Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réflexions audiophiles IX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Réflexions audiophiles IX   Ven 25 Mar - 12:45

Pour moi la communication est importante mais avons nous les outils ou la compréhension pour bien communiquer sur les fora?

De toute évidence, la réponse est non. Pourquoi? Assez simple, je connais mon environnement immédiat, ma chaine et celui qui m'entoure, la chaine de Jacques, Claude, Sylvain et Gilbert entre autre. Lorsqu'un de la bande me parle de soundstage par exemple j'ai une référence alors que lorsque Legarem ou Oncle ou Martin me parle de soundstage, là c'est le mur. Je ne connais pas leur univers.

Je précise tout de suite que ce n'est pas un jugement de valeur sur ce que legarem, Oncle ou Martin croient, pensent et écrivent. Voilà un exemple pour illustrer la difficulté de bien se comprendre sur un forum..

Cette semaine, Claude a demandé à un membre ce qu'il pensait d'un dac qui propose une version transistor et une autre à tubes. Ce dernier répond qu'il préfère la version à tubes, c'est son droit absolu et incontestable. Bon je fais quoi, moi, avec cette information alors que le tube dans un dac, me semble être un anachronisme. Voilà une combinaison, tube et dac, qui n'a pas sa raison d'être mais il est tout à fait possible que je sois dans le champ et j'aimerais trouver les mots pour en parler et la certitude d'avoir l'heure juste sur ce sujet.

Qui a raison, qui a tord? De mon point de vue personne! Car on ne peut juger, dans cette situation précise, de l'affirmation ni de l'un ni de l'autre par l'un ou l'autre alors que nous ne connaissons rien de nos univers respectifs. Mais comment alors en discuter avec la certitude de bien se comprendre? Autre exemple de tracasseries, est-il possible de juger de la profondeur du soundstage chez quelqu'un sans avoir entendu la chaine? Difficile dans le contexte actuel, avons nous les outils ou une base commune pour asseoir notre discussion. Me suivez-vous? Si votre réponse va dans le sens de ma réponse, c'est à dire non, c'est dommage vu la qualité des interlocuteurs.

Certain me diront que ce n'est pas important de se préoccuper de ça. Je veux juste rappeler que nous sommes sur Audio Café, un forum de discussion. Personnellement, j'ai beaucoup à apprendre des membres d'audio Café mais comment synchroniser nos discussions? Vos idées valent les miennes pour y arriver, impossible ne faisant pas partie de mon vocabulaire.

Cela m'amène à vous parler de la passion audiophile comme d'une passion qui n'est peut être pas assumée pleinement mais plutôt partiellement. Explication SVP! Certain'ment.

Sur Audio Café, les discussions qui marchent bien touche en général le matériel, les projets DIY, l'acoustique prend tout doucement sa place, j'ajouterais les courbes et l'EQ et ainsi de suite. Fait à noter, rares sont les multi disciplinaires, c'est à dire ceux qui s'intéressent à tous les aspects de la passion. Est-ce à dire que nous ne nous occupons que de ce qui nous passionne et que le reste ne compte pas? Il n'y a qu'un petit pas pour le penser et les conséquences sont importantes. Des sommes d'argent importantes pour des résultats allant de mauvais à bons.

Je sais on ne va pas vers la simplification de la hifi ce qui me fait dire que plus j'en apprend moins j'en sais.

Pour discussion.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Ven 25 Mar - 20:54

Salut Richard,
Tu touche un point qui je sais te tiens à coeur pour en avoir discuter maintes fois ensembles.

Je devrais peut-être pas intervenir pour laisser la place à d'autres opnions puisque je suis contaminé Laughing
En fait, si je le faits, c'est pour te soutenir dans cette prise de conscience "dialectique" j'me prends au sérieux là.

En plus du manque de références communes, nos échanges cherchent trop souvent à se convaincre mutuellement "la dialectique". souvent avec peu de considérations pour les propos de l'autre, manque d'attention, par parresse ou d'incompréhension. Le résultats crée une dérive de la discussion, effet colatéral d'un malentendu involontaire certe mais évitable. Il faudrait pouvoir lire entre les lignes? On ne lis même pas activement celles qui sont écrites.

Donc, ton point principal porte sur la lacune en terme de références communes, de compréhensions communes d'un même phénomène. C'est une réalité, personne ne voit le monde avec les mêmes lunettes. D'autant plus dans ce domaine totalement subjectif, rien de plus humain. Je me demande bien s'il y a une solution à ce problème, sinon de prendre ses responsabilités dans l'art du dialogue.

Je suis le premier à avoir de la difficulté à obtenir des réponses qui me satisfassent dans une discussion, je suis aussi un peu comme ca dans le quotidien, la communication c'est pas mon talent premier, je travaille plutôt mieux en solitaire.

Comment faire alors ? La métaphore de la courbe "plate" est bonne puisque la courbe plate est une "calibration" du signal somore. On peut tous s'y référer. Après, libre à chacun de conserver la bosse des graves pour son ROCK ou l'enlever pour son JAZZ acoustique. On a là au moins une base commune. Si on pouvait compter sur ce type de référence commune dans tous les aspets de la hifi?? Ce serait ti le fun??

discussion.....
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Sam 26 Mar - 8:00

Se doter d'une base commune permettrait justement de ne pas lire entre les lignes et d'être précis pour celui qui lit. Dans l'écrit plus que dans le parler, le phénomène des perceptions est très présent et qui dit perception dit interprétation. C'est ici que ça coince, dans l'interprétation de ce qui est écrit.

Citation :
Je me demande bien s'il y a une solution à ce problème, sinon de prendre ses responsabilités dans l'art du dialogue.

C'est pas mal ça. Nous ressentons le besoin de nous exprimer alors que personne n'est obligé d'écrire sur un forum. Il y a des sujets plus terre à terre comme les specs d'un ampli mais dès lors que l'on touche à du subjectif comme l'écoute, cela devient plus difficile de faire passer le message.

Pour les plus vieux, je me souviens des tentatives d'explications d'Anglofun sur QAV sur la notion de poids du son des instruments de musique ainsi que l'inutilité du soundstage. Son univers face aux autres univers. Qui a compris? Chacun s'est fait une idée et aujourd'hui le poids, plus personne ne parle de ça et le soundstage fait partie prenante de la chaine hifi. Pourtant il y avait de bonnes idées la dessous.

Toute la difficulté de cette discussion réside dans mon explication qui est/n'est pas limpide et la réception de ce message par les lecteurs. Et l'équilibre est fragile, un poil de fatigue, une virgule mal placée, suffisent à détraquer le sens premier. Tu l'as dit, les gens ne voient pas le monde de la même manière, ce qui justifie amplement le concept de la base commune.

Prenons l'exemple du soundstage. Peut on établir une règle qui dirait que les enceintes à 2 pieds du mur donnent un tel type de soundstage, à 3 pieds un autre et ainsi de suite? Encore faut -il établir entre nous qu'une enceinte seule donne plus de soundstage qu'une autre et inversement? C'est la première question à régler et une fois fait, le concept compris et accepter de tous permettrait à un gars de Québec de parler de son soundstage et de se faire comprendre par un gars de Val d'Or mettons.

Je ne soutiens pas que la base commune est la patente absolu, je maintiens que la base commune va aider à la communication. Je répète que même un sujet maîtriser par l'émetteur peut, s'il n'est pas bien amené, être incompris par le récepteur alors quel est l'intérêt de discuter sur un forum si personne ne comprend ce qui y est écrit? Je vous le demande. Attention, je ne dis pas que ce sont tous les sujets qui sont incompris, nous ne sommes quand même pas une gang d'êtres monocellulaires au quotient intellectuel d'un manche à balais. Ma blonde croit ça, pas moi. Je ne veux pas généralisé mais le phénomène de non compréhension d'un sujet donné existe.

Avez-vous déjà écouté une discussion sur CB, vous savez la radio amateur avec un code, une base commune quoi, des 10-4 par ci et autres 10-trucs par là, c'est leur base commune. Plus près de nous, Skype avec son "tchatte" tout comme celui d'Audio Café, les premières minutes c'est généralement le bordel, il faut laisser le temps à l'autre de répondre, il s'établit alors des règles et ça marche.

Il y a des embûches techniques aussi, la maîtrise du clavier en est une, que dire du français, de la gêne, de cette perception qu'est : est-ce que ce que j'écris intéressera? Ces contraintes sont bien réelles et n'aide pas à la communication.

Il y a alors plusieurs façons de prendre ce message, prendre le taureau par les cornes, s'en aller, s'en foutre. Cette partie appartient à chacun d'entre nous.

Pour discussion.
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1495
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Sam 26 Mar - 12:04

Le soundstage est un espace volumétrique. Tout le monde ont ca avec leur système. Le tout est plus ou moins bien rendu selon les systèmes.

Quand il suffit de faire 30 min de voiture pour aller visiter un confrère et écouter de la musique avec lui, c'est bien plus instructif que de passer des soirées à déblatérer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Sam 26 Mar - 17:39

RicharD a écrit:
Tu l'as dit, les gens ne voient pas le monde de la même manière, ce qui justifie amplement le concept de la base commune...

...Je ne soutiens pas que la base commune est la patente absolu, je maintiens que la base commune va aider à la communication.

La difficulté que j'ai c'est que la musique, l'art, l'écoute d'une chaîne, les émotions ressenties, bref autant la "mélomanie" et l'audiophilie sont tellement subjectives qu'il me semble impossible d'en arriver avec des bases communes. Il a déjà été discuté qu'un son "organique" veut dire quelque chose pour quelqu'un et rien pour un autre. J'ai vraiment de la difficulté à imaginer qu'on puisse y arriver un jour.

RicharD a écrit:
Prenons l'exemple du soundstage. Peut on établir une règle qui dirait que les enceintes à 2 pieds du mur donnent un tel type de soundstage, à 3 pieds un autre et ainsi de suite?

J'ai l'impression Richard, que tu aimerais qu'il y ai autant de rigueur scientifique, d'objectivité dans notre passion que dans les sciences exactes. Je ne pense pas que ça soit possible.

pompon a écrit:
Quand il suffit de faire 30 min de voiture pour aller visiter un confrère et écouter de la musique avec lui, c'est bien plus instructif que de passer des soirées à déblatérer.

Bingo! Je suis bien d'accord avec toi.

Richard, je crois que tu poses la question sur la validité ou utilité des fora si on ne peut y discuter sur une base commune. Je crois que l'utilité est justement dans le partage d'une passion et simplement se retrouver entre personnes qui partagent les mêmes goûts. Bref, un bar pour êtres unicellulaires... mais qui se comprennent du point de vue de leur passion même s'ils ne se comprennent pas tous du point de vue technique.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Sam 26 Mar - 21:02

Pompon,

Moi aussi je suis d'accord avec ce que tu avances, rien de mieux qu'une bonne rencontre entre chums. Là on jase solide. L'ennui ici est purement géographique, 9 heures séparent Québec de Val d'Or. C'est pas rien tu l'admettras. Les fora c'est un peu pour nous rapprocher. Nous comprenons-nous? Est-ce important? Voilà de bonnes questions.

Martin,

Je ne sais trop sous quel angle te répondre. Bien sur que l'on peut prendre la hifi légèrement, comme un passe temps pas compliqué et de la place pour en discuter sur internet, il y en a en masse. Je respecte ça mais quand est-il si tu te poses des questions? Actuellement je constate que trop souvent, même si l'on parle du même sujet, le soundstage mettons, nous ne sommes pas certain de parler de la même chose?

Un petit test, mon enceinte baffle plan est à 2m20 du mur, dis moi Martin, comment est mon soundstage? Pompon peux-tu répondre à ça?

Un forum de discussion est un lieu d'échange. Si tu ne sais pas de quoi je parle, l'échange est-il possible? La réciproque étant juste aussi. Au fait, déblatère t'on juste sur les sujets sérieux?

Une base commune c'est possible. La hifi, comme passion, n'a pas le monopole de la subjectivité. Le vin a son code technique qui fait qu'un français sur un forum d'oenologues, parlera à un japonais et un américain et les 3 vont se comprendre. La musique a un code, les musiciens entre eux ont des codes. C'est simplement nécessaire pour se comprendre.

Je conviendrai avec vous autres que ce n'est pas un mince tâche et nous ne sommes même pas rendu au stade de la conviction.

Imagine.









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 11:12

Sisyphe heureux, celui de Camus Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 11:33

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 11:43

Heureusement que le sujet est la bonne communication.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 12:36

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 13:14

RicharD a écrit:

Une base commune c'est possible. La hifi, comme passion, n'a pas le monopole de la subjectivité. Le vin a son code technique qui fait qu'un français sur un forum d'oenologues, parlera à un japonais et un américain et les 3 vont se comprendre. La musique a un code, les musiciens entre eux ont des codes. C'est simplement nécessaire pour se comprendre.

Je comprends ce que tu veux dire. Nous avons beaucoup de difficulté à s'entendre sur les termes car ils sont très subjectifs et mal définis. Tu sais dans le vin (je connais ça un peu ayant environ 150 bouteilles dans ma cave) il est juste de dire que le vin a son code technique mais je crois qu'il y a autant de place à la subjectivité.

Qu'est-ce qu'un vin frais, rond en bouche, acide... tous des termes définis mais qui laissent aussi place à la subjectivité. Je peut goûter un vin et y trouver des notes de vanille, torréfaction, humus, noisettes et tu pourrais humer le même vin et être totalement en désaccord.

Pour en revenir au soundstage il y a probablement un base commune qui est celle de "voir" si on peut placer les instruments en premier lieu dans une zone de gauche à droite (j'obtiens cela chez moi). Plusieurs parlent aussi de positionner les instruments de l'avant à l'arrière. Ça je l'ai beaucoup moins et je crois que c'est tout simplement à cause de mon mur de pierre. Pour avoir cette tri-dimensialité je devrais probablement avoir mes HP en plein milieu du salon afin d'avoir autant d'espace en arrière d'eux qu'il y en a entre-eux mais cela n'est pas possible.

Pour ma part, c'est exemple démontre qu'on peut parler du soundstage avec des bases communes. Mais ça commence à être pas mal plus difficile quand on parle de certains autres sujets comme entre-autres notre perception des sons tout comme la perception des saveurs dans le vin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 14:21

vous savez ce que moi j'aimerais?

On se choisis une pièce musicale pas compliquée, mais riche en texture et instruments, un bon enregistrement et on en discute... C'est de la basse électrique ou de la contrebasse à 1min 23 sec? Où sont les cymbales chez vous?, le piano est au centre?? Vous voyez?

Ca peut être un jeu et non une torture....
On décrit ce qu'on entend avec des mots précis quitte à ce que c'a prenne des jours de réflexion... Un POST dédié à cette pièce. On l'écoute et on y revient.

petit à petit on pourraît mieux connaitre la signification des mots partagés et si je n'entends pas la touche que Martin, Claude, Sylvain ou Richard entendent à 2min 30 sec... je me poserai des questions sur ma chaine ou sur mes perceptions!!!

Là mon chien m'appelle.
salut Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 14:32

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 14:52

jacques a écrit:
vous savez ce que moi j'aimerais?

On se choisis une pièce musicale pas compliquée, mais riche en texture et instruments, un bon enregistrement et on en discute... C'est de la basse électrique ou de la contrebasse à 1min 23 sec? Où sont les cymbales chez vous?, le piano est au centre?? Vous voyez?

Ca peut être un jeu et non une torture....
On décrit ce qu'on entend avec des mots précis quitte à ce que c'a prenne des jours de réflexion... Un POST dédié à cette pièce. On l'écoute et on y revient.

petit à petit on pourraît mieux connaitre la signification des mots partagés et si je n'entends pas la touche que Martin, Claude, Sylvain ou Richard entendent à 2min 30 sec... je me poserai des questions sur ma chaine ou sur mes perceptions!!!

Là mon chien m'appelle.
salut Laughing Laughing

C'est vraiment une très bonne idée! Faudrait une "tounne" que tout le monde possède et aussi s'entendre sur le medium. Pour ma part je ne suis pas encore en OD alors ça se limite au CD. Mon lecteur lis les CD hdcd mais pas les SACD donc ça limite pas mal le medium. Mais il y a en masse de bons enregistrements autant dans le jazz que le classique. Je pense à Cafe Blue de Patricia Barber, PLusieurs album de jazz acoustique où il est relativement facile de placer les instruments, Hadouk trio, etc.

C'est une excellente idée!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 15:10

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 15:24

Et bien, ce sont de bonnes nouvelles.
Je suis partant pour du Pat Barber...
sur café blue, Mourning Grace, Nardis ou A Taste Of Honey?

autres propositions?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 15:26

Citation :
tous des termes définis mais qui laissent aussi place à la subjectivité

Ça c'est évident, bien d'accord.

Je pourrais simplifier, si tu me parles d'un stage large et profond, c'est par rapport à quoi. Le réalisme? Le stage que tu as chez toi es le meilleur de ta gang? Etc. Si dans la discussion j'apprend que ton enceinte est positionnée à 1 mètre du mur et que tu le calcules, ce mètre, à partir de la façade de l'enceinte, on est pas dans le même monde mais on pourra échanger sur l'opportunité d'avancer les enceintes et de calculer la distance à partir de l'arrière de l'enceinte (remarque que si tout le monde décide de calculer le positionnement à partir du devant de l'enceinte, il n'y a pas de problème). Je ne tiens pas à juger le stage que c'est tu as chez toi mais de discuter en ayant une idée assez précise de ce que tu as chez toi comme staging, c'est différent. Il devient possible alors que nous puissions nous aider mutuellement, nous serons sur la même longueur d'onde..

Vois-tu, je trouve intéressant ce que tu écris sur le positionnement des instruments gauche/droite et d'avant/arrière. Ma méthode à moi a comme base cette question, ce que j'entend est-ce plausible? Deux approches différentes, difficile de dire quelle est la meilleure si nous ne savons pas quel genre de stage nous avons respectivement dans nos salles d'écoute.

Il en va de même avec le reste des sujets hifi. Si tu me parles d'un dac, que tu le trouves bon et moi mauvais si on ne définit pas les critères qui font que tu le trouves bon et moi mauvais, difficile de s'entendre. Le seul fait de connaitre le genre de musique écouté de part et d'autre est suffisant très souvent pour démêler l’écheveau.

Ces efforts ont un but, nous faciliter la tâche, nous permettre de mieux comprendre l'univers de l'autre et finalement augmenter notre capacité audiophile personnelle. Je ne suggère pas ça parce que ça fait chic tu sais.

Jacques, moi aussi je suis prêt à jouer le jeu. À toi l'honneur de trouver la pièce de musique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 16:11

je suis en train d'opérer mon ampli Linn 5125 pour lui enlever la carte active. What a Face .. refaire des interconnects 1/4....
pas mal occupé Cool

pour le moment Nardis serait un bon choix...

il faut que quelqu'un seconde....
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 16:25

Je suis prêt à seconder. Disons que je laisserais jusqu'à 21 heures ce soir et à ce moment si personne ne s'est manifesté pour une suggestion autre, ça sera la toune.

D'acc?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 16:34

Martin a écrit:


C'est vraiment une très bonne idée! Faudrait une "tounne" que tout le monde possède et aussi s'entendre sur le medium. Pour ma part je ne suis pas encore en OD alors ça se limite au CD. Mon lecteur lis les CD hdcd mais pas les SACD donc ça limite pas mal le medium. Mais il y a en masse de bons enregistrements autant dans le jazz que le classique. Je pense à Cafe Blue de Patricia Barber, PLusieurs album de jazz acoustique où il est relativement facile de placer les instruments, Hadouk trio, etc.

C'est une excellente idée!

Oui! Très bonne idée Jacques.

Je crois que plusieurs ont Pat Barber Café Blue. Le mien est supposément gravé sur une feuille en or ou plaquée or et, vous savez quoi? Rien entendu de particulier!!! Je ne crois pas que Richard ait capté quoi que ce soit non plus mais juste la différence de sono entre chez-moi et chez-lui bousille la comparaison.

Si possible, une pièce pas trop longue svp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 16:36

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 16:38

C'est vrai que Nardis est longue. L'avantage que j'y vois c'est qu'elle contient un passage de batterie qui à lui seul ferait le travail. On peut aussi s'entendre sur un passage en particulier.

Sylvain, loin de moi l'idée de te contrarier. Quelle pièce as-tu en tête?

OK mon Claude, tu commences! HÉ! HÉ!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 16:48

Moi aussi mon Pat Barber est un disque plaqué or. Pour Nardis, je ne l'ai pas alors faudrait me donner un lien sur amazone ou quelque chose du genre pour que je le commande.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 16:53

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3823
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   Dim 27 Mar - 17:05

Martin a écrit:
Moi aussi mon Pat Barber est un disque plaqué or. Pour Nardis, je ne l'ai pas alors faudrait me donner un lien sur amazone ou quelque chose du genre pour que je le commande.

Là je ne comprend pas, Nardis est la 11 pièce sur Café Blue. Aurais-tu une version spéciale à 320$ sur E-Bay?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexions audiophiles IX   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexions audiophiles IX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?
» Belles réflexions !
» Ola Ola - coucou et réflexions de rentrée
» Réflexions sur le foot.
» Cessions et flexions, baucher / ph. karl style

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Réflexions audiophiles-
Sauter vers: