Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réflexion sur le micro.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Réflexion sur le micro.   Mar 12 Mar - 11:10

La base de l'audio repose sur le micro. Il capte les ondes sonores et les transmets en courant. Son taux de distorsion, sa tonalité particulière, sa linéarité et sa capacité dynamique détermine sa fidélité au son absolu. Nous en sommes complètement dépendant à tout les niveaux.

Ce n'est qu'une réflexion...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mar 12 Mar - 11:57

Même si c'est un sujet qui est surtout discuté dans le milieu professionnel, c'est quand même surprenant que nous les "hifistes mélomanes audiophiles" ne considérons presque jamais l'importance de cet élément.

Pour moi c'est une raison de plus de trouver illusoire que je puisse reproduire fidèlement de la musique même si toutes les autres conditions étaient respectées comme par exemple système de son parfait, acoustique parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mar 12 Mar - 19:09

Il y a un thread sur un forom d'acoustique ou le gars disait pourquoi il n'entendait pas ce que le microphone captait.
Ca en dit long sur l'importance des mesures ... le but n'est pas de faire plaisir à notre micro mais à nos oreilles. ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mar 12 Mar - 21:31

J'ai trouvé un site intéressant qui parle des personnes qui ont laissées leur marque dans le développement de l'audio et aussi des micros utilisés pour les prises de son avec des liens où on peut entendre des échantillons de voix ou de guitare avec différents micros. On peut tout de suite penser que le son de la musique enregistrée est grandement "personnalisée" par le micro utilisé et par les connaissances des preneurs de son.

http://www.coutant.org/bio.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 13 Mar - 1:35

cat345 a écrit:
La base de l'audio repose sur le micro. Il capte les ondes sonores et les transmets en courant. Son taux de distorsion, sa tonalité particulière, sa linéarité et sa capacité dynamique détermine sa fidélité au son absolu. Nous en sommes complètement dépendant à tout les niveaux.

Ce n'est qu'une réflexion...

En passant un microphone Neumann U89 c'est pas fidèle, c'est coloré au maximum et c'est ce qu'on veux...quand on utilise un Neumann on tient à cette couleur, rien à voir avec la fidélité sinon à celle du son de la marque.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 13 Mar - 8:36

mftech a écrit:
cat345 a écrit:
La base de l'audio repose sur le micro. Il capte les ondes sonores et les transmets en courant. Son taux de distorsion, sa tonalité particulière, sa linéarité et sa capacité dynamique détermine sa fidélité au son absolu. Nous en sommes complètement dépendant à tout les niveaux.

Ce n'est qu'une réflexion...

En passant un microphone Neumann U89 c'est pas fidèle, c'est coloré au maximum et c'est ce qu'on veux...quand on utilise un Neumann on tient à cette couleur, rien à voir avec la fidélité sinon à celle du son de la marque.

C'est ce que je crois aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 13 Mar - 9:25

mftech a écrit:


En passant un microphone Neumann U89 c'est pas fidèle, c'est coloré au maximum et c'est ce qu'on veux...quand on utilise un Neumann on tient à cette couleur, rien à voir avec la fidélité sinon à celle du son de la marque.

Il semble que le marketing n'a pas épargné la conception des micros! Voici un extrait du co-fondateur d'Electro-voice en parlant du RE20:

“We could have made it the size of the RE15, but Marketing thought it should be the size of a Neumann U-67.”

George Martin utilisait le Neumann U 47 pour les enregistrements des Beatles. C'était aussi le micro préféré de Frank Sinatra. Il semble que certains vieux micros conçus autour de la deuxième guerre mondiale sont très recherchés et encore utilisés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Mer 13 Mar - 22:54

https://www.youtube.com/watch?v=ef-WEwCDUrw

Une chanteuse, un Neumann un gazoo...même le gzoo sonne bien dans le Neumann...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Jeu 14 Mar - 7:06

mftech a écrit:
https://www.youtube.com/watch?v=ef-WEwCDUrw

Une chanteuse, un Neumann un gazoo...même le gzoo sonne bien dans le Neumann...

As-tu remarqué qu'elle joue du gazou à 90 degrés par rapport à l'axe du micro Cool
Belle fille!
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Jeu 14 Mar - 10:19

Ta réflexion amène à cette autre question, comme audiophiles, qu'avons-nous à reproduire fidèlement et respectueusement ? Le musicien et sa musique ou l'enregistrement de la musique du musicien ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Jeu 14 Mar - 11:20

cat345 a écrit:
mftech a écrit:
https://www.youtube.com/watch?v=ef-WEwCDUrw

Une chanteuse, un Neumann un gazoo...même le gzoo sonne bien dans le Neumann...

As-tu remarqué qu'elle joue du gazou à 90 degrés par rapport à l'axe du micro Cool
Belle fille!

Tout à fait, un peu comme instrument de musique, il est possible d'utiliser le microphone et utiliser ses caractéristiques à son meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Jeu 14 Mar - 11:41

RicharD a écrit:
Ta réflexion amène à cette autre question, comme audiophiles, qu'avons-nous à reproduire fidèlement et respectueusement ? Le musicien et sa musique ou l'enregistrement de la musique du musicien ?


C'est une bonne question. Je crois que notre installation doit pouvoir résumer l'essentiel du message contenu dans la musique d'un compositeur et de l'interprète sans que d'autres artifices sonores puissent nous distraire plus que la musique elle-même.

Un niveau acceptable de coloration dûment préféré et choisi par l'audiophile ne signifie pas qu'il trahit la création ou la performance. L'important est que ça soit "plausible". Les mesures techniques en audio sont grossières et incomplètes. Notre oreille ne ment pas et une chaîne qui donne le goût d'écouter au lieu d’analyser est préférable selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Jeu 14 Mar - 14:23

https://www.youtube.com/watch?v=fzWQV5OiQQQ
On ne peux demander plus direct...est-ce que les feux à la quatre saison ajoute de la chaleur à la pièce...c`est dans la tasse et le verre...
En passant c'est une pièce de Lykke Li merveilleusement repris par ce groupe Belge.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Ven 15 Mar - 8:27

cat345 a écrit:
RicharD a écrit:
Ta réflexion amène à cette autre question, comme audiophiles, qu'avons-nous à reproduire fidèlement et respectueusement ? Le musicien et sa musique ou l'enregistrement de la musique du musicien ?


C'est une bonne question. Je crois que notre installation doit pouvoir résumer l'essentiel du message contenu dans la musique d'un compositeur et de l'interprète sans que d'autres artifices sonores puissent nous distraire plus que la musique elle-même.

Un niveau acceptable de coloration dûment préféré et choisi par l'audiophile ne signifie pas qu'il trahit la création ou la performance. L'important est que ça soit "plausible". Les mesures techniques en audio sont grossières et incomplètes. Notre oreille ne ment pas et une chaîne qui donne le goût d'écouter au lieu d’analyser est préférable selon moi.

Pour ma part, c'est l'enregistrement qui reçoit toute mon attention. Non pas que c'est ma préférence naturelle mais c'est l'enregistrement qui fait le pont entre le musicien et l'audiophile. C'est sur ce dernier que l'audiophile a un certain pouvoir. Il est accepté aussi que le matériel d'enregistrement peut colorer le son, volontairement ou non, ce qui devient un choix artistique ou non et s'éloigne quelque peu de la réalité du musicien. Il est difficile d'affirmer dans ces conditions que l'écoute de n'importe quel enregistrement puisse être le reflet parfaitement fidèle et respectueux de la réalité, d'où le beau défi pour l'audiophile de respecter fidèlement l'enregistrement.

S'il est impossible de reproduire scrupuleusement ce que joue le musicien in situ, il m'apparaît tout à fait possible, avec les moyens audio et les connaissances grandissantes de l'audiophile, de reproduire fidèlement l'enregistrement.

C'est cette vision qui me fait rechercher l'environnement neutre, chaine audio et salle de son. C'est ce qui marque une différence entre nous et combien d'audiophiles, l'acceptation des colorations. Suis-je réaliste avec cette approche ? Nous avons tous notre idée la dessus.

Ce que je vous demande n'est pas une acceptation aveugle de cette idée. Accepter ou non est un privilège, c'est votre droit inaliénable mais votre devoir est de documenter votre choix autrement que par des croyances et a priori. Autrement dit, s'ouvrir à la neutralité d'une chaine audio et salle de son, ne veut pas dire accepter la neutralité mais de comprendre pourquoi dans votre vie d'audiophile elle n'est pas importante. C'est de cette façon que l'audio va évoluer, si tant est que cela soit votre volonté.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Ven 15 Mar - 11:12

Je suis d'accord que c'est un défi de respecter fidèlement un enregistrement, mais ça ne demeure que ça, un défi. À un moment donné, il est bon de se laisser aller à écouter de la musique!

Richard, je ne crois pas que ce soit le devoir des audiophiles de faire évoluer l'audio. Émettre des opinions et préférences oui mais les justifier, non. Il y a des professionnels qui étudient en acoustique et en électronique et dont c'est le travail de faire "avancer" les choses mais moi ce n'est pas mon travail.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Ven 15 Mar - 12:12

cat345 a écrit:
Je suis d'accord que c'est un défi de respecter fidèlement un enregistrement, mais ça ne demeure que ça, un défi. À un moment donné, il est bon de se laisser aller à écouter de la musique!

Richard, je ne crois pas que ce soit le devoir des audiophiles de faire évoluer l'audio. Émettre des opinions et préférences oui mais les justifier, non. Il y a des professionnels qui étudient en acoustique et en électronique et dont c'est le travail de faire "avancer" les choses mais moi ce n'est pas mon travail.

Cat, tu écris : À un moment donné, il est bon de se laisser aller à écouter de la musique!

J'ose à peine imaginer l'image que tu te fais de moi. LOL. Je te rassure, 98% de mon temps d'audiophile est consacré à l'écoute de la musique et laisse moi te dire que j'en écoute. Tout ce remue méninge que l'on fait sur Audio Café n'est pas le reflet fidèle, c'est drôle de le dire, de ma réalité de tous les jours. Mais c'est clair que mon approche audio est différente de la tienne par exemple. Toutefois, si tu écris que cette façon de faire est désolante, ne suis-je pas en droit de te demander de justifier ta position ? Aussi lorsque l'on s'accorde le droit, sur un espace publique comme Audio Café et d'autres fora, de ne pas justifier ce que l'on avance, à quel danger s'expose t'on ?

tu écris aussi : Richard, je ne crois pas que ce soit le devoir des audiophiles de faire évoluer l'audio. Seras-tu surpris mais je suis pas mal d'accord avec toi à une condition toutefois, c'est que ça évolue. Ce n'est pas le cas malheureusement. Ce ne sont pas les professionnels de l'audio et de l'enregistrement qui font évoluer l'audio d'aujourd'hui mais les audiophiles par une réflexion nouvelle, des moyens et une augmentation des connaissances générales tant de la musique comme telle que des appareils/enceintes/salle. À ton corps défendant, ne provoques-tu pas la réflexion chez les autres par ton questionnement ?

Tu sais, les discussions sur la neutralité, les colorations, sur la courbe plate, l'acoustique etc que nous avons sur Audio Café, amènent son lot de réflexions chez le lecteur. Il y a les pour et contre et les indécis. Mais je ne peux me convaincre que ce que nous débattons est inutile. Je crois sincèrement que l'objectif de devenir de meilleurs consommateurs audio est légitime et va faire évoluer l'audio. C'est l'ordre normal des choses lorsque l'on refuse de gober tout et rien.

Alors c'est quoi le problème ? Parce qu'il doit bien y en avoir un. Tu es un des audiophiles de mes connaissances qui pose le plus de questions, qui fouille des zones de l'audio peu explorée par l'ensemble des audiophiles québécois et il y a ce mur, cette interdiction d'aborder l'audio plus sérieusement que la moyenne, ne cadre pas avec l'image du gars curieux que je crois que tu es.

Je te rappellerai ce vieil adage, si tu ne t'occupes pas de politique, la politique va s'occuper de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Ven 15 Mar - 13:03

Je ne dit pas que ta façon de voir n'est pas correcte ou désolante, au contraire.

J'ai essayé d'expliquer ce que je pense comme par exemple que l'oreille peut-être différente d'une personne à l'autre, que l'électronique est colorée, que les preneurs de son, les techniciens au mixage et au mastering ont interprété à leur façon l'enregistrement, que les systèmes d'aujourd'hui ne sont guère mieux que ceux d'il y a des décennies, et qu'il n'est pas possible de recréer du direct dans un salon, etc etc.

J'essaie le plus possible de parler des choses que j'ai essayé en évitant de spéculer le plus possible. Je sais que tout ce qui se dit sur un forum audio peut influencer ceux qui participent activement et les autres qui ne font que passer sans se mouiller mais libre à chacun de choisir ce qui lui conviens.

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Sam 16 Mar - 9:18

Citation :
Émettre des opinions et préférences oui mais les justifier, non.

J'aimerais être certain de bien saisir ta pensée. Je comprend qu'il n'est pas nécessaire de se justifier, c'est un droit, celui du choix. La nuance va à l'importance, si cela nous est demandé dans une discussion, de justifier, sur la place publique, ce que notre choix nous amène à écrire. Quels sont les critères pour appuyer ce que l'on avance ? N'est-ce pas là une question de responsabilité. On peut bien se raconter à soi même les plus belles histoires mais aux autres ?

Le danger de se soustraire à cette obligation n'est-il pas de tomber dans le "n'importe quoi" ? Peut-on accepter la crédibilité comme une marque de respect ?

Est-ce le sens que tu as voulu donner à la phrase rapportée ? Si non pourrais-tu élaborer sur ton point de vue ?


Note personnelle, cette discussion m'indique à quel point nous, les audiophiles, avons glissé tout doucement à coté de l'audio. Alors que nous aurions dû en faire notre principal objectif, nous avons placé la reproduction respectueuse et fidèle de l'enregistrement sur une voie de garage. Sur les fora, les principes fondamentaux de la communication, tout comme ceux de la crédibilité, ne sont-ils pas réduits à leur plus simple expression sous seul prétexte que l'audio est un passe temps ? Ne faisons nous pas, par ce laxisme volontaire, l'éloge à la médiocrité ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Sam 16 Mar - 11:16

Bon, je vais te dire ce qui me fais suer en discutant d'audio. Les termes respectueux envers, devoir de, justifier les propos, responsabilité de, obligation de, etc.

Je veux rien savoir et je veux pas entrer dans une sorte de maudite religion. Tu comprends? C'est pas ma job, et j'ai une aversion envers tous ceux qui essaient de me tordre un bras.

Salut.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Sam 16 Mar - 11:47

M'inclus-tu dans les tordeurs de bras ? Nos discussions ne sont-elles pas basées sur des échanges d'idées. Convenons que nous n'avons pas les mêmes idées et démarches en audio mais tordeur de bras, franchement. Sur Audio Café, tu es obligé à quoi au fait ?

Ceci dit, je respecte ton point de vue mais je ne le partage pas.

C'est clair que si le droit permet, le devoir oblige.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 18 Mar - 9:13

Bon poursuivons la réflexion.

Hier j'ai reçu la visite de Gilbert et Sylvain. Gilbert relatait certaines lectures qu'il a faite sur les correction de pièces. Il est important de souligné que ces études ne sont pas en français mais en anglais seulement. On parle d'études, de réflexions et ce qui vient avec. J'ai allégué que ce type de lecture sur internet avaient rarement une source crédible.

Gilbert m'a fait parvenir 2 références, les voici : http://www.avsforum.com/t/1192916/the-subjective-and-objective-evaluation-of-room-correction-products

http://www.computeraudiophile.com/blogs/mitchco/importance-timbre-sound-reproduction-systems-222/

J'ai de la difficulté avec l'anglais, pas la personne mais la traduction, esprits mal tournés que vous êtes LOL. J'ai fait cet effort. Je vous mentirais si je vous disais que je suis passé au travers des 20 pages de la discussion principale. J'ai tout de même noté notre retard en tant qu'audiophiles québécois face à nos amis anglais. 2 solitudes dit-on.

D'accord ou non avec l'étude, nos amis anglais l'ont fait cette recherche en 2009, qui plus est, dans une ambiance civile. Ils n'ont pas eu peur de se mettre en danger face à leurs croyances. Se pourrait-il que ce que je défend, la courbe plate, ça ne soit pas bon ? La question est bonne c'est la réponse québécoise qui me fait peur. Allons-nous nous baser sur des audiophiles qui distillent des commentaires personnels aux fondements douteux, qui ne cadrent pas avec leurs intérêts, incapable qu'ils sont de se justifier ? J'ai tu mal compris ou c'est comme ça que l'on m'a présenté l'audio au Québec ?

Coudonc, je comprend que nous sommes latins mais on vis-tu sur la même planète que le restant du monde ? Au Québec sur nos fora, on s'obstine encore sur quel est le meilleur ampli, à tubes ou transistors, ça tu du bon sens ? Ça c'est entre les attentes de la sortie du prochain appareil "Y" qui dit-on sera miraculeux, on as-tu assez hâte ? Pi en France c'est de toute beauté de se balader sur les fora français, je vais me comparer et me consoler là de temps en temps.

Je dis ça d'même, ça serait pas le fun un ti-coup d'évolution sur nos fora ?

La haute fidélité c'est tu juste ça au Québec ? Y a t'il moyen de parler au Québec de d'autres choses que la longueur des câbles, du "tube rolling" et de ses vertus et de se fortifier dans les 10 mensonges de l'audio . Souvenez-vous, la neutralité c'est comme la mort, joualvert, c'est ça qu'on passe comme message sur les fora québécois ? Sincèrement, croyez-vous que ce gars là, qui s'en nul doute à voulu laisser sa marque et comptez sur moi pour que ça reste, sait ce qu'est la neutralité, peu importe le contexte. Est-ce de la vision ou de l'inconscience ? Je vous laisse le choix. La culture c'est comme la confiture, moins t'en a plus tu l'étends, n'a t'on pas ici un formidable exemple de ce vieil adage.

Vous lisez ça et honnêtement qui n'a pas le goût de m'inviter à aller chez les anglais si je ne suis pas content ? Ça s'adonne que je ne suis pas content et que ce n'est peut être pas un si mauvais conseil après tout.

"Audio Coffee", why not !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 18 Mar - 10:59

Merci pour le lien sur Computer Audiophile (que je consulte fréquemment, mais je viens de découvrir cet excellent test par Mitchco, en passant ce gars le se donne la peine de faire avancer les choses avec d'excellentes démonstrations.).

J'aime bien Sean Olive mais j'ai toujours l'impression de lire en background une info pub du groupe Harman...

Pour ce qui est de l'acoustique : l'impact est direct sur la reproduction du son , par contre il faut savoir sur quelle fréquence et dimension travaillé, et ça demande un peu recherche et huile de bras...disons que c'est plus facile de changer des fils.

Dans mon ancienne demeure j'ai traité le plafond ( 12 pieds X 8 pieds) avec des panneaux Accocinema et avec de la Roxul à l'arrière. Le tout assemblé dans un cadrage en bois.

Initialement je voulais mettre du trapping en chevauchant deux ou trois panneaux (des panneaux de 4 pieds X 8 pieds ) mais mon plafond était trop bas.
C'est une approche que j'ai observé dans un studio construit par Tom Hidley, habituellement il utilisait du trapping vertical d'au moins 24 à 36 pouces au plafond, comme l'espace n'était pas disponible, le trapping a été installé de façon horizontal.

C'est certain que mettre autant d’absorption nécessite une écoute un peu plus élevée. Par contre l’absorption est égale sur une grande surface et l'atténuation des ondes stationnaires est efficace. Tout le reste de la pièce (sauf un tapis au sol et meuble) était réfléchissant.


Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 18 Mar - 11:18

Pourrais-tu me donner le lien de Mitchco, je suis curieux de le consulter.

Formidable de partager ton expertise de l'acoustique ici. J'ai quelques notions aussi et quelques projets de fabrication de panneaux acoustiques. J'aimerais travailler sur la basse. Je trouve les concept de la basse difficile à comprendre et à maîtriser et j'aimerais bien en savoir plus sur les rotations de phases.

Je me trompe peut être mais bien contrôler la basse c'est la sortir des autres pièces et la ramener au fauteuil d'écoute. J'aimerais bien trouver quelqu'un qui peut me conseiller sur les rotations de phases. Concrètement ça fait quoi à l'écoute les rotations de phases et on règle ça comment ?

Voilà un sujet qui m'intéresse et qui sans nul doute ferait avancer mon audio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 18 Mar - 11:47


Que signifie tu avec rotation de phase ?
Avec les basstrap le but est de contrôler les ondes stationnaires.
Elles sont inhérente à chaque pièce selon les dimensions, dans une pièce d`'écoute moyenne
Les plus nuisible se trouve dans le spectre de 80 à 200.
Il existe des tables excel pour calculer ça, ou simplement à la main.
Ce que j'aime se son article c'est la capture avec des microphones en mode binaural pour en faire la comparaison entre deux mesures...brillant comme idée.


http://www.computeraudiophile.com/blogs/mitchco/importance-timbre-sound-reproduction-systems-222/

Au fait, je n'en reviens d'observer du peu de feedback qu'à générer cette chronique, comparativement au délire de bit-perfect et de gens qui entendent la différence entre divers codec...

Un autre sujet couvert par Mitchco
http://www.computeraudiophile.com/content/513-jriver-mac-vs-jriver-windows-sound-quality-comparison/
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   Lun 18 Mar - 12:02

La rotation de phase. Je peux difficilement te l'expliquer mais si j'ai bien compris, les tweeters sont particulièrement sensible aux rotation de phases. Il semble que la phase ne soit pas fixe. Chez moi par exemple, je me demande si ce n'est pas ce phénomène mais lorsque je lance un bruit rose, je sent très bien des fluctuation dans le son, je dirais même une rotation du son. Est-ce que c'est ça, concrètement la rotation du phase ? Sais pas mais si c'est ça, si ça tourne avec un bruit rose, j'imagine le phénomène avec de la musique.

Pour la basse, je comprend le principe des "bass trap" . Par exemple, si tu changes le sub de place, il n'est pas dit que la basse va suivre et être orienter vers l'endroit où tu veux qu'elle soit. Il me manque bien des informations pour bien comprendre et maîtriser la basse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion sur le micro.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion sur le micro.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Surprenant - micro rayures
» micro fiche toutes becannes
» 201? - [Peugeot] Micro-Citadine BB1
» Recepteur micro-t
» flexion de nuque monté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Réflexions audiophiles-
Sauter vers: