Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La neutralité en audio, pourquoi pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 8:22

J'abonde aussi dans le sens de Pompon et MrAcoustat.

Ce que j'ajouterais à vos propos, c'est de le dire aux compagnies concernées que leurs enregistrements ne convient pas.

Faut le dire que nous sommes prêts à acheter leurs produits et qu'il faut qu'ils soient à la hauteur. Nous avons fait des investissements audio importants, il faut que les enregistrements soient à niveau.

Est-ce que le dernier Daniel Bélanger est aussi mal enregistré que ses 2 derniers ? Si c'est le cas, faut le dire par un petit courriel. Personne n'aime être critiqué.


Dernière édition par RicharD le Sam 20 Avr - 8:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 8:45

Stoik a écrit:
RicharD a écrit:

Le type des musiques écoutés est aussi déterminant. Tu sais il y a des genres de musique qui n'ont pas besoin d'une chaine performante. Les enregistrements pop et rock en général n'ont pas besoin de Sonus Faber et d'appareils NAIM pour être bien reproduite. C'est ce qu'un gars découvre en se posant ces questions et influencera ses achats.

À partir de là, c'est une choix personnel.

Au mois de mai, ça irait ?

Iiiish... Oh que j'ai de la misère avec ce dernier bout là! S'il est vrai qu'une bonne chaîne permet de mieux reproduire la plage dynamique d'un enregistrement qui en a une bonne, je ne pense que ça donne aussi un avantage quand le "trafic" est dense, comme dans une bonne toune rock.

Une mauvaise chaîne ne va absolument rien faire des 9-6dB de marge moyenne de la toune rock moyenne. Tandis qu'une bonne chaîne va réussir à développer des plans et perspectives, en plus de réussir à offrir une texture sonore intéressante aux instruments et voix dans ce peu "d'air lousse" dynamique qu'il reste.

Une bonne toune rock, ce n'est pas nécessairement dans l'exagération des deux extrêmes du spectre et de pécher par coloration que ça "rentre au poste". En tout cas, on aura le temps de s'en reparler quelque part en mai... et d'aussi t'en faire la preuve.

Bye.

Stoïk,

Tu es un amateur de rock toi ! Sais-tu, ce n'est pas le rock, le style de musique qui me cause problème, au contraire. C'est plus avec le coté poli de la reproduction que ma chaine donne à une toune rock. Ce n'est pas mauvais mais il manque quelque chose.

Si j'avais à me composer une chaine audio et que mon style de musique principal était le rock, j'opterais pour un ampli puissant, rapide, genre Crown ou Bryston et des Altec, Voice of the theatre ou des JBL, très efficaces capable de rendre le coté brutal du rock. J'irais avec du matériel que l'on retrouve sur une scène rock.

C'est un des rares styles de musique où l'on peut s'approprier à l'écoute, chez soi, le même matériel que lors d'un spectacle. Les enregistrements de spectacles acoustiques passent par des micros qui modifient leur signature. C,est pas mal moins le cas que sur un show rock.

Perso, je n'écoute pas du rock pour la qualité de l'enregistrement. Je conviens qu'il y en a de meilleurs que d'autres, Mark Knopfler, Porcupine tree, Mike Oldfield sont de bons exemples pour moi, particulièrement le premier et le dernier.
Alors qu'avec Metallica, j'étouffe, tellement la compression est à son max. C'est dommage parce que les gars font une musique qui me plaît.

J'anticipe avec plaisir notre future rencontre.


Revenir en haut Aller en bas
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 9:06

MrAcoustat a écrit:

PS: Ceci est la différence entre un audiophile et un mélomane, moi je suis les deux MAIS plus audiophile que mélomane, je suis incapable d'entrer dans la musique ci la qualitée n'y est pas.

Bouffeurs d'illusions que nous sommes tous! Si nous sommes intéressés par la reproduction audio, c'est pour vouloir croire à un peu de véracité... Mais à quelque part, c'est comme vouloir croire au Père Noël.

À mon avis, il n'y a aucune excuse pour mal produire un disque de nos jours, pas avec les moyens techniques et l'expertise aussi répandus qu'ils sont de nos jours. Pourtant le constat que l'on fait est que pour encore une trop grosse proportion, l'expression artistique n'obtient pas la qualité de média qu'elle mérite... et ce n'est pourtant pas la faute du média!

L'audiophile et le mélomane, je n'ai pas toujours bien compris le terme et le mot dans le passé, et me méfiait de m'y associer, préférant plutôt me qualifier d'amateur de musique. Aujourd'hui, je me risque à affirmer que le terme audiophile qualifie un individu qui est d'abord un mélomane, et qui porte une aussi une attention particulière à la qualité sonore de la musique qu'il écoute, et ce, peu importe qu'il s'agisse de musique enregistrée ou en direct.

Le sens travesti du terme audiophile serait celui d'un type qui a 20 disques qu'il joue sur une chaîne à 200 000$. Moi, j'appelle ça un crack pot, pas un audiophile.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 9:41

Sto,

Serais-tu en accord avec ceci, le matériel audio que nous avons dans nos salles de son est meilleur que les enregistrement que l'on nous propose ?

Il y a aussi la possibilité que les enregistrements soient meilleurs en général que ce que l'on entend chez soi, se pourrait-il que nos chaines ne soient pas installées à leur pleine capacité ?

À propos du ressenti, se pourrait-il que le microsillon soit meilleur à ce chapitre ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 12:19

RicharD a écrit:
Sto,

Serais-tu en accord avec ceci, le matériel audio que nous avons dans nos salles de son est meilleur que les enregistrement que l'on nous propose ?

Il y a aussi la possibilité que les enregistrements soient meilleurs en général que ce que l'on entend chez soi, se pourrait-il que nos chaines ne soient pas installées à leur pleine capacité ?

À propos du ressenti, se pourrait-il que le microsillon soit meilleur à ce chapitre ?


Depuis mon adolescence ma quête a été de me rapprocher le plus possible du studio, et ce qu'on attends des moniteurs et le produit fini c'est deux chose différente, du moins dans le cas du vinyle. Par contre aujourd'hui je dirais qu`on fait plus attention.

Sinon voici une observation faite chez SNB (studio de mastering) dans les années 80:
Un 45 tours de Corbeau ou de Marjo...on mets le master sur le magnétophone...horreur totale...c'est flou mais surtout il y a une tonne de reverb (reverb plate) dans le mix, on point ou c'est 60% wet...
On demande au gars du mastering, vas-tu retourner ce mix ? Non pour qu'il reste un peu de reverb sur le vinyle ça doit être -mouillé- comme ça...
On est en 83, le CD vient tout juste de sortir, les cie n'envoi plus de master analogique mais le CD...donc les vinyle est coupé à partir du CD !!!!
Le studio de mastering de l'époque avait un défaut majeur au niveau acoustique, une drop de pas loin de 6dB au pupitre...
Et je vous fait fi des détails du processus de pressing et de la manipulation des disques...
A partir de la j'ai vite compris pourquoi le plupart de mes disques sonnaient le cul...

-Certain matériel hi-fi (pas tous) sont assez révélateur et dans certains cas dépasse le matériel studio (surtout aujourd'hui avec tous les mixages sur petits haut-parleurs)

-Ce qui sort directement du multi-pistes est généralement supérieur au produit final, c'est l'attaque et la qualité des reverbs tails qui le confirme.

-La lecture en fichiers est assez révélatrice et nous amène plus proche de la vérité, mais la source y est pour beaucoup.

-L'avantage du vinyle (avec l'équipement adéquat $$$) est le coté slack et incohérent de la reproduction.
Il semble que notre cerveau préfère l'imprécision à la perfection de l'horloge.
Au SSI 2011 j'ai eu la chance d'expérimenter le Preamp Moon 610LP...rapide...très rapide et silencieux,
Le snare de Steve Jordan sonnait comme un coup de .38 sur l'album Mobo I-II de Kazumi Watanabe...
J'ai du mettre la pièce 12 fois de file...

Revenir en haut Aller en bas
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 20:56

RicharD a écrit:

Serais-tu en accord avec ceci, le matériel audio que nous avons dans nos salles de son est meilleur que les enregistrement que l'on nous propose ?

Ben voyons Richard, j'ai l'impression que tu me fais passer le test du débutant, genre la poule ou l'oeuf, LOL! La réponse est évidemment un non catégorique. Mais il y a malheureusement beaucoup de "mrd" qui circule, et il faut faire attention de ne pas mettre le pied dedans.

RicharD a écrit:

Il y a aussi la possibilité que les enregistrements soient meilleurs en général que ce que l'on entend chez soi, se pourrait-il que nos chaines ne soient pas installées à leur pleine capacité ?

Bien d'accord qu'une bonne installation est la clef. On peut avoir le meilleur système au monde, si on l'installe dans un garde-robe, vous savez ce qui arrive...

Comme je l'ai dit dans une autre de mes interventions, chaque chaîne va interpréter un enregistrement à sa façon. Il est donc essentiel que cet enregistrement puisse apporter de la matière à la chaîne pour qu'elle puisse bien faire son travail, et d'ainsi en tirer le meilleur.

Techniquement parlant, les prouesses techniques des médias dépassent les capacités des chaînes et des salles d'écoute... et ça inclus le vinyle avec son "p'tit" 60dB de plafond!

RicharD a écrit:

À propos du ressenti, se pourrait-il que le microsillon soit meilleur à ce chapitre ?

Pas meilleur, équivalent je dirais. Mais il est très difficile d'en tirer le meilleur, et d'aussi de maintenir le rendement de l'équipement de lecture, facteur mécanique oblige. La voie de la facilité est pavée en numérique, j'en ai bien peur.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1412
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Dim 21 Avr - 13:31



Je n'ai rien de flyé ... Est-ce que c'est mieux que les studios ?

J'ai vu beaucoup de photos de studios qui utilisent de petits moniteurs de moins de 1000$ ...
C'est probablement bon pour le mid et les aigues mais pour la basse ... pas certain que ca réagit comme de gros HP.

Ils sont en nearfield ... et ce genre d'écoute n'est pas représentative à une écoute à 8 - 15 pieds des HP.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Dim 21 Avr - 13:56

pompon a écrit:


Je n'ai rien de flyé ... Est-ce que c'est mieux que les studios ?

J'ai vu beaucoup de photos de studios qui utilisent de petits moniteurs de moins de 1000$ ...
C'est probablement bon pour le mid et les aigues mais pour la basse ... pas certain que ca réagit comme de gros HP.

Ils sont en nearfield ... et ce genre d'écoute n'est pas représentative à une écoute à 8 - 15 pieds des HP.



D'accord à 100%, c'est comme dire lui y connait ça le son, c'est un musicien Smile Smile Smile Smile il n'y a pas pire pour juger le son car un musicien est SUR LE STAGE à faire de la musique et non dans l'auditoire qui eux essaie d'écouter et encore la - en avant - dans le milieu - en arrière - CAR TOUS ENTENDENT, MAIS PAS DE LA MÊME MANIÈRE, N'EST CE PAS ?????
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 26 Avr - 8:52

Stoïk, tu écris : chaque chaîne va interpréter un enregistrement à sa façon.

Si ce n'était que ça, je ne vous tarabusterais pas avec la neutralité. J'ajouterais donc : chaque chaîne va interpréter un enregistrement à sa façon au gré des goûts personnels.

C'est justement là que ça bogue avec la neutralité. Un gars qui n'aime pas le métal de la trompette et qui l'adoucit ne peut être en accord avec le concept de la neutralité.

Oui il adoucit la trompette mais sans trop se soucier de l'adoucissement général de l'ensemble des instruments de musique.

Il y a combien de gars qui nous parle d'une écoute ronde ? Moi je veux bien mais comment réussissent-ils à faire sonner de façon réaliste une cymbale ? Ce n'est pas rond une cymbale, comme la flûte, une trompette, un sax mais en même temps, naturellement une grosse caisse c'est rond, certaines guitares, une contrebasse etc.

Une chaine audio doit discriminer ces sons. Une chaine audio doit reproduire, dans son environnement, la rondeur, la sécheresse, le métal, le bois, les cordes frottées, martelées, grattées et pincées, toutes les différentes hanches des cuivres et des bois, les inspirations et aspirations, sans oublier des sons plus ou moins forts incluant les silence tout ça avec rythme.

Réalisez-vous que pour arriver à reproduire avec plausibilité le son des instruments de musique, le concept de la neutralité est une voie viable, comme l'acoustique l'est, comme l'EQ ?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 26 Avr - 9:04

MrAcoustat a écrit:
pompon a écrit:


Je n'ai rien de flyé ... Est-ce que c'est mieux que les studios ?

J'ai vu beaucoup de photos de studios qui utilisent de petits moniteurs de moins de 1000$ ...
C'est probablement bon pour le mid et les aigues mais pour la basse ... pas certain que ca réagit comme de gros HP.

Ils sont en nearfield ... et ce genre d'écoute n'est pas représentative à une écoute à 8 - 15 pieds des HP.



D'accord à 100%, c'est comme dire lui y connait ça le son, c'est un musicien Smile Smile Smile Smile il n'y a pas pire pour juger le son car un musicien est SUR LE STAGE à faire de la musique et non dans l'auditoire qui eux essaie d'écouter et encore la - en avant - dans le milieu - en arrière - CAR TOUS ENTENDENT, MAIS PAS DE LA MÊME MANIÈRE, N'EST CE PAS ?????

MrAcoustat,

Je suis d'accord que nos différences physiologiques nous font entendre les sons plus ou moins fort, plus de hautes pour certains, moins de basse pour d'autres et ainsi de suite chacun ayant ses propres forces et faiblesses auditives.

Si nous entendons de façon différente, serais-tu d'accord pour dire que nous écoutons la même chose, le même spectacle ? Si tu es d'accord avec ça, à la reproduction, ne devrait-on pas reconnaître la même chose, le même spectacle ?

Toi et moi, lors d'une écoute chez toi mettons, bien que nous ayons des forces et faiblesses auditives différentes, ne doit-on pas reconnaître le même spectacle ?

Si c'est le cas, ne donne t'on pas un élan supplémentaire au concept de la neutralité ?

Revenir en haut Aller en bas
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 26 Avr - 20:55

Richard, c'est une question de dosage, d'équilibre des éléments.

Chaque éléments d'une chaîne a un certain potentiel, et surtout des limites à respecter. Ce n'est donc pas facile de trouver et agencer ensemble des composantes qui ont les qualités que l'on recherche... et en plus, on ne recherche individuellement pas nécessairement la même chose non plus!

Ça revient à ce que je disais dès le départ: Qui est ce qui décide des points de référence qui détermine une neutralité? Personnellement, je n'y vais pas de façon systématique, appareils de mesure en main. Bien que je respecte le choix de cette approche pour ceux qui l'utilise, moi je me fais assez confiance pour me fier qu'à mon oreille.

L'important est d'arriver à être bluffé, d'y croire, et sûrement que ça en prends plus à certains qu'à d'autres... Où qu'ils ont besoin de se rassurer avec des appareils de mesure et des belles courbes plates. Moi, je te le dis Richard, la journée où je m'assied dans mon divan avec un appareil de mesure pour être certain de ce que j'entends, je revend tout mon kit le lendemain dans les petites annonces.

Clarté, précision, ouverture, respect du silence et surtout un infernal sens du rythme. C'est ça ma version toute personnelle de neutralité, et j'y vais de la façon la plus simple qui soit pour la trouver: J'écoute et je me fais confiance.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 27 Avr - 7:17

Stoïk,

Citation :
Qui est ce qui décide des points de référence qui détermine une neutralité?
Citation :
Clarté, précision, ouverture, respect du silence et surtout un infernal sens du rythme.

En lisant ta réponse, je me suis dit que nous ne sommes pas si loin d'une même définition du concept de la neutralité. Disons que comme toi je ne suis pas à la recherche de la totale neutralité des appareils mais mes critères sont mieux définis qu'ils ont déjà été.

Lorsque j'ai à définir le concept, j'utilise ces mots qui laissent une certaine place à la coloration mais qui dans cet esprit, augmentent la plausibilité à l'écoute.

S'il y a une différence entre nous, elle joue au niveau des références je dirais. Plus haut j'ai parlé de la discrimination d'une chaine audio envers le son des instruments de musique, des différentes attaques sur l'instruments etc.. Mes références sont mes connaissances personnelles du son des instruments de musique. Ce sont ces connaissances qui m'indiquent si la contrebasse est réelle ou "boomy, si le métal de la trompette est reproduit selon mes souvenirs, que le violon garde sa touche d'acidité et son infinie douceur en même temps. Le piano est-il puissant et vivant ou de force égale et plat. La musique est-elle rythmée ou endormie ?

Ma référence n'est pas quelqu'un mais la musique elle même. Ho! tu me diras que la mémoire oublie et qu'elle a parfois le chic de "coloré" la réalité . Tu aurais raison de me le souligner et cela fait partie de mon défi car c'est sur le son des instruments de musique que je table le concept de la neutralité. C'est ma décision.

Donc comme toi je fais confiance à mes oreilles. Comme toi les appareils de mesures me rebutent crois le bien mais ce sont des outils de mesures pas des outils d'écoutes et c'est de cette façon dont je m'en sert. Est-ce que ma chaine audio est équilibrée, si oui j'écoute de la musique si non, je l'équilibre et j'écoute de la musique.

Comme ça j'ai l'impression (peut être) de me donner une chance dans l'art raffiné de la reproduction de la musique.

Citation :
L'important est d'arriver à être bluffé, d'y croire,

C'est dans mon vocabulaire tortueux ce que j'appelle la plausibilité. Dis moi, as-tu la certitude d'exploiter au max les capacités de reproduction de ta chaine audio ? Et si les instruments de mesure rehaussaient ces capacités, que ferais-tu ?

Statistique personnelle, 98% de musique et 2% de taponnage audiophile dans une année.

Revenir en haut Aller en bas
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 27 Avr - 9:13

Comme on dit si bien, il y a deux certitudes dans la vie: La mort et les impôts... Quoi que je ne suis plus du tout certain que ça s'applique pour tout le monde pour le dernier, à voir la commission Charbonneau. Wink

C'est sûr que nos bébelles peuvent nous coûter pas mal cher, et qu'on s'est convaincu au départ que l'investissement se justifiait par rapport à d'autres composantes, nonobstant leurs prix (qui peut être plus cher ou moins cher). Alors c'est certain qu'il est primordial de s'assurer de les faire fonctionner optimalement.

Tu vas peut-être trouver ça weird, mais j'ai comme principe d'aller essayer la Mercedes pour mieux choisir ma Toyota par la suite, si tu vois ce que je veux dire.

Et l'important, c'est ce que ça arrive à faire, pas ce que ça coûte... et tant mieux si ça ne coûte pas cher.

Pour ceux qui me connaissent, désolé de vous avoir repassé ma vieille cassette...

Tout ce préambule est pour ta dernière question, Richard. Et tu connais déjà la réponse, puisque je t'ai invité chez moi avec ta bande et ton analyseur de spectre, mon coquin.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 27 Avr - 9:40

C'est malheureux mais beaucoup trop d'audiophile passe plus de temps à ANALYSER qu'à ÉCOUTER en ce qui me concerne je ne laisserai JAMAIS une machine me dire ce que je doit ou pas écouter ce seront toujours MES oreilles et non celles des autres car ce qui est le plus important c'est d'être heureux avec NÔTRE matériel et non celui que l'ont aimerait avoir, quand j'invite des amis pour une session d'écoute bien sûr que je préfère qu'ils aiment mon kit mais ci ce n'est pas le cas je ne perdrai certainement pas de sommeil pour ça, c'es seulement que l'ont ne possèdent pas les mêmes goûts.

PS: Un des pires système que j'ai entendue dans ma vie était un système de $300,000.00 dollards que j'ai trouvé atroce MAIS son propriétaire le trouvait merveilleux et c'est lui qui avait payé la facture alors tant mieux pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 27 Avr - 19:30

POST EN DOUBLON.



Dernière édition par MrAcoustat le Dim 28 Avr - 7:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 27 Avr - 19:43

André, il y a quand même lieu d'écouter une fois de temps en temps en mode analyse. Je vois ça comme de l'entretien, un petit "check up" pour voir si tout va bien et pour s'assurer que tout continue de bien aller. Toi et moi, on a plus de table tournante, et on n'a pas non plus de lampes dans nos appareils, alors l'entretien est réduit au minimum et on peut donc perdre de vue cet aspect.

Ce n'est cependant pas le cas d'une bonne proportion d'autres propriétaires de chaîne. Prend par exemple Richard, qui estime qu'il passe 2% de son temps d'utilisation à bidouiller sa chaîne. 2 heures sur 100 heures d'écoute, c'est à mon avis très raisonnable, étant donné la complexité de sa chaîne et du travail réalisé dans son environnement d'écoute.

Les 98 autres heures, il fait comme moi, toi et pas mal tout le monde ici, il s'assied devant sa chaîne et profite de son fantastique privilège. Cool

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Dim 28 Avr - 7:41

Les gars,

En vous lisant, je réalise que rompu à l'exercice de la prise de courbe plate, je laisse couler la prise de courbe comme une obligation du concept de la neutralité. C'est une erreur.

Disons que le micro d'analyse, les logiciels de mesures la courbe plate rendent le concept de la neutralité extrême. Qu'en général, les passionnés de l'audio ne vont pas jusque là. Par goûts et intérêts, par désintéressement devant une apparente complexité bref les raisons sont multiples.

Le concept de la neutralité c'est une façon de penser pour celui qui recherche la reproduction la plus juste possible et chacun d'entre nous le faisons à notre manière. L'avantage du concept de la neutralité c'est de réunir toutes ces manières de faire et de se donner une ligne d'action et de compréhension commune.

Sto tu as écrits

Citation :
Clarté, précision, ouverture, respect du silence et surtout un infernal sens du rythme.

C'est ce bout de phrase qui m'a allumé sur ce que je vous écrit en ce moment. Comment t'y es tu pris pour arriver à ce résultat ? Intéressant non ! N'est-ce pas la base de la neutralité ? Et combien d'audiophiles sont dans ce cas précis ?

À partir de là, il est possible de faire évoluer, grâce entre autre à l'acoustique et courbe plate, les performances de sa chaine mais une partie du travail aura été fait en amont. L'achat des appareils/enceintes, le positionnement de la chaine se font sans tout ce bardas de mesure et l'aventure technique audio peut s'arrêter dret là. Il y aura de la musique chez vous.

Mais voilà nous sommes des audiophiles et ce n'est pas vrai que la seule façon de faire évoluer notre chaine se trouve dans les changements à répétition d'appareils/enceintes.

Le concept de la neutralité est une autre façon d'y arriver .

André, serais-tu plus mélomane qu'audiophile ? T'arrive t'il encore d'essayer des câbles ou de comparer un lecteur ?





Revenir en haut Aller en bas
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Dim 28 Avr - 11:02

RicharD a écrit:

Citation :
Clarté, précision, ouverture, respect du silence et surtout un infernal sens du rythme.

C'est ce bout de phrase qui m'a allumé sur ce que je vous écrit en ce moment. Comment t'y es tu pris pour arriver à ce résultat ? Intéressant non ! N'est-ce pas la base de la neutralité ? Et combien d'audiophiles sont dans ce cas précis ?

Ces qualificatifs, d'emblée j'admet que j'ai pigé au hasard dans le tas qui me sont venus à l'esprit pour qualifier ce que j'estime être les impératifs que l'on doit retrouver à l'écoute d'une bonne chaîne. Alors ne prends pas ça nécessairement au pied de la lettre. Smile

Mais pour résumer la pensée derrière cette intervention (pas juste sur cette phrase), c'est que beaucoup de gens font l'effroyable erreur de magasiner que dans le créneau de prix qu'ils peuvent se payer. Pareil comme aller au magasin du dollar quand tu veux être certain de ne pas payer cher pour un accessoire de cuisine. J'appelle ça rien de moins que de s'abonner à la médiocrité.

Je ne dis pas qu'il soit obligatoire de débourser au dessus de ses moyens pour être vraiment satisfait comme consommateur (de matériel haute fidélité et autres), mais bien d'aller chercher l'expérience qui va vraiment vous apporter matière à profondeur et perspective pour vos prises de décisions. On ne peut pas développer un sens critique sans points de référence qui vous apparaissent peu vulnérables au doute.

Tout ça pour dire que ces qualificatifs, je ne les retrouve qu'en partie chez moi, par choix. Je sais qu'il y a meilleur ailleurs, car je m'en suis servi pour éclairer mes décisions en fonction de ce que j'ai les moyens d'investir dans ce hobby. Le reste est une question de retenue et d'un brin de sagesse, car l'excès nous guette, n'en doutez pas un instant.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Lun 29 Avr - 17:13

Citation :
Ces qualificatifs, d'emblée j'admet que j'ai pigé au hasard dans le tas qui me sont venus à l'esprit pour qualifier ce que j'estime être les impératifs que l'on doit retrouver à l'écoute d'une bonne chaîne. Alors ne prends pas ça nécessairement au pied de la lettre.

Bin là, si tu commences à me mêler ! LOL

Citation :
Tout ça pour dire que ces qualificatifs, je ne les retrouve qu'en partie chez moi, par choix.

C'est important je trouve ce que tu as écrit. Ce choix c'est la limite que l'on se donne parce que comme tu l'as souligné, l'audio c'est "sky is the limit"
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 3 Mai - 7:59

Voici ce qui est écrit sur le site Dynaudio pour les enceintes asservies pro :

Séries M

Principes de conception

Les moniteurs Dynaudio sont conçus pour dire la vérité, ainsi vous obtenez ce qu'il vous faut: une reproduction exacte de votre mix. Les grands mix résultent de l'attention accordée au détail tout en tendant vers un mix final qui va au delà de la simple somme de ses parties. Nous pensons que ces mêmes principes s'appliquent lorsqu'on conçoit les moniteur suprêmes.

Nous prenons le plus grand soin dans le choix des matériaux et dans le processus de fabrication. Nous y associons également le programme de test le plus complet et le plus approfondi de l'industrie, ce qui permet à nos moniteurs d'atteindre cent pour cent d'uniformité - non seulement entre deux paires différentes, mais également en mélangeant des paires ou en travaillant sur des paires dans des endroits différents.


Et grâce à notre technologie unique de haut-parleurs, nos moniteurs sont neutres et sans coloration. La transparence et les capacités dynamiques exceptionnelles de nos moniteurs vous permettent de travailler de longues heures sans fatigue auditive.

Pour consultation du site : http://dynaudioprofessional.com/fr/m-series/

J'imagine que Dynaudio n'est pas le seul constructeur à vanter la neutralité, sans coloration, de leurs enceintes.

Selon vous, pourquoi l'audiophile n'adopte t'il pas ces enceintes qui devraient normalement nous rapprocher des enregistrements ?



Aussi il y a quelque chose qui me chicote. Ici même sur ce forum et d'autres aussi, je lis souvent, dans toutes sortes de versions, à peu près ceci : Avoir du plaisir, aimer ce que l'on a puis en profiter.

Ça l'air d'être le "fun". Alors il y a quelqu'un ici qui croit que je n'ai pas de plaisir en audio, que je n'aime pas ce que j'ai et que je n'en profites pas ? Aidez-moi !

J'aimerais augmenter mon plaisir. Ce dernier étant basé sur le réalisme et la plausibilité, est-il possible que je me trompe ? Est-il possible que la neutralité soit une perte d'énergie en temps et efforts ?

Éclairez-moi SVP ! J'essaie de comprendre, les gars, ce qui justifie cette boutade, que vous me lancez régulièrement lors d'une discussion qui sort de l'audio régulier.

Auriez-vous peur de découvrir que vous vous êtes trompés ? Ou peur de me dire que je me trompe ? C'est quasiment devenu un ou l'autre !

Ne touchons-nous pas, avec ce point, au foutoir élargi qu'est devenu l'audio d'aujourd'hui ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 3 Mai - 8:21

Encore une fois je me mouille, pour entendre ces merveilleuses enceintes neutres, ca vous prend un amplificateur neutre - un préamplificateur neutre - une source analogue ou digitale neutre - et touts les cables de vôtre chaine neutres - CECI EST IMPOSSIBLE.

Donc pour ces raisons, JE ne croie pas que la neutralitée puisse exister dans une chaine de reproduction musicale, maintenant la seule question qu'il vous reste à répondre est aimez vous ou pas ce que vous entendez?????
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 3 Mai - 9:09

http://dynaudioprofessional.com/fr/air-series/moniteurs/air15/

André,

Dynaudio dit que ces produits pro sont neutres et sans coloration. Pas moi qui le dit, la question est : pourquoi l'audiophile n'adopte t'il pas ces enceintes qui devraient normalement nous rapprocher des enregistrements ?

Dans le cas d'une AIR15 par exemple, cela prend un ordi et ta musique sur disque dur et c'est parti, tu vas avoir de la musique. C'est un tout inclu. Ampli, préamp, dac, câblage minimum entre l'ordi et les enceintes, c'est tout. Je rappelle que ces enceintes sont dites neutres et sans coloration.

Que reste t'il, les enregistrements et là tu as raison. C'est vrai que ces derniers ne le sont pas et possiblement ne le seront jamais, c'est du moins ce que l'on prétend, comment savoir ? Quel est le % de coloration sur les enregistrements ? Sacrée bonne question !

Toutefois, Dynaudio et d'autres compagnies certainement, démontrent que la chaine, elle, peut l'être. Je rerepose la question : pourquoi l'audiophile n'adopte t'il pas ces enceintes qui devraient normalement nous rapprocher des enregistrements ? Ce sont les enregistrements que nous avons à reproduire.

Si les enregistrements ne sont pas neutres, est-ce une justification pour l'audiophile d'introduire volontairement de la coloration dans sa chaine audio ?


Tu me demandes si j'aime ce que j'entend ? Absolument ! Mais je ne peux passer sous silence le travail d'acoustique et de courbe que j'ai réalisé sur ma chaine. J'aimais ce que j'entendais avant tous ces travaux. J'ai augmenté la qualité d'écoute en ajoutant un panneau 2D, travaillé un autre moment le plafond de ma pièce et ainsi de suite pour l'acoustique. En parallèle, je travaillais la courbe plate et d'un clic, suis en mesure de comparer avant la courbe et après.

Je me suis donné beaucoup de latitude. Je peux amener, pour quasiment aucun déboursé d'argent, ma chaine et l'approcher de mes connaissances des sons des instruments de musique. C'est pas mal subjectif c'est vrai mais c'est sur ces connaissances là que je base mon audio.

Voilà ce qui m'amène à dire que j'ai du plaisir, que j'aime ce que j'ai et que j'en profites doublement car optimisé.

La neutralité est-ce 100% possible ? Tu as 100% raison, ce n'est pas possible. Toutefois, je te démontre que l'on peut aller plus loin dans l'optimisation d'une chaine audio, c'est tout ! C'est une question de choix personnel ce qui = beaucoup de plaisirs et de satisfactions.

À toi de voir !


Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 3 Mai - 10:46

MrAcoustat,

J'espère que la discussion ne s'arrêtera pas là.

Histoire de la stimuler, 2 questions avec réponse par oui ou non.

André,

T'arrive t'il de réaliser encore des tests comparatifs entre des appareils/enceintes, câbles ou autre trucs comme un Audiophiléo ?

Toujours par oui ou non, la discussion sur la neutralité t'intéresse t'elle ?








Pendant que tu réfléchis, j'aimerais ajouter que le concept de la neutralité est un concept évolutif et tellement pas parfait. Que le concept de la neutralité ouvre sur ce but, se rapprocher de ce qu'il y a sur les enregistrements.

Je rêve tout haut là ! Je rêve qu'un de vous me demande de lui parler du concept de la neutralité dans le but expresse de mieux le comprendre. Je rêve, non pas d'une acceptation de vous tous de ce concept mais de tendre vers une meilleure compréhension du concept. L'accepter ou le refuser en toute connaissance de cause, c'est un joli but non !

Je rêve aussi que, sur une discussion amorcée par moi, on cesse de me rappeler que l'important c'est d'aimer ce que l'on entend, d'aimer ce que l'on a et d'en profiter.

Je rêve aussi qu'une telle discussion ne se fasse pas du reculons.




Pi André, as-tu eu le temps de pensé à ta patente ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 3 Mai - 12:11

Salut RicharD, effectivement en ce qui me concerne la discussion sur ce sujet est terminé, comme toi je ne changerai pas d'idée, toi tu pense d'une façon et moi d'une autre et c'est bien correct ainsi l'important pour moi c'est d'écouter de la musique les tests et analyses très peu pour moi, je laisse cela aux autres pour moi ce temps est passé.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3769
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 3 Mai - 13:47

MrAcoustat a écrit:
Salut RicharD, effectivement en ce qui me concerne la discussion sur ce sujet est terminé, comme toi je ne changerai pas d'idée, toi tu pense d'une façon et moi d'une autre et c'est bien correct ainsi l'important pour moi c'est d'écouter de la musique les tests et analyses très peu pour moi, je laisse cela aux autres pour moi ce temps est passé.

Ataboy ! C'est comme ça que j'aime ça, on n'a pas de cachette à faire. On a pas à avoir peur non plus de l'idée de l'autre. Alors si tu as des choses à ajouter qui seraient complémentaires et évolutives sur ce sujet, comme d'autres, bravo ! Je ne demande que ça et t'encourage, ainsi que les lecteurs de cette discussion, à t'exprimer.

Au plaisir de discuter avec toi.

Richard
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1412
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 3 Mai - 20:48

Une audiophilleo ne change pas vraiment la coloration de la musique mais la transparence, les détails et la dynamique. Le son n'est pas réellement plus chaud ou plus froid.

Même chose entre mon dac et le dspeaker ... le timbre demeurait sensiblement le même et même chose entre mon ampli et le Cherry Jr de mon ami et même chose qu'avec son dac Anedio qui est totalement neutre et spécifiés ainsi.

Ce qui change n'est pas la neutralité dans ce que j'essaye ... oui ca peut aller légèrement un peu plus d'un côté ou de l'autre mais pas tant que ca.

Un filtre AC, une fusible ca donne un son plus vache et ca limite la dynamique. Quand tu enlèves ces babioles, tu remarques le caractère de ton appareil qui change ... non par la neutralité mais dans sa nervosité et son niveau de transparence et détails.

Si tu utilises une HiFace dans ton système au lieu d'une audiophilleo, tu pars hanticapé à cause des particularités de cette interface limitative. Si ta chaîne est très nerveuse, il se peut qu'un peu de perte ne soit pas majeure dans l'ensemble mais j'investi dans ce genre de trucs car comparant avant et après, c'est ce que j'entends.

Moi une coloration, c'est chaud ou froid.

Quand tu as un appareil qui te donne un gros son qui beurre, il peut rester "neutre" dans le timbre mais il n'a pas la même réactivité, transparence et degré de détails qu'un autre.

Est-ce ca pour toi Richard ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La neutralité en audio, pourquoi pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» pourquoi mon GPz tourne sur trois pattes
» qui censure ??? et pourquoi???
» Promo MTX audio pendant le mois de Juin
» Cuillère : Pourquoi mes brochets et mes sandres se décrochent ?
» Bornier Audio connexion box

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Réflexions audiophiles-
Sauter vers: