Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La coloration.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: La coloration.   Dim 13 Jan - 10:04

Êtes-vous de ceux qui croient que la coloration est partout ? Surtout inévitable dans nos chaines audio actuelles ?

Je vous pose ces questions dans un but bien précis, réaliser ensemble à quel point cette idée de la non évolution de l'audio est bien ancrée. Voilà l'idée que je suis prêt à défendre.

Reposons la question différemment, comment imaginer évoluer alors que la coloration, c'est à dire autre chose que la fidélité, est partout et invariable ? Quel est l'intérêt de réaliser quelque chose de bien, un bon enregistrement ou une enceinte alors que les audiophiles croient dur comme fer que la coloration est invariable ? Le fait d'amener la coloration systématiquement comme un mal nécessaire n'ouvre t'il pas la porte à l'audio que nous connaissons maintenant ?

Je peux me tromper et serai peut être le seul dans ce cas mais je n'y crois plus trop à cette coloration partout et obligatoire. On paie des minuscules plus de 1000$, des enceintes à 35000$ etc et la seule chose à laquelle nous avons droit c'est de la coloration ? Cela ne vous interpelle pas ? Cela ne vous choque pas ? Je ne sais pas vous autre moi ça m'indigne.

Aujourd'hui, si vous enregistrez de la musique à partir d'un système de son, micro, ampli et enceintes, que vous mixez selon les règles de l'art, dans l'idée de fidélité, avec le même système et que vous écoutez l'enregistrement qui en découle toujours sur le système audio peut-on consentir à la non coloration ? Notez que je fais de cet enregistrement, non la musique des musiciens, la pierre angulaire de mon argumentaire. C'est l'enregistrement que j'ai à reproduire.

Combien de fois, et ce depuis des décennies, on lit que les enceintes de studio ne sont pas colorées. Alors pourquoi achetons nous avec le sourire des enceintes qui le sont ? Peut-on rationaliser cette idée de la coloration ? Peut-on en discuter ?

Malheureusement je ne crois pas que nous soyons rendu là, je me base sur la discussion de l'audiophileo qui se résume à cela, *j'ai acheté donc c'est bon, coûte que coûte. Appliquez ce que je vous dis là à votre achat d'ampli à tube, n'est-ce pas le top sans discussion possible ? Que dire des vos câbles AC à 1500$ ? Peut-on remettre la pertinence de cet achat sans se faire traiter de frustré ou d'hérétique. Combien n'écrivent tout simplement pas sur les fora de peur de se faire rentrer dedans ?

Est-ce que cela ressemble à la réalité ce que je vous raconte, si non, je suis curieux d'entendre vos argumentaires.

Si on veut évoluer comme audiophile, (est-ce le cas) *il va falloir passer par dessus ce que je viens de vous dire. Ho que ça ne sera pas facile. Accepter que l'on puisse se tromper, qu'il n'y a pas de mal à ça. Va falloir que l'on s'assoie un jour ensemble et parler des prix exigés.

Tiens je vous lance une idée, pourquoi nous autres les audiophiles qui ne sont pas trop en moyen, c'est à dire de ne pas pouvoir se payer des enceintes à 35000$ on ne se faisait pas une audio à la hauteur de ce que nous sommes capable de payer ? Pourquoi ne pas regarder ensemble des moyens peu dispendieux pour faire progresser notre audio avec comme objectif de faire la barbe à ces prétentieux audiophiles qui n'ont comme mérite l'épaisseur d'un porte feuille bien garni. Ça vous tentes-tu ?



Dernière édition par RicharD le Mar 15 Jan - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Mar 15 Jan - 11:40

Citation :
Reposons la question différemment, comment imaginer évoluer alors que la coloration, c'est à dire autre chose que la fidélité, est partout et invariable ? Quel est l'intérêt de réaliser quelque chose de bien, un bon enregistrement ou une enceinte alors que les audiophiles croient dur comme fer que la coloration est invariable ? Le fait d'amener la coloration systématiquement comme un mal nécessaire n'ouvre t'il pas la porte à l'audio que nous connaissons maintenant ?

Je pose beaucoup de questions dans mes posts. Je réalise que ces questions sont souvent éludées. Pas qu'elles ne sont pas intéressantes ou pertinentes mais elle glisse tout simplement en dehors du tas vu la quantité. C'est ma responsabilité de communicateur de vous simplifiez la tâche.

Bon si on fragmentait mon questionnement et que l'on commençait par ces 3 petites questions. Répondez à au moins une. Si j'avais à choisir entre les 3, c'est celle du centre qui aurait ma préférence.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Mer 16 Jan - 8:10

Personne n'a d'idée ?

J'ai acheté donc c'est bon, coûte que coûte

Comment ça se fait ? J'ai été comme ça en audio il y a longtemps et possiblement encore aujourd'hui chatouilleux sur d'autres sujets. Récemment je me suis acheté une télé plasma, pas certain que je serais rationnel dans une discussion pour ou contre. Honnêtement, je ne l'ai pas construit cette télé. Le seul lien émotif que j'ai avec la compagnie est de l'avoir choisie, réfléchi et entre la télé DEL et Plasma, il y a eu un choix à faire. Aussi je dois vous l'avouer, l'influence du vendeur a été déterminante dans mon cas. En dehors de ça, c'est tout.

Froidement ne devrions-nous pas nous foutre de ce que l'autre pense ? Mais nous ne sommes pas comme ça, celui qui n'aime pas le plasma va encenser le DEL et inversement et gare à la rencontre entre les deux, bagarre assurée.

Une telle discussion ne laisse pas beaucoup de place à l'objectivité, ne trouvez-vous pas ?

Remarquez que trop d'objectivité n'est pas mieux. Encore un sujet ou l'équilibre est à souhaiter.

Pourquoi l'équilibre n'est-il pas évident ? Pourquoi n'est-il pas la base de nos réflexions ?

C'est ce que je tente de comprendre avec ce sujet.




Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Mer 16 Jan - 8:45

Je me demande si j'avais à me reconstruire une chaine audio, où je placerais chaque élément ?

L'achat des appareils inclurait-il les artifices comme les câbles et Audiophileo ? Avec les connaissances d'aujourd'hui, je ne dis pas non mais c'est une fois la chaine installée dans sa salle de son, acoustiquement viable et sa mise au point, c'est à dire le positionnement des enceintes et la courbe plate que je me préoccuperais "peut être" de ces artifices.

Je dis peut être car il m'apparaît évident que tous ces artifices n'ont qu'un intérêt pour l'audiophile, apporter un changement régulièrement. Comme si l'audiophile n'était pas capable de se satisfaire définitivement de la chaine audio qu'il a.

Je ne conteste pas le droit d'acheter ces trucs, notez le. Peu importe tout le bien de ces artifices, cela demeure un extra non obligatoire qui vaut son pesant d'or. C'est le luxe qui sera la touche finale, dit-on, de la chaine audio.









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La coloration.   Sam 19 Jan - 14:26

Salut Richard,

Les enceintes de studio ont des courbes plates mais elles sont faites pour être utilisées dans un endroit traité acoustiquement, ce qui n'est pas le cas de la plupart des salles d'écoute domestique. On ne peut quand même pas demander à tout le monde de transformer leur salon en studio. Pour ceux qui ont la possibilité de le faire tant mieux, ils n'ont qu'à se procurer des enceintes de studio amplifiées avec dac et EQ intégré.

Je ne crois pas que les fabricants élaborent leurs produits avec une idée précise de la coloration qu'ils veulent donner à leurs produits. Au contraire, ils se fixent des objectifs à atteindre et ils doivent viser une clientèle particulière. Si le produit est coloré, ce n'est pas parce que c'est voulu, mais plutôt parce qu'ils ne sont tout simplement pas capable de faire autrement. Faut le dire, manque de connaissances, manque de moyens, manque de talent. Il faut se rendre à l'évidence, la technologie n'est tout simplement pas rendue là. Il y a des limites. Les vrais héros sont ceux qui sont capables d'élaborer des électroniques rivalisant les meilleures mais à des prix démocratiques.

L'audio, c'est une grosse business!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 25 Jan - 18:58

Je lisais un article de Alan Shaw de Harbeth, à propos de la coloration des enceintes acoustiques. :

Étant très jeune, il avait demandé à l'ingénieur en chef d'une station locale de la BBC pourquoi ils n'utilisaient pas des haut-parleurs de n'importe quel magasin. La réponse fut qu'il ne voulait pas que les gars appliquent de l'EQ dans le processus d'enregistrement afin de compenser pour les défauts des haut-parleurs.

D'après ce que je comprends, M.Shaw, est d'avis que le plus gros de la coloration proviens d'abord de la membrane utilisée et ensuite de sa forme et de la suspension. Le point de cassure d'un HP détermine ses caractéristiques de résonance.

Donc, après avoir discuté et lu de long en large sur la coloration, je comprends que l'objectif est de minimiser la coloration afin de se rapprocher le plus possible de la réalité et donc, il est impératif qu'au départ le monitoring et le mixage ait été fait sur des enceintes les moins colorées possible et que l'écoute se fasse aussi dans les mêmes conditions.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Mar 29 Jan - 9:42

Salut Cat,

Voilà qui me rejoint à 100%. La qualité de l'enregistrement est capitale.

J'ajouterais que la chaine audio n'est pas un instrument de musique mais un instrument de reproduction d'ou la neutralité de cette dernière.

Aujourd'hui, l'EQ est obligatoire, dans l'esprit d'une écoute équilibrée, dû à la torture de nos courbes alors que l'équilibre n'est pas une donnée déterminante ni chez les constructeurs, ni chez les audiophiles, ajoutons les preneurs de son. Pourrait-on envisager dans l'avenir audio de ne pas se servir de l'EQ ?

Je ne sais pas ce que l'industrie et les audiophiles choisiront dans le futur. Ce qui m’apparaît clair, c'est que la qualité de l'enregistrement doit primer puis l'équilibre entre la chaine, l'acoustique et la courbe doit être mieux compris par l'audiophile. Note ici que comprendre ne veut pas dire accepter ou adopter.

Pour moi, je souhaite le développement d'une autre branche de l'audio, un genre de spécialisation que serait l'équilibre de la reproduction de la musique. Un peu comme une spécialisation en médecine, me suis-tu ?

Le gars qui ne porte pas attention à l'équilibre fera son audio comme il l'entend et la porte sera ouverte pour celui qui veut pousser l'équilibre. Pas un contre l'autre.

Évidemment, l'équilibre se fera au détriment des goûts personnels des audiophiles, là ça risque de grincer, ce qui compliquera un peu la tâche des équipes marketing qui devront nous convaincre que leur matériel, qui sonne comme tous les autres, est meilleur.

On est loin de la coupe aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1498
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La coloration.   Mar 29 Jan - 18:42

Je suis d'accord avec vous deux.
Si la courbe plate ne convient pas à certains enregistrements, il suffit d'en faire une autre qui englobera ce type de musique.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Mer 30 Jan - 9:36

pompon a écrit:
Je suis d'accord avec vous deux.
Si la courbe plate ne convient pas à certains enregistrements, il suffit d'en faire une autre qui englobera ce type de musique.

Salut Pompon,

Mon opinion sur la question de faire des courbes selon les enregistrements s'est affinée depuis quelques temps. En fait, j'ai ajouté ceci à l'équation, si l'on accepte la situation telle qu'elle est, OUI, faire des courbes selon les enregistrements est une alternative. Si l'on veut que ça change, que l'on nous donne le choix entre le meilleur enregistrement et le moins performant techniquement, l'acceptation par le plus grand nombre d'audiophiles de la courbe plate et uniquement la courbe plate, deviendra un levier déterminant pour l'avenir. LINN a bien compris et propose le Master au MP3 avec entre les deux, un choix couvrant nos besoins, voilà un bel exemple que devrait suivre le reste de l'industrie.

Ma position est celle-ci, en jouant à l'apprenti sorcier en se forgeant une sonorité unique basée sur ses goûts personnels, l'audiophile déresponsabilise l'industrie audio face à la reproduction fidèle. Comprenez que je ne juge pas celui qui veut être unique par le son, c'est de ses affaires à lui mais quand est-il de celui qui veut reproduire la musique fidèlement ? N'est-il pas le grand oublié dans cette aventure paradoxale qu'est la haute fidélité ?

Pour discussion.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 1 Fév - 10:56

Salut Richard,

Ce que tu souhaite semble être l'uniformisation non seulement des techniques d'enregistrement de l'industrie mais aussi de la méthode de reproduction à la maison avec l'apport d'un EQ ultra performant qui corrige tout.

Dans l'hypothèse où ces critères seraient un jour atteints et acceptés par la majorité des audiophiles, on fait quoi après? J'aime bien pouvoir m'offrir quelques fantaisies, choisir et changer selon l'humeur du moment tout en sachant que l'expérience musicale ultime est d'assister à une performance en direct. À noter que certaines personnes affirment que le son de leur chaîne est supérieur à une performance en direct!

Je ne crois pas à la parfaite uniformisation comme je n'ai jamais cru à "Perfect sound forever". Je suis convaincu qu'il existe une multitude de formes de distorsion que les scientifiques ignorent, que les instruments ne peuvent détecter mais que notre oreille 'comprends' très bien. Pourquoi une enceinte, un ampli ou une source quelconque semble plus musicale qu'une d'autre? Pourtant ça devrait être impossible si on se fie strictement aux specs.
Pourquoi ce besoin de quantifier si le but premier est de contempler?


Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 1 Fév - 14:32

Cat,

Dans les faits, ce que j'aimerais c'est que l'industrie et les audiophiles évoluent. Au sujet des enregistrements j'aimerais avoir le choix de la qualité, comme LINN le propose et ce peu importe le style de la musique. Je n'ai pas l'impression d'une très grande évolution ni de l'audio ni des enregistrements. J'ai toujours cette impression qu'il se fait plus de recherches dans les salles d'écoute des audiophiles que dans les labo de l'industrie. Pas grands signes qui indiquent que je me trompe.

Idéalement, j'aimerais que nous discutions, nous les audiophiles, sur des bases autres que le statu quo, tout en l'incluant, parce que je crois que l'audio peut évoluer. Je me dis qu'avec les outils que nous avons en main, l'acoustique et l'EQ par exemple, nous pouvons nous soustraire pour un temps de l'industrie audio. Un moment donné, si on fait évoluer notre audio, l'industrie pourrait y voir une occasion d'affaire et là...........

Si j'utilise le mot uniformité dans la sonorité des appareils/enceintes, cela relève d'un constat personnel. Il est possible que je me trompe. C'est la raison pour laquelle je souhaite une plus grande participation des audiophiles à ces discussions, chacun développant et échangeant son expertise acquise au fil des tests audio qu'ils auraient fait.

Citation :
Dans l'hypothèse où ces critères seraient un jour atteints et acceptés par la majorité des audiophiles, on fait quoi après?

Ce que je propose comme démarche commune n'est pas la fin de quelque chose, loin de là. Je dirais même que c'est tout le contraire. N'étant pas devin, je ne peux dire quelle forme prendrait l'audio à ce moment mais un petit 2$ que cela ne serait pas la forme que l'on connait aujourd'hui.

À la lecture de ton dernier paragraphe, je sais que tu ne seras pas d'accord avec ce que je vais écrire mais je crois que nous sommes vraiment très près de ce qu'il y a sur les enregistrements en général. C'est ma conviction à moi, je n'affirme rien. Je trouve même que dans bien des cas, nos installations sont plus performantes que ce qui se trouve sur les enregistrements. Je te référerai au texte écrit sur Audio Café rencontres cubaines, réflexions val d'Oriennes. Catherine Major est délirante dans l'auto mais sur ma chaine audio, c'est quasi ordinaire pourquoi ? Je n'ai pas de réponse précise à cette question mais je soupçonne qu'un tel enregistrement baloney n'est pas conçu pour donner de la qualité, de la plausibilité. Du sel en masse, dugras au coton mais où est la musique sur ma chaine audio ? Est-ce que cela pourrait être aussi simple ?

Et si les audiophiles s'intéressaient à cette question, ne sommes-nous pas en droit d'imaginer une ouverture de la part de l'industrie de l'enregistrement tôt ou tard ? N'est-ce pas se donner une chance de faire bouger les choses ? Tiens, partons de ce que tu as écrit, je suis convaincu qu'il existe une multitude de formes de distorsion que les scientifiques ignorent, que les instruments ne peuvent détecter mais que notre oreille 'comprends' très bien Si les audiophiles commençaient à se poser des questions en ce sens, à en discuter entre eux, n'est-ce pas une bonne façon de comprendre, de développer, de faire évoluer les choses ? Si nous venions à démontrer que ces distorsions existent, m'semble que cela ouvrirait une porte sur quelque chose d'intéressant, d'évolutif ? Qu'en dis-tu ?

Pour finir, l'EQ ne corrige pas tout. Je le répète, l'EQ, comme l'acoustique, est un outil supplémentaire pour arriver à ses fins, c'est à dire augmenter la plausibilité de l'écoute des enregistrements que tu aimes chez toi. N'accordons pas à l'EQ des vertus qu'il n'a pas. L'EQ dans une chaine audio n'est pas encore indispensable (le sera t'il un jour?), l'écoute de la musique chez toi n'en est-elle pas la preuve. C'est certainement très bon. Faire une courbe plate chez soi c'est se donner un avant goût de ce que nous réserve le futur de l'audio d'après moi. Futur qui se coche et décoche au gré de ses humeurs du moment car le patron c'est toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 1 Fév - 17:11

Richard,

L'audio n'est devenu qu'un aspect seulement de la grande industrie multimédia. C'est pas moi qui le dit, c'est Greg Timbers, le grand manitou concepteur des plus grandes enceintes JBL. À cause du multimédia multicanaux, ce génie a dû se résoudre à concevoir des enceintes de cinéma maison cheap pour faire plaisir aux comptables de Harman International. Alors quand tu pense qu'un gars de ce calibre est contraint à concevoir des patentes de cinéma maison, imagine un peu ce qui se passe dans le reste de l'industrie. Ceux qui détiennent vraiment le pouvoir de changer quelque chose ils s'en crissent de la qualité des enregistrements. La seule chose qui compte pour eux c'est les dividendes. Je ne veux pas que tu pense que je veux te désillusionner mais j'ai des gros doutes quant au pouvoir des audiophiles à changer quoi que ce soit dans cette industrie.

Je ne sais pas pourquoi Catherine Major te fait tripper dans ton auto et pas sur ta chaîne mais peut-être que l'EQ aurait quelque chose à voir là dedans? Aseptisation, pasteurisation et homogénéisation du son peut-être? Je te tire la pipe là!

Il y aura sûrement de nouvelles formes de distorsions qui seront découvertes dans le futur mais dans le moment présent je crois que chacun peut s'inventer une recette qui lui est propre pour satisfaire ses goûts personnels. Dans le fond, même si je ne crois pas à la ligne plate c'est peut-être toi qui a raison en poursuivant avec la correction EQ. On verra!
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 1 Fév - 17:48

Cat,

Citation :
Ceux qui détiennent vraiment le pouvoir de changer quelque chose ils s'en crissent de la qualité des enregistrements. La seule chose qui compte pour eux c'est les dividendes.

Bin d'accord, ça fait des années que je dis ça.

Citation :
j'ai des gros doutes quant au pouvoir des audiophiles à changer quoi que ce soit dans cette industrie.

Pas d'accord, les sommes d'argent consenties à l'audio au Québec sont importantes. Amusons nous un instant et mettons un chiffre en dollars sur ce qui est dépensé en audio juste au Québec ? Juste pour le fun.

Le monde des enregistrements est en crise. Pourquoi ? Chose curieuse, ceux qui achètent de la musique sont les audiophiles. Si l'industrie de l'enregistrement étaient à l'écoute de sa clientèle, elle verrait en l'audiophile sa possible planche de salut. On est prêt à payer! Je me demande combien ça coûte de bien faire les choses et d'offrir un enregistrement potable. Mais on est loin de la coupe aux lèvres.

Citation :
Je ne sais pas pourquoi Catherine Major te fait tripper dans ton auto et pas sur ta chaîne mais peut-être que l'EQ aurait quelque chose à voir là dedans? Aseptisation, pasteurisation et homogénéisation du son peut-être? Je te tire la pipe là!

Je me pose la question et ce n'est pas qu'avec cet artiste que le phénomène se produit. Les qualificatif que tu utilises sont peut être plus justes qu'on le pense. Phénomène qui s'est produit bien avant l'EQ en passant.

Citation :
Il y aura sûrement de nouvelles formes de distorsions qui seront découvertes dans le futur mais dans le moment présent je crois que chacun peut s'inventer une recette qui lui est propre pour satisfaire ses goûts personnels.

Tu as encore raison et c'est possiblement ce qui sclérose l'audio et l'empêche d'évoluer. Les goûts personnels ou apprenti sorcier, c'est du pareil au même.

L'EQ ET l'acoustique je dirais. Tu sais, avoir raison n'est pas ma priorité sur ce sujet. Ce que j'espère, c'est que ces discussions amènent les audiophiles à essayer l'EQ au moins. Là en toute connaissance de cause, ils seront en mesure d'accepter ou de rejeter l'EQ, ça demeurera leur choix.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Mar 5 Fév - 9:11

Combien pèse en $$$$$ l'audio au Québec ?

Que savons-nous ? Plus de 7000 membres sur QAV. On a ici 7000 chaines audio potentielles. Mettons que l'on en ajoute 3000 qui ne sont répertoriées sur aucun forum. On a donc 10 000 chaines audio au Québec. Mettons !

Est-ce qu'une moyenne de 3000$ par chaine est juste ? Mettons !

10 000 X 3000 = 30 000 000 $ Voilà ce qui aurait été dépensé/investi au Québec depuis 30 ans disons.

Sur la planète, nous achetons pour 1.2 milliard de $ juste en écouteur, bon an mal an. Voilà ce que j'appelle une occasion d'affaire.

Un petit rappel pour tous ceux qui croient que l'audiophile n'y peut rien, les presses de la galette de vinyle s'étaient tues. L'industrie de l'enregistrement a relancé les presses parce que les ventes ont repris. Les ventes de vinyles représentent 1% seulement de tout ce qui se vend en musique sur la planète et les presses ont été relancé. Pourquoi ? Parce que cela représentait une occasion d'affaire, une occasion de faire de l'argent.

Je pourrais continuer mais l'idée, vous l'avez deviné est de faire de l'audiophile une occasion d'affaire. Comment y arriver ? Se convaincre que les sommes d'argent investies sont un puissant attracteur pour l'industrie audio et enregistrement. Que ces sommes d'argent sont un levier économique que les audiophiles pourraient se servir pour dynamiser le secteur. Pour ça il faut être convaincu et s'en parler car la cote à monter est raide.

L'ordre établi est à sens unique. Si nous pouvons passer un message ou deux et de rappeler que nous sommes prêts à acheter un produit de qualité, nous allons être écouté. Pas d'accord avec ça ? Et si on le passait le message ? N'est-ce pas là un essai pour changer les choses, à notre avantage pour une fois.

Mais si on continu d'acheter "12 hommes rapaillés", enregistrement qui est une insulte aux audiophiles, d'acheter le prochain Bélanger, parution en mars ou mai, alors que s'il est de la qualité d'enregistrement des 2 derniers, il sera pourri. Dites moi les gars, pourquoi acheter quelque chose qui n'est pas à la hauteur de notre passion ?

Êtes-vous quelqu'un de facile ?

Savez-vous ce que représente l'audiophile pour les industries audio et enregistrement ? Un acquis.



Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Mar 5 Fév - 9:26

Le dernier Daniel Bélanger je ne l'achèterai pas. C'est décidé.

C'est à ce dernier de me prouver que l'enregistrement est à la hauteur. Pas sa musique, l'enregistrement.

Passer un message à l'industrie c'est ça, juste ne pas l'acheter, c'est un message. Moins il y aura d'acheteurs, plus percutant sera le message.

Personne n'échappe à la loi du commerce, si tant est que ............................
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 9:06

Toujours dans le même esprit, j'ai fait parvenir cette lettre à Audiogram, qui confirme la sortie, début mars du dernier Bélanger.

Bonjour,

La nouvelle du prochain cd de Daniel Bélanger est toujours pour moi un bel évènement. J'aime l'artiste que je qualifierais de trésor national mais..............

En tant qu'audiophile, je ne peux être satisfait des 2 derniers enregistrements, l'échec du matériel et DB. Ce n'est pas une critique sur la musique, qui est toujours à la hauteur mais je tiens à vous dire que ce coup-ci, je vais attendre avant d'acheter.

Si l'enregistrement est à l'image des 2 derniers, c'est à dire mauvais d'un point de vue audiophile, je le répète, il n'y aura pas achat de ma part.

Il en va de même pour l'ensemble des produits Audiogram. Désormais, j'écoute avant d'acheter, c'est long comme processus mais Ô combien enrichissant car......

Un fait, vos plus fidèles acheteurs demeurent les audiophiles. Pour eux, l'enregistrement original est gage de qualité sonore. C'est vrai nous ne représentons pas le plus grand nombre mais personne ne doute de notre fidélité d'acheteurs. Nous sommes, encore, une occasion d'affaire stable. Allez-vous attendre que l'érosion écorche notre groupe avant d'agir ?

Vous m'avez transformé, auditeur que j'étais, en spectateur, pire en juge consciencieux. Je vous ferai grâce de mes jugements.

Richard Dufour


Ne soyons pas naïf, je n'attend aucun écho de ce message mais au moins j'ai dit poliment ce que je crois et ne ferai plus, acheter leur musique, dans ces conditions.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1498
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 9:10

Excellente initiative.

Même le dernier Céline Dion ou j'ai entendu une pièce qui écrète tellement c'est enregistré fort. Qu'ils ne viennent pas me dire qu'ils n'avaient pas le temps de reprendre le passage en diminuant le volume ...

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 9:36

Pompon,

Bien d'accord avec toi.

Le groupe que nous formons, les audiophiles, n'a pas à se faire valoir en quantité mais aux sommes d'argent consenties à l'achat de leurs produits. C'est notre responsabilité de faire valoir ce point. L'audiophile étant une occasion d'affaire. Est-ce que l'industrie peut se passer de ces sommes d'argent ?

La réponse d'Audiogram

Merci beaucoup M. Dufour pour votre commentaire,
Je le transfert au directeur artistique.

Bonne fin de semaine!
Olicorno - Audiogram



Où croyez-vous qu'il va le mettre le message ? Hein où ?

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 11:23

Citation :
Combien pèse en $$$$$ l'audio au Québec ?

Que savons-nous ? Plus de 7000 membres sur QAV. On a ici 7000 chaines audio potentielles. Mettons que l'on en ajoute 3000 qui ne sont répertoriées sur aucun forum. On a donc 10 000 chaines audio au Québec. Mettons !

Est-ce qu'une moyenne de 3000$ par chaine est juste ? Mettons !

10 000 X 3000 = 30 000 000 $ Voilà ce qui aurait été dépensé/investi au Québec depuis 30 ans disons.

Sur la planète, nous achetons pour 1.2 milliard de $ juste en écouteur, bon an mal an. Voilà ce que j'appelle une occasion d'affaire.



Les gars, que pensez-vous de ces chiffres ? Trouvez-vous qu'ils sont réalistes ? Sur ou sous la réalité ?

Amusons-nous avec la somme d'argent planétaire investie dans les écouteurs.

1 200 000 000 c'est à ça que ça ressemble. Il y a un peu plus de 200 pays sur la terre. S'entend-on pour dire que la moitié de ces pays achètent suffisamment d'écouteurs dans une année pour faire partie de la statistique ? 100 pays donc alors la moyenne par pays serait de 12 000 000$ par année. Au canada il y a 10 provinces alors selon la loi de la moyenne on injecterait au Québec seulement, 1 200 000$ par année en écouteur, quand même pas pire. Nommez moi une compagnie qui, dans ce domaine, a les moyens de passer à coté de cette occasion d'affaire ? Une seule ! Pourquoi les compagnies d'écouteurs nous prennent aux sérieux et pas les compagnies d'enregistrements ?

Ce que l'on dit aux compagnies d'écouteurs, nous sommes prêts à acheter . Cette occasion d'affaire est pris à ce point au sérieux par l'industrie qu'à toutes les années, il y a un gros show de l'industrie des écouteurs. Les plus gros joueurs au plus petit se réunissent pour présenter leurs nouveautés. Y a t'il un équivalent à propos des enregistrements ?

Pourquoi, me demanderez-vous ? Simplement parce que j'aimerais savoir où est rendu l'industrie de l'enregistrement. Quelles sont les solutions trouvées par cette industrie pour stimuler les ventes ? Ne croyez-vous pas que la segmentation de la clientèle devient nécessaire ? Le temps où on pouvait négliger les audiophiles est peut être révolu ? Techniquement, qu'à cette industrie à proposer ? Est-ce que les audiophiles feraient partis de l'équation ? De la solution ? La compression de la dynamique, cette tueuse de musique est elle encore dans les plans de l'industrie ?

N'oubliez pas, nous sommes prêts à payer pour de la qualité, ne l'avons-nous pas démontrer suffisamment ?

En achetant des vinyles, les audiophiles ont redonné un second souffle à une industrie qui a étiré sa chance à la rupture. La rupture, n'est-ce pas là où nous sommes rendus, l'industrie et l'acheteur de musique, si tant est que nous désirions préserver l'ordre établie.

Qu'aura l'air le paysage audio et la musique enregistrée dans 5 ans ? Je suis peut être le seul à être tanné de payer pour de la "scrap", comme les enregistrements ou pour du matériels audio aux prix stratosphériques par rapport à la qualité de leur "nouveautés" et je demeurerai seul peut être........... Peut être !

Ce n'est pourtant pas la qualité des artistes qui posent problème. Dans toutes les langues et cultures, les artistes proposent des oeuvres de grandes qualités. Écoutez "12 hommes rapaillés" vol 2, vous allez comprendre que la marche est haute à gravir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 12:04

C'est probablement eux les artistes qui pourront changer quelque chose dans le futur. Avec les moyens de plus en plus accessibles et abordables (processeurs et logiciels) ça va peut-être les inciter à prendre en main tout le processus d'enregistrement et même la vente de leur musique en ligne quand ils seront écoeurés d'entendre leurs performances cannibalisées par les cie de distribution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 13:23

De ce temps-ci on projette un excellent documentaire- Sound City-, qui fait un pont entre la technologie et méthodes d'enregistrement des années 70 vs les méthodes actuelles d'enregistrement (à la ProTools).
C'est bien fait et suffisamment explicatif.
http://www.cinemaduparc.com/affiche.php?id=soundcity2#top
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 17:12

Merci pour le lien. Très intéressant car on fait allusion à l'ambiance et à l'atmosphère que peut apporter toute la "gagne" dans un studio d'enregistrement. La digitalisation et les logiciels poussent peut-être les musiciens à avoir une approche trop individualiste de nos jours. Je vais essayer d'y aller demain!
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 17:18

Merci pour le lien mftech et bienvenu sur Audio Café.

J'ai eu en entrevue l'an dernier, Denis un gars de mastering, voici la discussion que j'ai eu avec lui, si cela vous intéresse http://333audio.yforum.biz/t396-entretien-avec-un-pro-volet-2. Lors de la réalisation de l'entretien, il me glisse, "shit in, shit out". Sous entendu que les artistes ne sont peut être pas aussi féru de bon son que nous le pensons. Il est possible que leurs priorités soient ailleurs.

J'imagine que nous tous, de l'artiste à l'audiophile et entre les deux, il y a une responsabilité que nous avons oublié, celle de la conception et la reproduction de la musique. Faut dire aussi que ça existe de bons enregistrements mais qu'en général ce n'est pas de la musique facile et pas vraiment dansante.

Je reviens avec "12 hommes rapaillés, vol 2". La musique est formidable, les paroles c'est du bonbon. Les enregistrements sont domestiques, fait avec toute la meilleure volonté du monde et certainement pas avec l'intention de profaner l'oeuvre. Quand tu ne distingues même plus les paroles, c'est qu'il y a un problème. À chacun son métier diront certains.

J'ai écouté la bande annonce du film Sound City. Lu ce qu'a écrit Marc Cassivi et les commentaires aussi. De grands groupes ont enregistrés à ce studio. Dans tous les cas, de la compression, ce qui tue la musique. La compression tue la dynamique mais Sound City a un son.

Avons-nous, l'artiste, l'industrie et le mélomane/audiophile, réduit la musique à un son ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La coloration.   Ven 8 Fév - 21:58

On parle de Denis Saindon pour le mastering ?

La production de Douze Hommes Rapaillés se place dans une esthétique de mix tel que des groupes comme The Photographic, Arcade Fire, etc...avec un grand soin a faire que le son et la performance soit slack et diffuse, c'est la couleur désirée et à la mode...
Ce n'est pas vraiment mon genre quoique que j'ai un grand respect pour Daniel Lanois - Le King du Slack Factor- qui mixe en nuage, un mélange de son direct et de reverb sophistiqué et aussi de compression.
Il réussit malgré toute cette purée à créer des images sonores holographique.
Je fais référence à l'album Black Dub.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La coloration.   Sam 9 Fév - 9:35

mftech,

Pour répondre à ta question sur Denis, j'ai perdu toutes les informations sur lui. Il habite Gatineau ou la région. Est-ce que l'on parle du même gars ?

Avec ce questionnement, je tente de trouver la clé pour une reproduction réaliste et fidèle. J'ajouterais réalisme des sons et fidélité de la musique et cela commence par l'enregistrement.

Je peux me tromper mais ces éléments, réalisme et fidélité, sont 2 éléments différents et indispensables pour la reproduction de la musique. La qualité des sons, je dirais qu'on l'a pas mal. C'est avec la fidélité de la musique, c'est à dire son âme, que ça se gâte car je ne suis pas certain que la musique soit respectée dans son essence. Je conviens que c'est purement hypothétique et que je peux pousser ce raisonnement inutilement. Mais il y a quelque chose qui me dit que cette voie est inconnue en audio et en enregistrement et demeure à explorer.

Le sujet est immense, va dans tous les sens et on est vraiment au pied de la montagne mais je crois que nous sommes tous rendu là, chacun dans nos sphères d'activités. De l'artiste au preneur de son, de la distribution à l'audiophile, nous faisons tous face à un goût effréné pour l'écoute de la musique, qui n'en écoute pas et une distribution facile, de piètre qualité et surtout gratuite. Le piratage est devenu dans l'esprit du consommateur l'ordre établi. Je dois ajouter que ce questionnement vient de l'audiophile que je suis, avec ses limites de connaissances d'un métier, preneur de son, mastering etc. Il est clair qu'il me manque des éléments pour porter un regard juste et général sur la situation de l'industrie de l'enregistrement. Ce à quoi je tiens, c'est que l'audiophile fasse partie de la solution pas seulement en tant qu'acheteur. Nous avons des besoins, m'semble qu'il faut les dire.

Je ne sais pas si la solution globale pour l'industrie serait de peaufiner leurs enregistrements au point de les rendre, peu importe le style, réalistes et fidèles ? Perso, je crois que cette solution représente un avenir viable en proposant des fichiers allant du très bon enregistrement à ordinaire. L'ordinaire étant meilleur que le gratuit s'entend.

Je rêve tout haut mais l'industrie est dans une position affaiblie et cherche des solutions. Ne pourrait-on pas lui en suggérer quelques unes ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La coloration.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La coloration.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» tâches?maladie de peau? coloration du poil?
» Coloration de gelcoat
» Peinture : Recherche et développement !
» Les soucis/Reglages de carburation du moteur 2T
» Carbone couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Sauter vers: