, tu vas aller vers une écoute haute efficacité.  Tu vas découvrir exactement ce que je dis.  

Attention, te connaissant, il est possible que tu n'aimes pas mais avec la haute efficacité, il se passe quelque chose de plus, à tous les volumes sonores, qui est relatif à la musique.  Ce quelque chose est atteignable avec la basse efficacité mais cela demande du jus, beaucoup de jus.  Si le son est bon, la musique elle, elle est où sous une certaine puissance ?  

Tu veux écouter ta musique autour de 70 à 75 db, on s'en reparlera quand tu seras installé.

Pourquoi la compression est acceptée ? Parce qu'elle n'influence pas la qualité du son, elle influence la musique.  C'est une catastrophe, l'audiophile n'en a que pour le son, la musique n'est pas comprise pour ce qu'elle est, c'est à dire beaucoup plus que le son.  

Tu peux avoir un très beau son de piano et pas de dynamique.  Le non respect du rythme, s'il affecte le son quand même un peu, sera considéré trop souvent comme une qualité.  Le son chaud et rond est un bel exemple d'ampli qui ne tient pas le temps.

Là je te rejoins, le temps studio coûte cher.  La compression fait sauver du temps.  Je te rappelle qu'il y avait des chanteurs et chanteuses avant les années de la compression à tout crin, que les enregistrements étaient souvent spectaculaires bien qu'ils souffraient de compression dues aux appareils eux mêmes.  Les preneurs de son prenaient le temps de bien faire les choses.  Ce n'est pas le cas aujourd'hui, sauf pour la musique classique, jazz et world.  Certains artistes pop font du bon travail mais en général, l'enregistrement sonne bien, c'est tout.

Tu écris : Je n’ai pas vu de discours sur le respect de la musique, des instruments et de leur dynamique. Par contre, ne pas masquer le vocal par la musique, de bien entendre toutes les paroles, de donner l’assise dans la basse pour avoir le groove qui fait taper du pied, de filtrer le hiss des micros, de donner la largeur, de mettre l’emphase sur un impact en trafiquant le reste pour lui laisser la place est par contre ce que j’ai vu.

Franchement, crois-tu que les enregistrements de Hugonnet ou de Bartholomée et les autres grands de l'enregistrements n'ont pas les qualités que tu mentionnent ?  

Aujourd'hui, il y a de bons enregistrements numériques même dans le pop/rock et c'est bien là le problème, comment justifier la compression généralisée alors qu'il y a des enregistrements dans tous les styles de musique qui sont bons ? Sachant cela, pourquoi accepte t'on la compression ?

Si nous ne disons rien, si nous acceptons la compression, rien ne va changer.  Le monde de l'enregistrement est au plus mal, peut être que tous les promoteurs satisfaits et bedonnants de la compression en studio se décidaient à faire le travail correctement, il s'aideraient. Les changements, c'est long à opérer tant dans les mentalités des gens de studios que des audiophiles. Pour notre part, il est grand temps de voir la chaine audio pour ce qu'elle est réellement, un élément de reproduction. Une chaine audio, ce n'est pas un instrument de musique.

Une fois compris, l'enregistrement va prendre une importance qu'il n'a pas aujourd'hui. Accepter la médiocrité de la compression, c'est accepter que sa chaine audio le soit, médiocre car ta chaine audio est l'égale du maillon le plus faible, l'enregistrement et qui s'en préoccupe ?

Ta propre chaine audio, malgré des défauts (qui n'en a pas), est combien de fois supérieure aux enregistrements en général que tu passes sur cette dernière ?

Suggestion d'écoute, AMAROK de Mike Oldfield.  La dynamique est complètement folle, il n'a pas compressé. C'est du rock pourtant mais diablement bien ficelé. Il faut apprivoiser cette musique mais aime, aime pas, écoute les 15 premières minutes de l'oeuvre, si tu ne fait pas le saut au moins une fois, si tu ne perçois pas la dynamique, bien que du rock, de 2 choses l'une, revois ta façon de penser l'audio ou change de chaine audio.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Mer 25 Fév - 8:29

Un dernier mot, tu dis ne pas avoir écouté le reportage.  Pompon, cela dure 2min40.  

Tiens-tu tant que ça à ton idée que la compression est nécessaire pour faire valoir les enregistrements ?

La compression est la mort de la musique, c'est Hugonnet qui le dis.  Je rajoute, pas la mort des sons.

http://www.dailymotion.com/video/xc2jh1_son-compresse-c-est-la-mort-de-la-m_news
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Mer 25 Fév - 9:16

Une entrevue sur l'amplification : https://jipihorn.wordpress.com/2008/04/25/encore-un-expert/

À lire ! Histoire de se forger une opinion.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Jeu 26 Fév - 20:45

J'ai écouté mais rien appris.
Quand j'écoute de la cris de musique rock a la radio, c'est fatiguant. Quand je me dépêche de changer de chaîne car ca fait un boucan du diable et c'est agressant.
Le rock que j'écoute est presque toujours vieux donc avec très peu de compression.

RicharD a écrit:
Un dernier mot, tu dis ne pas avoir écouté le reportage.  Pompon, cela dure 2min40.  

Tiens-tu tant que ça à ton idée que la compression est nécessaire pour faire valoir les enregistrements ?

La compression est la mort de la musique, c'est Hugonnet qui le dis.  Je rajoute, pas la mort des sons.

http://www.dailymotion.com/video/xc2jh1_son-compresse-c-est-la-mort-de-la-m_news
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Jeu 26 Fév - 20:58

J'ai lu l'autre article. Ca me parait de bon sens.
L'ampli que j'ai répond a ces critères. Il faut que l'ampli utilise au moins 4 fois ce qui est recommandé comme étant suffisant (qui ne l'es pas en fin du compte).
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Ven 27 Fév - 7:23

C'est la raison pour laquelle j'aimerais essayer un ampli plus puissant que le mien.

Je crois que beaucoup de puissance d'amplification est une des clés pour approcher le réalisme sans réveiller le quartier.

Encore une fois, il n'est plus question de volume sonore mais bien de discriminer la puissance des instruments de musique propre.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Ven 27 Fév - 7:29

Au sujet de ta première intervention des deux que tu as faite hier.

Si tu n'as rien appris, tant mieux. Ce qu'il faut retenir et je dirais ne jamais perdre de vue c'est qu'un réalisateur/preneur de son de renom condamne la compression.

Il faut que toute la gang de promoteurs de la compression, tant chez les pro que chez les audiophiles, sache qu'il se fait des enregistrements sans compression.

On ne le dira jamais assez, la musique c'est plus que des sons.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Sam 28 Fév - 17:41

Je parcours ce fort intéressant lot de billets sur la compression.

http://blog.formations-musique.com/2009020939-compression-audio-part-1/
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Parlons coloration !   Mar 3 Mar - 9:03

Avez-vous lu les billets sur la compression ?

Il y a des choses dans la vie qui paraissent évidentes et lorsque l'on gratte un peu, on se rend compte que finalement, le sujet est biaisé, mal compris.  En audio, je pense à la dynamique, grosse confusion ici.  Il y a aussi celle entre la puissance et le volume sonore.  

Êtes-vous certain que la coloration est un sujet bien maîtrisé par nous tous les audiophiles ?  Je veux dire que nous connaîtrions toutes les sortes de colorations, leurs impacts sur la fidélité, celles qui se contrôlent et les autres sur lesquelles on y peut rien ?

Si je n'ai pas une réponse basée sur des certitudes, je me demande si nous ne tournons pas les coins ronds de la compréhension avec nos certitudes sur la coloration.  

La coloration a de nombreux visages.  La précision des micros, fausse et colore la musique.  Ça part mal alors que ces derniers sont au tout début de la chaine d'enregistrement.  Les câbles, la console, le biais sur la réalité du preneur de son, les exigences de l'artistes, la saudite compression et autres manipulations génétiques et quoi d'autres, font de l'enregistrement un objet au son coloré, plus ou moins, avant même d'entrer dans nos salles de son.  C'est l'fun d'écrire ça, j'vous dis pas !

Le matériel audio lui même.  Un ampli qui ne tient pas le temps et/ou croule sous la dynamique.  Un tweeter à 15 sous dans une enceinte à 10000$, les câbles et autres artifices audio aussi colorent.  La salle de son induit sa personnalité.  Parlant personnalité, l'imposition de cette dernière sur la chaine audio par l'audiophile, c'est nous ça.

En toute logique, si on ne s'en tenait qu'à la coloration que l'on ne contrôle pas, l'audiophile aurait raison de rechercher un son qui lui plaît en tout temps.  

Ce matin je parcourais un autre forum et je tombe sur cette phrase, rapportée de mémoire (fidèle ?).  Tel modèle d'enceinte n'est pas réputée pour sa basse profonde mais sans nul doute que tel modèle d'ampli va corriger le problème.

Je ne sais pas vous autres mais j'ai eu comme un choc en lisant cette phrase.  Pourtant ce n'est pas la première fois que je lis quelque chose qui s'y apparente mais ce matin, il y a eu comme un déclic.  J'ai réalisé le formidable jeu de changement de pièce que l'audio demande pour être conforme soit à la réalité ou à nos goûts.  Un manque de basse de l'enceinte peut être corrigé par un ampli et quoi d'autres ?  Trop de hautes, qu'est-ce qui peut bien corriger un trop plein de hautes, je vous le demande ?

Établissons la naissance de la hifi au milieu des années 50 avec l'apparition de la stéréo.  Ceci est approximatif pour fin de faciliter la compréhension de mon histoire.  60 ans d'expertises audio communes qui se résument à la valse des appareils pour corriger des incongruités sonores, des colorations etc.

J'ai parlé de choc, comprenez-vous pourquoi ?  Notre bonhomme n'a jamais envisagé une quelconque mise au point, non monsieur, un changement d'ampli va régler ça.  Un EQ, dans le décor, pourrait simplement, efficacement et fidèlement, si tant est que c'est ce qui est recherché, régler la situation.  Tu recherches la coloration, le même EQ va te colorer ça pour le même prix.  

Il y a quelques années, alors que l'on introduisait l'EQ dans nos installation audio, une de mes connaissances avait remplacé une paire de Paradigm Studio 100, un monument élevé à la coloration, par des Verity Audio Persifal.  Nous avions eu le projet de travaillé les Paradigm avec l'EQ. Je regrette beaucoup de ne pas avoir poussé le projet vers sa réalisation.  Je suis à peu près certain que nous aurions amené l'enceinte Paradigm dans la même plage de caractéristiques sonores que la Persifal, qui elle même a due être corrigée.  Ce qui m'amène à croire cela, sont les expériences en général faites sur d'autres  chaines audio dans des salles de son différentes.  J'ai noté de nombreuses similitudes de signatures sonores.  Comprenez que cette expérience de la courbe droite, si elle débarrasse l'enceintes de traits de caractères (colorations) ne transfigure pas un mauvais transducteurs en bons.

Je regrette de ne pas avoir poussé l'expérience car nous aurions eu assurément des réponses plus claires à nos questions.  Je comprend mieux aujourd'hui la réticence des constructeurs d'enceintes face à l'EQ.  

Il n'est pas question de considérer l'EQ comme l'outil miracle mais on doit admettre que ce dernier ouvre sur une compréhension de la génétique audio qui était, jusqu'à peu de temps, la chasse gardée des constructeurs.  Il permet aussi de pousser le concept de la mise au point, le positionnement des enceintes, la mise en phase des hps, sans parler de la neutralité de l'écoute qui devient plus envisageable que jamais.  

Autre point non négligeable, les coûts audio sont diminués de façons notables et les performances inversement proportionnelles aux coûts.  

Au fond, ce que je dis c'est que maintenant il y a une méthode pour faire son audio.  Elle n'est pas obligatoire mais elle est infiniment plus précise que l'échangïte aiguë qui était la norme jusqu'à maintenant.

Pour réflexion et discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlons coloration !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons coloration !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parlons de Lyon / Agen
» tâches?maladie de peau? coloration du poil?
» Parlons d'Agen / Pau
» Parlons informatique...
» Parlons de La Rochelle / Agen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Sauter vers: