Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Lun 19 Mar - 8:48

Je reviens sur un sujet déjà aborder mais que l'on a pas approfondi.

Certaines réflexions de Robert, comme sa leçon récurrente d'humilité à l'écoute d'instrument acoustique live et des discussions avec Jacques et Gilbert entre autre me permettent d'espérer, par cette discussion, une meilleure compréhension de ce qui manque pour sa réalisation. Je parle de la puissance naturelle des instruments de musique, la difficulté technique pour la reproduire et surtout la mauvaise compréhension que l'on en a. De ce dernier point je dirais que nous mélangeons la puissance des instruments de musique au volume sonore. Vouloir écouter à volume sonore réel nous rapproche t'il de la puissance des instruments de musique? La question est bonne.

Dans l'esprit acoustique, un piano est un instrument de musique très puissant, une trompette aussi. Un violon c'est plus discret, un flûte et la contrebasse idem. Il en va de même avec tous les instruments de musique chacun ayant sa puissance propre. Avons-nous la technique à l'enregistrement et à la reproduction? Et si oui, la compréhension puis la volonté d'y arriver?

D'un point de vue technique, j'ai eu des preuves auditives chez Anglofun avec une chaine très tournée vers ça. L'ennui allait dans le dosage de la puissance. Tous les instruments l'étaient sans trop de discrimination entre les instruments. Ce qui amenait le triangle à la puissance du piano. Dans le fond la chaine d'anglo était-elle dynamique? Attention, il y avait du punch en masse. Je parle d'écart dynamique. Je le répète, ce n'est pas la même chose.

Chez Ti-Lou là ! Ce que j'ai trouvé de plus remarquable à l'écoute de sa chaine, cette capacité, sur de bons enregistrements peu ou pas compressés (condition sine qua non), à reproduire la puissance propre des instruments de musique. Je me souviens du concerto en sol majeur G480 de Boccherini, c'était....... OUF. Et que dire de la trompette de je ne sais plus qui, ça explosait de puissance cette trompette peu importe le volume sonore. Aucun instrument de musique était oublié lors de l'écoute. Au final, la seule expression qui me venait à l'esprit à tout moment, augmentation dramatique du naturel. Cette chaine ajoutait ce qui manque dans toutes les salles de son que je connais finalement, le respect et la reproduction de la puissance des instruments de musique.

Évidemment chez Ti-Lou, il y avait une cavalerie de grand prestige qui est peu accessible vue les sommes d'argent investies. Obligé d'en tenir compte de ce facteur. La puissance disponible aussi, kekchose comme 4000 watts de peak. Les enceintes, les câbles, lecteurs bref une chaine fi
hors du commun.

Peut-on arriver à reproduire la puissance des instruments de musique avec une chaine dite normale, à volume sonore adapté à notre environnement, avec la qualité des enregistrements que l'on connaît?

Pour discussion.


Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mar 20 Mar - 8:17

Hé bin dis donc! Pas de réaction. Tout le monde est d'accord avec ce que j'écris alors.

C'est une bonne nouvelle, on peut donc passer à la réalisation et à tendre vers la reproduction fidèle de la puissance des instruments de musique.

Qu'est-ce que ça prend pour y arriver ? Des idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mar 20 Mar - 9:55

RicharD a écrit:
Hé bin dis donc! Pas de réaction. Tout le monde est d'accord avec ce que j'écris alors.

C'est une bonne nouvelle, on peut donc passer à la réalisation et à tendre vers la reproduction fidèle de la puissance des instruments de musique.

Qu'est-ce que ça prend pour y arriver ? Des idées ?
"la reproduction fidèle de la puissance des instruments de musique."
C'est comme la force du mental Smile , Pas si évident.
Je prend au vol sans trop de réflexions.

Une question de watts ? Oui et non peut-être. Moi je suis pas certain de saisir comme il faut.

Il y a Michel, notre ami français, qui a trouvé ce qu'il cherchait avec les AIR25, qui poussent pas mal de wattage par HP.

Si on place plutôt le problème à la source.
Comme si la puissance de l'instrument n'est pas enregistrée.... elle n'y sera pas non?. La position du micro "distance" de la prise de son, va modifier légèrement le dosage des fréquence assez pour inclure plus ou moins l'environnememt sonore. Plus tu sera près du violon plus il apparaitra puissant, beaucoup plus que s'il est loin, les hautes fréquences auront diminuées et en plus il sera perdu dans le mélange de l'orchestre qui prendra plus de place. Tout est relatif selon la position. Donc si tu n'a pas enregistré la puissance, t'aura beau mettre du volume à la sortie, il sera augmenté pour tous le monde et cela n'affectera pas le dosage des fréquences entendues, sauf pour les effets de ta propre salle d'écoute.
Ta position d'écoute aussi aura une influence sur le dosage des fréquences, mais ca c'est une autre histoire compliquée.

Ça te dis quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mar 20 Mar - 10:39

Je te rejoins sur les enregistrements, je l'ai d'ailleurs souligné. C'est clair que l'enregistrement fait partie de la résolution de l'équation.

Malgré tout, j'ai bel et bien ressenti cette puissance propre aux instruments de musique en dépit des enregistrements écoutés. Faut dire aussi que l'on écoutait de bons enregistrements, bien fait mais avec les limites de la compression, sur une chaine hors du commun.

Tu touches à un point crucial, croyez-vous à la puissance propre des instruments de musique ? Si pour vous autres ce n'est pas important ou encore c'est, comme Jacques le dit, une vague notion, c'est important de le savoir.

Il est aussi possible que cette notion ne soit pas si importante que cela finalement. Cette discussion et réflexion a pour but de déterminer entre autre l'importance à accorder à cette notion de la puissance propre des instruments de musique. J'ai tendance à y croire, vous autres ?

La magie du copier/coller, je reprend ma question : Peut-on arriver à reproduire la puissance des instruments de musique avec une chaine dite normale, à volume sonore adapté à notre environnement, avec la qualité des enregistrements que l'on connaît?


Reposons la question sous un autre angle, une batterie live, ça fesse en joualvert. Peut-on avec la technologie d'enregistrement d'aujourd'hui, la volonté d'être fidèle de la part du preneur de son et master, peut-on avoir, dans nos salles de son, cette batterie live, qui fesse de toutes ses peaux ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mar 20 Mar - 10:42

jacques a écrit:
RicharD a écrit:
Hé bin dis donc! Pas de réaction. Tout le monde est d'accord avec ce que j'écris alors.

C'est une bonne nouvelle, on peut donc passer à la réalisation et à tendre vers la reproduction fidèle de la puissance des instruments de musique.

Qu'est-ce que ça prend pour y arriver ? Des idées ?
"la reproduction fidèle de la puissance des instruments de musique."
C'est comme la force du mental Smile , Pas si évident.
Je prend au vol sans trop de réflexions.

Une question de watts ? Oui et non peut-être. Moi je suis pas certain de saisir comme il faut.

Il y a Michel, notre ami français, qui a trouvé ce qu'il cherchait avec les AIR25, qui poussent pas mal de wattage par HP.

Si on place plutôt le problème à la source.
Comme si la puissance de l'instrument n'est pas enregistrée.... elle n'y sera pas non?. La position du micro "distance" de la prise de son, va modifier légèrement le dosage des fréquence assez pour inclure plus ou moins l'environnememt sonore. Plus tu sera près du violon plus il apparaitra puissant, beaucoup plus que s'il est loin, les hautes fréquences auront diminuées et en plus il sera perdu dans le mélange de l'orchestre qui prendra plus de place. Tout est relatif selon la position. Donc si tu n'a pas enregistré la puissance, t'aura beau mettre du volume à la sortie, il sera augmenté pour tous le monde et cela n'affectera pas le dosage des fréquences entendues, sauf pour les effets de ta propre salle d'écoute.
Ta position d'écoute aussi aura une influence sur le dosage des fréquences, mais ca c'est une autre histoire compliquée.

Ça te dis quelque chose?

Ton explication est plausible et je crois que tout se joue à l'enregistrement. La disposition et le nombre d'éléments (cuivres, vent, cordes, percussion) que compose un orchestre symphonique a été défini il y a très longtemps pour que l'audience puisse "entendre" ce que le compositeur avait en tête.

Quand nous écoutons un enregistrement multi-micros c'est le preneur de son qui se substitue au compositeur et donc c'est SA musique que l'on écoute. Je crois que les anciennes méthodes d'enregistrement à un ou deux micros disposés soigneusement donnaient des résultats plus conforme à l'idée du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mar 20 Mar - 10:59

RicharD a écrit:


La magie du copier/coller, je reprend ma question : Peut-on arriver à reproduire la puissance des instruments de musique avec une chaine dite normale, à volume sonore adapté à notre environnement, avec la qualité des enregistrements que l'on connaît?


Reposons la question sous un autre angle, une batterie live, ça fesse en joualvert. Peut-on avec la technologie d'enregistrement d'aujourd'hui, la volonté d'être fidèle de la part du preneur de son et master, peut-on avoir, dans nos salles de son, cette batterie live, qui fesse de toutes ses peaux ?

Richard, je crois que c'est peu probable. D'un côté, ça prendrais une salle d'écoute qui a un bruit de fond inférieur ou égal au lieu d'enregistrement, des micros avec un bruit de fond très bas et possédant une large gamme dynamique ainsi qu'une réponse en fréquences étendue ( ne pas oublier que les percussions possèdent j'usqu'à 30% de leurs harmoniques bien au delà de 22.05kHz ), un équipement de mixage et de mastering qui n'introduisent pas de bruit, un support audio qui puisse reproduire tout ça sans rien enlever et enfin, une chaîne audio.........
Il faut tenir compte de la surface de rayonnement d'un instrument de musique. Je ne sais plus exactement où j'ai vu ça mais je me rappelle avoir lu un article sur les Tannoy Westminster Royal où il était mentionné que la reproduction réaliste de ces enceintes était dû au faut qu'elles possédaient une surface de rayonnement des pavillons égale à celle des instruments comme les contrebasses et timbales, etc..

Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 8:24

Citation :
Richard, je crois que c'est peu probable.

Vraiment! Tu as peut être raison mais comment en être certain. Certain que c'est peu probable et inversement. Dans le cas présent, qui peut affirmer quoi que ce soit?

Aussi je rappelle que j'ai entendu une chaine reproduire au plus près du naturel. Je me suis rapproché de la représentation du naturel comme jamais auparavant. Dans quelle proportion ? Je ne sais pas mais j'ai goûté à ça. C'est ce que j'aimerais reproduire.

On s'entend que les enregistrements sont la pierre angulaire de cet avancé.

Maintenant tu donnes de sacrés bons éléments de réflexion. Comment peut on imaginer un orchestre symphonique dans une salle dédiée de 10 X 12. Ça rentre mais avec un volume sonore adéquat et c'est ici que ce que j'avance prend toute son importance. Peut-on conserver toute la puissance de l'orchestre dans un volume réduit sans se défoncer les tympans ? En hifi il y a une grosse partie d'illusion mais il y a toujours bien un boutte.

Revenons à notre batterie. Dans un très fort %, une batterie est utilisée dans des enregistrements largement amplifiés. Lors de spectacle, cette même batterie est amplifiée, c'est à dire micros, amplificateurs et enceintes sont requis. De ce spectacle, tu penses quoi de la batterie ? Est-elle dénaturée parce qu'amplifiée ? Et si on prenait le même matériel qui a servi au show pour sa reproduction en salle dédiée, on a quoi là?

Ensemble, où en sommes-nous dans la compréhension de l'intégral des phénomènes de la reproduction sonore ? As-tu la certitude qu'il suffit de positionner correctement une chaine dites FI dans un environnement plus ou moins adapté pour reproduire fidèlement la musique ?

Je repose la question autrement, avons-nous tous la certitude que nous faisons tout pour maximiser notre investissement sonore ? Traduction Sioux, lahifimodernec'estleboutd'lamarde, impossibled'allerplusloindansleréalismeetlenaturel. HUG!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 8:50

Pourquoi vouloir reproduire un orchestre symphonique dans toute
sa splendeur dans une pièce de 10 x 12 ou même 20 x 30 ? Ce
serait inécoutable de par le niveau d'écoute et la dynamique
d'enfer. Idem pour la batterie . L'équipement requis prendrait
en plus énormément de place dans la pièce.
Je me contente de ma petite écoute normale , agréable , qui
me donne le goût d'écouter de la musique durant des heures
sans fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 9:04

Claude,

C'est une discussion basée sur une hypothèse.

Ce que je vous demande c'est : est-ce possible? Tu es satisfait de ton écoute c'est parfait mais à la lueur de ce que tu peux amener comme élément, tout comme les autres audiophiles que le sujet peut intéresser. Il y en a peut être qui seraient intéressés à poursuivre cette recherche.

En fait, je te/vous demande de rêver un peu. Oublions notre réalité.

Alors tu en penses quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 9:08

Pour les purs et durs , je recommande fortement l'équipement
de sonorisation . La puissance abordable.


Tu peux reproduire la musique mais pas la salle de 2000 sièges dans laquelle elle
à été enregistrée. C'est peut-être là que se trouve l'impression de puissance des
instruments.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 9:47

D'accord, on parle d'hypothèse. Si on se réfère à des mesures en mécanique, est-ce que tu connais la différence entre la puissance d'un moteur et son couple? Si on prends un 4 cylindres de 250hp avec 150lbs de couple et que l'on compare ça avec un gros V8 de 250hp et 350lbs de couple et que l'on place les deux moteurs dans une auto identique, le petit 4 va se faire manger tout rond!

Maintenant, si on s'éloigne physiquement d'un orchestre symphonique jusqu'à ce qu'on enregistre une pression sonore de 80db, et que nous comparons une reproduction de cette performance à un volume de 80db par le moyen d'une chaîne dans un petit local, est-ce qu'il manquerait quelque chose?
Je crois que oui car il faut tenir compte qu'il existe une différence entre la pression sonore et la puissance acoustique. Est-ce que c'est une théorie plausible?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 9:55

Une chose qui me vient à l'idée quand je vois l'avatar de Claude. Une ligne de transmission ou un "horn" ça déplace un méchant volume d'air par rapport à d'autres types d'enceintes et ça contribue à augmenter la puissance acoustique à proximité du volume d'air autour de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 10:01

Citation :
Est-ce que c'est une théorie plausible?

Je ne saurais dire mais c'est l'intérêt d'une telle discussion.

Selon toi, le piano et sa puissance propre, c'est de la pression sonore, de la puissance acoustique ou les deux ? Et cette puissance peut-on l'enregistrer pour finir par la reproduire fidèlement ?

Qu'avons-nous jusqu'à maintenant. Les enregistrements, la dimension du local, la puissance des amplis, l'efficacité des enceintes. Une Westminster nous fait du 99db d'efficacité et j'imagine que le modèle proposé par Claude dépasse allègrement le 100db.

Y a t'il autre chose ?





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 10:13

RicharD a écrit:
Citation :
Est-ce que c'est une théorie plausible?

Je ne saurais dire mais c'est l'intérêt d'une telle discussion.

Selon toi, le piano et sa puissance propre, c'est de la pression sonore, de la puissance acoustique ou les deux ? Et cette puissance peut-on l'enregistrer pour finir par la reproduire fidèlement ?

Qu'avons-nous jusqu'à maintenant. Les enregistrements, la dimension du local, la puissance des amplis, l'efficacité des enceintes. Une Westminster nous fait du 99db d'efficacité et j'imagine que le modèle proposé par Claude dépasse allègrement le 100db.

Y a t'il autre chose ?





Chaque piano possède sa propre puissance acoustique et la pression sonore est déterminée par la distance à laquelle tu l'écoute. Je crois que c'est possible qu'un micro puisse capter cette puissance acoustique mais que ce n'est pas possible de la reproduire avec des enceintes qui ne possèdent pas au moins la même surface de rayonnement que le piano. C'est peut-être pour cette raison que tu as trouvé l'écoute réaliste chez Ti-Lou?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 10:25

On s'entends pour dire que le "moteur" qui fait fonctionner des enceintes qui peuvent procurer de la puissance acoustique c'est l'amplificateur. Tout comme un moteur de char, il y en a qui possèdent + ou - de torque dépendant de la grosseur de leur alimentation. Le nombre de watts ça ne veut rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 10:48

Le nombre de watt ne veut rien dire....

À condition d'avoir des enceintes de plus de 95 db d'efficacité .
De toute façon , pourquoi se priver d'un 100 watt / canal qui n'aura
peur de rien. Mon Trends de 10 w/c était excellent mais il saturait
rapidement dans les passages "difficiles". Je suis revenu à 100 w/c .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 11:57

Claude a écrit:
Le nombre de watt ne veut rien dire....

À condition d'avoir des enceintes de plus de 95 db d'efficacité .
De toute façon , pourquoi se priver d'un 100 watt / canal qui n'aura
peur de rien. Mon Trends de 10 w/c était excellent mais il saturait
rapidement dans les passages "difficiles". Je suis revenu à 100 w/c .

Je crois que ce qui compte dans un ampli c'est l'alimentation. Le reste c'est des chiffres. Un ampli de 100 watt avec un transfo de la grosseur d'un rasoir électrique ça ne vaut pas la peine de s'y attarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 12:22

RicharD a écrit:
Je reviens sur un sujet déjà aborder mais que l'on a pas approfondi.

Certaines réflexions de Robert, comme sa leçon récurrente d'humilité à l'écoute d'instrument acoustique live et des discussions avec Jacques et Gilbert entre autre me permettent d'espérer, par cette discussion, une meilleure compréhension de ce qui manque pour sa réalisation. Je parle de la puissance naturelle des instruments de musique, la difficulté technique pour la reproduire et surtout la mauvaise compréhension que l'on en a. De ce dernier point je dirais que nous mélangeons la puissance des instruments de musique au volume sonore. Vouloir écouter à volume sonore réel nous rapproche t'il de la puissance des instruments de musique? La question est bonne.

Dans l'esprit acoustique, un piano est un instrument de musique très puissant, une trompette aussi. Un violon c'est plus discret, un flûte et la contrebasse idem. Il en va de même avec tous les instruments de musique chacun ayant sa puissance propre. Avons-nous la technique à l'enregistrement et à la reproduction? Et si oui, la compréhension puis la volonté d'y arriver?

D'un point de vue technique, j'ai eu des preuves auditives chez Anglofun avec une chaine très tournée vers ça. L'ennui allait dans le dosage de la puissance. Tous les instruments l'étaient sans trop de discrimination entre les instruments. Ce qui amenait le triangle à la puissance du piano. Dans le fond la chaine d'anglo était-elle dynamique? Attention, il y avait du punch en masse. Je parle d'écart dynamique. Je le répète, ce n'est pas la même chose.

Chez Ti-Lou là ! Ce que j'ai trouvé de plus remarquable à l'écoute de sa chaine, cette capacité, sur de bons enregistrements peu ou pas compressés (condition sine qua non), à reproduire la puissance propre des instruments de musique. Je me souviens du concerto en sol majeur G480 de Boccherini, c'était....... OUF. Et que dire de la trompette de je ne sais plus qui, ça explosait de puissance cette trompette peu importe le volume sonore. Aucun instrument de musique était oublié lors de l'écoute. Au final, la seule expression qui me venait à l'esprit à tout moment, augmentation dramatique du naturel. Cette chaine ajoutait ce qui manque dans toutes les salles de son que je connais finalement, le respect et la reproduction de la puissance des instruments de musique.

Évidemment chez Ti-Lou, il y avait une cavalerie de grand prestige qui est peu accessible vue les sommes d'argent investies. Obligé d'en tenir compte de ce facteur. La puissance disponible aussi, kekchose comme 4000 watts de peak. Les enceintes, les câbles, lecteurs bref une chaine fi
hors du commun.

Peut-on arriver à reproduire la puissance des instruments de musique avec une chaine dite normale, à volume sonore adapté à notre environnement, avec la qualité des enregistrements que l'on connaît?

Pour discussion.



Non.

La mécanique d'un piano, c'est incroyablement sophistiqué. Je ne crois pas qu'on puisse en reproduire la grandeur et la puissance à moins d'avoir un transducteur capable d'agir sur un volume d'air au moins aussi grand que la table du piano.

Ça ne sera jamais pareil. On peut se rapprocher, évidemment. Mais pareil? je ne crois pas.

Les "pianos" Avant-Grand de Yamaha offrent une sonorité assez proche, mais qui requiert quand même 12 haut-parleurs pour 1 seul instrument...

http://ca.yamaha.com/fr/products/musical-instruments/keyboards/disklaviers/avantgrand/n3/?mode=model#tab=product_lineup#tab=product_lineup

Une batterie, un violon, une guitare. Il faut entendre ces instruments pour y croire. Même une bonne vieille Norman 12 cordes - wow.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 12:44

Et ben!!

On aura tout vu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 12:49


Un ampli de 100 watt avec un transfo de la grosseur d'un rasoir électrique ça ne vaut pas la peine de s'y attarder. [/quote]

Linn se débrouille pas mal du tout avec son Switch mode power supply pas
plus gros qu'un pouce cube. Un ampli de cent livres aujourd'hui est un
dinosaure énergivore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Mer 21 Mar - 12:57

Claude a écrit:

Un ampli de 100 watt avec un transfo de la grosseur d'un rasoir électrique ça ne vaut pas la peine de s'y attarder.

Linn se débrouille pas mal du tout avec son Switch mode power supply pas
plus gros qu'un pouce cube. Un ampli de cent livres aujourd'hui est un
dinosaure énergivore.[/quote]
Bien sur je parlais des alimentations conventionnelles!
Article intéressant mais en anglais Evil or Very Mad

The Onyx single channel monoblocks are rated at 13 watts RMS but have the same amount of energy storage as that found in your typical solid-state 250 watt RMS stereo amplifier. It is also a whopping 38 times more energy storage per watt of actual output power!

http://www.wyetechlabs.com/links/articles/energystorage.html
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Jeu 22 Mar - 8:36

robertG a écrit:


Non.

La mécanique d'un piano, c'est incroyablement sophistiqué. Je ne crois pas qu'on puisse en reproduire la grandeur et la puissance à moins d'avoir un transducteur capable d'agir sur un volume d'air au moins aussi grand que la table du piano.

Ça ne sera jamais pareil. On peut se rapprocher, évidemment. Mais pareil? je ne crois pas.

Les "pianos" Avant-Grand de Yamaha offrent une sonorité assez proche, mais qui requiert quand même 12 haut-parleurs pour 1 seul instrument...

http://ca.yamaha.com/fr/products/musical-instruments/keyboards/disklaviers/avantgrand/n3/?mode=model#tab=product_lineup#tab=product_lineup

Une batterie, un violon, une guitare. Il faut entendre ces instruments pour y croire. Même une bonne vieille Norman 12 cordes - wow.

Robert,

L'objectif du constructeur d'enceintes, toi en l’occurrence et les audiophiles, les autres, toi et moi, est de se rapprocher du naturel du concert. Nous savons tous que l'enregistrement et la reproduction de la musique naturelle sont un tour de force. Nous y arrivons quand même bien mais peut-on, selon nos petits moyens d'audiophiles, aller plus loin ?

Cette discussion à ce but.

Pour ma part, le gros des achats audiophiles, ampli, enceintes, dac, sub etc, est fait. Je n'escompte pas changer de sitôt. Le son actuel est très bon. Le principe du baffle plan me convient et ainsi vont mes écoutes.

Je pourrais tout arrêter, écouter de la musique, en acheter et plus me casser le "bécik", ma chaine étant complétée.

Mais voilà, je fais partie d'un cercle, pas très grand c'est vrai mais intense de passion audiophile. Jacques et Gilbert repoussent les connaissances techniques à ce que je croyais réserver au labo. Il s'ouvre donc des horizons nouveaux où aucun changement de matériel n'est envisagé mais les transformations à l'écoute risquent d'être bouleversantes.

Je suis de ceux qui croit au chiffre, au labo si tu veux, en combinaison avec l'imagination, la subjectivité, condition sine qua non à la réalisation d'une écoute naturelle. C'est ma croyance à moi, les deux faisant la paire.

Je fais cette mise au point parce que je suis à prendre la décision. Ou bien j'écoute de la musique avec ce que j'ai ou bien j'écoute de la musique avec l'espoir d'améliorer mon sort sans trop d'investissement.

J'ai commencé à me faire un plan pour reconfigurer mes BP. Un peu pas mal comme ceux de Jacques où le baffle est mobile sur le caisson. La multi amplification est toujours dans mes plans. Les projets, comme tu le vois, sont là mais si ça part avec la certitude de ne pas y arriver, ça donne quoi d'embarquer la dedans.

La photo m'intéresse, je peux me remettre à la guitare. Il y a d'autres passions où je n'ai pas à convaincre personne du bien fondé de croire en soi, au futur et à la conviction de pouvoir changer les choses.

Me suis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Jeu 22 Mar - 9:14

Je te suis entièrement.

J'ai une passion pour le son, la musique, la technique, l'acoustique, la perception et le design. Il m'arrive souvent de décrocher pour un petit bout de temps, une semaine, deux semaines.

Par la suite, ça recommence et je redécouvre des choses. S'il n'y avait pas de cassure, je ne redécouvrirais rien. Quand on est "trop" dans quelque chose, on ne voit plus, on n'apprécie plus.

Je crois, comme toi peut-être, que je suis rendu à un point de confort dans l'organisation des sons (au sens large). Pour moi, l'implémentation de la multiamplification a constitué une grande partie de ce "confort". Évidemment, mon chemin est différent, en ce sens que j'avais tout le loisir d'utiliser des solutions qui ne se vendent pas dans le commerce, parce que je savais exactement ce que je voulais et quels résultats je voulais atteindre.

Ça fait maintenant près de 45 ans que je patauge là-dedans, et s'il y a une chose dont je suis à 100% certain, c'est que la quête de perfection ne se trouve pas dans ce que l'industrie nous offre. Si l'industrie pouvait nous offrir la perfection, elle ne le ferait pas - ça serait la fin de l'industrie.

Ce matin je me prépare pour aller au SSI. Je ne trépigne pas d'impatience pour aller voir les bébelles. Je ne crois plus aux bébelles, j'ai juste le goût d'aller voir comment ça se passe, en touriste, et voir si j'ai encore une place là-dedans.

Tu parles de baffle plan. C'est une très bonne approche à la reproduction sonore. Personellement, c'est une approche que je n'implémenterai pas chez moi parce que j'aime un son plus modelé. Toutefois, le baffle plan est une idée de génie et son implémentation est assez économique et elle est faite pour aller main dans la main avec le DSP et la musti-amplification.

C'est le genre d'idée que l'industrie va tout faire pour tuer. C'est pas mal plus rentable pour la mafia audiophile de parler des cabinets en aluminium de Magico - d'autant plus qu'une partie du prix exhorbitant des produits est redirigé vers Stereophile et Absolute Sound.

Y a t-il conspiration? Assurément! et on en redemande! Bon, je suis dû pour une petite pause Cool
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Jeu 22 Mar - 11:07

Robert,

À la lecture de ton dernier post, je me suis reconnu tout comme, je n'en doute pas, de nombreux lecteurs qui ont une expérience certaine en audio.

Plus ça va, moins je connais de moments à saveur audiophile et plus je me plais dans la mélomanie. J'admet être dépasser par mes deux compères, Jacques et Gilbert. Ça gigote fort de leur coté. Ils sont de véritables passionnés avec la fougue du jeune audiophile. À la différence avec mon époque, c'est que mes deux diables d'amis évoluent vitesse grand V. Difficile de ne pas être stimulé.

Le BP est un bon choix parmi d'autres bons choix. C'est facile à réaliser mais c'est comme n'importe quoi, le BP a ses petits caprices. La pièce se doit d'être grande, faut partir de là. Faut accepter ça gros aussi. C'est du DIY donc très flexible. C'est une approche avec ses qualités et limites qui me permet de m'approcher du naturel que je recherche.

Le SSI c'est pour l'amoureux des belles choses audiophiles. Y a pas à dire, le beau attire et attise, les compagnies l'ont très bien compris. Si il y a du beau, il y a aussi du bon et c'est un des défis important à relever pour l'audiophile, départager ce qui est beau et bon de ce qui est juste beau.

IL y a un sujet qui me chicotte depuis longtemps, l'audiophile entend différemment de l'autre audiophile ce qui justifie la quantité effarante de produits audio offert. Il y en a pour tous les goûts. J'ai de la difficulté avec cette idée très répandue. Faudra en discuter un de ces jours.

Bon SSI et salue nos copains de QAV de notre part. LOL



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   Jeu 22 Mar - 13:17

robertG a écrit:

Tu parles de baffle plan. C'est une très bonne approche à la reproduction sonore. Personellement, c'est une approche que je n'implémenterai pas chez moi parce que j'aime un son plus modelé. Toutefois, le baffle plan est une idée de génie et son implémentation est assez économique et elle est faite pour aller main dans la main avec le DSP et la musti-amplification.
La distinction que tu fais entre le son d'un BP et d'une enceinte fermée m'intrigue. Richard et moi sommes en BP et Gilbert-Claude-Sylvain ont des enceintes plus traditionnelles, tu connais les Katana :-). C'est quelque chose que j'essaie de qualifier sans y réussir, ou plutôt, je sais pas comment décrire correctement la différence percue.

Il y a une différence. Le BP semble procurer plus de liberté, très vaste et "naturel", ce côté là est bien perceptible. Mais chez Gilbert, celle que je connais le plus, c'est autre chose et très agréable sans pouvoir mettre le doigt sur où ça se passe????

Es-tu en mesure d'identifier cette chose?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma prochaine cible, la puissance des instruments de musique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» (Vends) Instruments de musique
» [Evénement musique électronique] ZEMIXX 300 à Caen
» Besoin d'une musique d'échauffement pour le moderne jazz
» [CO] Fleches voilées en arrivant en cible
» Format d'une musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Sauter vers: