Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Richard Dufour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Sam 4 Aoû - 9:39

Réflexions

Hifi, voilà une expression que j'ai retiré de mon vocabulaire. Il y a plus d'un an sur un forum français, la discussion portait sur la neutralité. Les réactions ont été assez virulentes contrastant avec les habitudes placides des participants à ce forum.

Une des réactions, lorsque j'argumentais que la neutralité était une condition essentielle à la haute fidélité, fut que le hifi était devenu une marque de commerce, un "trade mark". Sur le coup, j'ai trouvé ça fou. Au fil de mes réflexions, j'en suis moins certain aujourd'hui.

Nous tous, la hifi, qu'en avons-nous fait ? Vite comme ça, je dirais n'importe quoi ! N'avons-nous pas au moins la responsabilité d'y réfléchir, de se poser des questions ? "Qu'est-ce que la musique" est une question devrait trôner tout en haut d'une très longue liste de questions. Au lieu de ça...................

La porte demeure ouverte à la discussion car les sujets de confrontation ne frôlent t'ils pas l'infini. Nous pouvons bien ergoter sur la pertinence de la neutralité, le tube/transistor, l'analogique/numérique, un fait demeure, l'audio stagne. Rien ne bouge, tout est au beau fixe. Vive le statu quo ! Vive le hifi. Misère.

Et le dire dérange, énerve. Sortir des sentiers battus n'a pas la cote en ces temps d’extrême droite. Mes dernières expériences sur un autre forum m'ont prouvé que tout était bon pour sauvegarder ce statu quo si cher à certains . Tout faire, tout dire jusqu'à l'exclusion pour le conserver intacte .

Je vous avouerai une amertume certaine face à tant de fermeture d'esprit. Cette remarque ne s'adresse à aucun membre de ce forum, ceux que je connais personnellement du moins car il y a des invités. Sauvegarder ses acquis sans l'ombre d'une petite possibilité d'ouverture sur l'EQ, la neutralité etc. Attention, je ne vous dis pas qu'il faille être d'accord à tout prix avec ce que j'avance. Le désaccord est permis, souhaité et souhaitable, car c'est face à une certaine opposition que l'on confirme et/ou modifie nos approches mais quand tout mène à "y va tu fermer sa grand gueule" !!!!!

La hifi, une expression vide de sens. Haute fidélité, hautement fidèle, m'semble que ça parle, que cette seule évocation devrait indiquer une marche à suivre, une ligne directrice commune. MEU NON ! Les audiophiles ont élevé au rang de vertu le goût personnel c'est y pas beau. Vive la coloration !

Vous trouvez ça bête ce que je dis. Là vous allez me faire plaisir, vous allez vous installer devant votre chaine et écouter votre meilleur enregistrement. Est-ce bon ? Est-ce bon au point de venir me dire ici que je me trompe ?

Coudonc, suis-je tout seul de ma gang, à croire que le monde évolue à la vitesse 2012 sauf les audiophiles qui n'ont de cesse de demander à une industrie qui rigole de ne pas sortir leurs nouveautés ?

Bin tanné, bin bin tanné !

Richard Dufour
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1399
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Sam 4 Aoû - 22:44

On dit hi-fi mais il ne faut pas le prendre au pied de la lettre.

Nous n'avons pas des systèmes hi-fi ... Par contre, nos systèmes sont en principe mieux que ce qu'on retrouve dans le grand public en terme de détails, finesse, soundstage, transparence ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 5 Aoû - 8:52

Shocked Ha ben.... Je possède pourtant une chaine HI-FI à la maison ! Tout comme Gilbert, Sylvain, Jacques et Gérard ..... Ne désespère pas Richard , avec un peu de peaufinage et quelques années de travail , tu auras la tienne toi aussi. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 5 Aoû - 9:39

Claude

Quand je fais la distinction entre le beau son et la musique, quelle est ta position la dessus ?

Se positionner personnellement sur les enjeux audio, n'est-ce pas une façon de casser le moule du conservatisme ? De faire avancer les choses, de provoquer des changements ? Dis autrement, j'ai écris, l'audio stagne, ta position la dessus Claude quelle est-elle ?


Éric tu écris,

Citation :
On dit hi-fi mais il ne faut pas le prendre au pied de la lettre.

C'est quand même curieux que l'audiophile préfère se rabattre sur des expressions sur lesquelles personne n'a la même définition.

Haute fidélité, penses-y quelques secondes, faut se forcer pour ne pas saisir le sens propre de l'expression.


J'ai un souhait, que les audiophiles de tous horizons abaissent leur garde et s'ouvrent à la discussion, moi inclus.

Mary Wollstonecraft : Il semple que les hommes, en général, préfèrent utiliser leur raison à justifier les préjugés qu'ils ont assimilés sans trop savoir comment, plutôt qu'à les déraciner.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 5 Aoû - 10:07

Je ne crois pas que l'industrie de l'audio
stagne , les nouveaux produits (numériques par exemple) sur le
marché le prouve selon moi. Par contre tu ne peux pas empêché
les gens d'acheter un ampli à tubes et un tourne-disque.
C'est cet attitude qui fait que tout stagne en haute-fidélité.
Certaines croyances bornées on la couenne dure dans tous
les domaines , ça fait le bonheur et la richesse de bien des commerçants
n'ayant plus à faire aucune recherche et développement de nouveaux
produits.
Je ne vois pas ou tu veux en venir de vouloir distinguer "beau son et musique...

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 5 Aoû - 11:05

Claude,

Ce qui est important ce n'est pas d'être d'accord ou pas mais d'en parler, de se parler. Au fond n'est-ce pas le but d'un forum ? On peut discuter pour discuter et on peut discuter pour avancer personnellement et ensemble. C'est un choix et il semble que cela ne soit pas facile de s'exprimer et jusqu'à un certain point de confronter ses idées. C'est épouvantable, quand on y pense, d'imaginer la perpétuelle confrontation lors d'une discussion sur ce forum. Discuter serait un sport extrême.

Je te dis ça parce que pour faire sortir le jus des audiophiles en général, de toi, Jacques, Sylvain et tous les autres, il faut toujours aller jusqu'à la provocation et là ça se réveille pour aussitôt se rendormir. Alors que Audio Café est un endroit où il pourrait y avoir des discussions pointues, à l'abri d'audiophiles de courte vue et pas toujours (surtout) animer par le même. Ces discussions se voudraient, non pas de convaincre à tout prix mais de partage.

C'est l'objectif personnel que je me suis fixé en lançant Audio Café. En le revampant aussi. Peux-tu m'expliquer comment ça se fait que si je me tais, le forum se tait ? Tu n'as pas d'idées à communiquer Claude ? Tout est beau dans le monde de l'audio ? Vraiment ! Et si nous nous devons d'être alerte face à certains abus, pouvons-nous aussi parler de sujets plus légers. Tu parles de ta chaine, qu'en connais Gilbert et Sylvain par exemple ? Pompon et Sephiroth et tous les autres qui viennent lire nos pages ? Et inversement. Crois-tu vraiment que j'ai atteint mon objectif ?

--------------------------------

Ceci dit la musique et le beau son. Un enregistrement compressé a aussi du beau son. Parle t'on de musique ? L'orchestre symphonique de Montréal, dans sa nouvelle salle, n'a jamais aussi bien sonner, peux-tu me garantir que leurs performances sont égales de foi en foi juste parce qu'ils n'a jamais aussi bien sonner ? Même manquée, cela demeure de la musique et c'est ce que je veux percevoir à l'écoute.

Je ne veux pas te convaincre, si pour toi le beau son et la musique c'es la même chose, je vis bien avec ça mais il m'apparaît capital de savoir où tu te positionnes par rapport à mon énoncée, comprends-tu ? À partir du moment ou je sais où tu niches, la question, qu'est-ce qui me fait battre du pied ? Prend une autre saveur, ne trouves-tu pas ?

Je crois que la musique transcende le matériel. Alors avons-nous de la musique chez soi ? Une chose est certaine, nous avons du beau son mais la musique elle ? Es-tu certain que tu ne peux pousser les performances de ta chaine plus loin ? Est-ce que la technique suffit pour avoir de la musique ? Ce sont là des questions auxquelles on pourrait s'attaquer.

Plus ça va, plus l'écart entre audiophiles s'agrandit. Parler de neutralité, d'EQ, de musique en écarte plus d'un, dépassés qu'ils sont par ces notions abstraites. Si la technique est importante, que dire de l'abstrait, de l'impalpable musique. Parce qu'ils n'y comprennent rien, faut pas en discuter ? C'est un point de vue que je ne partage pas parce que peu évolutif.

Je te le dis à toi et cela s'adresse à tous, on devrait avoir du plaisir à discuter, à argumenter et dieu seul sait où cela peut nous mener.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1399
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 5 Aoû - 12:59

Vous êtes chanceux d'avoir un système hi-fi car ce que j'ai chez moi, ca ne s'approche même pas de la réalité ... et chez toutes les personnes chez qui j'ai été c'était pareil.

Des fois au SSI, je peux entendre 1 pièce qui me parait s'approcher davantage d'une vraie prestation et ils changent de CD et tout est bouzillé.

Étant donné que personne n'a réussi à faire quelque chose qui me parait réel ... alors de mon côté, je lâche prise et je vis avec le son que j'ai. J'essaye d'avoir un son qui me donne le goût d'écouter de la musique même si ce n'est pas comme la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 5 Aoû - 23:12

Ça s'en vient dans pas long Richard.
Le temps me glisse sous les pieds, ça pas de bon sens. J'ai encore bougé, en avant, de côté les BP, ajouté des panneaux.... Cette semaine, les photos et où j'en suis avec mes nouveaux dacs.

Je réfléchis toujours sur cette âme de la musique. Plein de petites idées, rien que des petites.

Comme je t'ai dis, pour moi, la musique est faite de son, rien de plus, mais tout est là. Des fois on cherche partout et il suffit de regarder devant soi.

Si à la source c'est vivant avec dedans une âme, et si tous les sons sont cannés sur le CD et sont reproduits de façon transparente, cette âme sera toute là, mais c'est quoi l'âme? C'est musical? Peut-être comme les petits parfums qui réveillent les souvenirs perdus depuis longtemps.. C'est comme on sais qui on est, mais La vrai question; on est quoi ?

C'est là ou c'est pas là selon qu'elle te touche ou pas. La musique est universelle et elle traverse les frontières, les cultures et les langues parlées. De la plus primitive à la plus moderne (quoique des fois), quand il y a une adéquation entre tes atomes crochus et la partition joué, bingo, le ciment colle à l'âme....

Le pied qui bouge est-il le détecteur d'une musique "âmée" ou d'une chaîne bien montée, ou les deux? Çà dépend aussi si c'est mon ou ton pied, guitare ou piano?

Il y aura une plus value si la chaîne performe bien et plus elle s'approche de la transparence, plus ça sentira bon.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Lun 6 Aoû - 8:35

Jacques,

C'est très intéressant comme questionnement. Il est bien possible que cette réflexion commune ne donne rien, que cet âme de la musique ne soit finalement que chimère et que le son soit musique, simplement, c'est possible. Mais tout d'un coup que j'ai raison !

J'ai posé la question à Jacques Huguenot, preneur de son français à la réputation mondiale. Sa réaction me laisse penser que lui aussi y croit à cet âme qu'il qualifie d'insaisissable car pour lui comme tant d'autre, la musique n'est pas statique mais vivante.

L'exemple qui me revient sans cesse pour expliquer l'âme de la musique te concerne. Samedi lorsque tu es venu à la maison, je t'ai demandé de me donner ton opinion sur mon nouveau positionnement d'enceinte et fauteuil d'écoute. Jeu auquel tu t'es prêté volontier. Tu m'as demandé de lancer une pièce que tu connais bien.

J'imagine aussi que dans de telles circonstances, tu es en mode analyse. La pièce se termine et tu me donnes tes commentaires. Je fais les corrections recommandées et on relance la pièce. Je t'imagines toujours en mode analyse. La pièce s'égrène tout doucement je t'observe, les yeux fermés et au milieu de la pièce une petite transformation s'est opérée, le corps a commencé à suivre le rythme jusqu'à la fin.

À ce moment j'ai ressenti beaucoup de plaisir car, c'est une interprétation de ma part, tu venais de passer du mode analyse au mode mélomane, alors que la pièce qui te sert de référence pour l'analyse venait de passer à une pièce aimée. C'est une interprétation je le répète car c'est comme ça que je fonctionne.

Qu'est-ce qui s'est passé ? La chaine, avec son nouveau profil, a t'elle permis que cette âme si fugace te touche ? As-tu volontairement levé le pied si je puis dire et tu t'es laissé aller ? Est-ce que sans le savoir, j'ai augmenté l'incice musicalité de ma chaine ? Si c'est le cas, ne serait-il pas bien de jouer et comprendre avec cet indice ?

L'été dernier je me suis rendu à Québec chez Oncletom et cette année chez Séphiroth. Les deux ont des amplis à tubes et TT. Bien que ces appareils ne m'intéresse pas, je leur reconnait des qualités qui m'ont permis d'écouter de la musique car j'ai écouté de la musique chez eux. La compagnie de mes deux amis, l'ambiance, le type de musique, les chaines aussi y sont pour quelques chose ? Possible que l'âme de la musique soit le moment magique qui est créé souvent grâce à tous ces facteurs.

Lorsque je jouais de la musique avec des amis, j'ai trop vécu de ces moments exaltants pour ne pas y croire. Tiens combien de guitaristes ultra rapides, hyper techniques nous servent des notes à la tonne, impeccablement livrer et t'as l'autre, comme Mark Knopfler, qui te fait un solo avec six notes bouleversantes. Cette croyance n'est pas une vérité, c'est une opinion.

De là à transférer ça en audio ? C'est à cette question sur l'impalpable, que je m'attarde. Que j'aimerais que nous nous attardions ensemble. Bien que je respecte les gars qui font du "tube rolling" ou les autres qui jouent ensemble avec les câbles, je ne crois pas que cela soit les prémisses de la révolution audio. L'audio ne change pas parce que nous ne changeons pas notre approche audio.

Je comprend qu'un esprit cartésien puisse trouver ça complètement farfelu ce que je raconte mais je ne peux me résoudre à croire que la musique ce n'est que de la technique et que pour la reproduire, cela ne demande que de la technique. Investir des dollars c'est une solution mais est-ce la seule ? Si ce n'est pas la seule, elle est certes la plus répandue, pire reconnue. Pour casser le moule du statu quo, il faut réfléchir pour trouver une justification globale, c'est à dire qui sera à la mode chez l'audiophile et les industriels, pour amorcer un changement vers les nouveautés, vers une nouvelle façon de reproduire la musique. Admettez que se poser des questions sur la musique, c'est nouveau. Cela ne s'est jamais fait en audio. On va tous être gagnant.

Une expression me vient à l'esprit, une écoute mature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Sam 11 Aoû - 11:56

RicharD a écrit:


Je comprend qu'un esprit cartésien puisse trouver ça complètement farfelu ce que je raconte mais je ne peux me résoudre à croire que la musique ce n'est que de la technique et que pour la reproduire, cela ne demande que de la technique. Investir des dollars c'est une solution mais est-ce la seule ? Si ce n'est pas la seule, elle est certes la plus répandue, pire reconnue. Pour casser le moule du statu quo, il faut réfléchir pour trouver une justification globale, c'est à dire qui sera à la mode chez l'audiophile et les industriels, pour amorcer un changement vers les nouveautés, vers une nouvelle façon de reproduire la musique. Admettez que se poser des questions sur la musique, c'est nouveau. Cela ne s'est jamais fait en audio. On va tous être gagnant.

Une expression me vient à l'esprit, une écoute mature.
salut Richard
Les réponses sont longues à venir... Ça ne fait que 5 ans que je suis revenu à la musique, "grace" à toi et Gérard. Depuis cette question du plaisir instinctif revient tout le temps.
Que s'est-il passé pour que j'y revienne? La fameuse "musicalité" pour moi pendant ces années de disette audiophile avait cessé d'être suffisante et petit à petit la musique avait presque disparu. Les émotions passaient avec mon vieux kit NAD-BW, mais je n'avais plus de plaisir à me laissé aller sans m'être un peu ramoli le coco au vino. À froid, c'était bon, pas plus.

C'est drôle hein, le contraire des histoire que tu me raconte pour les vieux audiophile qui ont décroché???

La découverte de vos chaines m'a révélé qu'on pouvait se rapprocher de la réalité. Un nouveau hobby était aussi le bienvenue.

Avec les millions de discussions que nous avons partagées, les conceptes de base se sont lentement installés et j'ai évolué avec l'expérimentation et l'achat d'appareils plus techniques. Donc l'adéquation : meilleure technique = meilleure musique est apparue pleinement réelle pour moi.

À savoir si l'âme de la musique vient avec la technique? Je peut te dire qu'elle est parfois si mince qu'on a besoin de toute la technique pour la retrouver. Est-ce que la "musicalité" c'est l'expression de l'âme de la musique?

Ici c'est un concepte humain "l'âme" qui tient de la métaphysique. Doit-elle passé à l'univer audio? C'est un sujet qui refère à plusieurs écoles de pensée, des athés matérialistes aux croyants religieux. Difficile à utiliser en musique comme ça puisqu'elle est en dehors des connaissances scientifiques.

Je pense que cet aspet "insolite" de la musique se passe au niveau de la création et de l'exécution. Si nos chaines sont sans erreurs majeures, il passera. Tant qu'à parler de croyances, la mienne en ce moment est que la neutralité de la chaine va aider à transmettre la réalité de l'oeuvre.

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Sam 11 Aoû - 15:18

L'âme de la musique ne serait-elle pas dans ce que l'on perçoit ?

Pour ma part, la musique transcende la technique. C'est à dire que l'émotion, je la retrouve dans la musique qui me plaît peu importe où elle est jouée, peu importe sur quoi elle est jouée.

Maintenant je suis un audiophile et dans ce contexte, la technique est importante. Elle embellit les sons, permet un réalisme, une plausibilité plus grande qu'un radio de table c'est clair .

Le sujet est fondamental car il replace l'audiophile face à ses priorités. Je suis personnellement 100% pour la technique dans le but de faire jouer de la musique dans des conditions optimales. Là, le danger n'est-il pas de "tripper" plus sur les sons que sur la musique ? Peut être mais est-ce bien important ? Chacun faisant son audio à sa guise.

Aujourd'hui est une chose, demain une autre chose. C'est ça l'évolution je dirais !


Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 12 Aoû - 8:29

Jacques tu écris : Ici c'est un concept humain "l'âme" qui tient de la métaphysique.

Doit-on se préoccuper de l'âme de la musique en audio? Si cet âme transcende la technique, pourquoi s'en faire ?


Je ne comprend toujours pas ceux qui butent sur la neutralité en audio ? Il y a la neutralité, souvent douteuse des appareils, des enregistrements c'est vrai mais n'est-ce pas ramené la neutralité à ce qu'elle a de terre à terre ? Il faut toucher, calculer pour croire ? C'est un peu ça la vie et c'est aussi autre chose. N'est-ce pas de cet autre chose dont il est question ici ?

Au fond, toute cette réflexion, tournant autour de l'impalpable musique, est utile pour celui qui y croit. Celui qui n'y croit pas écoute sa musique avec plaisir sans nul doute. Il a juste été plus rapide dans l'optimisation de sa chaine audio. Le résultat ? C'est l'écoute qui fait foi de tout.


Aparté, Même si je trouve que le monde audio ne bouge pas beaucoup, les audiophiles sont en métamorphose je dirais. Les sujets qui soulevaient des tempêtes il y a peu, sont abordés aujourd'hui avec civilité. Sans heurts et sans accrocs majeurs les gars discutent, c'est bon signe pour le gars comme moi, moins pour celui qui exècre le changement. Pour paraphraser un ami, "le ver est dans le fruit". Le ver du changement s'entend. Où cela va t'il nous mener ? Je suis du coté optimiste de la force.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 12 Aoû - 9:47

RicharD a écrit:
Jacques tu écris : Ici c'est un concept humain "l'âme" qui tient de la métaphysique.

Doit-on se préoccuper de l'âme de la musique en audio? Si cet âme transcende la technique, pourquoi s'en faire ?

Tu sais ce que j'en diis c'est bien personnel. C'est le côté totalement subjectif de la musique.

Par contre, ce que nous construisons dans nos sous-sols c'est du concret, c'est de l'acoustique, c'est de la physique et faut pas espérer créer une fausse âme à la Frankenstein à ce niveau, une fausse vie, et par eccès de zèle dans certaines fréquences, teinter en rouge ce qui devrait être bleu.

Dans un cas extrême, est-ce possible qu'une chatte n'y reconnaisse pas ses petits?

À ce moment il faudrait sûrement s'en faire.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 12 Aoû - 11:15

Réflexions personnelles misent en commun.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 12 Aoû - 17:10

Richard,

Peux-tu me rappeler où sont tes coupures sur tes filtres?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Lun 13 Aoû - 6:55

Jacques,

Il faudrait que je refasse une courbe pour être certain mais de mémoire, entre 200/250 et 3000 Hz
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Sam 18 Aoû - 9:15

L'acoustique

Je souligne que ce passage sur l'acoustique et l'adresse qui suit aurait pu être glissé dans les colonnes de Jacques ou celles de Pompon. L'acoustique de studio, le sujet de l'article, est un rappel de choses que l'on connait et d'autres moins.

Voici l'adresse en question : http://fr.audiofanzine.com/col-sound/editorial/dossiers/le-petit-studio-en-mousse.html?utm_source=weekly_newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter+hebdo+du+samedi+18+ao%C3%BBt+2012

Il y a une petite partie lecture et une vidéo. En consultant le document, j'ai confirmé un point de compréhension sur la neutralité qui s'expliquerait par l'équilibre des fréquences. Lors d'un enregistrement, c'est cet équilibre qui est recherché. Logiquement, lors de la reproduction, si la pièce est équilibrée, on va se rapprocher du son original. N'est-ce pas ce qui est recherché par les audiophiles ?

Je remercie Michel pour la source .
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 19 Aoû - 8:43

La courbe

Hier j'étais plus audiophile que mélomane. Devant faire ma toiture, je me suis donné congé donc, idéal pour refaire ma courbe.

J'ai suivi les indication de Jacques en faisant quelques courbes, les sauvegardant et les superposant. Comme ça le portrait au FÉ, fauteuil d'écoute, est plus large et permet de cibler les fréquences sur lesquelles on peut travailler. Les aberrations, qui se doivent d'être traitées via l'acoustique, sont ciblées. Ici je ne suis pas certain de bien lire le résultat.

Ne me demandez pas une photo de ce résultat, je ne l'ai pas sauvegardé mais de mémoire, les courbes superposées ne sont pas égales évidemment mais la tendance est là. Toutefois, il y a un pic autour de 150 Hz qui est identique sur les courbes et se superpose quasi à la perfection. Je n'y est pas touché concluant que c'est une aberration acoustique. Ai-je raison ?

J'ai fait une tentative de correction et rien ne bouge, j'ai effacé le point de correction.

Ma pièce est grande et mon câble est relativement long. Il m'en faudra un autre pour prendre des mesures dans tous les coins de ma pièce, ce n'est qu'une question de temps.

Je peux dire que je suis habitué à mon nouveau positionnement du FÉ. Je ne suis pas pleinement satisfait. Je dirais que l'équilibre général des sons est meilleur mais c'est la présentation qui me dérange. Décidément je préfère être au milieu de la salle de spectacle que coller sur la scène. Notez que c'est personnel. Alors je dois trouver le compromis. Je comprend toute l'importance de décoller le FÉ du mur arrière et en même temps avoir une scène la plus large possible. Le micro de mesure va m'aider dans ce travail de position. Le FÉ est encore loin du mur.

En attendant, j'écoutais une de mes pièces de référence, Dormire de Solyma. Suite à ma nouvelle courbe, le premier coup de triangle me semble s'étirer encore un peu plus dans le temps. J'adore cette fragilité dans la voix de la soliste qui est bien reproduite. La superposition des choristes hommes et femmes est belle et réaliste, les femmes en avant plan et les hommes plus haut derrière. Très belle pièce qui me suit depuis une bonne dizaine d'années maintenant.

Jacques suggérait de se faire une liste de pièces références que nous pourrions consulter. C'est une bonne idée et faciliterait la compréhension commune. De ces pièces références nous pourrions faire ressortir le ou les points qui en font des références pour nous. La dynamique, transparence, scène sonore, basse etc.
Revenir en haut Aller en bas
pompon



Messages : 1399
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 19 Aoû - 13:11

FÉ ?

Moi j'aimerais avoir une dummy head avec 2 micros ... car un micro ca n'entend pas pantoute comme nos oreilles.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 19 Aoû - 16:31

BP-OD-FÉ,AMHA pour un visiteur c'est du morse bip.bip... SOS.

Richard je crois bien que tu est dû pour faire des sweeps pour interpréter tes bosses et trous. L'EQ est inapliquable pour bien des cas et appliquable pour d'autres.

Les autres mesures sont aussi très révélatrices, comme le waterfall et autres. Y faut qu'on regarde ça.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 19 Aoû - 19:41

FÉ = fauteuil d'écoute. C'était écrit pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 19 Aoû - 19:56

RicharD a écrit:
FÉ = fauteuil d'écoute. C'était écrit pourtant.

Moi je l'avais vu, c'est un commentaire que je fais en général pour les abréviations.

Quand je lis un texte de quelqu'un qui parle de choses que je ne connais pas beaucoup et qu'il se sert d'abréviations je viens en beau K. Y parle de quoi là. Les gars d'électronique sourtout. Un num. de pièce ca me dis rien.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Dim 26 Aoû - 9:09

Je me souviens d'avoir abordé ce sujet sur les mots mais j'ai la mémoire courte et ne sais plus où. Alors ma page personnelle fera l'affaire.

Il y a des mots qui dirait-on, provoquent des réactions inattendues. La neutralité audio génère de l'incompréhension. À peu près la même chose avec équilibre. Pourtant ces mots sont évocateurs de changements, de nouveautés en regards des stéréotypes bien ancrés chez l'audiophile en général. Je me suis demandé si harmonie, ne serait pas un mots tout aussi parlant dans les faits et moins effrayant en pratique.

C'est fou ce que la neutralité provoque. Comme si le seul fait de prononcer ce mot allait déclencher l'effondrement de l'univers audiophile de chacun. Un seul mot pour résumer mon idée, PEUR. Cette peur qui paralyse, qui empêche de s'exprimer, la peur du jugement des autres aussi. Oui la peur résume bien mon idée. Son contraire, courage. Qui en a ici ?

Plus j'y pense, plus je me conforte dans l'idée qu'il y a l'audiophile et son univers et l'univers audiophile, qui regroupe l'ensemble des audiophiles. Ce dernier, trop souvent confondu au premier, est contestable contrairement à l'audiophile et son univers, qui est une chasse gardée. Ce qui se passe là est du domaine privé. La justification ou contestation du prix stratosphérique n'a plus sa place une fois que le câble ou autre est installé. Il est simplement trop tard pour porter un un acte de sensibilisation, c'est dans l'univers audiophile qu'il faut faire la sensibilisation.

Avant tout, faut se démêler, tout le monde audiophile, à travers un maelström d'idées qui nous a fait glissé vers un monde audio que vous qualifieriez comment ? Moi le mot qui me vient en premier est "bêtise" et le vôtre c'est quoi ? Attention, je parle de l'univers audiophile, pas de l'audiophile et son univers. Cette nuance est importante car elle ne vise plus la personne mais tout le monde. Nous sommes nécessairement impliqués dans le groupe et endossons la bêtise par notre silence sur ces sujets communs.

Un trop plein de cynisme chez les audiophiles ? Si c'est le cas, il est temps de réfléchir à ce qu'il nous est possible de perdre, l'audiophile est en danger. Combien de temps pouvons-nous accepter encore la bêtise ? Il est impensable de baser le succès du monde audio sur le cynisme, le sarcasme et l'ironie. Ce sont des défauts vers lesquels il est facile de glisser car l'inaction est la plus facile et c'est ce que vous me démontrer aujourd'hui au lieu de se prendre en main, de réfléchir sur les actions à prendre et d'agir. Ça ce n'est pas facile mais dites-vous que vous ne serez pas moins impliqués. Il s'agit simplement ici de décider si on subit ou on devient proactif. On en est là !

Je fais appel aux membres de ce forum pour m'aider à brasser le palmier. Brasser les idées sur le forum, pas ailleurs, ce qui ne veut pas dire être d'accord avec moi, je suis contre la ligne de partie mais au moins entre nous avoir autre chose que de la critique facile et interne.

Audio Café veut se tourner vers le futur et ce futur ne doit pas être comme le présent



Richard Dufour
audiophile



Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 4 Sep - 8:33

Dernièrement, après une lecture sur le positionnement du fauteuil d'écoute, j'avais entrepris un travail de perfectionnement du positionnement dudit fauteuil.

Selon la règle établie par l'auteur, règle qui a de l'allure et que je ne conteste pas, j'avance donc le fauteuil à plus d'un mètre du mur, M'semble que c'était 1m70. Pince les baffles plans, m'assis et écoute. J'ai rapporté sur ma page mes premières impressions, qui n'étaient pas négatives dans l'ensemble mais avec un irritant majeur pour moi, je m'approchais trop de la scène.

Avoir une grande salle de son à ses avantages et inconvénients mais se rapprocher de la scène n'élimine t'il pas les caractéristiques propres à une grande salle ? C'est une question, je n'ai pas la réponse ou sinon elle est instinctive.

J'ai ramener, disons entre le positionnement d'origine et le dernier, 1m70, après avoir obtenu les commentaires de Gilbert sans toucher au baffle plan. J'ai oublié.

C'est curieux car je me servais de la caractéristique des baffles plans sur pointe unique pour démontrer, juste en pinçant/dé-pinçant, les effets sur l'image. C'est fou les changements ! J'ai oublié donc.

Face à cette configuration nouvelle j'étais assez ambivalent. Je retrouvais une bonne distance entre le fauteuil d'écoute et la scène, ce qui est très important pour moi tout en ne retrouvant pas l'ensemble des éléments qui me comblaient avant tout ce brasse camarade. J'étais perdu face à ce quelque chose qui clochait.

Claude vient faire un tour samedi. On écoute de la musique et l'idée me vint de lui soumettre mon problème en lui demandant si la profondeur, selon lui était correcte. La réponse fut rapide, courte et décisive, NON! Là je me suis rappelé que je n'avais pas retravaillé le pincement des baffles. J'avais en plus une paire d'oreille en qui j'ai confiance pour m'aider dans le travail . On parle d'une minute à peine et tout était pas mal rentrée dans l'ordre.

Ce qui, en plus de la profondeur, est revenu c'est le plaisir d'écoute des musiciens qui jouent ensemble. Ceci est très personnel car en travaillant le pincement des baffles, je peux sentir plus ou moins d'air entre les musiciens. Par choix, je préfère avec moins d'air que beaucoup entre les musiciens. Comprenez que je ne tolère pas la pizza sonore alors il y a un équilibre, encore, à trouver pour former une image plausible.

Avec les discussions sur les câbles et "tweaks" avec Pompon par exemple, je segmente de plus en plus mon approche de la mise au point en accordant une importance égale aux opérations de plus en plus nombreuses de la mise au point. L'EQ et l'acoustique sont 2 incontournables aujourd'hui mais c'est différents et complémentaire. Pour construire une image, l'EQ ne sert à rien. Les opérations pour y arriver sont un concentré d'huile de coude, d'écoute et de connaissances personnelles des sons des instruments de musique et de la représentation d'un groupe de musique sur une vraie scène. Avec tous ces réglages, courbes, combinaisons de positionnement d'enceintes, cela devient normal ou du moins possible de perdre ses repères. C'est ce qui m'est arrivé.

Je réalise aussi qu'on ne peut pas déterminer objectivement à 100% si ce que l'on entend est conforme et plausible avec la réalité. Cela exige une bonne dose de subjectivité et de connaissances personnelles. Ici l'arbitraire est roi. À un moment donné, il faut trancher .

C'est ma façon de comprendre l'audio au moment ou j'écris ces lignes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 4 Sep - 9:30

Comme je te comprend, c'est difficile de trancher, mais comme tu l'as souvent dis, on tourne autour d'une zone de confort connue. Quand on retrouve cette image de la scène et que disparait la pizza, on est très rassuré. Halte on bouge pus.
J'ai encore connu cet effet la semaine passée.

Pour compliquer la chose, j'ai un questionnement sur la distance reproduite, c.a.d. la position recréée dans la salle. Il y a des enregistrements "intimes" micros près de l'instrument, et d'autres de grande envergures, toute la scène. Il y en a en studio d'autres "live" en salle.

Faudrait-il avoir deux, ou plusieurs positions d'écoute ou positionnements d'enceintes pour respecter ces différences?

qu'en penses-tu?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Richard Dufour   Mar 4 Sep - 10:06

Excellent point qui risque de raccourcir mes nuits. LOL

Je vais te répondre en insistant sur le fait qu'elle est basée sur mes valeurs audio personnelles et n'engage que moi.

Est-il possible d'évaluer l'ampleur d'un instrument de musique en étant coller dessus ? Aussi est-il pertinent d'évaluer l,ampleur de l'instrument ou de l'orchestre ? N'est-ce pas le but d'une bonne mise au point et d'un positionnement d'enceinte de recréer, de façon plausible, la prise de son, quelle qu'elle soit. Un piano enregistré intime se doit d'être reproduit intime on s'entend la dessus mais même intime, on se doit d'en juger l'ampleur sinon adieu l'image.

Si l'orchestre, un quintet mettons, est enregistré live il faut sentir le live et juger l'ampleur aussi.

En t'écrivant ma réponse, je réalise que l'ampleur est possiblement cette caractéristique que je recherche en décollant mon écoute de la scène mais encore une fois j'insiste sur le coté personnel de cette réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richard Dufour   Aujourd'hui à 0:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Dufour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Stephane Dufour + ASKA A2 8.0 m²
» Stephane Dufour, la 8.0 "A2" et Méribel
» Alice Dufour
» Transports P.T.S. Dufour (76)
» noeud dufour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Place à l'audiophile et sa chaîne audio-
Sauter vers: