Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Richard Dufour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 4 Sep - 10:06

Excellent point qui risque de raccourcir mes nuits. LOL

Je vais te répondre en insistant sur le fait qu'elle est basée sur mes valeurs audio personnelles et n'engage que moi.

Est-il possible d'évaluer l'ampleur d'un instrument de musique en étant coller dessus ? Aussi est-il pertinent d'évaluer l,ampleur de l'instrument ou de l'orchestre ? N'est-ce pas le but d'une bonne mise au point et d'un positionnement d'enceinte de recréer, de façon plausible, la prise de son, quelle qu'elle soit. Un piano enregistré intime se doit d'être reproduit intime on s'entend la dessus mais même intime, on se doit d'en juger l'ampleur sinon adieu l'image.

Si l'orchestre, un quintet mettons, est enregistré live il faut sentir le live et juger l'ampleur aussi.

En t'écrivant ma réponse, je réalise que l'ampleur est possiblement cette caractéristique que je recherche en décollant mon écoute de la scène mais encore une fois j'insiste sur le coté personnel de cette réponse.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Sam 8 Sep - 7:57

En relisant les dernières interventions, notamment celle de Jacques et la mienne, je constate que je n'ai pas répondu à sa question. À ma décharge, ce n'est pas une question simple car elle implique l'essence de l'enregistrement et de la reproduction de la musique.

Donc mon avis direct à ta question Jacques, faudrait-il avoir deux, ou plusieurs positions d'écoute ou positionnements d'enceintes pour respecter ces différences? Pourquoi pas ! Mais ce que ça prend pour la réalisation de ton idée, c'est une grande salle si tu veux que les effets soient ressentis.

J'ai déjà mis en ligne une texte d'un preneur de son qui, dans les années 50, se posait ce genre de questionnement. Pour lui une de ses questions étaient, où placer l'auditeur virtuellement lors de l'écoute de son enregistrement ? Visiblement le preneur de son a ce pouvoir.

"Hypothésons" et allons y avec des exemples d'enregistrements qui illustrent ces différences de positionnement dans la salle. Je rappelle qu'un enregistrement veut transporter virtuellement l'auditeur de sa salle de son à la salle de spectacle et qu'il y a le spectacle "live" et en studio.

Chez Analekta, Alain Lefebvre pianiste de réputation, à commis quelques enregistrements solo où le piano est teinté par pas mal de reverb. Ce trait de caractère semble plus lié à la compagnie qu'au pianiste. Difficile dans ces conditions de croire être près du piano. La distance est certaine.

Chez ECM, pas de reverb. Allons y avec un Keith Jarrett, Paris Concert ou un autre, Testament ou La Scala. Là tu es à une certaine distance du piano. L'enregistrement te place au milieu de la salle et je m'y vois très bien, jouir de ce moment de grâce.

Clara Ponty, enregistrement éponyme. Ici nous sommes en studio, le coude accoté sur le piano.

Tous ces enregistrements sont excellents dans leur genre. Chacun nous amenant dans son univers, la musique est belle et inspirante mais................................

La représentation que je me fais du piano dans chacune des salles se veut différente. Comment peut-il en être autrement. Dans la vraie vie, à une distance certaine n'a pas le même impact, c'est à dire l'ampleur, la dynamique, sa puissance propre, qu'à une certaine distance.

J'écoute Clara Ponty et je compare avec Keith Jarrett. 2 grands enregistrements sans nul doute mais le piano de Clara est infiniment plus dynamique. Nous sentons les réactions infime de son jeu. Les coups de pédales s'entendent clairement. La micro dynamique est respectée comme il se doit. Les micros, on peut les imaginer dans le piano même. Nous sommes près de la pianiste.

Si l'enregistrement nous place au centre de la salle, c'est à mon sens, normal, je dirais même obligatoire que tout ce qui est ressenti, accoté sur le piano, soit perçu avec une certaine atténuation. Ne sommes-nous pas éloigné du piano ?

Ce qui est un peu le problème avec les enregistrements Analekta je trouve. Un piano vivant, dynamique, gros impact mais avec un son de fond de salle. L'écoute revêtant cette caractéristique qui n'est pas réaliste, tue ma plausibilité.

Cette dernière remarque est personnelle car je n'aime pas, c'est peu de le dire, le reverb sur aucun enregistrement. Même le reverb naturel ne me plait pas. Donc je suis biaisé face aux enregistrements Analekta. Mais quand même, aucun piano ne sonne avec du reverb lorsque près de ce dernier.

On peut dire la même chose de tous les instruments de musique. On peut aussi ne pas accorder d'importance à l'hypothèse avancée. Chacun y va de ses critères personnels. Alors pour moi ça compte et ma réponse à Jacques finalement serait, pour reproduire au mieux la musique, il faut de l'espace. Une grande salle où la musique peut s'étendre, s'émanciper serait le qualificatif qui rejoint bien mon idée. J'ajouterais, un bon positionnement d'écoute et se laisser aller à l'enregistrement, à la bonne volonté du preneur de son et de l'artiste. C'est un peu lui qui choisi notre fauteuil d'écoute dans la salle de spectacle.

On comprend toutes les limites imposée par la petitesse relative de nos maisons, la vie de famille, le format de l'orchestre aussi. La centaine de musiciens de l'orchestre symphonique de Montréal, même avec la meilleure volonté du monde, n'entre pas physiquement dans une salle de 20 X 30 alors lorsqu'il s'agit de l'écoute de cet orchestre.......... D'où la plausibilité en audio, d'où l'illusion, que réussit tant bien que mal, tous nous autres, les audiophiles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Sam 8 Sep - 10:31

Pas mal intéressant ta réflexion.
Entre autres, je retiens qu'une bonne partie de tout celà repose entre les mains du preneur de son lorsqu'il décide de nous assoir dans la salle.

Tu as surement entendu les commentaires de Nagano aux informations qui disait qu'il y avait (de mémoire) 6 configurations acoustiques différentes pour accomoder différents style de concerts. ÇA EN DIT LONG SUR LA COMPLEXITÉ (oups).
Tout devrait avoir été ajusté pour mieux nous servir à la maison?

La musique POP et Rock est peut-être "cannée" pour les écouteurs et les autos. Le sub d'une auto en arrière et à planche.

Il faudrait continuer avec l'idées des pièce musicales références pour mieux imager cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Sam 8 Sep - 10:55

Citation :
Il faudrait continuer avec l'idées des pièce musicales références pour mieux imager cette discussion.

C'est une idée qu'il faut mettre de l'avant. Demain matin, j'ouvrirai un sujet ou l'on y déposera nos pièces de références. Il faudrait aussi dire pourquoi. Quels sont les aspects que vous touchez avec cette pièce, la dynamique, la transparence etc. Aussi il faudrait tenir compte de la disponibilité des pièces engagées. Dormire de Solyma pour moi est une pièce importante mais indisponible à mois qu'on la distribue. Ça serait bien de garder ça simple. Bonne réflexion.

Citation :
Tout devrait avoir été ajusté pour mieux nous servir à la maison?

Comment ferais-tu ça ? Nous avons des pièces de son différentes, à usages souvent différents, des définitions de mots différentes qui amènent des gros problèmes de compréhension et que dire de la diversité de nos chaines "hifi".

Pour l'instant, la seule solution que j'entrevois viendrait du numérique, un peu comme la télé interactive. Tu peux dans ce contexte, choisir le plan de caméra qui t'intéresse, de le revoir ad nauseam etc. L'image qui me vient vite comme ça c'est un entonnoir, la partie la plus large serait la salle de son, là où on refait le show et le goulot étroit la prise de son. Ils nous proposent une vision d'un spectacle que l'on tente de reproduire avec la batterie d'artifices à notre disposition.

Est-ce que l'inverse est possible ? C'est ta question au fond, honnêtement, je ne pense pas, car les possibilités pour un seul enregistrement seraient infinies. L'idée peut toutefois faire du chemin . Par exemple, celle de proposer plusieurs formats, comme le catalogue LINN, me plaît beaucoup. Cette idée pourrait être généralisé et nous donner une Céline sans compression si l'on veut bien acheter une de ses pièces. La musique pop, le rock sans compression avec un enregistrement standardisé de qualité, intéressant non ?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Jeu 20 Sep - 9:31

Mes discussions sur les câbles, les changements et sur le regard global de l'écoute ont été enrichissantes.

Elles m'ont permis de pousser encore une peu plus loin ma réflexion et aider à mieux comprendre certains phénomènes audio. Évidemment lorsque je dis mieux comprendre relève de la totale subjectivité. Tout est sujet à changement au fil de mes réflexions et de vos propres idées, je trouve que les mots choisis commencent à refléter plus précisément ma pensée.

Je relatais à Jacques hier une expérience vieille de plus de 2 ans déjà, celle du Motu sur ma chaine. Jacques avait programmé l'EQ du Motu en augmentant les hautes et la basse. Ce qui avant l'arrivée de l'EQ sur ma chaine manquait cruellement.

J'installe la chose (peut on qualifier le Motu autrement?) et voilà que j'ai des hautes et de la basse. Je précise tout de suite que les réglages étaient arbitraires et sans valeurs précises, l'idée étant d'essayer pour entendre c'est tout mais..............................

Au début de l'écoute, quel bonheur d'avoir un semblant d'équilibre. Des hautes et basse enfin ! L'avenir s'ouvrait sur une solution et le Motu était la clé, pensais-je. Sur cet aspect précis, le Motu faisait un travail adéquat même au delà de mes espérances. J'insisterai sur "cet aspect précis" car je l'avoue, j'ai oublié d'autres aspects essentiels à la reproduction plausible de la musique. Voilà, j'avais les changements espérés, le dossier pouvait être fermer ?

Avant de continuer, faut le dire, j'haïs ça lorsque je vais chez un ami ou connaissance et que l'on me parle de mon oreille expérimentée. Oui pour l'expérience mais elle est tellement faillible. J'ai beaucoup de trucs, la différence s'arrête là. Aussi j'ai déterminer que j'ai 3 types d'écoute de musique.

La première est celle audiophile. Celle où je sort mes tounes références, m'assis carré dans mon fauteuil d'écoute, fais des courbes, écoute le résultat, critique ce résultat bref, je n'écoute pas de la musique, j'écoute les réactions de ma chaine audio. C'est essentiel dans ma démarche mais j'y accorde 10 ou 15% de mon temps.

La seconde écoute est un mélange entre mon coté audiophile et mélomane. J'écoute de la musique et à un moment donné, les questions fusent sur ce que je viens d'écouter. La première question qui me vient à l'esprit, ce que je viens d'écouter, est-ce plausible ? Est-ce que dans une salle de spectacle, quelle qu'elle soit, le groupe de musique qui donne le spectacle pourrait s'apparenter à ce que je viens d'écouter dans ma salle de son ? Noter que je n'ai pas utiliser le mot fidèle, ce qui laisse beaucoup de place à l'interprétation et la subjectivité, la plausibilité en somme. Si je répond non, à ces questions, je revient la première écoute.

Si c'est oui, c'est l'esprit tranquille que je passe à la troisième écoute. Celle où la technique est absente, ou le questionnement n'a plus sa place, celle qui occupe 80% de mon temps à l'écoute purement et simplement de la musique.

Je reviens à l'idée de départ, les changements dans ma chaine audio. Suis-je apte à comprendre, le temps d'une première écoute, toutes les conséquences du moindre changement dû à un nouveau câble, EQ et Motu ou autres trucs sensés révolutionner le son de ma chaine. À l'ajout d'un câble par exemple, il y a un gain, et nécessairement une perte, voilà l'obligatoire loi de l'équilibre qui joue. Ai-je le recul nécessaire pour évaluer toutes ces conséquences dû à un quelconque changement ? HUM!

L'exemple du Motu est gros je l'admet, j'avais oublié que le dac du Motu était moins bon que celui du Ikémi, mon lecteur cd du temps. N'ai-je pas été aveugler le temps d'un instant par l'effet du changement espéré, avoir plus de hautes et basse ? Quand je passais par ma deuxième écoute j'étais incapable de répondre oui à ce que j'entendais. J'avais un meilleur équilibre mais quelque chose dans l'écoute clochait.

Le responsable était le Motu c'est clair. Ce que je veux faire ressortir c'est mon coté "incapable de dire ce qui se passe précisément" . Rappelez-vous, il y a peu, même chose avec le positionnement de mon fauteuil d'écoute. Claude a confirmé ce que je suspectais, une perte de profondeur. Ce qui clochait était là et ce que je perdais était plus grand que ce que je gagnais. Une fois identifié, la solution s'est imposé et tout est rentré dans l'ordre en une minute.

Je réalise que le doute est omniprésent dans mes démarches de mise au point. Affirmer en audio est un risque que je n'aime pas prendre. Avec Claude, j'ai gagné du temps. J'ai peine à croire que j'aurais enduré ça bien longtemps encore mais ces exemples démontrent que malgré toute mon expertise, la reproduction de la musique est un art infini ou la seule objectivité ou subjectivité n'approchera pas.

C'est mon constat aujourd'hui, qu'en pensez-vous ?




Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth



Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Jeu 20 Sep - 19:21

J'en pense que durant près de deux ans j'ai été dans une noirceur totale face à l'audiophilie, mais que la lumière commence à revenir tranquillement. L'arrivée de la plus belle saison du monde va me stimuler à accorder plus d'attention aux cheminements de chacun, et je porterai un oeil attentif au tient. Peut-être pas la réponse la plus poétique que je puisse donner, mais sois assuré que mes yeux sont ouverts sur tes traces.

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 30 Sep - 10:00

Je relis ta réponse, ta dernière où il est question de la noirceur totale.

Philosophiquement intéressant car la noirceur est un état insidieux. Qui peut dire qui l'est, alors qu'il l'est ? Comment peut-on savoir que nous sommes en pleine noirceur ? Sachant que la noirceur est rassurante pour les uns et démoralisante pour les autres. Ne devons-nous pas supporter la noirceur de l'autre ?

Une ouverture sur la noirceur ? Le bonheur n'est pas normal. Celui/celle qui est heureux, dérange, bouleverse, perturbe l'ordre établi, celui de la noirceur. Réflexe malheureux, nos propres vies ne sont elles pas régies par des a priori, ces croyances, des qu'en dira t'on ? Comment se sortir de là alors que l'homme est profondément réfractaire aux changements ?

Aparté, ici nous nous servons de l'audiophilie comme mode d'explication de phénomènes régissant l'humain. Ces phénomènes on les retrouvent partout, dans tous les domaines où il y a l'homme. La société de l'homme, telle que nous la connaissons, c'est ça, ni plus ni moins, une mécanique simple, souvent incomprise, rarement acceptée, axée sur sa sécurité.

Pour expliquer en mots, en images, la philosophie et le doute. Pour comprendre et appliquer ces mots et ces images, la science et le doute. Au lieu de combiner, l'homme divise. Fin de l'aparté.

Comment ce fait-il qu'en 2012, il est difficile de parler de politique entre amis, dans nos familles ? La religion aussi et tant d'autres sujets. Comment ce fait-il que nous nous devons encore et toujours de convaincre, au lieu simplement d'échanger ? Comment espérer la RÉVOLUTION en audio alors que dans notre quotidien, nous considérons, consciemment ou non, les relations égalitaires homme/femmes comme absurdes. Notre dieu n'est-il pas meilleur que tous les autres ? Les races et couleurs de peau, voilà de jolis prétextes à l'irraisonnable. L'intolérance n'est-elle pas élevée au rang de vertu.

Globalement, nous acceptons la spéculation. Nous endossons le plus grand fratricide de l'humanité en ne dénonçant pas vigoureusement la spéculation alimentaire. La planète nourrirait tout le monde.

Non, je ne veux plus penser à la noirceur, vivement mon univers audiophile où mes principes sont à l'abri du doute.





Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth



Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 30 Sep - 11:52

La réponse est que la raison n'est pas ce qu'elle semble être en réalité. Elle n'a rien à voir avec l'individu, sa liberté de pensée, sa justice ou son développement. Elle est une ombre utilisée comme une lame unique, tranchante de réalité et d'état de fait, alors qu'elle cache en fait une manipulation honteuse des masses.

Lorsque je parlais de noirceur, je faisais bien-sûr référence à ma propre noirceur. Comment évoluer en audiophilie sans connaître les sentiments humains et leur place dans nos actions? Cette fois-ci, c'était ma noirceur à moi que je devais comprendre; tout mon univers était vu au travers d'un flou qui m'étourdissait et m'empêchais d'éprouver les sentiments nets et précis qui se doivent d'être au contact d'une situation donnée. Je voulais voir ma réalité sous le jour d'un regard clair et ensoleillé.

Lorsque j'émergeai des ombres et que je m'habituai aux contours des sentiments, je vis une quantité de personnes dans le même état dans lequel j'étais, mais ne semblant pas posséder les moyens de s'en sortir. Eux-aussi avaient le même sentiment de flou, le même étourdissement qui faisait de ma journée une perpétuelle obscurité.

Je devais prendre ce temps d'arrêt. Je ne pouvais plus évoluer dans ce tourbillon de vie, où tout est en mouvement, rien à l'arrêt, ce qui aurait permi que je le regarde tranquillement. Les gens se désolaient de constater que je ne passais plus mes soirées à quatre pattes, cherchant lequel de mes dix-huit fils allait avoir la meilleure synergie avec telle composante de ma chaîne. Je devais comprendre bien plus, ne plus faire partie intégrante du système. Je devais me séparer de cette sociétée qui nous dicte quoi penser, sans tenir compte de nos perceptions. Une fois cette nouvelle réalité devant mes yeux, il fallait que je prenne en compte ces relations.

Une foule de contradictions m'apparut alors dans toute leur splendeur. On s'imagine que le gouvernement est la plus haute forme de pouvoir, qu'il décide de tout, alors qu'il ne peut en réalité régler aucun problème. Nous sommes de plus en plus libres, et de plus en plus malheureux. Nos libertés personnelles sont théoriquement plus grandes, mais de plus en plus de gens vivent mal cette vie et se posent en non-conformistes, refusant cette théorique meilleure vie. Comme Matthew Arnold le dit, des armées aveugles s'affrontant dans la nuit. Devant ces principes inconciliables, on s'est tourné vers qui quonque semblait être en mesure de nous apporter de l'ordre, de la justice, de l'organisation, de la structure. La pire chose à faire; nous n'avions pas fait nos expériences. On se consola en se disant qu'au moins cette structure n'entraînera pas de guerres, de grands problèmes pouvant découler de notre exploration : point besoin d'expliquer ici qu'il n'en fut rien.

Lorsque ce même système est critiqué, c'est nous qui sommes déraisonnables, contre l'économie, illogique, ou que sais-je encore. Je m'insurgeais encore hier contre une imbécile très hautement placée aux sciences de l'éducation : je lui faisais remarquer que de ne pas parler de l'aventure Napoléonienne aux jeunes était carrément nier l'histoire récente de notre monde. Elle me répondit par une phrase si bien structurée et logique que je fus illuminé : elle ne sait pas ce que l'aventure Napoléonienne représente, et elle réagit par la façon dont on l'a amenée à réagir, à savoir la logique de la raison d'aujourd'hui. Ces gens sont partout dans le système; j'en rencontre tous les jours des dizaines.

Socrate a émis qu'une réponse soulevait une question. On soutient aujourd'hui qu'une question amène une réponse. Nous avons contourné la bonne façon d'évoluer, nous lui avons donné à boire la cigüe. Socrate est encore la clef vers laquelle se tourner pour comprendre le chemin qui nous est le bon. Jung nous a permis d'abaisser les barrières qui nous sclérosait, Socrate nous avait auparavant permis de ne pas les poser.

Dans ce contexte, comment aujourd'hui faire l'éducation de l'audiophile. Comment lui permettre d'avoir les outils pour qu'il chemine dans son monde. Comment l'amener à prendre conscience de sa propre existence, des actions qu'il déploie, de leurs conséquences, et du questionnement qu'il se doit d'avoir entre ces enchaînements.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 30 Sep - 17:24

Citation :
Comment aujourd'hui faire l'éducation de l'audiophile.

Il y a quelque chose dans cette question qui me dérange absolument. Il y a celui qui prétend savoir et en opposition celui qui ne sait pas. Mais alors qui sait ? Celui ou celle qui est hautement placée ?

Justement sur ta "hautement placée". J'ai fait le même constat il y a peu avec le mot imputabilité. Je n'ai osé parler d'abnégation me rendant compte que mon interlocuteur, un super placé, ne connaissait pas la définition du premier. Est-ce par orgueil, paresse intellectuelle ? Aujourd'hui, connait-il la définition d'imputabilité ? Ai-je eu la bonne formule pour l'intéresser à la connaître ? Cette dernière question est plus effrayante.

L'audio est un microcosme avec les mêmes règles qu'une société. C'est juste la taille qui change.



Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth



Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 30 Sep - 17:37

L'audio est un microcosme avec les mêmes règles qu'une société. C'est juste la taille qui change.

C'est ce que je pense depuis toujours, et c'est ce qui m'intéresse. Ne sommes-nous pas tous intéressants?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 30 Sep - 17:54

Citation :
Ne sommes-nous pas tous intéressants?

Oui, intéressants. Farouches et pudiques aussi. Fort pour protéger certains principes............ en se taisant, j'ajouterais alors inconscients et incohérents.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 14 Oct - 19:05

Je ne pensais pas refaire ça un jour. Aujourd'hui, je me suis commandé des prises Furutech je crois pour me faire des câbles AC.

J'en ai commandé 2, une pour mon ordi et l'autre pour le dac. Cette semaine je vais m'acheter de l'extension format géant et la prise mâle qui va dans la prise de courant de la maison.

Sacré Pompon, tu peux être fier de toi. À force de me parler de ça j'ai décidé de faire le test. Ce n'est vraiment pas dispendieux et pi tout d'un coup.

On s'en reparle.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 14 Oct - 20:08

As-tu commandé la paire (le mâle et la femêle?)

Sur mon dac, j'utilise les wattgate 330i/350i ag (incroyable le détail que ca donne). Sur mon ampli, des Hubble HBL8215c (partie mâle) la partie femêle est pognée dans le shrink (très conservateur sur les détails et soundstage mais bien balancé).

Le fil fait autant de différences que les connecteurs. Tu devrais demander à Pierre (le gars de Boleil (PRJ3S) des conseils sur ce que tu pourrais essayer et qui aurait des chances de bien sonner.

AS-tu une ligne dédiée 20 amp ?

Moi j'ai fait au mieux ... J'ai 2 lignes dédiées mais je n'ai pas réellement pu m'arranger pour que les fils passent loin des autres fils. Tout passe dans les mêmes trous de mes solives car c'était plus simple ainsi et je ne pouvais pas trop faire de zigzag à cause que je n'aurais pas eu assez long de fil.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 14 Oct - 21:18

Oui Pjr3s en connait un rayon. Je me suis rendu chez lui un jour et il m'a fait écouter les différences entre des marques d'étain.

Les prises sont des entrées de gamme, WATTGATE 320 femelle. Tu vois !

Pour tout dire, j'avais, il y a longtemps, acheté un câble, je l'appelais mon gros orange, que j'avais monté avec de bonnes prises. Étant convaincu qu'un câble du commerce serait meilleur, je m'en étais acheté un et j'avais remplacé cette prise par une des miennes qui était de meilleure qualité. J'ai alors mis au rancart le gros orange. Je maintiens que ce fût une erreur.

En fouillant, j'ai retrouvé mon gros orange amputé qu'il était de son appendice femelle. Je lui ai mis une prise cheapo et ce matin j'ai décidé de changer les choses. Voilà pour la petite histoire.

Oui j'ai une ligne dédiée mais elle est de 15 ampères. Non je n'ai pas l'intention de mettre beaucoup d'énergie et surtout de l'argent là dedans. Comme je l'ai dit, 2 câbles AC pour pas 60$ c'est plein de bon sens.

Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 14 Oct - 22:07

15$ une 20 amp ... ;-) Quand le passage de fil est simple, ca vaut la peine sinon ... faut être plus motivé.

Tu peux peinturer ton gros orange en noir au pire. ;-)
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Lun 15 Oct - 8:17

Peindre mon gros orange ! Jamais de la vie, je l'aime mon gros orange. LOL

Pour la 20 amp, ce n'est pas une question de prix mais de protection.

Ceci dit, Je suis ouvert à ces tests. Si tu venais faire un tour, j'aimerais bien que tu me fasses essayer tous tes trucs, câbles, pointes, blocs etc.

Est-ce que finalement c'est un plus ? Vois-tu, comme je l'ai exprimé dans une autre discussion, le son et la musique se traite différemment. Je sais que je peux améliorer la qualité sonore, est-ce que je peux augmenter la qualité unique de la musique qui va plus loin que le son ? Remarque que ce dernier point n'a rien de scientifique, je l'ai avancé beaucoup plus sur une intuition.

Ces tests seraient une suite logique dans la recherche de la musique. La conclusion pourrait surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Lun 15 Oct - 9:13

Quand j'écoute de la musique dans mon auto, j'ai beaucoup de plaisir et j'ai même acheté un classique Hummel : Retour vers Londres après avoir entendu la pièce dans mon auto en me rendant au travail.

Ce n'est pas hi-fi mais j'écoute bel et bien de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Lun 15 Oct - 11:18

Bien d'accord.

La musique pour moi c'est plus qu'une qualité sonore. D'ailleurs les morceaux entendus et aimés dans l'auto ont souvent été décevant sur ma chaine. Comme si la magie avait disparue. Est-ce que c'est le cas pour toi ? Peut être que j'en demande trop à ma chaine ? Où plus simplement que je m'en demande trop ?

Par ailleurs, est-ce que la recherche du beau son, qui est louable remarque, n'a pas comme danger de dépasser le simple plaisir d'écouter de la musique ?
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Lun 15 Oct - 23:09

Ce que j'ai acheté :
http://www.prestoclassical.co.uk/r/Naxos/8557845

TRÈS TRÈS BON ! C'est un fichu de bon achat ... le son est excellent et c'est le genre de classique que j'écoute jusqu'à la fin. Ce n'est pas ennuyant du tout.

Je m'imagine toujours être le pianiste qui joue la pièce du piano ... ca apporte à mon plaisir d'écoute. ;-)

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 16 Oct - 8:39

a lots of interesting tuning accessories

Voici une phrase qui m'a surpris. Je l'ai retiré d'une longue liste de photos d'appareils audio, très beaux au demeurant. J'ai fait une recherche sur les pointes Nordost, celles vantées par Pompon.

Du haut de mon scepticisme, j'avouerai une curiosité certaine et serais intéressé d'essayer.

Petite expérience. J'ai en main des rondelles de stainless et des billes d'acier que j'ai placé sous le dac. Je vais écouter et en reparler. L'idée est, toujours dans l'esprit que ces articles apportent des changements audibles, de confectionner le même genre d'artifice à peu de frais. Ce qui est intéressant c'est le concept de transformation de ces artifices. C'est essentiellement du DIY et il y a sûrement des recettes gagnantes dans le "fabriqué soi même".

J'ai parlé plus haut d'une sélection d'images d'appareils audio. Il y a là une formidable collection d'appareils et d'enceintes digne de n'importe lequel musée d'art contemporain. Bang & Olufsen peut aller se rhabiller. Aujourd'hui, c'est clair, le son a revêtu ses plus beaux atours.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1410
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 16 Oct - 9:02

Le principe à billes est presque toujours gardé dans les trucs de couplage.
Les pattes de caoutchou, le principe est différent car l'énergie n'est pas transmise à la tablette.

Si tu entends une différence, tu vas l'entendre dans la seconde ou tu fais PLAY ... pas plus compliqué que ca. Inutile d'écouter jusqu'à 1 minute ...

Tu écoutes sans disons 45 sec disons 2 fois pour te mettre ca en tête et mets tes pointes.
Le positionnement des pointes est important.
Tu les mets sous ce qui vibre comme les transphos et tu en mets une autre en face de ta sortie (ou tes rca) et la dernière pour balancer le tout.

Le plus facile à essayer reste les herbies ... petit ca ne pèse rien et un appareil sur ca ne risque pas de glisser contrairement aux autres pointes.

Dans mon cas, avec une planche de bois, ca grip quand même mieux qu'une plate d'aluminium.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 16 Oct - 11:40

Pompon, avant d'y aller avec mes résultats d'écoute, je connais ta chaine, tu ne connais pas ma chaine. Il faut que tu descendes ici. Il faut que l'on en vienne à parler le même langage, à savoir, par la connaissance de nos chaines respectives où l'on s'en va, où l'on est rendu chacun de nous avec nos chaines. Tu n'as pas l'impression que ce sont 2 aveugles qui se parlent ?

Je suis bien d'accord de faire des tests, des changements de câbles, essayer des cônes de toutes sortes mais il faut que tu saches à partir de quoi je les faits. Aussi, en discutant ensemble, tu t'apercevras que j'ai aussi un certain bagage de trucs, changements de câbles. Que j'ai développé aussi une expertise avec l'EQ, le positionnement des enceintes et que de cette expertise en ressort une philosophie.

Je t'avouerai d'avoir le sentiment premier de trahir cette philosophie. Mais à la réflexion, je me crois mieux armé que jamais, grâce à l'EQ et mon expertise sur le positionnement car il font désormais parti de mon audio, pour ne pas verser dans la folie audiophile (excuse l'excès). S'il y a des limites que je refuse de franchir, je peux très bien réfléchir à la question et faire mes explorations personnelles, d'où la compatibilité.

Maintenant, ces billes d'acier provoquent une augmentation de hautes à la limite du dérangeant, je n'ai pas le temps de faire une courbe comparative, courbe que je ferai un moment donné.

EN passant va voir cette photo de coupe de tes cônes. c'est intéressant : http://www.highendcable.co.uk/Nordost%20Sort%20Kones.htm
Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth



Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 16 Oct - 17:19

Haha pompon va aller en Abitibi!

J'avais des amis qui aimaient l'audiophilie avant, mais je me suis séparé et maintenant je ne les vois plus. Si j'avais des personnes proches qui entretenaient chez-moi ce vice, je serais un fervent audiophile à la première ligne de tous les combats et toutes les expérimentations. Comme j'ai abandonné tout contact avec d'autres humains, toutes mes passions sont mortes.

Peut-être que l'absence de gouret va me faire changer, mais je n'y compte guère.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 16 Oct - 17:26

Pourquoi ne pas être du voyage ?

Les avantages avec les humains d'ici c'est que tu ne les verra pas très souvent. C'est bien l'humain de temps en temps.

Pi à part ça, ça me ferait plaisir de te revoir, de te faire connaître ma gang et de nous lancer dans de grandes discussions.

Je sais c'est humain, que veux-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth



Messages : 342
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 16 Oct - 19:36

Ne t'en fais pas Richard, tu peux être certain que si jamais je vais dans ton coin, je vais sans aucun doute aller te voir. Ce serait assurément plaisant. Mais pour l'instant je suis submergé de travail; mes supérieurs semblent s'être donné le mot pour que j'accepte d'accomplir plus de travail, et je passe mon temps à les esquiver et à me cacher dans mes terres. C'est fatiguant ne pas vouloir travailler.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3768
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 16 Oct - 19:50

Citation :
C'est fatiguant ne pas vouloir travailler.

C'est tellement humain LOL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richard Dufour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Dufour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Stephane Dufour + ASKA A2 8.0 m²
» Stephane Dufour, la 8.0 "A2" et Méribel
» Alice Dufour
» Transports P.T.S. Dufour (76)
» noeud dufour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Place à l'audiophile et sa chaîne audio-
Sauter vers: