Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La neutralité en audio, pourquoi pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Dim 6 Jan - 11:07

Oui, les boutons de bass et treble et même le bouton loudness qui étaient omniprésents sur les équipements de l'époque étaient très utiles pour corriger les défauts trop apparents. Ils servaient surtout à corriger les défauts d'enregistrement ou à corriger les aberrations d'un local d'écoute pas bien adapté. C'était trop simple. Aujourd'hui, le câblage haut de gamme semble être utilisé comme remplacement. Seul d'obscurs manufacturiers avec une connaissance primaire de l'électronique comme Accuphase "par exemple" les utilisent encore..

Les tone control de guitare c'est pareil mais ils opèrent dans une gamme plus étendue de fréquences je crois.

Même avec un système de son de milliardaire, si la musique est écoutée à bas volume (ce qui arrive bien plus souvent que ce qu'on ne le laisse croire), un vieux receiver Kenwood des années 60 avec un bouton loudness pourrait probablement faire mieux. La courbe Fletcher-Munson on n'y échappe pas.

Concernant ta réflexion sur la reproduction du rock, la courbe plate est certainement souhaitable mais ne crois-tu pas que des haut-parleurs très dynamiques du genre de ceux que M. Lansing avait conçu sont l'idéal? Woofers de grand diamètre, suspension et membranne de papier rigide, (lire léger et rapide) énormes aimants Alnicos, horns dans le médium/aigu pour un bon couplage avec l'air ambiant, etc.. Pourquoi s'obstiner à essayer de reproduire du rock avec des enceintes conçues pour obtenir la pureté dans le médium et un son cristallin dans les aigus quand le rock demande surtout du soutien et du "punch" dans le grave avec un minimum de traînage?

Quand tu veux aller te promener dans le bois, tu prends ton 4X4 et non pas ta Honda Civic. Pourquoi alors ne pas se traîner une paire de JBL ou quelque chose dans le genre que tu peux sortir du garde-robe quand tu veux écouter du rocK?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Dim 6 Jan - 11:59

Citation :
Concernant ta réflexion sur la reproduction du rock, la courbe plate est certainement souhaitable mais ne crois-tu pas que des haut-parleurs très dynamiques du genre de ceux que M. Lansing avait conçu sont l'idéal? Woofers de grand diamètre, suspension et membranne de papier rigide, (lire léger et rapide) énormes aimants Alnicos, horns dans le médium/aigu pour un bon couplage avec l'air ambiant, etc.. Pourquoi s'obstiner à essayer de reproduire du rock avec des enceintes conçues pour obtenir la pureté dans le médium et un son cristallin dans les aigus quand le rock demande surtout du soutien et du "punch" dans le grave avec un minimum de traînage?

Voilà c'est exactement ce que je voulais dire. J'ajouterais la haute efficacité. Je ne veux pas lancer la discussion nécessairement dans cette direction mais le dénominateur commun entre toutes ces enceintes, Lansig, Altec, Klipchsschssse (je ne sais pas comme ça s'écrit, j'y vais au son LOL) et les autres du même genre sont toutes efficaces, voire très efficaces. Depuis que je suis en haute efficacité, le volume sonore de mes écoutes a baissé dramatiquement. Je ressent à bas volume ce que je ressentais à très fort volume avec mes enceintes peu efficace.

Je ne sais pas si Anglofun est encore actif en audio mais si tu as la chance d'être invité par ce dernier, ne la manque pas. Ce n'est pas le meilleur son que j'ai entendu, gros bruit de fond en plus mais c'est certainement une des écoutes qui m'a procuré le plus haut plaisir d'écoute. De mon souvenir, je conviens que j'ai peut être romantisée ces écoutes, j'ai toujours trouvé que la chaine d'Anglo allumait la salle de spectacle. Nous sommes littéralement projeté dans un autre univers, celui du spectacle que nous nous apprêtons à écouter, nous y sommes, qualité rare. Même chez Ti-Lou, qui avait une chaine audio de grand prestige, cette caractéristique n'était pas là. Attention, chez Ti-Lou, c'était très bon, voire hors du commun mais c'était très audiophile comme écoute. C'était surtout trop fort.

Je serais curieux de faire une courbe plate chez Anglo, je me demande si cette caractéristique serait présente ? J'attribue cette performance à la très haute efficacité, plus de 100db, au baffle plan aussi mais surtout à la haute efficacité. Il y a beaucoup de légendes urbaines à propos de la haute efficacité comme de très hauts niveaux de distorsions, peu fidèles. De plus en plus, de grandes compagnies d'enceintes se laissent tenter par la haute efficacité, plus précisément pas la moyenne efficacité, de 90 à 95db. C'est un pas dans cette direction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 13 Avr - 5:53

Et bien comme petit nouveau ici j'aimerais donner mon opinion sur ce sujet très intéressant, en ce qui me concerne la neutralitée en audio ca n'existe pas touts appareils a sa propre sonoritée ( coloration ) reste maintenant à savoir ci vous aimer ou pas cette coloration, chaque instrument de musique a sa signature il n'y a pas deux pianos qui sonnent pareil il n'y a pas deux guitares qui sonne pareil il n'y a pas deux saxos qui sonnent pareil, comment voulez vous arriver à la fin avec un son NEUTRE quand touts les éléments d'une chaine ont leurs propre signature, c'est impossible.

PS: La coloration ce n'est pas mauvais, il s'agit seulement de l'aimer ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 13 Avr - 8:58

MrAcoustat a écrit:
Et bien comme petit nouveau ici j'aimerais donner mon opinion sur ce sujet très intéressant, en ce qui me concerne la neutralitée en audio ca n'existe pas touts appareils a sa propre sonoritée ( coloration ) reste maintenant à savoir ci vous aimer ou pas cette coloration, chaque instrument de musique a sa signature il n'y a pas deux pianos qui sonnent pareil il n'y a pas deux guitares qui sonne pareil il n'y a pas deux saxos qui sonnent pareil, comment voulez vous arriver à la fin avec un son NEUTRE quand touts les éléments d'une chaine ont leurs propre signature, c'est impossible.

PS: La coloration ce n'est pas mauvais, il s'agit seulement de l'aimer ou pas.

Tout est une question de perception je dirais. D'accord avec toi pour les différences entre les instruments de musique et j'ajouterais les moyens pour les enregistrer, je pense à certaines consoles, micros, le studio etc,. Ce sont ces infimes nuances entre instruments de musique et appareils d'enregistrement que l'audiophile doit reproduire. L'objectif de ce dernier est de reproduire fidèlement l'enregistrement. J'insiste sur ce point parce que c'est la pierre angulaire de mon approche audio, reproduire fidèlement et respectueusement l'enregistrement.

Il est probable que les appareils audio/enceintes ne soient pas parfaitement fidèles et le défi, si tant est que cela soit l'objectif de l'audiophile, est intense parce que la neutralité est mal comprise.

Tu sais, une chose qui est difficile à établir, c'est la performance de nos chaines audio actuelles. Où sont nos chaines par rapport à la reproduction des enregistrements ? Ça ce n'est pas bien défini chez l'audiophile. Perso, je crois que les capacités de nos chaines audio/salles d'écoute sont plus grandes que bien des enregistrements.

La neutralité c'est un choix personnel tout comme le rejet de la compression et autres artifices de studios comme les limiteurs. C'est considérer l'EQ, l'acoustique comme une approche audio valable. C'est vrai que vu de même, l'audio ce n'est pas simple.......... si on veut.
Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 13 Avr - 14:59

Perso, je crois que les capacités de nos chaines audio/salles d'écoute sont plus grandes que bien des enregistrements.

C'est ce que je crois aussi. Et ça a eu l'impact de me faire croire que je devais essayer d'avoir une chaîne qui pardonnait les mauvais enregistrements.

Je pense que c'est mieux ainsi. Je n'aimais pas qu'Alisson Krauss sonne parfaitement et qu'Iron Maiden soit condamné à ne plus jamais sortir de sa pochette. Bon, je ne dirais pas que j'en écoute tous les jours mais je ne veux plus me couper de la musique à cause d'une question d'enregistrement.

J'ai essayé de trouver une balance entre le révélateur et l'atténuateur. Mon ampli révèle, mes enceintes atténuent, tiens j'adore ça, je me laisse aller, terminé. Avec mes Supravox et le même ampli...tiens je suis stressé quand j'écoute.

Je ne suis plus trop sûr de ce que je dis et je vais sûrement créer des remous alors j'arrête de radoter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 13 Avr - 15:17

Sephiroth a écrit:
Perso, je crois que les capacités de nos chaines audio/salles d'écoute sont plus grandes que bien des enregistrements.

C'est ce que je crois aussi. Et ça a eu l'impact de me faire croire que je devais essayer d'avoir une chaîne qui pardonnait les mauvais enregistrements.

Je pense que c'est mieux ainsi. Je n'aimais pas qu'Alisson Krauss sonne parfaitement et qu'Iron Maiden soit condamné à ne plus jamais sortir de sa pochette. Bon, je ne dirais pas que j'en écoute tous les jours mais je ne veux plus me couper de la musique à cause d'une question d'enregistrement.

J'ai essayé de trouver une balance entre le révélateur et l'atténuateur. Mon ampli révèle, mes enceintes atténuent, tiens j'adore ça, je me laisse aller, terminé. Avec mes Supravox et le même ampli...tiens je suis stressé quand j'écoute.

Je ne suis plus trop sûr de ce que je dis et je vais sûrement créer des remous alors j'arrête de radoter.

Tu as parfaitement le droit de radoter, le même droit que touts les autres participants.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1472
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 13 Avr - 19:23

On pouvait écouter de tout chez toi Sephiroth quand tu avais tes supravox.

Ce que Richard prône est d'équilibrer la chaîne. Lorsque le rapport des forces entres les basses/aigues et le mid est correct, tous les systèmes devraient avoir quelque chose en commun.

Chez moi, c'est loin d'être droit ... j'ai un creu dans le mid et trop d'aigues pour les basses.

J'ai essayé de corriger mon creu dans le mid et via un EQ, c'est une mauvaise idée. Ca serait mieux de jouer au niveau du crossover de mes caisses afin de rien à avoir à changer numériquement.

Moi j'ai entendu des caisses avec plus de mid et je tends à aimer moins ca. J'ai d'autres tests à faire mais je manque de temps.
Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 13 Avr - 22:43

pompon a écrit:
à changer numériquement.

Moi j'ai entendu des caisses avec plus de mid et je tends à aimer moins ca.

N'oublie pas que ce que tu écoutes est composé de +- 70% de registre médium. Si le mid n'est pas correct, tant qu'à moi c'est difficile de penser qu'un système est ok.
Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Sam 13 Avr - 22:51

Sephiroth a écrit:
[i]

J'ai essayé de trouver une balance entre le révélateur et l'atténuateur. Mon ampli révèle, mes enceintes atténuent, tiens j'adore ça,

Bien justement Raph, c'est ça qui est le principal. Avoir du plaisir, aimer ce que l'on a puis en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Lun 15 Avr - 9:11

Tu as raison dans un sens pompon, mais si tu avais vécu avec mon système durant un temps tu aurais (peut-être) rencontré des bugs avec certains enregistrements. Le classique pouvait sonner fort bien comme manquer de chair dans le bas-mid, là où la rondeur et le coffre des instruments se révèle.

Règle générale, les Supravox sont d'excellents hauts-parleurs. Je ne le condamne aucunement.

L'amplification est un maillon diablement important du rendu final. Je crois que la composante qui est responsable de mon son est encore un vieux schéma d'amplification à tubes EL-34.

Pompon, tu serais dû pour une visite chez-moi bientôt! Et toi aussi Legarem! Il me semble que ce serait bien de revoir de vieux amis!

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Lun 15 Avr - 17:41

J'aimerais bien relancer la discussion en reposant la question initiale, la neutralité en audio, pourquoi pas ?

Je poursuivrais la réflexion en me demandant si l'audiophile peut établir des paramètres neutres ce sur ce quoi il a un certain contrôle ? Selon vous, a t'il un certain contrôle ? C'est clair que sur l'enregistrement il n'a aucun contrôle mais qu'en est-il de la reproduction ? Du choix des composantes ? La neutralité des appareils/enceintes ne fait pas de doute pour vous ? Ou bien il y a des modèles qui le sont neutre ? La salle de son etc ?

C'est un échantillon des questions que l'on peut se poser et y répondre ensemble. Personnellement, je considère la neutralité comme la pierre angulaire future de l'audio car pour arriver à un standard de neutralité, il faudra, pour celui qui s'y adonnera, porter une nécessaire réflexion et changer des habitudes profondément ancrées qui amèneront à un sacré bouleversement.

Pour discussion.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 8:01

legarem a écrit:
Sephiroth a écrit:
[i]

J'ai essayé de trouver une balance entre le révélateur et l'atténuateur. Mon ampli révèle, mes enceintes atténuent, tiens j'adore ça,

Bien justement Raph, c'est ça qui est le principal. Avoir du plaisir, aimer ce que l'on a puis en profiter.

D'accord avec ça. Peux quand même pas être contre la vertu.

Toutefois, pour avoir du plaisir, aimer ce que l'on a et en profiter cela amène à un processus audio qui diffère d'un individu à l'autre. Pour certain c'est plus simple que d'autre. Personnellement, je l'ai dis plus haut, la neutralité fait partie de mon univers. Ma réflexion sur la neutralité bouscule ma vision de l'audio et cela ne la simplifie pas.

Pour y arriver, je me dois de connaître le son du plus grand nombre d'instruments de musique. Il me faut aussi respecter le fondement de la musique, la rythmique, la dynamique, les timbres etc.. Si je suis seul à pratiquer cette approche, je n'aurai qu'une seule mémoire des sons des instruments de musique à ma disposition. Une seule définition de ce qu'est la musique et ainsi de suite.

Je souhaite qu'un jour nous soyons plusieurs à partager ce goût pour une approche audio ayant comme base une bonne compréhension de ce qu'est la musique, la neutralité etc. Pour arriver à une simplicité de l'audio avec les nouveaux outils (EQ, acoustique, numérisation de la musique) mis à la disposition des audiophiles, j'admet que le chemin est complexe et torturé. Simplifier l'audio, n'est-ce pas le but au fond car c'est vrai il faut en profiter.

Comment être certain que les chemins que je propose sont de bons chemins ? Est-ce qu'au bout de toutes ces démarches, j'aurai de la musique avec un grand M ? Je ne le sais pas, est-ce que certain d'entre vous seront tentés par l'aventure ?







Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 17:11

Salut Richard

Je ne suis pas un fan de ce genre de discussion mais reste qu'il faudrait quand même déterminer quelque chose. C'est quoi cette foutue neutralité ? Comment peut-on quantifier celle-ci ? Comment déterminer avec certitude que quelque chose est plus neutre qu'une autre ?

Si la neutralité représente le son qu'on devrait entendre tel le vrai instrument, je considère que la reproduction sonore est encore mauditement pas mal déficiente peu importe le système.


Évidemment, cela va de l'enregistrement à la reproduction.

Considérant cela, reste que ce qu'on écoute peut quand même nous procurer un grand plaisir.

Comme analogie, je comparerais le 'bon' son comme un bon vin. Ce qui en fait l'attrait c'est l'amalgame d'un paquet de subtilités qui donne un résultat final. Le bon vin comme le bon son aura probablement une ou des subtilités spécifiques qui plairont à telle ou telle personne.

Évidemment, plus la qualité y sera plus cet ensemble de subtilités risque de plaire à un grand nombre d'individus.

Dans mon livre à moi, ce que je recherche comme subtilités par ordre c'est:

- Aisance d'écoute sur la plupart du matériel que j'écoute.
- Évidemment, le moins de fatigue auditive lors de l'écoute pendant une grande période
même à fort volume.
- Respect de l'ambiance (live)
- Timbres justes
- Une bonne définition mais pas au détriment de la musicalité.

Bref, je préfère l'omission à l'exagération. André a aussi mentionné ce point cette semaine.

Puis la neutralité dans tout cela ? Franchement, je ne le sais pas parce que personne peut bien la quantifier. Par ce fait, je sens obligé de la considérer comme étant bien secondaire.

Quand j'écoute un tel ou tel système, j'aime ou je n'aime pas et ce n'est pas une question de gros ou petit système. Une chose que je sais c'est que si j'ai du plaisir, je me fous finalement bien de tous les qualificatifs qu'on peut apporter au son.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 17:25

legarem a écrit:
Salut Richard

Je ne suis pas un fan de ce genre de discussion mais reste qu'il faudrait quand même déterminer quelque chose. C'est quoi cette foutue neutralité ? Comment peut-on quantifier celle-ci ? Comment déterminer avec certitude que quelque chose est plus neutre qu'une autre ?

Si la neutralité représente le son qu'on devrait entendre tel le vrai instrument, je considère que la reproduction sonore est encore mauditement pas mal déficiente peu importe le système.


Évidemment, cela va de l'enregistrement à la reproduction.

Considérant cela, reste que ce qu'on écoute peut quand même nous procurer un grand plaisir.

Comme analogie, je comparerais le 'bon' son comme un bon vin. Ce qui en fait l'attrait c'est l'amalgame d'un paquet de subtilités qui donne un résultat final. Le bon vin comme le bon son aura probablement une ou des subtilités spécifiques qui plairont à telle ou telle personne.

Évidemment, plus la qualité y sera plus cet ensemble de subtilités risque de plaire à un grand nombre d'individus.

Dans mon livre à moi, ce que je recherche comme subtilités par ordre c'est:

- CD,s d'écoute sur la plupart du matériel que j'écoute.
- Évidemment, le moins de fatigue auditive lors de l'écoute pendant une grande période
même à fort volume.
- Respect de l'ambiance (live)
- Timbres justes
- Une bonne définition mais pas au détriment de la musicalité.

Bref, je préfère l'omission à l'exagération. André a aussi mentionné ce point cette semaine.

Puis la neutralité dans tout cela ? Franchement, je ne le sais pas parce que personne peut bien la quantifier. Par ce fait, je sens obligé de la considérer comme étant bien secondaire.

Quand j'écoute un tel ou tel système, j'aime ou je n'aime pas et ce n'est pas une question de gros ou petit système. Une chose que je sais c'est que si j'ai du plaisir, je me fous finalement bien de tous les qualificatifs qu'on peut apporter au son.

100% d'accord, l'important c'est d'avoir du plaisir, peu importe CD,s - Fichiers - Vinyles -
Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 17:39

Aisance d'écoute sur la plupart du matériel que j'écoute.

Ta phrase Legarem m'a fait prendre conscience que c'est moi-aussi quelque chose qui m'importe. Beaucoup plus que subtilement même.

Je choisis mon matériel ainsi depuis fort longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 18:17

Raph, si je vais chez vous, il faudrait que j'apporte une bonne vieille paire de Spendor BC1 que je suis incapable de me séparer. Tu capoterais. Ces h-p (sans leurs grilles et sur des bons pieds) ainsi les vieux QUAD esl 57 restent pour moi des références. Ces vieux produits ont presqu'une âme Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 18:33

Mais je te comprends parfaitement quant à l'âme d'une enceinte. Mes dynacos sont éternelles aussi. Elles font juste de la musique.

Si tu viens chez-nous j'aimerais ça capoter sais-tu. D'un coup qu'elles aussi m'aiment...


Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mar 16 Avr - 20:58

legarem a écrit:
Salut Richard

Je ne suis pas un fan de ce genre de discussion mais reste qu'il faudrait quand même déterminer quelque chose. C'est quoi cette foutue neutralité ? Comment peut-on quantifier celle-ci ? Comment déterminer avec certitude que quelque chose est plus neutre qu'une autre ?

Si la neutralité représente le son qu'on devrait entendre tel le vrai instrument, je considère que la reproduction sonore est encore mauditement pas mal déficiente peu importe le système.


Évidemment, cela va de l'enregistrement à la reproduction.

Considérant cela, reste que ce qu'on écoute peut quand même nous procurer un grand plaisir.

Comme analogie, je comparerais le 'bon' son comme un bon vin. Ce qui en fait l'attrait c'est l'amalgame d'un paquet de subtilités qui donne un résultat final. Le bon vin comme le bon son aura probablement une ou des subtilités spécifiques qui plairont à telle ou telle personne.

Évidemment, plus la qualité y sera plus cet ensemble de subtilités risque de plaire à un grand nombre d'individus.

Dans mon livre à moi, ce que je recherche comme subtilités par ordre c'est:

- Aisance d'écoute sur la plupart du matériel que j'écoute.
- Évidemment, le moins de fatigue auditive lors de l'écoute pendant une grande période
même à fort volume.
- Respect de l'ambiance (live)
- Timbres justes
- Une bonne définition mais pas au détriment de la musicalité.

Bref, je préfère l'omission à l'exagération. André a aussi mentionné ce point cette semaine.

Puis la neutralité dans tout cela ? Franchement, je ne le sais pas parce que personne peut bien la quantifier. Par ce fait, je sens obligé de la considérer comme étant bien secondaire.

Quand j'écoute un tel ou tel système, j'aime ou je n'aime pas et ce n'est pas une question de gros ou petit système. Une chose que je sais c'est que si j'ai du plaisir, je me fous finalement bien de tous les qualificatifs qu'on peut apporter au son.

Marc,

Je vais te répondre en 2 temps.

Premièrement, personne n'oblige personne à participer de près ou de loin à ce genre de discussion. Je constate toutefois que le % des lecteurs qui la suit est grand . Pourquoi ? Tant qu'à être dans la confidence, je ne demande à personne d'être d'accord avec ce que je dis car c'est hautement discutable mais si la discussion ne vous intéresse pas, pourquoi y participez-vous ? Pourquoi ressentir le besoin de me dire que cela ne vous intéresse pas ? Est-ce pertinent ? Je suis sur un forum qui a toujours eu l'objectif de l'expression libre . Est-ce vraiment le cas ? Hein !

En audio, l'idée est de reproduire fidèlement et respectueusement l'enregistrement. Est-ce possible de défendre cette position ? Visiblement ce n'est pas la volonté de bien des audiophiles, position que je respecte mais peux-tu m'expliquer pourquoi cela dérange tant que ça ? L'an dernier, je suis allé sur QAV. J'ai parlé de la neutralité, de l'EQ, l'acoustique et la courbe plate, je l'ai jouer "low profile". Cela a énervé tellement que ces messieurs ont tout fait pour me foutre à la porte. Aurais-tu une idée pourquoi ? Les sujets auraient dérangé à ce point ? Moi vois-tu c'est cette attitude du "parce que je ne le fais pas, ça ne peut donc être bon et il ne faut pas en parler" qui me dérange.


Deuxièmement, Marc tu écris : C'est quoi cette foutue neutralité ? Comment peut-on quantifier celle-ci ? Comment déterminer avec certitude que quelque chose est plus neutre qu'une autre ?

N'est-ce pas le but de cette discussion ? D'aller au fond de la question.......ensemble si tant est que les participants soient tentés de faire avancer la discussion.

La neutralité c'est rien ajouté et rien n'enlevé. C'est la définition du dictionnaire.

La discussion sur la neutralité d'une chaine audio a le but d'intéresser des audiophiles à réfléchir une façon nouvelle d'aborder l'audio. Est-ce qu'une chaine qui tire vers la neutralité est nécessairement mauvaise ? Je ne crois pas. La recherche de la neutralité est un choix personnel. Il n'y a rien d'obligatoire la dedans mais ce n'est pas péché non plus de l'envisager, d'en discuter etc. qui plus est, sur un forum dédié à l'audio. M'semble que cela ne devrait pas être un problème. Mais peut être que si on en parle tous ensemble, il va y avoir des gars qui seront tentés d'essayer, est-ce ça qui agace ?

Tu seras d'accord avec moi qu'un bon vin a son verre. Pour moi le vin est l'enregistrement et une chaine audio/salle de son neutre, son verre. Comme pour le vin de qualité et son verre, il est entendu de tous que le but de ce tandem est de permettre au goutteur de déguster le vin sans l'altérer, pourquoi en serait-il autrement avec l'enregistrement ?

Je peux me tromper à bien des égards. C'est pour cette raison que je viens en parler ici, pour échanger des idées avec des gens intéressés, aux propos pertinents avec le but commun de mieux comprendre l'audio et avec un verre de vin.

Revenir en haut Aller en bas
legarem

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 60
Localisation : Neuville

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Mer 17 Avr - 20:00

Richard

Dis toi bien que je n'ai rien contre toi ou tes idées. Ce qui m'agace, c'est l'atttitude condescendante de beaucoup de personnes (pas de toi) lorsqu'il est question de la neutralité. Je viens tanné de constater le jugement de supposés experts qui prônent par ce terme et jugent tout ce qui a une teinte personnelle comme de la M car c'est de la coloration.

Prenons trois amplis de qualité et il y a un gros risque que si on les place un après l'autre dans un système, il y aura des différences sur la sonorité. Lequel sera neutre ?

Je le répète, ce n'est pas quantifiable. Pire, ça devient une question de jugement personnel.

La reproduction la plus fidèle possible est probablement l'un des leitmotiv de tous.

Qui serait contre la vertue ?

Mon idée n'était pas du tout de t'offenser mais de m'élever contre ce mot que je trouve malheureusement trop souvent galvaudé.



Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   Jeu 18 Avr - 8:35

Marc,

Je précise tout de suite que j'ai volontairement déplacé la discussion ici : http://333audio.yforum.biz/t554-la-neutralite-en-audio-pourquoi-pas

L'idée est de ne pas embouteillée les sujets audio de cette section. La neutralité n'est pas un sujet concret.

Toutefois, c'est ici que je répondrai et si tu veux continuer, il serait apprécié de déménager à l'adresse mentionnée.

Maintenant, à la lecture de ta réponse, je me suis demandé où était les différences entre nos pensées. Qu'en est-il au juste ?

Galvaudé la neutralité, c'est possible

Il se dit beaucoup de chose sur la neutralité c'est vrai. Dans notre petit coin d'univers audio nous avons la chance d'en discuter librement, c'est tout un avantage alors que trop souvent, il y a la ligne de pensée du forum qui teinte le propos. Ici ce n'est pas le cas.

C'est de mon point de vue une force formidable que nous avons. Dans cette discussion je ne veux pas convaincre mais comprendre ensemble le concept de la neutralité. Je dirais même qu'il s'agit de jeter les bases de ce concept où tout les audiophiles ont intérêt à comprendre la même définition.

Est-ce que cette définition correspondrait fidèlement à ma définition à moi ? Possiblement que non. Il est aussi possible que le concept de la neutralité ne soit pas un bon concept parce qu'irréalisable ou trop complexe à mettre en place ou carrément parce que rien n'est neutre. Mais le rejeter sans réflexion, est-ce bien raisonnable ?

Au moment où j'écris ces lignes, la neutralité est la base de mon audio pourtant comme vous, je possède des appareils qui ont une certaine coloration. Comment envisager la neutralité à partir de trucs qui ne le sont pas ? On peut se poser la question comme ça ou autrement, est-ce que je peux contrôler la coloration ?

Tous les deux on admet qu'il y a de la coloration dans nos chaines audio mais pour l'instant, n'est-ce pas au niveau du contrôle de la coloration que nous ne cliquons pas ensemble ? Dis autrement, on fait quoi avec la coloration, parce qu'il y en a, on se permet tout ou on la contrôle ?

Pour y arriver, hormis la seule volonté, il faut élargir ses connaissances générales du son des instruments de musique, de bien saisir l'importance de la rythmique, de la dynamique, les silences etc. de la musique. La liste est longue des choses à apprendre mais n'oublions pas la perspective que ce travail va amener à l'écoute.

L'exemple des 3 amplis est bon mais est-il complet ? En comparant ses 3 appareils reproducteurs à nos connaissances de sons des instruments de musique, malgré la faillibilité de nos mémoires, ne vient-on pas de changer la donne ? De se donner une autre perspective de jugement ?

Je termine avec cette question, tu es un audiophile d'expérience, as-tu la certitude de connaître les capacités de ta chaine audio ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La neutralité en audio, pourquoi pas ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La neutralité en audio, pourquoi pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» pourquoi mon GPz tourne sur trois pattes
» qui censure ??? et pourquoi???
» Promo MTX audio pendant le mois de Juin
» Cuillère : Pourquoi mes brochets et mes sandres se décrochent ?
» Bornier Audio connexion box

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: