Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Sam 24 Mar - 17:09

RicharD a écrit:
Je lis votre discussion les gars et ma question va à Robert, que tentes-tu de nous démontrer ? Est-ce que cela a un rapport avec la définition de pressurisation en audio ?

La question de départ s'orientait autour de la différence entre baffle plan et enceinte "normale".

J'ai avancé qu'une des différence était qu'une enceinte normale pouvait pressuriser une pièce, ce qui n'arrive pas avec un baffle plan.

La démonstration est à l'effet que l'air contenu dans une enceinte est similaire à l'air situé en dehors de la pièce d'écoute (normal!) et qu'il est possible de pressuriser une pièce par une mauvaise adaptation des enceintes au local.

Avec un baffle plan, c'est impossible à faire.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Sam 24 Mar - 17:59

Concernant la différence entre le BP et une enceinte normale, ça va. Je conçois les différences. Où ça ne passe pas c'est lorsque tu avances qu'une enceinte peut pressuriser une pièce.

Petit Larousse, pressuriser, page 821 : maintenir sous une pression atmosphérique normale (une enceinte fermée, en particulier un avion volant à haute altitude, un vaisseau spatial.)

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le Petit Larousse et il n'y a rien qui uni ce mot à l'audio. Parce que ça n'a rien à voir avec l'audio.

J'ai lu quelque part que pour pressuriser la cabine d'un avion, les ingénieurs se servent de l'air expulsé des réacteur par un quelconque mécanisme. Bon tu prend un volume dans un endroit étanche et tu en ajoute jusqu'à satisfaction. Es-tu d'accord avec ça ?

Penses à ça, on t'invite à présenter une conférence sur les enceintes acoustiques comme spécialiste des enceintes chez Pratt and Whitney, devant les ingénieurs en aéronautique, des gars qui font de la pressurisation leur quotidien. Vas tu leur parler de pressurisation avec des enceintes à ces gars là ? Honnêtement !

Le plus drôle c'est que tu tentes de me convaincre de quelque chose qui ne sert strictement à rien. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est toi.

Mais cette histoire de pressurisation n'est que la pointe de l'iceberg. Je suis contre l'utilisation de ce mot parce que cela ne fait qu'ajouter à la confusion et dans le monde de l'audio, de la confusion, il y en a pas à peu près. Si on peut en éviter une alors que la pressurisation n'est pas encore trop à la mode, d'après moi on va s'aider. Comme tu vois ma motivation va un peu plus loin que le simple mot.

Robert si ça passe ce mot, je vais me mettre à inventer des mots, why not ? Tiens il m'en vient un tout de suite, j'atomise ma pièce. Combien crois-tu que je vais en "closer" des filles avec ça. Le principe ? Qui mange d'la marde le principe, en audio, on peut dire n'importe quoi.

J'exagère ? Vraiment ! Pointes de couplage, rondeur, plus tu paie plus t'es hifi, musique organique, la dynamique associée évidemment au punch. Les goûts personnels, t'en veux tu d'autres ? La câblerie, la musique, kesséça la musique. Les enregistrements, as-tu l'impression que nos bons audiophiles sont au courant qu'on a un solide problème avec les enregistrements. Il y a une foule de légendes urbaines et d'a priori qui sont véhiculés sur les fora.

On peux-tu essayé sur Audio Café de ne pas verser dans le chic vocabulaire audio?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Sam 24 Mar - 18:36

RicharD a écrit:
Concernant la différence entre le BP et une enceinte normale, ça va. Je conçois les différences. Où ça ne passe pas c'est lorsque tu avances qu'une enceinte peut pressuriser une pièce.

Petit Larousse, pressuriser, page 821 : maintenir sous une pression atmosphérique normale (une enceinte fermée, en particulier un avion volant à haute altitude, un vaisseau spatial.)

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le Petit Larousse et il n'y a rien qui uni ce mot à l'audio. Parce que ça n'a rien à voir avec l'audio.

J'ai lu quelque part que pour pressuriser la cabine d'un avion, les ingénieurs se servent de l'air expulsé des réacteur par un quelconque mécanisme. Bon tu prend un volume dans un endroit étanche et tu en ajoute jusqu'à satisfaction. Es-tu d'accord avec ça ?

Penses à ça, on t'invite à présenter une conférence sur les enceintes acoustiques comme spécialiste des enceintes chez Pratt and Whitney, devant les ingénieurs en aéronautique, des gars qui font de la pressurisation leur quotidien. Vas tu leur parler de pressurisation avec des enceintes à ces gars là ? Honnêtement !

Le plus drôle c'est que tu tentes de me convaincre de quelque chose qui ne sert strictement à rien. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est toi.

Mais cette histoire de pressurisation n'est que la pointe de l'iceberg. Je suis contre l'utilisation de ce mot parce que cela ne fait qu'ajouter à la confusion et dans le monde de l'audio, de la confusion, il y en a pas à peu près. Si on peut en éviter une alors que la pressurisation n'est pas encore trop à la mode, d'après moi on va s'aider. Comme tu vois ma motivation va un peu plus loin que le simple mot.

Robert si ça passe ce mot, je vais me mettre à inventer des mots, why not ? Tiens il m'en vient un tout de suite, j'atomise ma pièce. Combien crois-tu que je vais en "closer" des filles avec ça. Le principe ? Qui mange d'la marde le principe, en audio, on peut dire n'importe quoi.

J'exagère ? Vraiment ! Pointes de couplage, rondeur, plus tu paie plus t'es hifi, musique organique, la dynamique associée évidemment au punch. Les goûts personnels, t'en veux tu d'autres ? La câblerie, la musique, kesséça la musique. Les enregistrements, as-tu l'impression que nos bons audiophiles sont au courant qu'on a un solide problème avec les enregistrements. Il y a une foule de légendes urbaines et d'a priori qui sont véhiculés sur les fora.

On peux-tu essayé sur Audio Café de ne pas verser dans le chic vocabulaire audio?




Je concède que Larousse ne fait aucun lien entre pressuriser et audio et je suis tout autant d'accord avec la définition aéronautique - rien à redire. Qui suis-je pour questionner Larousse?

Quand je parle de "pressuriser" une pièce (et c'est exact de dire que ça ne sert à rien - tout comme le boniment, le bonheur et les vacances), je réfère à un phénomène réel, et si le mot ne plaît pas au linguistes, que les linguistes inventent un mot approprié, c'est leur job et pas le mien. Le phénomène va continuer d'exister et personne ne pourra le décrire faute de mot autorisé par l'Académie Française.

Lorsque Sabourin a inventé le mot "écartillé" comme dans "tout écartillé à Paris", Larousse n'avait pas la moindre idée ce que ça pouvait bien vouloir dire - pendant ce temps là, 6 millions de colonisés savaient exactement ce que ça voulait dire.

Quand est-il de "Focailler", "s'épivarder", "dérenché"?

Par politesse, parce que je ne suis pas "chez moi", je vais arrêter de parler de pressurisation acoustique et faire semblant que ça n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 10:17

Désolé de te le dire, mais il y a contradiction. Si tu utilises un mot hors définition, tu inventes un mot et c'est ce que vous faites, vous autres, les tenants de la pressurisation. En ne tenant compte du principe scientifique de la pressurisation, vous détournez volontairement le mot de sa définition. Cela s'appelle un néologisme. Le linguiste n'a rien à voir la dedans jusqu'à ce qu'il reçoive une demande pour trancher. Qui a fait la démarche ?

Aussi pour la petite histoire, il m'est arrivé, de débattre sur la pressurisation, trois fois dont une avec trois gars en même temps, des tenants de la pressurisation. J'ai constaté qu'aucun d'entre toi/eux n'avez/avaient la même définition. Il y en a même un qui affirmait que ce n'est pas la pièce qui est pressuriser mais l'espace entre les tympans. Joualvert pi tu me demandes de te prendre au sérieux et de te croire sur parole ? Écoute moi bin, c'est à toi de faire la démonstration.

À part de ça, vous devriez vous faire un lac à l'épaule, un colloque pour déterminer une définition commune. Voilà qui rejoint tout à fait ce que je dis depuis le début, le monde audiophile nage dans la confusion dû à quoi ? À des égos qui n'ont de cesse de bousiller le gros bon sens. On carbure à l'imbécilité pi en plus c'est moi qui doit prendre mon trou, c'est bin mal me connaître mon frère.

Robert entre toi et moi, on regarde la hifi, les audiophiles, trouves-tu que ça du bon sens ?

Alors si tu veux en rajouter, je suis prêt mais on commence par le début. En vertu de quel principe m'affirmes-tu que la pressurisation en audio c'est possible ?

PS : Pi les ingénieurs en aéronautique de P & W, leur en parles-tu de la pressurisation via une enceinte ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 10:37

Merci, mais je ne carbure pas à l'imbécilité. Désolé d'avoir abaissé le niveau intellectuel de votre terrain de jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 17:52

Une question Richard.

Considère tu que l'intérieur d'un caisson de sub se fait pressurisé ?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 18:20

Non!

Pas plus un sub qu'une enceinte, une salle de son ou tout ce qui touche l'audio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 18:43

Pourquoi donc ?

Je ne comprends pas ton raisonnement Richard.

Tu pense que pressurisation est un terme que ne s'adresse qu'au phénomène statique ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 19:33

jacques a écrit:
robertG a écrit:


La pressurisation est le fait de maintenir à pression constante un milieu clos, indépendamment du milieu extérieur.

Le mot important ici est "milieu clos". Si le milieu n'est pas clos (dehors) on ne peut pas augmenter la pression par p...

S'il existe un vocable plus approprié, je promets de l'utiliser. S'il y en a pas, je suis ouvert trouvons une expression plus juste, tout en évitant l'extrémisme.

À mn avis, il y a confusion, je peux me tromper mais c'est assez clair dans mon esprit.

Les ondes sont supportées par le médium qui ici est l'air et la vibration s'exprime par un changement de pression .
citation de Bob McCarty "la moitié du cycle qui a une pression plus élevée que celle de l'air ambiant est nommée "pressurization" (anglais) et la demie qui est plus basse est la raréfaction."


On peut s'entendre que les deux s'annulent et qu'aucune augmentation globale n'est possible.

On ne crée pas de pression suplémentaire globale, à moins de prendre de l'air de l'extérieur et l'ajouter à celle de la pièce close.

Un signal électrique alternatif fonctionne exactement de la même manière que tu le décrit, pourtant le résultat du calcul de la tension efficace est loin d'etre nul !!! voyons les gars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 20:07

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 20:39

Drylan,

La pressurisation est un principe scientifique, documenté et pour peu que tu t'en donnes la peine, tu n'auras pas de difficulté à trouver la juste définition.

Je ne conteste pas ce que tu veux avancer de même que ce qu'a avancé Robert. Ce que je conteste, c'est le fait d'utiliser un mot, dans ce cas ci la pressurisation, d'en changer la définition, de prétendre que ce mot à la prononciation identique à désormais une autre définition et gare à celui qui dira le contraire.

Ne sommes-nous pas en audio me direz-vous ! L'audio qui semble élever au rang de vertu la confusion! Y a t'il quelqu'un qui a quelque chose contre la clarté du propos ?

Voilà une situation qui n'a tout simplement pas de bons sens. Drylan, c'est tout ce que je défend, ni plus ni moins.

Je veux te rappeler qu'en aucune circonstance, un intervenant, d'un coté comme de l'autre, à soutenu qu'il ne se passait rien dans un sub ou enceinte. Personne n'a soutenu qu'avec un BP il ne se passait rien là aussi. Le phénomène que vous tentez d'expliquer n'est tout simplement pas de la pressurisation.

Plus tôt dans la discussion, j'ai sorti une liste de mots et expressions qui génèrent de la confusion en audio. Notre langage est vaseux trop souvent. On utilise des expressions, des mots qui ne supportent rien mais ça fait chic dans une discussion. Pour moi, ça fait chique. Vois-tu, la même prononciation, s'entend-on pour dire que cela ne veux pas dire la même chose.

Tous et chacun écrivons sur Audio Café et sur d'autres fora. Nous sommes tous conscient de la grande difficulté de bien communiquer par l'écrit. Une difficulté exacerbée par ce genre de mots à la définition qui n'appartient qu'à l'auteur. Il est généralement le seul à connaître la définition qu'il donne au mot. Je refuse cette facilité. J'accepte que cela soit différent pour toi et les autres mais surprenez-vous pas que ça accroche de temps en temps.

Les mots sont comme les chiffres au fond, on peut leur faire dire n'importe quoi. Sur Audio Café, pourrait-on utiliser des mots qui ont une valeur et signification commune ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Dim 25 Mar - 22:35

dryLan a écrit:
jacques a écrit:
robertG a écrit:


La pressurisation est le fait de maintenir à pression constante un milieu clos, indépendamment du milieu extérieur.

Le mot important ici est "milieu clos". Si le milieu n'est pas clos (dehors) on ne peut pas augmenter la pression par p...

S'il existe un vocable plus approprié, je promets de l'utiliser. S'il y en a pas, je suis ouvert trouvons une expression plus juste, tout en évitant l'extrémisme.

À mn avis, il y a confusion, je peux me tromper mais c'est assez clair dans mon esprit.

Les ondes sont supportées par le médium qui ici est l'air et la vibration s'exprime par un changement de pression .
citation de Bob McCarty "la moitié du cycle qui a une pression plus élevée que celle de l'air ambiant est nommée "pressurization" (anglais) et la demie qui est plus basse est la raréfaction."


On peut s'entendre que les deux s'annulent et qu'aucune augmentation globale n'est possible.

On ne crée pas de pression suplémentaire globale, à moins de prendre de l'air de l'extérieur et l'ajouter à celle de la pièce close.

Un signal électrique alternatif fonctionne exactement de la même manière que tu le décrit, pourtant le résultat du calcul de la tension efficace est loin d'etre nul !!! voyons les gars.
La confusion se poursuit.
Dryland, je parle du médium qui transporte le signal, lire attentivement ce qu j'ai écris. Le milieux est modifié localement en pressions + et -, l'énergie se sert des molécules du médium pour voyager mais le médium au final ne gagne ni ne perds.

Ton fil de cuivre qui est le médium pour l'électricité, le fil est-il modifié?
L'important c'est que l'énergie est transmise. Si c'est un solide l'onde sonore est transformée en vibration dans le solide. En ccoustique, ce sont les alternances de compression et dépression qui font bouger les tympans. L'onde choc est la partie la plus compressée, pressurisation très locale et passagère.
voyons les gars.

Pour modifier la pression d'une pièce d'écoute, il faudrait ajouter pas mal d'air, plus que le contenu d'une enceinte et encore combien de cet air peut sortir?. En plus, la pièce n'est pas confinée. Confusion,
Comment pressuriser une pièce ouverte? C'a n'a rien avoir avec le tranfer du signal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 18:33

Jacques, pourquoi dit tu que pour modifier la pression d'une pièce il faudrait ajouté pas mal d'air ??? Un dé a coudre suffit. plus d'air plus de pression. Moins de volume plus de pression aussi. Quand la membranne de mon hp sort je diminue le volume de la piece j'en augmente la pression.

Vous considérer que pressurisé veut dire GROS. Erreur... une variation, si peut soit'elle veut tout de même dire pressurisé. Mon hp fait varié la pression atmosphérique, comme écrit sur cette page: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pression_acoustique. "La pression acoustique est la variation de la pression atmosphérique qui cause une impression sonore."

Pour ce qui est de ton questionnement: Comment pressuriser une pièce ouverte? Peut on etre plus ouvert que le dehors. Non, pourtant la pression atmosphérique varie d'un endroit a l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1472
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 20:25

Si de l'air n'entre pas, tu ne pressurises rien.
Ton HP en se déplaçant ne fait que compresser l'air (onde sonore) mais ton volume d'air demeure identique.

Prends un malaxeur ... si ton vase est trop grand, il n'y aura pas de mouvement de l'ensemble de liquide.

Un peu comme un petit woofer ne réussira pas à créer un mouvement d'air même s'il se débat à plein régime.

Mettre plusieurs subs va créer une impression de remplissage totale et d'enveloppement car les multiples woofer vont réussir à créer des ondes sonores qui remplissent littéralement le volume d'air. Ex les 2 subs de 22 pouces de tomahack ... on sentait que ca remplissait et les HP bougeaient à peine. En fait, ils auraient pu être plus petits car 2x22 pouces ca dormait ben raide dans son kit pour sa grandeur de pièce. Quand tu réussis à remplir, tu peux créer des impacts physique (ressentir la basse) ce qu'un petit HP aura plus de misère à atteindre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 20:39

dryLan a écrit:
Jacques, pourquoi dit tu que pour modifier la pression d'une pièce il faudrait ajouté pas mal d'air ??? Un dé a coudre suffit. plus d'air plus de pression. Moins de volume plus de pression aussi. Quand la membranne de mon hp sort je diminue le volume de la piece j'en augmente la pression.

Vous considérer que pressurisé veut dire GROS. Erreur... une variation, si peut soit'elle veut tout de même dire pressurisé. Mon hp fait varié la pression atmosphérique, comme écrit sur cette page: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pression_acoustique. "La pression acoustique est la variation de la pression atmosphérique qui cause une impression sonore."

Pour ce qui est de ton questionnement: Comment pressuriser une pièce ouverte? Peut on etre plus ouvert que le dehors. Non, pourtant la pression atmosphérique varie d'un endroit a l'autre.

salut dryland.

je vais l'expliquer comme je le comprend.
C'est exactement ce que j'ai décris, "la pression acoustique" dont tu donne la référence. C'est le SPL, "sound pressure level" ceci est différent de pressurisation de la pièce qui a été discuté.

OUI il y a augmentation de la pression de l'air mais elle ne forme que la première demi de l'onde. Elle est suivie d'une raréfaction de l'air (voir l'image plus haut). C'est donc une augmentation de la pression qui n'a que la demi longeur d'onde. Le retour de la membrane crée la raréfaction de l'air, la deuxième moitiée de l'onde. L'onde au complet est formée des deux. Le bilan de la pression atmosphérique d'une onde parfaite est nul. Le SPL est la mesure du changement de pression au dessus et en dessous de de la pression de l'air ambiant. Ce qui ne veut pas dire que le signal, l'énergie transmise est nulle, au contraire, c'est l'amplitude de l'onde qui donne la puissance du volume.

Le débat consiste plus ce dernier point, y a-t'il pressurisation de la pièce? Avec un parcourt complet d'une onde, la réponse est non. La seule pressurisation qui existe est partielle et mesure une demi longueur d'onde sur l'arc d'un cercle, c'est différent d'une pressurisation de l'air ambiant.


Dans le cas discuté en find de semaine, il y a à mon avis deux cas d'espèce .
1) À savoir si le terme pressurisation est utilisé pour décrire la pression acoustique. Donc, le phénomène qui corespond à mon explication ci-haut. Alors le terme pressurisation n'est pas approprié.

2) Si la personne comme Robert et toi, qui à ce que j'ai compris, dites qu'Il y a effectivement une augmentation globale de pression dans la pièce causé par une onde acoustique, là il s'agit de démontrer que c'est bien le cas. Si vous avez raison, il y a pressurisation de la pièce. Moi je crois qu'il n'y en a pas, comme expliqué plus haut. Ici tant que le débat n'est pas clos, les termes utilisés d'un côté et de l'autre seront valides tant que la question de l'existance ou non d'une augmentation de la pression totale (bilan d'une onde au complet) n'est pas tranchée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 20:57

pompon a écrit:
Si de l'air n'entre pas, tu ne pressurises rien.
Ton HP en se déplaçant ne fait que compresser l'air (onde sonore) mais ton volume d'air demeure identique.

Prends un malaxeur ... si ton vase est trop grand, il n'y aura pas de mouvement de l'ensemble de liquide.

Un peu comme un petit woofer ne réussira pas à créer un mouvement d'air même s'il se débat à plein régime.

Mettre plusieurs subs va créer une impression de remplissage totale et d'enveloppement car les multiples woofer vont réussir à créer des ondes sonores qui remplissent littéralement le volume d'air. Ex les 2 subs de 22 pouces de tomahack ... on sentait que ca remplissait et les HP bougeaient à peine. En fait, ils auraient pu être plus petits car 2x22 pouces ca dormait ben raide dans son kit pour sa grandeur de pièce. Quand tu réussis à remplir, tu peux créer des impacts physique (ressentir la basse) ce qu'un petit HP aura plus de misère à atteindre.

Bon enfin la cavallerie.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 21:36

N'y a t'il pas des jauges pour voir si la pression change où si la pressurisation s'installe dans une cabine d'avion mettons. Ça ne réglerait pas la question.

La question de la pression atmosphérique est une chose abondamment discutée sur le canal météo. Je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de pressurisation atmosphérique.

Jacques, une pressurisation partielle, c'est quoi ?

Merci Pompon.,

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 21:56

RicharD a écrit:


Jacques, une pressurisation partielle, c'est quoi ?


Oh! c'est pour dire que la pression augmente sur une partie seulement de l'air ambiant, suivant la demi-onde positive qui voyage dans l'espace, d'où le qualitatif "partielle" pour "partie".

Cette zone de haute pression se propage dans la pièce mais ne la rempli pas tant que la pièce est plus longue que la demi-onde en question. Dans un cas où l'onde est 2 fois plus longue que la pièce, la secttion en pression + remplierait toute l'espace pendant un court instant, suivi d'une dépression de même durée..
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 22:03

Je comprend partiel, c'est la pressurisation là dedans que je ne comprend pas. Si on parle de pression ou d'onde, je ne vois pas ce que la pressurisation vient faire dans l'explication.

Bonne nuit et discussion.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 22:33

RicharD a écrit:
Je comprend partiel, c'est la pressurisation là dedans que je ne comprend pas. Si on parle de pression ou d'onde, je ne vois pas ce que la pressurisation vient faire dans l'explication.

Bonne nuit et discussion.

on parle de pressurisation quand on augmente la pression d'un volume d'espace prédéfini. Je l'ai appelé pressurisation partielle pour prendre compte uniquement que le volume d'espace qui est affecté par l'augmentation de pression, et pour prendre en compte aussi de la vision des autres intervenants.. Ici c'est une zone partielle de la pièce qui ne tient compte que de la 1/2 du phénomène acoustique 1/2 onde.
C'est théorique, mais dans n'importe quelle expérience de physique, c'est à nous de choisir les paramètres et limites de l'expérience. Les limites peuvent être physiques (entre 4 murs) ou théoriques dans l'espace, plasma... non confiné.

Ça n'enlève en rien à la conclusion finale pour la pièce dans son ensemble.

Bien à y penser, je dirais que seul une onde complète devrait servir de base pour discuter. Ça éliminerait un danger de confusion extrème quand on découpe une expérience en petits morceaux indépendants et qui peuvent parraitres contradictoires, ce qui n'apporte rien au final.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 23:03

Jacques, la ou tu fait fausse route c'est dans ton explication de la pression "moyenne".

Effectivement si tu utilise la moyenne, pour un sinusoïde parfait, le gain seras nul, MAIS ici comme pour le calcul de la tension efficace dans un signal électrique de ce fait pas de cette façon.

Pour ce calcal on doit plutot utilisé cette formule. Vefficace(RMS)= Vpeak * 0,707.

Le voltage d'une prise de courant 120 volt vient de calcul. La tension peak du 120 volt est de 170 volt * 0,707 = 120. Ce qui veut dire que si tu branche une résistance sur le 120 volt ac elle dissiperas la même énergie que si tu la branche sur le 120 DC. Pourtant la valeur moyenne du 120 RMS est de 0 volt.

Quand tu disait plus tôt que l'impact d'une onde sonores vient de sa portion positive c'est mal comprendre le phénomène. La puissance du signal vient de la différence ente le positif et le négatif et non pas seulement de sont front positif.

pour résumé la pression équivalente serait plutôt la pression atmosphérique + la valeur peak du signal sonore peak * 0,707. donc une augmentation de la pression.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 23:07

RicharD a écrit:
N'y a t'il pas des jauges pour voir si la pression change où si la pressurisation s'installe dans une cabine d'avion mettons. Ça ne réglerait pas la question.

La question de la pression atmosphérique est une chose abondamment discutée sur le canal météo. Je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de pressurisation atmosphérique.

Jacques, une pressurisation partielle, c'est quoi ?

Merci Pompon.,


Richard un microphone est une Jauge a pression. Ni plus ni moins
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 23:14

pompon a écrit:


Si de l'air n'entre pas, tu ne pressurises rien. AH oui...si je diminue le volume de la piece et que je garde la meme quantité d'air ???


Ton HP en se déplaçant ne fait que compresser l'air (onde sonore) mais ton volume d'air demeure identique. pense y encore une fois....

Prends un malaxeur ... si ton vase est trop grand, il n'y aura pas de mouvement de l'ensemble de liquide. je passe mon tour.

Un peu comme un petit woofer ne réussira pas à créer un mouvement d'air même s'il se débat à plein régime. même pas un peu ???

Mettre plusieurs subs va créer une impression de remplissage totale et d'enveloppement car les multiples woofer vont réussir à créer des ondes sonores qui remplissent littéralement le volume d'air. Ex les 2 subs de 22 pouces de tomahack ... on sentait que ca remplissait et les HP bougeaient à peine. En fait, ils auraient pu être plus petits car 2x22 pouces ca dormait ben raide dans son kit pour sa grandeur de pièce. Quand tu réussis à remplir, tu peux créer des impacts physique (ressentir la basse) ce qu'un petit HP aura plus de misère à atteindre. je ne sais pas trop quoi te dire la.

Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1472
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 23:20

Si tu diminues ton volume, effectivement tu compresses l'air.
Le point 2 a été répondu ... pression + dépression alors je pense que globalement ca demeure identique non ?
On verra bien ce qui ressortira de ce thread ... ;-)

Je retourne à mes pointes Nordost que j'ai en prêt ... ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 26 Mar - 23:31

Un lien pour le calcul de la valeur efficace d'un signal alternatif. http://fr.wikipedia.org/wiki/Valeur_efficace
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mar 27 Mar - 6:16

jacques a écrit:
RicharD a écrit:


Jacques, une pressurisation partielle, c'est quoi ?


Oh! c'est pour dire que la pression augmente sur une partie seulement de l'air ambiant, suivant la demi-onde positive qui voyage dans l'espace, d'où le qualitatif "partielle" pour "partie".

Cette zone de haute pression se propage dans la pièce mais ne la rempli pas tant que la pièce est plus longue que la demi-onde en question. Dans un cas où l'onde est 2 fois plus longue que la pièce, la secttion en pression + remplierait toute l'espace pendant un court instant, suivi d'une dépression de même durée..

Jacques, qu'arrive t-il quand on écoute avec des écouteurs? La longueur de l'onde est quasiment toujours plus longue que la longueur de la pièce!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» (Vends) Instruments de musique
» Instruments de musique. (Prix tout doux!)
» [Evénement musique électronique] ZEMIXX 300 à Caen
» Besoin d'une musique d'échauffement pour le moderne jazz
» [CO] Fleches voilées en arrivant en cible

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: