Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réflexion sur le micro.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 18 Mar - 12:02

La rotation de phase. Je peux difficilement te l'expliquer mais si j'ai bien compris, les tweeters sont particulièrement sensible aux rotation de phases. Il semble que la phase ne soit pas fixe. Chez moi par exemple, je me demande si ce n'est pas ce phénomène mais lorsque je lance un bruit rose, je sent très bien des fluctuation dans le son, je dirais même une rotation du son. Est-ce que c'est ça, concrètement la rotation du phase ? Sais pas mais si c'est ça, si ça tourne avec un bruit rose, j'imagine le phénomène avec de la musique.

Pour la basse, je comprend le principe des "bass trap" . Par exemple, si tu changes le sub de place, il n'est pas dit que la basse va suivre et être orienter vers l'endroit où tu veux qu'elle soit. Il me manque bien des informations pour bien comprendre et maîtriser la basse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 18 Mar - 12:47

RicharD a écrit:
La rotation de phase. Je peux difficilement te l'expliquer mais si j'ai bien compris, les tweeters sont particulièrement sensible aux rotation de phases. Il semble que la phase ne soit pas fixe. Chez moi par exemple, je me demande si ce n'est pas ce phénomène mais lorsque je lance un bruit rose, je sent très bien des fluctuation dans le son, je dirais même une rotation du son. Est-ce que c'est ça, concrètement la rotation du phase ? Sais pas mais si c'est ça, si ça tourne avec un bruit rose, j'imagine le phénomène avec de la musique.

Pour la basse, je comprend le principe des "bass trap" . Par exemple, si tu changes le sub de place, il n'est pas dit que la basse va suivre et être orienter vers l'endroit où tu veux qu'elle soit. Il me manque bien des informations pour bien comprendre et maîtriser la basse.

Par contre ce sujet ne s'apparente pas à l'acoustique directement, c'est la partie électrique de ton enceinte, ses composantes et spécialement le crossover.

Pour le bruit rose ce n'est pas facile d'évaluer la phase avec ce type de test avec des hp.
Le son est aléatoire et déconstruit.
A moins de débrancher tes woofer et écouter seulement tes tweeter et encore, ou de mesurer avec un spectrum analyser et voir observer à la fréquence de coupure si tu observe un dip.

De un, il faut être certain que tes hp sont en phase (il existe des disques test pour ça comme un disque de Denon).
Sinon utilise un source comme de la voix, si tes tweeters sont hors-phase tu t’apercevra facilement que la voix ne sera pas naturelle, elle devrait etre au centre de tes deux hp, additionnée.

Avec des appareils de mesures (ou certains xver numérique) il est possible de déterminer la phase mais encore mieux d'ajouter un délais au tweeter pour le mettre en phase avec le woofer. Cela fait toute la différence, c'est une question de millisecondes en général entre 10ms et 20ms.
Tellement facile à atteindre en numérique mais un casse-tête avec ds crossover passif, à moins de mettre son tweeter en phase mécaniquement avec le woofer. (vivement les enceintes actives...)


Un autre source de renseignements utiles sur ce site:
http://www.troelsgravesen.dk/crossovers.htm

En passant, tout audiophile qui se respecte devrait utiliser les tests d`EBU.
Ils sont gratuits et disponible ici : EBU SQAM CD
http://tech.ebu.ch/Jahia/site/tech/cache/bypass/publications
Il y a aussi le PEQS, très intéressant pour comprendre la réverbération dans les enregistrements classique.
Toi qui aime la transparence...chaque instruments (ils ont presque tous la) on été enregistré de la même méthode, même micro, même enregistreur...c'est extrêmement formateur.

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 18 Mar - 23:27

Tu as encore du traitement acoustique à faire Richard ? Tu semblais avoir une courbe plate ... il te reste quoi à faire exactement ?

Une fois que tu as réglé ton temps de réverbération de la basse au niveau des autres fréquences et que la courbe est platte, c'est pas mal terminé.
Des variations de 10dB de "window" total c'est très bien selon les sites d'acoustiques.

Si tu veux régler un peek/creu unique, il te faut un résonnateur ... il n'y a pas ben ben d'autres moyens d'après ce que j'ai lu car fabriquer un basstrap de 5-6 pieds de profond, ce n'est pas à la porté de tous.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mar 19 Mar - 0:58

RicharD a écrit:
Y a t'il moyen de parler au Québec de d'autres choses que la longueur des câbles, du "tube rolling" et de ses vertus et de se fortifier dans les 10 mensonges de l'audio

-> Lu sur Canuck dernièrement ...
Une pièce de 12x12 traitée acoustiquement peut sonner moins bien qu'une pièce 12x18 sans traitement.

-> Sur QAV
Une gang a été visité un studio de mix ... personne ne semble avoir trouvé ca enviable par leur silence.

Richard, certaines lampes sont jugées ordinaires. Si on peut aller chercher les lampes réputées, on gagne une bonne coche en qualité.
Si on fait n'importe quoi juste pour changer, on perd son temps et son argent.

Pour les tweeks, c'est à chacun de les essayer et juger si ca vaut la peine sur leur système.

En ordre selon mon appréciation globale :

- Audiophilleo avec la purepower
- Fils AC LAQ
- Fils RCA en argent de TempoElectric
- Fils à HP en argent de TempoElectric
- Fils USB (pas trouvé un qui me satisfait encore ... mais j'ai vu le potentiel)
- Pattes de couplage Nordost Sort Kones
- Élévateurs de câbles à HP Shunyata

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 20 Mar - 19:37

Pour répondre à l'Admin de QAV qui m'a fait un Quote d'ici en MP sur son forum ...

Moins $$ de traiter une petite pièce qu'une grande pièce.
Je prends 12x12x8 traité acoustiquement avant 18x12x8 sans traitement acoustique.

Avec mes connaissances, je commanderais 4 membranes accordées pour mes fréquences modales et le reste serait le traitement acoustique standard (coussins et basstrap).

Des membranes accordées pour une grande pièce, il faut couvrir de la surface et ca coûte très cher. J'aime mieux pas trop grand comme salle d'écoute ... un truc de 20x36 ca fait trop de la surface à couvrir et il faut tout un système pour remplir ca !

À travers le temps, 4 salles traitées acoustiquement que j'ai entendu. 1 seule me semblait très bien traitée et les autres c'était partiel.
J'ai entendu une très petite pièce traitée et c'était TRÈS bon. C'était dampé puisque c'était petit mais c'était bien bien bien mieux que ma grande pièce avant mon traitement acoustique.

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Ven 22 Mar - 18:09

Salut les gars,

J'ai été absent toute la semaine et assez occupé. J'ai lu mais pas eu le temps de continuer la discussion avec vous autres. Demain on se parlera, ce soir, je suis claqué.

J'ai hâte aussi de vous parler de mes derniers achats, le dernier Éric Truffaz, El Tempo De La Revolucion. Le dernier Eberhard Weber, Résumé et le premier Clara Ponty d'une série de 3. Je fonde de gros espoirs sur cet album. Les 2 premiers écouté dans l'auto sont très bons.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Sam 23 Mar - 1:48

Moi j'arrive du SSI avec de la nouveauté ... hihihi ... encore un gizmo mais c'est un gizmo qui Richard va aimer.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Sam 23 Mar - 8:17

Ah oui le SSI, la messe annuelle audiophile. As-tu des photos ?

Y a t'il des nouveautés, kekchose qui ne s'apparente pas à du déjà vu ? Quels sont les tendances ? Parle t'on encore de TT ? Mon coté cinglant me fait demander si on fait enfin le saut dans le 21ième siècle, en délaissant le paquet de vieilleries que l'on traîne depuis trop longtemps ?

Gizmo ???? J'ai hâte de savoir.

Mftech, merci pour les références internet. Je vais les consulter.

Dis moi, que penses-tu de l'audio d'aujourd'hui ? Question ouverte à tous en passant.

Pompon,

Citation :
Tu as encore du traitement acoustique à faire Richard ? Tu semblais avoir une courbe plate ... il te reste quoi à faire exactement ?

Oh oui qu'il me reste du travail à faire. Ma salle de son est un véritable "work in progress". Mon problème est que de ce temps ci, je met plus l'emphase sur l'écoute de la musique que de l'aspect audiophile. Ça m'intéresse encore mais je n'ai pas beaucoup de stimulation externe et je suis paresseux alors.........

Citation :
-> Lu sur Canuck dernièrement ...
Une pièce de 12x12 traitée acoustiquement peut sonner moins bien qu'une pièce 12x18 sans traitement.

Je trouve que le plus grand luxe dans ces histoires de salle c'est de pouvoir s'offrir le potentiel le plus grand. Mais entre une salle de 12 X 12 ou de ne pas en avoir du tout, la question je ne me la pose même pas. La salle de son est le maillon le plus déterminant et évolutif de la chaine quand on y pense. Ce n'est pas tout le monde qui est d'accord avec ça mais je ne suis pas loin de croire que la salle est le maillon le plus important de la chaine audio.

Citation :
-> Sur QAV
Une gang a été visité un studio de mix ... personne ne semble avoir trouvé ca enviable par leur silence.

La salle de son c'est beau mais ce n'est pas à la portée de tous. C'est peut être une partie de l'explication de ce silence. Il y a aussi que s'exprimer sur un forum exige une implication personnelle et ce ne sont pas tout les gars qui sont à l'aise avec ça. Faudra y arriver mais ça prend du temps.

Souvenons-nous les début de QAV avec la clique d'égos démesurés qui faisait régner un climat de terreur sur le forum. Ça laisse des traces et j'ai le sentiment qu'on est encore pogné avec ces impressions que si on dit autre chose que les leaders, on va se faire faire du rentre dedans. Les temps changent mais les perceptions sont tenaces. Je peux me tromper dans mon analyse aussi.

Citation :
Richard, certaines lampes sont jugées ordinaires. Si on peut aller chercher les lampes réputées, on gagne une bonne coche en qualité.
Si on fait n'importe quoi juste pour changer, on perd son temps et son argent.

100% d'accord avec toi. Cette approche de l'audio via des amplis à tubes exige de la rigueur, du sérieux et je n'ai aucun doute sur la grande qualité d'écoute que les tubes vont donner. Ce que je déplore c'est la prétention d'un certain nombre de tubistes. Prétendre que le tube est le moyen de reproduire de la musique avec un grand "M", c'est faux. C'est démontrer souvent à la face du monde une incompréhension de ce qu'est la musique, toujours avec ce grand "M".

La musique c'est définissable, le dictionnaire le fait très bien mais peut-on réduire la musique à une définition ? Peut-on oublier le talent des musiciens, l’incontrôlable magie de la musique, un état de grâce sur lequel personne n'a le contrôle. Si on peut définir le mot, c'est tout le non perceptible qui est la grande difficulté dans la compréhension de la musique. Baser son audio sur la technique seulement, sans tenir compte de cette magie, pas sûr ! C'est l'équilibre qui est la clé, encore une fois, le satané équilibre.

Respecter la musique c'est comprendre la rythmique, c'est faire la promotion sans relâche de la dynamique. C'est enfin accepter que l'audio ce n'est pas que des sons. Ce n'est pas ça de la musique. Alors une fois compris, le moyen importe peu pour reproduire de la musique.

Au risque de ne pas rehausser mon aura, comprendre la musique chez l'audiophile représente la véritable révolution. Si on réussit ce tour de force, malgré les embûches comme les mauvais enregistrements, les appareils médiocres, les a priori et légendes urbaines qu'ont accumulé les audiophiles au fil du temps, on va donner un sacré coup de balais dans l'audio et raffiner l'illusion de nos écoutes.

C'est ce que je crois.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Sam 23 Mar - 11:11

RicharD a écrit:
Ah oui le SSI, la messe annuelle audiophile. As-tu des photos ?
Y a t'il des nouveautés, kekchose qui ne s'apparente pas à du déjà vu ? Quels sont les tendances ? Parle t'on encore de TT ? Mon coté cinglant me fait demander si on fait enfin le saut dans le 21ième siècle, en délaissant le paquet de vieilleries que l'on traîne depuis trop longtemps ?
Gizmo ???? J'ai hâte de savoir.

Les MBL ca c'est une révolution d'écoute... De plus, la qualité des enregistrements à "tape" était FABULEUSE sur les 3 pièces que j'ai entendu. Une telle dynamique et nettety, le chanteur était devant moi avec toute sa puissance. Je fixais le tweeter et même si j'étais nettement décentré, il était la devant moi et c'était réel ... Les cresendo de drum qui montent et monte en puissance, c'était phénoménale. C'était TRÈS fort ... les pointes devaient monter facilement bien au dela de 100dB mais ca heurter les oreilles.

95% des systèmes la bas ... beaucoup d'ondes stationnaires, basse boomy. Quelques salles avec du traitement acoustique ... ca m'a semblé efficace car ces sytèmes étaient nettement intéressants et la basse était beaucoup moins boomy que la moyenne. Une salle avec un panneau diffuseur intéressant pour replacer l'image stéréo et avoir des nuances de placement centraux sans que ca soit à gauche ou à droite.

TT + lampes en quantité ... Ce sont des systèmes pour te brasser gentiment sans brutalité. Je ne suis pas assez pépère pour préférer cette présentation à un système agile et dynamique. Les MBL ca n'était pas dans la mélasse excepté la basse.

RicharD a écrit:

La salle de son c'est beau mais ce n'est pas à la portée de tous. C'est peut être une partie de l'explication de ce silence. Il y a aussi que s'exprimer sur un forum exige une implication personnelle et ce ne sont pas tout les gars qui sont à l'aise avec ça. Faudra y arriver mais ça prend du temps.
J'ai discuté avec le gars de Fidelio et il m'a dit que notre salle d'écoute ne devrait pas être un studio de mix mais une pièce plus vivante et équilibrée. Il faut donc y faire du traitement acoustique mais on doit s’arrêter avant de la damper. Il prône la diffusion et pas trop d’absorption ... en mettre la ou c'est nécessaire. Le but du studio de mix est de découper au couteau même si ce n'est pas très le fun à écouter. Il dit que trop amortir va bouffer beaucoup d'énergie ce qui va contraindre l'auditeur à monter le volume pour avoir l'ambiance ce qui est vrai. Je lui ai discuté de chez moi et il semble trouver cela correct. Mes panneaux latéraux avec une planche de bois trouée binairement lui semblerait quelque chose que je devrais absolument essayer pour essayer de voir si un peu plus de vie (sans perdre ce que j'ai acquis) serait quelque chose que j'aimerais. Il me dit qu'il serait tenté de tout enlever pour se refaire un point zéro et ensuite de remettre graduellement pour tenter de voir si je ne débalance rien dans tout le processus. Il dit qu'à force d'ajouter des trucs, il est facile de se perdre. C'est quelque chose que je pourrais facilement réaliser.

RicharD a écrit:

Baser son audio sur la technique seulement, sans tenir compte de cette magie, pas sûr ! C'est l'équilibre qui est la clé, encore une fois, le satané équilibre.
Les grosses B&W c'était en quelque sorte épatant mais ca avait "son son" ... on sent que c'est pesant et quand ca sonne comme ca, j'ai l'impression que c'est balourd. Quand j'écoute de la musique, je ne devrais pas "sentir" autre chose que la musique elle-même et non pas l'ajout des boîtes.

Les Tannoy, la musique sortait avec aisance et j'ai aimé ca ... je prend ca bien avant les grosses B&W 800 machin.
D'ailleurs, une caisse qui sonne "dampé" je n'aime pas ca.

Pas de panneaux, pas de OB, pas de horn ...

Pour mon gizmo ... je vais aller écouter ca ! Mais ca joue exactement sur ce que tu dis toujours.

PS: -1 pour le fil RCA à 45 000$ que j'ai vu.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Dim 24 Mar - 3:14

C'est ca que j'ai ramené du SSI pour les curieux
http://www.dspeaker.com/en/products/20-dual-core.shtml

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 9:58

Pompon,

Est-ce qu'il t'arrive de dormir ? LOL

J'ai trouvé ta discussion avec le gars de Fidelio enrichissante. Souvent les idées venant d'ailleurs sont une bonne source de réflexion. En ce sens les fora sont utiles aussi.

Est-ce que tu as des projets acoustiques ?

Tu avais raison lorsque tu as écrit que je serais intéressé par le petit appareil de Dspeaker. Est-ce que cela annonce un nouveau courant ? Je le souhaite. C'est je crois ce qui manque, les audiophiles ne sont pas tous des aventureux et cette petite machine, qui pourrait forcer la main à l'industrie à proposer plus de modèles, semble la réponse à celui qui veut se lancer sans trop d'apprentissage qui le rebute.

Voilà en tout cas l'appareil qui démocratise la courbe plate. Ils ont eu la riche idée de ne pas y associer un dac. C'est une partie qui devrait être laissée à l'audiophile. Est-ce aussi performant que ce que nous utilisons, micro, logiciels et EQ ? je ne sais pas et il faudrait l'essayer. Pourquoi faudrait-il que cela soit compliqué, hein !

Ils ont même une petite boîte qui corrige le sub.

À surveiller.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 10:36

Citation :
Les grosses B&W c'était en quelque sorte épatant mais ca avait "son son" ... on sent que c'est pesant et quand ca sonne comme ca, j'ai l'impression que c'est balourd. Quand j'écoute de la musique, je ne devrais pas "sentir" autre chose que la musique elle-même et non pas l'ajout des boîtes.

Les Tannoy, la musique sortait avec aisance et j'ai aimé ca ... je prend ca bien avant les grosses B&W 800 machin.
D'ailleurs, une caisse qui sonne "dampé" je n'aime pas ca.

Pas de panneaux, pas de OB, pas de horn ...

Pour mon gizmo ... je vais aller écouter ca ! Mais ca joue exactement sur ce que tu dis toujours.

PS: -1 pour le fil RCA à 45 000$ que j'ai vu


J'aimerais continuer la discussion sur ce que tu écris et que j'ai souligné.

Avec le Dspeaker, j'ai l'impression que cela va provoquer une grosse réflexion chez l'audiophile. Pourquoi ? Parce qu'il est difficile aujourd'hui de dire avec précision quel est le niveau de synergie entre l'enceinte et la salle de son. Nous n'avons pas, nous les audiophiles, développé ce réflexe. Tranquillement, l'idée fait son chemin.

Ta grosse B&W sonne balourd pourquoi ? Est-ce dû à la volonté du constructeur ? Possible mais il se peut aussi que la B&W que tu as écouté, dans une salle adéquate, courbe plate et acoustique à niveau, te révèle une sonorité qui soit bien différente de ce que tu as écouté. C'est ce qu'il nous faut découvrir. Est-ce que l'écoute de la Tannoy est dû au hasard ? Chez toi, es-tu certain qu'une Tannoy ne sonnera pas comme la B&W au salon ? Avec l'audio d'aujourd'hui, il y a un acte de foi qui n'a plus sa place. Les sommes consenties par les audiophiles commandent plus de rigueur de leur part.

Les enjeux sont énormes car si les audiophiles concluent que les enceintes ne sont plus le maillon déterminant sur l'écoute qu'il a été dit au fil du temps et que désormais, c'est l'enceinte et la salle de son qui devient indissociable, voilà un paradigme audio qui risque de prendre le bord. On arrivera à une écoute proche de l'enregistrement en travaillant la salle acoustiquement, le positionnement de l'enceinte et finir avec une courbe plate. Au fond, il s'agit de découvrir l'équilibre entre tous les maillons de la chaine audio et la salle de son.

Cela sera accepté par les audiophiles et deviendra une nouvelle norme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 10:48

Il est temps que l'audiophile sortent de sa coquille et regarde et comprenne les avancés en matière de reproduction de son.
Ça fait déjà un bout de temps que le domaine de la sonorisation utilise les technique basé su les DSP, mise en phase, délais,dispersion et analyse spectrale.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 11:35

mftech a écrit:
Il est temps que l'audiophile sortent de sa coquille et regarde et comprenne les avancés en matière de reproduction de son.
Ça fait déjà un bout de temps que le domaine de la sonorisation utilise les technique basé su les DSP, mise en phase, délais,dispersion et analyse spectrale.

Tu as tout à fait raison mais on s'y prend comment pour amener l'audiophile à s'intéresser à ce que l'on discute présentement ? La question est importante.

Comment faire passer l'idée des bienfaits des DSP quand un constructeur d'enceintes québécoises amène les lecteurs d'un forum, tout aussi québécois, à faire très attention avec la courbe plate, au lieu d'en faire la promotion. Est-ce un problème de vision ? D'intérêts financiers ? D'ouverture d'esprit chez les audiophiles ? Un peu tout ça ? Ta réponse vaut la mienne.

Bien qu'Audio Café soit un bon véhicule pour ces idées, son rayonnement étant restreint, il faudrait la participation de QAV par exemple. Est-ce que les gars sur ce forum sont prêts à s'ouvrir sur ces questions ?

Tu vas peut être trouver ça drôle ce que je vais écrire mais ce n'est pas parce que quelqu'un parle d'homosexualité qu'il est homosexuel automatiquement. Je crois que nous sommes encore victime de cette fausse idée.

C'est la même chose avec les DSP, parler DSP ne veut pas dire que ce dernier sera accepté automatiquement dans l'univers de l'audiophile. Cela aura le mérite, avec une meilleure connaissance des DSP, si quelqu'un a une critique à faire, il aura des arguments solides pour appuyer sa thèse. Aujourd'hui, c'est cette expertise, développée par un apprentissage des DSP des audiophiles pour et des audiophiles contre qui manque.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 12:56

L`industrie de la HiFi bouge très lentement et la maîtrise de ces technologies DSP et surtout FPGA demande des ressources et une organisation très différente.
Les petites compagnies n`ont certainement pas les moyens d'investir temps et argent dans cette direction par les temps qui courent.

Par contre les produits provenant du domaine professionnel (studio et sonorisation) se propage de plus en plus dans le domaine consommateur, la révolution viendra par eux, je crois.
Pour ce qui est des forums en général l'industrie les fuies comme la peste...trop de bruit pas assez de signal :-) et c'est beau s'ils répondent aux courriels concernant le support technique...donc de la à consulter les forums...
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 13:01

Citation :
Pour ce qui est des forums en général l'industrie les fuies comme la peste...trop de bruit pas assez de signal :-)

Feedback intéressant. Je n'avais jamais vu ça comme tu le présentes.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 19:24

Richard : Pour l'acoustique, c'est installer final mes diffuseurs et acheter des membranes accordées pour corriger encore mieux ma basse.

Tes commentaires des HP vs la pièce ou je trouvais un manque d'agilité, c'est possiblement le cas effectivement. Ca overload trop la pièce et ca colore. Ca donne quand même un effet.

Avec mon DSP, le room correction peut être bon ou pas selon la chanson. C'est l'idée de pouvoir changer la courbe avec un piton car les enregistrements varient trop en qualité

Mais au départ, il faut que le DAC soit de premier ordre car le room correction peut être subtil ... ca dépend comment tu le fais. Ca ne fait que corriger des niveaux,
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 20:43

Pompon,

Est-ce que je comprend que tu as acheté le DSP de Dspeaker ?

Est-ce une bonne idée de corriger une chanson mal enregistrée ? Puis une autre et une autre. N'y a t'il pas un danger de créer un effet contraire sur la qualité des enregistrements à venir ? Pourquoi faire de bons enregistrements alors que les audiophiles vont corriger de toute façon ?

L'idée de la correction de pièce, de la courbe plate et l'acoustique n'est-elle pas de rendre la chaine audio neutre pour permettre la reproduction fidèle et respectueuse de la musique ? Même si l'enregistrement est mauvais ? Le travail que l'on a à faire ne doit-il pas être concentrer sur la salle de son et la chaine avec comme objectif la neutralité de l'ensemble ?

Si la correction se fait au niveau de l'audiophile, dans la salle de son, ne revenons-nous pas à remettre en valeur les goûts personnels ce qui ouvre la porte à l'audiophile de jouer à l'artiste en modifiant l'enregistrement ? Si c'est le cas, où est l'évolution, n'est-ce pas ce qui se fait aujourd'hui ? L'objectif de la neutralité n'est-il pas, rien ajouter, rien enlever à l'enregistrement pour permettre la reproduction fidèle de ce dernier ?

Je sais que les DSP permettent beaucoup de possibilités, avec beaucoup d'avenues à emprunter. Pour une utilisation des DSP, reflétant la réalité de l'enregistrement, la neutralité de la chaine n'est elle pas la bonne chose à faire ?

Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 25 Mar - 23:50

Je ne peux rien faire pour l'enregistrement, je dois vivre avec ca.
J'ai le DSPeaker Anti-mode 2.0 Dual Core.

J'ai fait un investissement pour essayer ... si je ne garde pas l'appareil, je perds 150$ pour l'expérience ce qui me paraissait raisonnable. Si ca marche, j'aurais un système simplifié et très polyvalent.

Hier j'avais une opinion et ce soir, j'en ai une autre. Je n'ai pas écouté les mêmes trucs ... il faut donc que je continue mes tests ...
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mar 26 Mar - 9:38

pompon a écrit:
Je ne peux rien faire pour l'enregistrement, je dois vivre avec ca.
J'ai le DSPeaker Anti-mode 2.0 Dual Core.

J'ai fait un investissement pour essayer ... si je ne garde pas l'appareil, je perds 150$ pour l'expérience ce qui me paraissait raisonnable. Si ca marche, j'aurais un système simplifié et très polyvalent.

Hier j'avais une opinion et ce soir, j'en ai une autre. Je n'ai pas écouté les mêmes trucs ... il faut donc que je continue mes tests ...

Pompon,

C'est sur ce qui est en gras qu'il y a une grosse incompréhension je dirais. Si tu corriges la pièce, il y aura influence sur l'écoute donc sur l'enregistrement. Si c'est le cas, cela demande une bonne discipline pour ne pas tomber dans le piège des goûts personnels. C'est ici que les connaissances sur la musique, des sons des instruments de musique etc, prennent toute leur importance. Me suis-tu ? C'est grâce à ses connaissances personnelles sur la musique que tu peux envisager te rapprocher de ce qu'il y a sur l'enregistrement.

C'est une décision personnelle de reproduire fidèlement et respectueusement les enregistrements. C'est tout ! On peut aussi se faire plaisir en favorisant les goûts personnels, sans se préoccuper de la réalité. C'est OK ! Mais je ne crois pas que l'on puisse faire les deux en même temps, il faut choisir entre une ou l'autre de ces visions audio. Qui sommes-nous ? Des audiophiles près de la réalité ou des audiophiles près de ses goûts personnels ? C'est important de se définir et de le dire.

Se définir va faire gagner beaucoup de temps alors qu'il sera moins tentant de convaincre celui qui n'est pas du même bord. L'idée étant de faire évoluer l'audio, pas de s'obstiner entre personnes qui ne veulent rien savoir de l'option de l'autre.

Je veux bien croire que ce n'est pas intéressant ce que j'écris. Néanmoins, c'est ce qui manque sur les fora, une base commune qui commence par ça je crois, se définir.

Combien de fois j'ai discuté de contrebasse avec un gars qui n'écoute que du rock. Ce n'est pas grave d'écouter du rock ou autre chose mais nous ne parlions tout simplement pas de la même chose. Le syndrome de la tour de Babel.

Pour en revenir au DSPeaker Anti-mode 2.0 Dual Core, donne nous toutes les informations possible, c'est un test intéressant.

Plus si on sait si tu vises la réalité ou tes goûts personnels.

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mar 26 Mar - 18:32

Je recherche ce qui me semble être réel dans une ambiance décontractée et propice à la détente.

Est-ce que j'ai une bonne oreille et jugement ? Si tu repasses dans le coin, tu viendras faire un tour chez moi et voir ou je suis rendu.

J'ai entendu de tas de chaînes et je ne me trouve pas dans le lac pantoute.
Mes HP ne sont pas des Tannoy Prestige (super ces HP!) mais bon, ils m'ont coûté que 2000$ et je n'ai pas les 25 000$ pour acheter les Tannoy. ;-)
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 27 Mar - 21:13

Pompon,

Je suis certain qu'avec tous les travaux acoustiques que tu as fait, tu as aidé ta situation. Sur que je vais passer un de ces 4. Simon, mon fils, va habiter dès la fin du mois d'avril à Québec alors les raisons pour m'y rendre seront multipliées par 10.

La raison première pourquoi j'ai accepté la courbe plate c'est que le choix des sonorités, des tonalités, des sons, certains effets aussi de la musique que j'écoute ne m'appartient pas. Il y a un artiste, un preneur de son, un réalisateur et qui sais-je encore qui ont décidé ensemble d'une orientation à donner à l'enregistrement. Parfois c'est bon, voire génial, d'autres fois, c'est de ordinaire à bin bin ordinaire. Pour moi qui est audiophile, c'est toujours navrant d'écouter de la musique mal enregistrée bien que celle-ci puisse être extraordinaire. Mais ça fait partie de ma "game". C'est le choix que j'ai fait, accepter tel quel l'enregistrement. C'est la partie technique de mon acceptation. La musique, c'est le bout qui m'appartient. Dans ma compréhension de l'affaire, je choisis la musique et je suis bien heureux lorsque l'enregistrement est bon.

Maintenant je peux comprendre la difficulté d'adopter à 100% la courbe plate. Je dirais que cela dépend beaucoup de la courbe naturelle de la salle et la chaine audio. Partant du principe que nous nous habituons aux défauts et qualités de l'écoute que nous avons chacun chez soi, s'il arrive qu'il y a une belle bosse dans les basses, la courbe plate va te raboter ça et il est bien possible que l'audiophile, habitué qu'il est à cette bosse, ressente un manque. Pas facile de lâcher ça.

C'est ici que prend tout son sens la connaissance des sons des instruments de musique. Je lance la question, est-ce qu'un audiophile qui connait le son naturel d'une trompette acceptera la reproduction chez lui d'une trompette doucereuse ? Sans ce bagage, ça prend des nerfs en crime pour laisser aller ce que l'on aime, croyant souvent à tord, ne connaissant pas le son des instruments de musique, que ce qu'il écoute est proche de la réalité. Comprends-tu ? Si la référence de cet audiophile n'est pas le son des instruments de musique, quelle est sa référence ? Le son des instruments de musique écouté à la télé ? Ne riez pas ! Ses goûts personnels deviennent-ils sa norme ? Je ne conteste pas le droit de cet audiophile à se faire plaisir mais je me demande solidement si ce n'est pas dangereux de s'éloigner de la réalité. C'est le point que je défend.

Dans le fond, la courbe plate nous enlève cette responsabilité de définir l'écoute. Notre responsabilité étant de reproduire fidèlement et respectueusement la musique sur l'enregistrement, celle que nous avons choisie.

De mon point de vue, la connaissance du son des instruments de musique et l'acceptation des enregistrements comme on nous les présente simplifierait grandement la tâche de l'audiophile tout en le rapprochant de la réalité, si tant est que l'enregistrement y tend. La courbe plate est un bon moyen de s'aligner sur la réalité, celle qui devrait être notre objectif à tous, la haute fidélité.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 27 Mar - 22:17

Citation :
De mon point de vue, la connaissance du son des instruments de musique et l'acceptation des enregistrements comme on nous les présente simplifierait grandement la tâche de l'audiophile tout en le rapprochant de la réalité, si tant est que l'enregistrement y tend. La courbe plate est un bon moyen de s'aligner sur la réalité, celle qui devrait être notre objectif à tous, la haute fidélité.


Je réitère la même suggestion:
EBU Tests

Gratuit, vous y trouverez a peu près tous les instruments d'un orchestre, enregistrer au même niveau.

Combiné à Spek http://spek.cc/Spek
Utile pour identifier la signature des sons et les harmoniques.

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 27 Mar - 22:39



Voici ce que le petit DSP m'a fait comme courbe ... évidemment la noire.

Cependant, dac pour dac, mon yamamoto est mieux ... plus dynamique, moins pogné dans le centre, plus vaste. Le petit DSP est plus clean quand j'engage la room correction mais je n'aime pas toujours ce que ca fait au vocal par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 27 Mar - 22:46

Question:
Il y a correction pour les crêtes mais pas les creux (dips) ? vers 80Hz et 100Hz ?
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 27 Mar - 23:05

un creu ca ne se corrige que par du traitement acoustique. Tu auras beau pousser l'EQ au fond ca ne changera rien pour les creux car ce sont des annulations.

Il y a un mode ou il esssaye de remplir un peu plus ... mais ce n'est pas suggéré tellement car ca peut faire de la distorsion à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion sur le micro.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Surprenant - micro rayures
» micro fiche toutes becannes
» 201? - [Peugeot] Micro-Citadine BB1
» Recepteur micro-t
» flexion de nuque monté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Réflexions audiophiles-
Sauter vers: