Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La neutralité en audio, pourquoi pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 11:34

http://333audio.yforum.biz/t505p25-la-neutralite-en-audio-pourquoi-pas

J'ai souvent noté que mes sujets avaient la propriété de ralentir les activités du forum. Ce n'est pas mon intention. Alors dans le but de libérer la place publique, j'aimerais bien continuer ici.

Je crois qu'il est important de faire une réflexion sur le sujet de l'audio du futur. Je comprend que ce n'est pas très populaire comme sujet et c'est la raison pour laquelle je déplace le sujet.

Au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 18:49

Dans les gobo d'enregistrement, ils vont tweeker la salle pour donner une ambiance particulière. Il faut donc écouter plusieurs enregistrements différents pour noter une tendance vers un sens ou un autre.

Si je base un test de réalisme sur un enregistrement de Tracy Chapman ... pas certain que c'est enregistré neutre et flat.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 20:29

RicharD a écrit:

J'ai souvent noté que mes sujets avaient la propriété de ralentir les activités du forum.

LOL! lol! Ne pas dépasser 100 lignes dans un seul message aiderait peut-être à ne pas nous perdre en chemin. Bref et concis, on n'est quand même pas en train d'argumenter dans une thèse de doctorat...

Mais pour répondre à la question; Qui juge de la neutralité au départ, hein? Et sur quelle base? C'est qui l'arbitre et c'est quoi les règles du jeu?

Ce que je crois, c'est que c'est un débat qui sera débouté assez rapidement. Prenez juste l'ajout de "room correction" active, n'êtes vous pas d'accord qu'on y perd la fidélité du signal? Donc la neutralité du même coup, puisqu'il y a eu intervention sur le signal d'origine. Neutralité signifie de ne pas intervenir en faveur ou au dépend d'une partie ou d'une autre, on est donc fourrés drette là.

Amusez vous bien, et bonne soirée.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 21:24

Pompon,

Trouver si un enregistrement est bien ou mal enregistré, c'est pas mal à ça qu'il faut arriver car une chaine audio/salle de son neutre va te faire entendre l'arnaque ou la belle affaire. Un audiophile n'a pas à cacher ou camoufler les imperfections d'un enregistrement. Au contraire. Je trouve fou que la musique que l'on aime soit trop souvent mal enregistrée.

Stoik,

Mes textes sont trop longs ? Si tu me promet de participer avec un propos pertinent aux discussions que je lance, je suis prêt à faire un effort.

Tu as écrits : Qui juge de la neutralité au départ, hein? Et sur quelle base? C'est qui l'arbitre et c'est quoi les règles du jeu?

Vois-tu comme les perceptions d'un individu à l'autre sont différentes. Ce questionnement est nouveau et me permet de croire qu'il y a évolution. Fais le tour des discussions sur la neutralité et tu constateras qu'il me faut défendre la position au lieu de la faire évoluer. Alors la question qui me vient tout de suite à l'esprit, es-tu intéressé à répondre à ton propre questionnement ?

Si la réponse est oui, je suis pas mal de bonne humeur. Si la réponse est non, où sera la différence pour moi ?



Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 22:58

[quote="Stoik"]
RicharD a écrit:

Prenez juste l'ajout de "room correction" active, n'êtes vous pas d'accord qu'on y perd la fidélité du signal? Donc la neutralité du même coup, puisqu'il y a eu intervention sur le signal d'origine. Neutralité signifie de ne pas intervenir en faveur ou au dépend d'une partie ou d'une autre, on est donc

Ce qui sort de tes HP sera modifié par ta pièce. Le but d'une égalisation est de corriger les exagérations de ta pièce afin de respecter l'enregistrement le plus possible.

Il est vrai de dire qu'altérer les bits n'est pas bon ... mais est-ce que ca dégrade réellement ?
Un simple volume numérique altère les bits.

Quand je fais du resample de mes musiques, la différence entre jouer 16/44 ou la même pièce en 24/96 ... je ne crois pas que j'arrive à entendre une différence.

Si je compare à ce que j'ai entendu à Montréal avec les caisses Chinoises MBL ... maudit qu'on est loin d'avoir de bons systèmes. Je n'ai jamais entendu quelque chose qui s'approche de ce maudit kit de fou ! Le gars était à côté de moi, aucun défaut ... débile ! Mais c'était un enregistrement sur ruban de qualité A++++++ ... bien mieux que du HD au dire du représentant. Dommage que je n'ai pas pu faire jouer mon StarTrek 4 pour voir si ca réussi à faire passer de la musique normale. ;=) hihihi
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mer 17 Avr - 8:57

Pompon,

As-tu remarqué que l'ouverture vers un concept comme la neutralité, est plus facile dès qu'une personne l'a essayé. J'entend par là l'essai d'un EQ, la pose de panneaux acoustique, une mise au point des enceintes dans la pièce. Est-ce que la somme des avantages est plus grande que la somme des inconvénients ? Chacun d'entre nous a à déterminer si cette approche lui convient parce que dsans ce cas précis, l'essayer n'est pas l'adopter.

Stoïk tu as écrit : Ce que je crois, c'est que c'est un débat qui sera débouté assez rapidement. Prenez juste l'ajout de "room correction" active, n'êtes vous pas d'accord qu'on y perd la fidélité du signal? Donc la neutralité du même coup, puisqu'il y a eu intervention sur le signal d'origine. Neutralité signifie de ne pas intervenir en faveur ou au dépend d'une partie ou d'une autre, on est donc fourrés drette là.

De ce qui est en gras, dans un monde idéal, c'est ce que je veux, c'est à dire que par des essais sur chacune de nos chaines audio, que chacun d'entre nous viennent ici nous parler de cette expérience. Si cela cause plus de problèmes que d'avantages, je débouterai moi même. D'accord ou pas avec la neutralité, cela sera basé sur des faits, est-ce le cas au moment ou j'écris ces lignes ? Affirmer que ce n'est pas concluant à partir d'autres choses qu'un essai m'apparaît peu crédible. À propos de ce que j'ai souligné, sur quoi bases-tu ton affirmation ? As-tu déjà essayé de corriger la courbe que tu as chez toi ? As-tu des connaissances techniques et auditive en acoustique ?

Je répète, l'idée d'une telle discussion est de générer de l'intérêt autour du concept de la neutralité, pas de convaincre que c'est la meilleure façon de faire de l'audio. Ce dernier point reste à déterminer.

Sachez que tendre vers la neutralité c'est s'ouvrir au son des instruments de musique, à la dynamique et à la rythmique aussi, ce que fait déjà bon nombre d'entre vous. C'est considérer l'enregistrement comme la pierre angulaire de la reproduction chez vous. De ce fait, l'audiophile est amené à réfléchir sur les qualités et défauts des enregistrements, donnés justement par une chaine audio/salle de son neutre. N'oubliez pas que de sont ces mêmes enregistrements qui alimentent nos chaines audio. Jusqu'à date dans ce que je dis, y a t'il quelque chose qui ne va pas ?

S'il est aujourd'hui impensable de reproduire un véritable piano ou un orchestre acoustique, qu'en est-il de son enregistrement ? Peut-on imaginer que si on réussit à reproduire fidèlement un enregistrement, le prochain pas sera de reproduire l'instrument de musique. N'est-ce pas là un super objectif ?



Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mer 17 Avr - 9:35

Continuons la réflexion sur la neutralité, est-ce que la reproduction de la musique est essentiellement une affaire de technique ?

Voici un article qui explique que le 24/192 n'a pas de sens : http://cordesetames.com/2012/06/04/music-24-bits-192-khz-pourquoi-cela-na-aucun-sens/

Je vous le dis tout de suite, c'est assez long comme texte mais ce n'est pas dénué d'arguments et d'intérêts. Une fois que vous l'aurez lu, reposez-vous la question initiale : Est-ce que la reproduction de la musique est essentiellement une affaire de technique ?

Si vous répondez oui à cette question, le débat est clos. Si c'est non, imaginez les ouvertures que cela amènent en audio par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mer 17 Avr - 19:22

Intéressant ton article.
J'ai moi-même conclu depuis longtemps que tout ce qui sonne mieux sur vinyl était dû au fait que le master n'était pas le même.

Pour les trucs de HDTracks, on remarque vite que les masters ne sont pas les mêmes que la version d'origine. La différence est effectivement plus au niveau du master à mon avis.

J'ai tout de même des versions 16/44 vs 96/24 et en principe, le master serait le même. J'ai pas mal toujours entendu une légère amélioration sur le HD au niveau de la transparence et des fins détails.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mer 17 Avr - 19:38

Le seul qui me donne un son est le :
26kHz – 96kHz « warbling tones » (24 bit / 192kHz) [10 secondes WAV]

Ca hiss pas mal. Ca c'est sur mon kit d'écouteurs.

La qualité d'un DAC est immensément plus importante qu'une différence de résolution.

J'ai toujours dit que toutes mes tweeks font plus de différences audibles que la différence entre 16/44 et 192/24.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mer 17 Avr - 19:41

J'ai même une version HD de hdtracks ou le hiss du micro n'est pas enlevé.
J'ai la version hd avec du bruit de fond au coton ou la version 16/44 ou le bruit a été enlevé (oui ca enlève un peu de fins détails ... mais tabarouette, j'ai plus l'estifi de bruit blanc de fond du micro !)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mer 17 Avr - 21:28

Oui. lol!

Si c'est pas de la technique, c'est quoi? Tu parles des enregistrements. Prenons par exemple la prise de son, va jaser avec René Laflamme chez Fidélio un p'tit dix minutes, et tu vas te rendre compte que c'est loin d'être évident de réussir une bonne prise de son. La fameuse neutralité peut en prendre pour son rhume déjà à cette première étape, puisque les petits manques ou les bons aspect d'une prise pourraient être retouchés ou rehaussés artificiellement, comme on le ferait avec une image via Photoshop. Donc déjà là, les périls sont nombreux pour cette quête de neutralité... et c'est hautement technique en plus!

Pour en rajouter une couche, je suis de ceux qui adhèrent que l'aspect créatif contenu sur un enregistrement ne se limite pas qu'à ceux qui sont devant les micros. Un groupe ou un musicien se développe une signature sonore propre, par exemple qui ne pourrait pas reconnaître Carlos Santana parmi des centaines de guitaristes? Et je crois que ce n'est pas différent chez ceux qui sont derrière la console. Prenez par exemple David Guetta, on associe souvent les chansons sur ses albums comme étant ses propres créations, tellement elles sont retravaillées par rapport à l'originale. Ce qui soulève encore des ombres sur la neutralité, car qui de nous savons réellement ce par quoi est passé le signal original capturé par les micros pour chacun des enregistrements qu'il possède? Quête illusoire qu'est celle de la neutralité, je vous dis.

C'est pourquoi je considère personnellement un enregistrement comme une œuvre artistique, on doit la prendre comme elle vient et tenter de l'interpréter avec nos équipements du mieux qu'on le peut. Je suis bien conscient qu'il n'y a pas qu'une seule voie pour y parvenir, après tout il faut aussi que l'interprétation soit à la fois crédible et qu'on y trouve notre compte côté plaisir. Alors si pour vous ça passe par du traficotage et du tweaking par EQ, que bien vous en fasse, mais repensez y deux fois pour affirmer que quoi que ce soit d'impliqué dans votre replay vous donne la certitude d'une neutralité... disons que ça peut sérieusement être remis en doute!

Et pour terminer sur une bonne note, je pense qu'on est pas mal tous content du travail que l'on a fait sur notre chaîne pour en obtenir une satisfaction avec nos choix musicaux respectifs. J'ai pas de traitement acoustique autre que mon mobilier de salon, je me suis jamais assis avec un analyseur de spectre dans mon divan, mais je peux vous dire que je ne ressent absolument pas le désir de changer quoi que ce soit à ma chaîne depuis plus de deux ans. Je suis totalement satisfait de mon kit, qui se veut d'approche minimaliste.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Jeu 18 Avr - 1:13

Stoik a écrit:
Oui. lol!

Si c'est pas de la technique, c'est quoi? Tu parles des enregistrements. Prenons par exemple la prise de son, va jaser avec René Laflamme chez Fidélio un p'tit dix minutes, et tu vas te rendre compte que c'est loin d'être évident de réussir une bonne prise de son. La fameuse neutralité peut en prendre pour son rhume déjà à cette première étape, puisque les petits manques ou les bons aspect d'une prise pourraient être retouchés ou rehaussés artificiellement, comme on le ferait avec une image via Photoshop. Donc déjà là, les périls sont nombreux pour cette quête de neutralité... et c'est hautement technique en plus!

Pour en rajouter une couche, je suis de ceux qui adhèrent que l'aspect créatif contenu sur un enregistrement ne se limite pas qu'à ceux qui sont devant les micros. Un groupe ou un musicien se développe une signature sonore propre, par exemple qui ne pourrait pas reconnaître Carlos Santana parmi des centaines de guitaristes? Et je crois que ce n'est pas différent chez ceux qui sont derrière la console. Prenez par exemple David Guetta, on associe souvent les chansons sur ses albums comme étant ses propres créations, tellement elles sont retravaillées par rapport à l'originale. Ce qui soulève encore des ombres sur la neutralité, car qui de nous savons réellement ce par quoi est passé le signal original capturé par les micros pour chacun des enregistrements qu'il possède? Quête illusoire qu'est celle de la neutralité, je vous dis.

C'est pourquoi je considère personnellement un enregistrement comme une œuvre artistique, on doit la prendre comme elle vient et tenter de l'interpréter avec nos équipements du mieux qu'on le peut. Je suis bien conscient qu'il n'y a pas qu'une seule voie pour y parvenir, après tout il faut aussi que l'interprétation soit à la fois crédible et qu'on y trouve notre compte côté plaisir. Alors si pour vous ça passe par du traficotage et du tweaking par EQ, que bien vous en fasse, mais repensez y deux fois pour affirmer que quoi que ce soit d'impliqué dans votre replay vous donne la certitude d'une neutralité... disons que ça peut sérieusement être remis en doute!

Et pour terminer sur une bonne note, je pense qu'on est pas mal tous content du travail que l'on a fait sur notre chaîne pour en obtenir une satisfaction avec nos choix musicaux respectifs. J'ai pas de traitement acoustique autre que mon mobilier de salon, je me suis jamais assis avec un analyseur de spectre dans mon divan, mais je peux vous dire que je ne ressent absolument pas le désir de changer quoi que ce soit à ma chaîne depuis plus de deux ans. Je suis totalement satisfait de mon kit, qui se veut d'approche minimaliste.

Bye.

100% d'accord, tu aime ton kit c'est ce qui est le plus important, quand ont arrête de mesurer et ont commence à écouter c'est bon signe, moi aussi j'aime mon kit et je suis sûr que nos deux kit sont très différents MAIS l'important c'est nous même c'est ce qui compte le plus et encore une fois je ne veux pas blesser personne mais UN SYSTÈME NEUTRE , CA N'EXISTE PAS MAIS ÇA C'EST SEULEMENT MON MON MON OPINION.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Jeu 18 Avr - 8:53

MrAcoustat,

Ton opinion est importante non seulement pour moi mais pour compléter la compréhension générale de cette discussion sur la neutralité. Nous savons que tu aimes ta chaine audio et que tu écoutes beaucoup de musique.

Sans tout virer à l'envers, n'aurais-tu pas le goût de pousser ton aventure audio un peu plus loin ? Si oui, je t'invite à participer activement à la discussion car même si tu es contre le concept, il y aura certainement des éléments à ajouter à la compréhension générale.

Dans cette discussion du moins, il n'y a personne qui devrait se sentir blessé ou contraint d'adopter telle ou telle position, c'est mon souhait tout comme la pertinence du propos devrait être une évidence dans la discussion.

Au plaisir de te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Jeu 18 Avr - 9:10

RicharD a écrit:
MrAcoustat,

Ton opinion est importante non seulement pour moi mais pour compléter la compréhension générale de cette discussion sur la neutralité. Nous savons que tu aimes ta chaine audio et que tu écoutes beaucoup de musique.

Sans tout virer à l'envers, n'aurais-tu pas le goût de pousser ton aventure audio un peu plus loin ? Si oui, je t'invite à participer activement à la discussion car même si tu es contre le concept, il y aura certainement des éléments à ajouter à la compréhension générale.

Dans cette discussion du moins, il n'y a personne qui devrait se sentir blessé ou contraint d'adopter telle ou telle position, c'est mon souhait tout comme la pertinence du propos devrait être une évidence dans la discussion.

Au plaisir de te lire.

Salut RichardD, tu as raison personne ne devrait se sentir blessé car la sonoritée d'une chaine audio est très personnelle à chaque individu, certains comme moi préfère un son doux et en retrait et d'autres comme Stoik préfère un son plus vivant et en avant, ni un ni l'autre avons tord et pour les deux personnes impliquées le son n'est pas neutre.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Jeu 18 Avr - 9:40

Stoik a écrit:
Oui. lol!

Si c'est pas de la technique, c'est quoi? Tu parles des enregistrements. Prenons par exemple la prise de son, va jaser avec René Laflamme chez Fidélio un p'tit dix minutes, et tu vas te rendre compte que c'est loin d'être évident de réussir une bonne prise de son. La fameuse neutralité peut en prendre pour son rhume déjà à cette première étape, puisque les petits manques ou les bons aspect d'une prise pourraient être retouchés ou rehaussés artificiellement, comme on le ferait avec une image via Photoshop. Donc déjà là, les périls sont nombreux pour cette quête de neutralité... et c'est hautement technique en plus!

Pour en rajouter une couche, je suis de ceux qui adhèrent que l'aspect créatif contenu sur un enregistrement ne se limite pas qu'à ceux qui sont devant les micros. Un groupe ou un musicien se développe une signature sonore propre, par exemple qui ne pourrait pas reconnaître Carlos Santana parmi des centaines de guitaristes? Et je crois que ce n'est pas différent chez ceux qui sont derrière la console. Prenez par exemple David Guetta, on associe souvent les chansons sur ses albums comme étant ses propres créations, tellement elles sont retravaillées par rapport à l'originale. Ce qui soulève encore des ombres sur la neutralité, car qui de nous savons réellement ce par quoi est passé le signal original capturé par les micros pour chacun des enregistrements qu'il possède? Quête illusoire qu'est celle de la neutralité, je vous dis.

C'est pourquoi je considère personnellement un enregistrement comme une œuvre artistique, on doit la prendre comme elle vient et tenter de l'interpréter avec nos équipements du mieux qu'on le peut. Je suis bien conscient qu'il n'y a pas qu'une seule voie pour y parvenir, après tout il faut aussi que l'interprétation soit à la fois crédible et qu'on y trouve notre compte côté plaisir. Alors si pour vous ça passe par du traficotage et du tweaking par EQ, que bien vous en fasse, mais repensez y deux fois pour affirmer que quoi que ce soit d'impliqué dans votre replay vous donne la certitude d'une neutralité... disons que ça peut sérieusement être remis en doute!

Et pour terminer sur une bonne note, je pense qu'on est pas mal tous content du travail que l'on a fait sur notre chaîne pour en obtenir une satisfaction avec nos choix musicaux respectifs. J'ai pas de traitement acoustique autre que mon mobilier de salon, je me suis jamais assis avec un analyseur de spectre dans mon divan, mais je peux vous dire que je ne ressent absolument pas le désir de changer quoi que ce soit à ma chaîne depuis plus de deux ans. Je suis totalement satisfait de mon kit, qui se veut d'approche minimaliste.

Bye.

Stoïk,

Vu la longueur de ta réponse, je soupçonne que tu préfères plus écrire que lire. D'un gars qui aime écrire à un autre, si tu pouvais aérer un peu, cela faciliterait la lecture.

As-tu été lire ma réponse faite à Legarem sur l'autre discussion. C'est tannant de se promener comme ça mais j'imagine la situation temporaire.

Une des touches les plus usées sur mon clavier est le point d'interrogation. Je me pose des questions sur la neutralité et je les rapporte ici. C'est tout et comme toi, je me méfie de l'affirmation, surtout à propos d'un concept abstrait comme la neutralité.

Les anglais ont un joli terme pour définir ce que je veux démontrer "involving". Pourquoi certaines chaines audio le sont et d'autres pas ? Est-ce que la seule technique peut expliquer ces impressions "involving" ? On peut discuter avec un preneur de son, il aura une réponse et une approche technique et avec un musicien, nous aurons une réponse plus abstraite et d'après moi, une chaine audio "involving" réunit des éléments de ces 2 réponses. Cela reste à démontrer mais j'ai peine à croire que la technique suffit, bien qu'elle soit omniprésente.

La neutralité là dedans ? Voilà un concept qui dépasse largement le coté neutre des appareils/enceintes. Audio = reproduction. Le choix de reproduire fidèlement ou non appartient à chacun d'entre nous. À venir jusqu'à il y a peu de temps, la question ne se posait pas vraiment mais aujourd'hui cette question est sur la table. Faut-il y répondre ? Je dirais oui car il est toujours bon de savoir où l'on s'en va.

Stoïk, tu aimes ta chaine audio et c'est OK mais as-tu la certitude d'exploiter ses capacités au max ? Que la réponse soit oui ou non, accepterais-tu que j'aille chez toi et que nous fassions une courbe puis qu'on la corrige s'il y a lieu. Évidemment une écoute comparative suivra. Rien chez toi ne bougera alors que cela se fera à partir de mon matériel, ordi, micro et même ma musique. Ta chaine telle quelle dans son environnement avec une correction EQ.

Tu vas aimer ou détester. Tu auras toute la liberté de venir nous parler, sur cette discussion, de tes impressions. Même si tu n'aimes pas ce que tu auras entendu, la discussion va débloquer c'est certain mais quel en sera l'issu, ça personne ne peut le dire.

It's a deal ?













Revenir en haut Aller en bas
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Jeu 18 Avr - 20:50

Salut Richard,

OK pour la "densité" de mes écrits, c'est noté. J'ai tendance à utiliser une approche minimaliste là aussi. Smile

J'ai rien contre que vous fassiez un stop chez moi la prochaine fois que vous passerez par Montréal, chu ben tanné de vous voir qu'en photos!

D'emblée, je vous dirais que ma salle a un problème qui n'en serait pas un si j'aurais un autre type d'enceintes: Les murs absorbent beaucoup d'énergie dans les basses fréquences... et c'est un peu embêtant quand tes enceintes comptent justement sur le renforcement de proximité du mur arrière pour en produire plus. Donc j'ai du son pleine gamme dans les douze premiers pieds en face des enceintes. Passé ça, j'ai une forte atténuation dans le bas du spectre.

Dans l'ensemble, la propagation des aigus est très bonne, mais j'ai certains points où il faut faire attention aux renforcements. Il faudrait probablement que je traite mon plafond, mais c'est pas si grave.

À cause de la porte patio, mes enceintes sont un petit peu trop écartées l'une de l'autre pour optimalement éviter l'effet peigne (à peine 1 pied de trop!), et aussi évidemment à déployer une image stéréo de la bonne taille.

Malgré tout ça, le cerveau humain est une merveille d'adaptation, car je n'ai aucune peine à compenser pour ces petits irritants. Tellement que je n'ai pas vraiment été tenté de changer quoi que ce soit dans ma chaîne depuis deux ans. Alors il est là mon EQ --> Entre mes deux oreilles! king

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 19 Avr - 8:29

Citation :
J'ai rien contre que vous fassiez un stop chez moi la prochaine fois que vous passerez par Montréal, chu ben tanné de vous voir qu'en photos!

HA! Ha! Ha!


Stoïk,

Mon plaisir est de découvrir les univers des gars que je visite, pas de juger. C'est clair que je compare mais je garde ça pour moi parce que ma chaine est loin d'être parfaite et totalement neutre. Ceci dit, au delà du plaisir de se rencontrer, nous avons toi et moi une perception différente sur comment faire de l'audio. C'est intéressant ça.

Pour moi ce n'est pas tant de savoir qui à la meilleure façon de faire de l'audio mais de découvrir et faire découvrir d'autres façons de pratiquer l'audio. Pour moi, je vois ça comme un échange.

C'est d'autant intéressant pour moi que la configuration de ta chaine audio est singulière par le choix des enceintes et du positionnement. En même temps, NAIM est adepte, comme LINN, du PRaT donc je ne suis pas en pays inconnu.

En proposant de faire une courbe chez toi, on commence par la fin. L'acoustique étant la première chose à faire mais ce que j'aimerais te faire réaliser c'est qu'une chaine audio, que l'on croit bien connaitre, cache souvent son plein potentiel. Comme je l'ai souligné plus haut, vu la singularité de ta chaine, je ne sais pas ce que cela donnera mais je serais très surpris qu'il n'y ait pas de différences à l'écoute, bonnes ou mauvaises. Le restant t'appartiendra.

Le concept de la neutralité suggère un questionnement qui va plus loin que la réflexion audio habituelle. Les sons des instruments de musique, la musique elle même, la place des enregistrements et les outils de studios d'enregistrements comme les limiteurs et compresseurs sont questionnés. Les nouveaux outils comme les plus anciens sont étudiés, l'EQ, l'acoustique, l'adoption de la courbe plate, le positionnement des enceintes, la salle de son suivent nécessairement.

Le type des musiques écoutés est aussi déterminant. Tu sais il y a des genres de musique qui n'ont pas besoin d'une chaine performante. Les enregistrements pop et rock en général n'ont pas besoin de Sonus Faber et d'appareils NAIM pour être bien reproduite. C'est ce qu'un gars découvre en se posant ces questions et influencera ses achats.

À partir de là, c'est une choix personnel.

Au mois de mai, ça irait ?




Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 19 Avr - 10:44

Revenons à l'article que je vous ai soumis et à la question que j'ai posé : Est-ce que la reproduction de la musique est essentiellement une affaire de technique ?

L'auteur de l'article nous fait une démonstration technique. C'est son point de vue. Certains seront d'accord et d'autres non.

La clé de la question posée est : essentiellement une affaire de technique ? Il y a les sons que l'on reproduit et entend et nous avons à notre disposition toute une batterie d'appareils/enceintes pour nous aider dans cette tâche.

Qu'en est-il des impressions ? Doit-on en tenir compte dans notre évaluation ?

Exemple, l'ajout d'un super tweeter ou d'un sub. Ce dernier se doit d'être calibré selon des standards audio, pas cinéma maison. Écoutez de la musique avec un super tweeter un bout de temps puis enlever le. Pas beaucoup de différence à l'écoute mais tous les tests que j'ai fait en ce sens m'ont signifié un manque. L'impression qu'il manque quelque chose est frappante, pourtant je le répète, il n'y a pas de changement à l'écoute. Ce n'est pas là que ça se passe.

Faites le test avec le sub c'est le même résultat. Je souligne l'importance de ne pas faire jouer de la basse au sub. Un sub est spécialisé sous la basse. Il est en mesure de reproduire de la basse mais ce n'est pas son travail. Un sub, comme le super tweeter, joue sur les ambiances, les atmosphères, sur le ressenti ce qui est impalpable.

Êtes-vous d'accord avec ce que j'avance ? Partons du principe que vous êtes d'accord, est-ce qu'il serait possible que ces supers fichiers, les 24/96 et 192, soient de bons véhicules du ressentis ? Comment en être certain si personne n'en tient compte ?

Avez-vous remarqué, jamais on ne pose la question sous cet angle.

Je dis souvent que peu d'audiophiles connaissent la capacité réelle de sa chaine audio, qu'en est-il des studios d'enregistrements ? Avons-nous la certitude que ce que l'on nous donne est le top ? Que le ressenti, que l'impalpable coté de la musique, les studios en tiennent compte ?

Du point de vue de l'auteur, qui ne tient pas compte de la musique, seulement le coté technique, il a raison mais la reproduction de la musique, est-ce que c'est essentiellement une affaire de technique ?

Pour discussion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Ven 19 Avr - 23:39

Beaucoup de questions....
Pour ce qui est de la prise de son et mixage en studio je suggère à vous tous l'écoute du documentaire Sound City, à mon avis et à mon expérience ce documentaire résume bien le coté artistique et technique du travail en studio.
Vous retiendrez que tout la partie technique est la pour donner une couleur ou une ambiance à la prise de son, le concept de transparence ne fait pas partie du processus, on y capte ou crée l'émotion à son meilleur selon le temps et l'inspiration.

Depuis la fin des années 90, de plus en plus de musiciens se produisent eux-mêmes ou les studios sont de plus en plus petits. Donc on utilise de plus en plus de petit moniteurs plus ou moins bons et placé en near-field au dessus de la console. Donc on repassera pour un mixage de qualité... mauvaise réponse en fréquence dans les basses, écoute fatigante au bout de quelques heures de mixage, résultant en confusion mentale et de mauvaise décision de mix. Peu ou pas de ces professionnels utilisent des hp de grandeur approprié. Et de moins en moins de cie fabrique de gros moniteurs.

En passant dernièrement la cie Focal a sortie une gamme de moniteurs de studio actif vraiment fantastique (j'ai jamais entendu un hp réagir si bien à bas volume).
A écouter...

Pour ce qui est du HR, c'est un peu n'importe quoi, au sens qu'on ne sait pas comment la production a été réalisé. Certaines cies sont sérieuse comme la cie norvégienne 2L, Aix Records, entres autres.

La vraie révolution pour l'audio est en marche, un son de qualité n'est pas nécessairement un son qui est parfait en réponse en fréquence.

Un son est construit de cette façon: Attack-Decay-Sustain-Release, notre cerveau valide le son par l'attaque, c'est en analysant l'attaque que notre cerveau (le cerveau de tous les humains) va déterminer si le son est naturel ou reproduit. Pour y arriver le son doit être bien en phase (spécialement si on a plus qu'un hp) et le plus rapide possible.
La qualité de la source est primordial au mieux un ruban magnétique à 15 ips ou une source numérique de qualité (principalement un système Pyramix de Merging).
La partie -release- est la cerise sur le gâteau c'est la partie des micros informations de réverbération ou de fin de notes. En général si l'attaque et le release sont bien reproduit le reste suit.
Pour l'instant il y a peu de manufacturiers qui commencent à comprendre et surtout maîtriser cette approche.
Le public lui entends la différence sans vraiment la comprendre techniquement mais son cerveau ne le trompe pas surtout ce qui concernent les premières attaque et les premières réflexions (reverb tail).
Dans cette optique enregistrer en DXD (384 kHz) fait tout son sens, à mon avis.

Discussion à continuer selon vos -reply-

Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 0:09

La qualité d'enregistrement est effectivement la pierre angulaire de notre perversion.

Je n'ai aucun problèmes à ce qu'ils donnent une ambiance dans un studio. Ce n'est pas normal que ca sonne le cul par exemple ou que ca clip et distortionne.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 0:26

pompon a écrit:
La qualité d'enregistrement est effectivement la pierre angulaire de notre perversion.

Je n'ai aucun problèmes à ce qu'ils donnent une ambiance dans un studio. Ce n'est pas normal que ca sonne le cul par exemple ou que ca clip et distortionne.


Je suis 100% d'accord avec toi pompon, même j'irais encore plus loin, je ne me suis pas montée une chaine haut de gamme pour écouter de la ( merde ) ci la qualitée de l'enregistrement n'est pas à MON goût je passe au prochain disque, de toute façon ont ne pourra JAMAIS tout écouter.

PS: Ceci est la différence entre un audiophile et un mélomane, moi je suis les deux MAIS plus audiophile que mélomane, je suis incapable d'entrer dans la musique ci la qualitée n'y est pas.
Revenir en haut Aller en bas
Stoik



Messages : 35
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 8:04

RicharD a écrit:

Le type des musiques écoutés est aussi déterminant. Tu sais il y a des genres de musique qui n'ont pas besoin d'une chaine performante. Les enregistrements pop et rock en général n'ont pas besoin de Sonus Faber et d'appareils NAIM pour être bien reproduite. C'est ce qu'un gars découvre en se posant ces questions et influencera ses achats.

À partir de là, c'est une choix personnel.

Au mois de mai, ça irait ?

Iiiish... Oh que j'ai de la misère avec ce dernier bout là! S'il est vrai qu'une bonne chaîne permet de mieux reproduire la plage dynamique d'un enregistrement qui en a une bonne, je ne pense que ça donne aussi un avantage quand le "trafic" est dense, comme dans une bonne toune rock.

Une mauvaise chaîne ne va absolument rien faire des 9-6dB de marge moyenne de la toune rock moyenne. Tandis qu'une bonne chaîne va réussir à développer des plans et perspectives, en plus de réussir à offrir une texture sonore intéressante aux instruments et voix dans ce peu "d'air lousse" dynamique qu'il reste.

Une bonne toune rock, ce n'est pas nécessairement dans l'exagération des deux extrêmes du spectre et de pécher par coloration que ça "rentre au poste". En tout cas, on aura le temps de s'en reparler quelque part en mai... et d'aussi t'en faire la preuve.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 8:12

Stoik a écrit:
RicharD a écrit:

Le type des musiques écoutés est aussi déterminant. Tu sais il y a des genres de musique qui n'ont pas besoin d'une chaine performante. Les enregistrements pop et rock en général n'ont pas besoin de Sonus Faber et d'appareils NAIM pour être bien reproduite. C'est ce qu'un gars découvre en se posant ces questions et influencera ses achats.

À partir de là, c'est une choix personnel.

Au mois de mai, ça irait ?

Iiiish... Oh que j'ai de la misère avec ce dernier bout là! S'il est vrai qu'une bonne chaîne permet de mieux reproduire la plage dynamique d'un enregistrement qui en a une bonne, je ne pense que ça donne aussi un avantage quand le "trafic" est dense, comme dans une bonne toune rock.

Une mauvaise chaîne ne va absolument rien faire des 9-6dB de marge moyenne de la toune rock moyenne. Tandis qu'une bonne chaîne va réussir à développer des plans et perspectives, en plus de réussir à offrir une texture sonore intéressante aux instruments et voix dans ce peu "d'air lousse" dynamique qu'il reste.

Une bonne toune rock, ce n'est pas nécessairement dans l'exagération des deux extrêmes du spectre et de pécher par coloration que ça "rentre au poste". En tout cas, on aura le temps de s'en reparler quelque part en mai... et d'aussi t'en faire la preuve.

Bye.

Cela existe une BONNE toune rock WOW. Smile Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 8:17

mftech a écrit:
Beaucoup de questions....
Pour ce qui est de la prise de son et mixage en studio je suggère à vous tous l'écoute du documentaire Sound City, à mon avis et à mon expérience ce documentaire résume bien le coté artistique et technique du travail en studio.
Vous retiendrez que tout la partie technique est la pour donner une couleur ou une ambiance à la prise de son, le concept de transparence ne fait pas partie du processus, on y capte ou crée l'émotion à son meilleur selon le temps et l'inspiration.

Depuis la fin des années 90, de plus en plus de musiciens se produisent eux-mêmes ou les studios sont de plus en plus petits. Donc on utilise de plus en plus de petit moniteurs plus ou moins bons et placé en near-field au dessus de la console. Donc on repassera pour un mixage de qualité... mauvaise réponse en fréquence dans les basses, écoute fatigante au bout de quelques heures de mixage, résultant en confusion mentale et de mauvaise décision de mix. Peu ou pas de ces professionnels utilisent des hp de grandeur approprié. Et de moins en moins de cie fabrique de gros moniteurs.

En passant dernièrement la cie Focal a sortie une gamme de moniteurs de studio actif vraiment fantastique (j'ai jamais entendu un hp réagir si bien à bas volume).
A écouter...

Pour ce qui est du HR, c'est un peu n'importe quoi, au sens qu'on ne sait pas comment la production a été réalisé. Certaines cies sont sérieuse comme la cie norvégienne 2L, Aix Records, entres autres.

La vraie révolution pour l'audio est en marche, un son de qualité n'est pas nécessairement un son qui est parfait en réponse en fréquence.

Un son est construit de cette façon: Attack-Decay-Sustain-Release, notre cerveau valide le son par l'attaque, c'est en analysant l'attaque que notre cerveau (le cerveau de tous les humains) va déterminer si le son est naturel ou reproduit. Pour y arriver le son doit être bien en phase (spécialement si on a plus qu'un hp) et le plus rapide possible.
La qualité de la source est primordial au mieux un ruban magnétique à 15 ips ou une source numérique de qualité (principalement un système Pyramix de Merging).
La partie -release- est la cerise sur le gâteau c'est la partie des micros informations de réverbération ou de fin de notes. En général si l'attaque et le release sont bien reproduit le reste suit.
Pour l'instant il y a peu de manufacturiers qui commencent à comprendre et surtout maîtriser cette approche.
Le public lui entends la différence sans vraiment la comprendre techniquement mais son cerveau ne le trompe pas surtout ce qui concernent les premières attaque et les premières réflexions (reverb tail).
Dans cette optique enregistrer en DXD (384 kHz) fait tout son sens, à mon avis.

Discussion à continuer selon vos -reply-


mftech

Spécialement d'accord avec ce qui est en gras.

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 20 Avr - 8:22

J'abonde aussi dans le sens de Pompon et MrAcoustat.

Ce que j'ajouterais à vos propos, c'est de le dire aux compagnies concernées que leurs enregistrements ne convient pas.

Faut le dire que nous sommes prêts à acheter leurs produits et qu'il faut qu'ils soient à la hauteur. Nous avons fait des investissements audio importants, il faut que les enregistrements soient à niveau.

Est-ce que le dernier Daniel Bélanger est aussi mal enregistré que ses 2 derniers ? Si c'est le cas, faut le dire par un petit courriel. Personne n'aime être critiqué.


Dernière édition par RicharD le Sam 20 Avr - 8:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La neutralité en audio, pourquoi pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» pourquoi mon GPz tourne sur trois pattes
» qui censure ??? et pourquoi???
» Promo MTX audio pendant le mois de Juin
» Cuillère : Pourquoi mes brochets et mes sandres se décrochent ?
» Jeu aux soupapes: quand et pourquoi??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Réflexions audiophiles-
Sauter vers: