Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Effet de la subjectivité et objectivité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 8:51

Depuis un an ou deux, il y a une prise de conscience sur la subjectivité/objectivité. On a fait de ces grands pôles de ce que nous sommes des camps adverses. On parle maintenant de subjectivistes et d'objectivistes. Une vision bien sectaires mais bon.......

Mon propos aujourd'hui touche la câblerie. Aux dires des tenants de l'objectivité, les différences entre les câbles seraient dus à la subjectivité mais est-ce que le contraire est aussi vrai? C'est à dire que l'approche purement objective, si c'est possible, n'aurait-elle pas pour résultat de réduire des effets bien réels?

Très difficile d'établir des normes dans ce domaine et c'est une source inépuisable de conflits entre les deux parties. Peut on établir ce genre de normes? Peut-on démontrer hors de tout doute qu'entre la subjectivité/objectivité il y a un juste milieu? Que ce milieu nous apprenne qu'il y a une folie dans les extrêmes, soit des prix pharaoniques d'un coté et une absence de tout jugement de l'autre et que la vérité se trouve quelque part entre les deux?

Il ne s'agit pas d'être pour ou contre les câbles, chacun ayant droit à ses idées et croyances mais d'essayer de comprendre ce qui se passe dans nos têtes tout d'abord, dans nos chaines après, pour finalement nous permettre d'êtres des consommateurs avisés.

Qu'en pensez-vous?

Pour discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 9:35

.

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 9:54

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 9:59

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 10:31

Claude,

Ce n'est pas tout à fait le sens que je veux donner à la discussion. Toutefois je comprend ton point de vue. Ce n'est pas le câble qui est subjectif ou objectif mais l'audiophile alors.....

Si la subjectivité conditionne l'achat de câbles dispendieux et que la justification de cet achat est le changement de son en mieux aux dires de l'acheteur, est-ce que l'objectivité ne va pas dans le sens contraire? La subjectivité pousse peut être loin mais est-ce à dire que les câbles n'apportent rien?

Ce n'est pas un débat pour ou contre le prix des câbles mais plutôt, à vouloir trop d'objectivité, perd t'on quelque chose? Le tenant de l'objectivité (TO) se ferme t'il l'esprit face à un phénomène qui est bien là mais est amplifié par les tenants de la subjectivité (TS)? Et si c'est le cas, est-il possible de quantifié et qualifié le phénomène? Possible que cela soit entre les deux oreilles aussi, c'est le but de la discussion.

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 10:45

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 10:54

Citation :
Il n'y a rien d'objectif dans un câbles à 38000$ voyons donc

Comprend moi bien, je n'essai pas de justifier ces prix et suis bien d'accord avec toi qu'il n'y a rien d'objectif la dedans. Mais les prix en hifi est un sujet à lui seul et n'est pas de ça que je veux discuter.

Ce que je me demande c'est, si la subjectivité amène l'audiophile à payer de telles sommes d'argent pour un câble avec la certitude que cela améliore son affaire hifi, se peut-il que l'on perde quelque chose par souci d'objectivité? Autrement dit, es-tu en mesure de me démontrer hors de tout doute raisonnable que les câbles n'amènent rien dans une chaine hifi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 11:26

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 12:09

CLAUDE a écrit:
Je crois qu'en HI-FI , le côté objectiviste fait beaucoup
moins dérapé le compte bancaire que le côté subjectiviste.... Very Happy

Oui en effet.

Toutefois à vouloir être qu'objectif, est-ce que ça peut faire perdre de bonnes occasions hifi et t'éloigner de phénomènes véritables? À écouter certain, il n'y a qu'à acheter du pro et on est en voiture. Je veux bien pour le rock mais le jazz acoustique, le classique etc. sont-ce là des genres de musique qui s’accommoderaient de stock pro? Certains répondront oui, d'autres non. Si aucun des groupes, TO et TS, ne peut réaliser un semblant de démonstration qui aurait le chic de prouver quelque chose, alors qui a tord, qui a raison? C'est sur ça que j'aimerais que nous nous penchions.

Tu sais une folie objective ou une folie subjective, cela demeure de la folie. C'est ce que j'essai de mettre en perspective. Je suis d'accord avec toi que 38000$ pour une paire de câble c'est complètement fou mais alors où est le plafond. Est-ce que 1000$ pour un câble HP c'est raisonnable? Est-ce qu'objectivement et subjectivement on peut dire que c'est un achat réfléchi qui a de l'allure et qui fait avancer sa hifi? Où place t'on la barre?

Mais encore là, j'ai le sentiment qu'on brûle une étape car il faut répondre à cette question, est-ce qu'un câble, quel qu'il soit à le pouvoir de changer le son? À partir de cette question, je reprend ma question d'origine version revue et corrigée, si la subjectivité nous fait entendre des différences, est-ce que l'objectivité ne nous coupe pas de ce qui se passe réellement? Dans les deux cas de figure, sommes-nous loin de ce qui se passe réellement? Si vous répondez oui à cette question, faut s'entendre qu'il y en aura un paquet d'autres.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 12:40

...


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 12:59

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 15:36

intuition, abstraction, subjectivité, sont difficiles à mesurer mais y aurait pas de musique sans elles.
On veut que nos chaines soient capables de faire une copie exacte d'une "interprétation musicale" originale, qui sera à son tour interprétée à partir de l'oreille jusqu'au cerveau. Pas facile à faire mais on y travaille, bien ou mal ??.

Comment distinguer la réalité de l'apparence? Bonne chance,
Une chose est sûr, si la copie ne tient pas la route, non plausible, presque inintelligible, même en reconnaissant bien le piano et la guitare, on se chicannera pas, c'est mauvais. Mais dans un test entre deux composantes HiFi, on aura nos préférences propres à l'image mentale qu'on a de cette musique. Qui aura raison?
OK, c'est du réchauffé mais faut revenir à la base des fois.

Y a quand même des paramètres qu'on peut mesurer "objectivement", Moi c'est la courbe de fréquence, le reste j'y connais pas grand choses. On pourrait faire une liste;
-Un cable doit avoir une résistance assez faible pour ne pas perdre d'énergie sous forme de chaleur, à moins que ca soit prévu ainsi.
-Un câble doit être isolé des champs électromagnétiques du même registre pour éviter la contamination du signal, j'y reviens tout le temps.
Et la liste pourraît être longue si tout ceux qui ont les connaissances s'y mettaient.

L'objectivité ca se réfère au réel mesurable, mais à la fin tout jugement est subjectif, mais surtout, chacun y trouve ce qu'il cherche, voilà Ma vérité???? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
pompon

avatar

Messages : 1472
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 19:48

Un bon fil ne coûte pas si cher que ca. Je fais l'essaie de ce fil que j'ai en prêt chez moi ... 6 pieds avec les connecteurs WBT .. (complètement MALADE!)

http://www.tempoelectric.com/cables.htm

On parle de 10$ le pied pour une paire stéréo ( fil gauche ground et le positif, fil droit ground et le positif).

C'est 30$ de fil pour une paire d'interconnect de 3 pieds de long. Il vous reste qu'à mettre les borniers qui vous semblent bon.

Les fils en argent sont à proscrire comme fil à HP à moins que vous n'ayez pas besoin de faire long ... Par expérience, plus ils sont loin de la source, moins le gain sera intéressant. Entre le DAC et le préamp ... c'est la première place ou le mettre.

Rien à voir avec les autres fils en argent que j'ai pu essayer ... lui yé pas agressif pour 2 cents à cause de son "soft tempur" et de sa gaine teflon extra grosse qui protège le fil. Le meilleur diélectric est l'air ... pour ca qu'ils mettent ce fil dans une gaine beaucoup trop grosse. Le fil touche à la gaine le moins possible.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 21:34

C'est bien joli tout ça mais qui répond à la question?

Si l'on convient que la subjectivité fait entendre des différences entre câble, se peut-il que l'objectivité soit un frein à entendre ces différences. L'un entend des différences parce qu'il en veut et l'autre refuse les différences, à limite même s'il y en a.

Une histoire de mental!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 21:45

RicharD a écrit:
C'est bien joli tout ça mais qui répond à la question?
Comment ca joli!!! 1 heure de sueur là dedans... minimum et seulement joli Suspect

Peut-on démontrer hors de tout doute qu'entre la subjectivité/objectivité il y a un juste milieu?
C'est clair m'semble, oui il y a des deux, chacune à sa place.
je répète.... au cas.

intuition, abstraction, subjectivité, sont difficiles à mesurer mais y aurait pas de musique sans elles.
On veut que nos chaines soient capables de faire une copie exacte d'une "interprétation musicale" originale, qui sera à son tour interprétée à partir de l'oreille jusqu'au cerveau. Pas facile à faire mais on y travaille, bien ou mal ??.

Comment distinguer la réalité de l'apparence? Bonne chance,
Une chose est sûr, si la copie ne tient pas la route, non plausible, presque inintelligible, même en reconnaissant bien le piano et la guitare, on se chicannera pas, c'est mauvais. Mais dans un test entre deux composantes HiFi, on aura nos préférences propres à l'image mentale qu'on a de cette musique. Qui aura raison?
OK, c'est du réchauffé mais faut revenir à la base des fois.

Y a quand même des paramètres qu'on peut mesurer "objectivement", Moi c'est la courbe de fréquence, le reste j'y connais pas grand choses. On pourrait faire une liste;
-Un cable doit avoir une résistance assez faible pour ne pas perdre d'énergie sous forme de chaleur, à moins que ca soit prévu ainsi.
-Un câble doit être isolé des champs électromagnétiques du même registre pour éviter la contamination du signal, j'y reviens tout le temps.
Et la liste pourraît être longue si tout ceux qui ont les connaissances s'y mettaient.

L'objectivité ca se réfère au réel mesurable, mais à la fin tout jugement est subjectif, mais surtout, chacun y trouve ce qu'il cherche, voilà Ma vérité????
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 21:59

Bon je dois pas être clair encore que je comprenne l'effort.

Suis quand même d'accord sur le fait que nous soyons et objectif et subjectif ça c'est clair. Que ce n'est vraiment pas quantifiable etc etc.

Une dernière tentative, est-ce que l'objectivité poussée à l'opposée de la subjectivité n'entraîne pas la morosité, la banalisation de la hifi? Que l'objectivité amène à ne plus croire en rien?

HISCHHHH! je vais me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Jeu 17 Mar - 22:24

À mon avis, on se trompe de cible. Ce n'est pas d'être objectif et/ou subjectif qui est l'important dans à peu près toutes les décisions et les choix que l'on a à faire dans la vie (pas juste en audio), c'est plûtot la résultante; La perception de valeur.

Cette perception prends sa source dans l'information que vous obtiendrez à propos d'un sujet, d'autant plus pertinente à vos yeux si vous croyez d'ordre objective cette information... vous voyez où je veux en venir?

Qu'est ce qui fait q'une information est objective ou pas? Le procédé d'obtention, la rigeur d'application de ce procédé, et la vérification des résultats (entres autres par le biais de points de référence).

Qu'est ce qui fait qu'une information est subjective ou pas? Non, ce n'est pas de la récupération de ce qui ne peut pas cadrer dans l'objectivisme, bien qu'on serait très tenté de le faire. C'est plûtot notre côté rationel qui a besoin de sa contrepartie irrationnelle pour s'exprimer. Donc tout ce qui a attrait à des goûts, qui est source d'émotions, de fantasmes, de rêves, de désirs, etc...

Donc le subjetif trouve sa puissance dans la rigeur et la crédibilité, tandis que le subjectif trouve la sienne dans la charge émotionnelle. Les deux se complètent dans leurs rôles respectifs, et forment notre perception de valeur, qui fixe nos priorités dans la vie et les divers projets qui en font partie.

Combien de fois êtes vous passé dans un salon d'audio à côté d'un truc valant autant qu'une Merdeces de classe 300 sans même l'avoir remarqué? Plus que vous ne le pensez. Mais si vous auriez eu de l'information, subjective ou objective, peu importe, mais qui vous aurait appris qu'est ce qu'était ce truc en question avant de passer devant au salon, vous l'auriez sans doute remarqué.

Alors qu'un bout de câble à 35 000$ soit l'arnaque ou le deal du siècle à vos yeux, ça n'a que l'importance que vous lui accordez, et surtout que vous jugez bon ou pas de partager avec vos semblables.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Ven 18 Mar - 8:33

Très intéressante réflexion à laquelle j'adhère. Nous ne sommes pas un ou l'autre mais un et l'autre. Ça pour moi c'est clair.

C'est clair aussi qu'il nous faut personnellement trouver un certain équilibre la dedans parce qu'à la base, nous n'avons pas des % égaux entre l'obj/subj. Lorsque vous vous êtes inscrit sur Audio Café, il vous fallait choisir entre obj et subj. Nous sommes en général de prédominance de l'un ou l'autre.

Mon questionnement s'adresse à tous incluant TO ou TS. Comme complément d'information, on convient qu'il y a des différences entre les câbles ou tout autres trucs hifi où on laisse aller notre subjectivité.

Alors, aujourd'hui la hifi est un peu folle. De vieux amplis à tubes remaquillés avec des matériaux modernes pour 30000$. Des TT à 50000$, des amplis transistors avec le même scénario que les tubes et la dernière invention d'une industrie qui impose, le croit-on, ses diktats avec la complexe et très "recherche et développement" câblerie. Pourquoi ces prix? Parce qu'il y a une demande et que malgré ce que l'on croit, l'industrie est à l'écoute et s'empresse d'ouvrir la porte sur une occasion d'affaire. L'industrie hifi est tout sauf audiophile, elle est mercantile.

Et qu'est-ce qui nous a mené à cette folie? Faut se tourner vers la subjectivité. Convenons que c'est une subjectivité d’extrême droite, si je puis dire, qui est responsable de cet état de faits. L'erreur commise par tous les TO de ce monde c'est de ne pas tenir compte de cette condition extrême de la subj. Ce faisant, le TO tombe dans une version extrême gauche de l'obj. rejetant d'emblée tout ce qui est subj car subjectivité = folie.

Ce que je veux faire ressortir par cette réflexion, à vouloir être trop objectif, est-il possible de manquer quelque chose? Et ce quelque chose pourrait être la fragile âme de la musique. Me suivez-vous? Le matériel, quel qu'il soit n'a rien à voir la dedans,, il est prétexte. C'est une réflexion sur l'audiophile par l'audiophile pour mieux comprendre le modus operandi de cette curieuse bibitte qu'est l'audiophile.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Ven 18 Mar - 9:24

J'aimerais compléter mon idée sur la folie audiophile.

IL y a les prix qui ont explosé. L'idée n'est pas de condamner mais de se demander si on peut être autant hifi pour moins cher. Et cela va beaucoup plus loin. Aujourd'hui, la hifi c'est un genre de tour de Babel version moderne. Qui comprend qui?

Pompon ou Sto ou Martin, je vous demande de me parler de vos chaines hifi respectives, je pourrais faire de même. C'est certain que l'on va parler du soundstage, de la dynamique etc. Aurez-vous alors la certitude que nous allons nous comprendre? Celui qui écoute du rock et qui me parle de dynamique, alors que moi je parle de dynamique à l'écoute de jazz acoustique, parle t'on de la même chose? Pourtant on utilise le même mot. Qui n'a pas un soundstage incroyable? Mais par rapport à quoi? Tout est là, nous n'avons pas de base commune pour discuter, pour faire avancer notre hifi. Ce n'est pas un jugement de valeur croyez moi mais une note sur le manque d'informations de nos univers hifi respectifs, comment peut-on, dans ce cas, communiquer efficacement?

Pire, nous avons, chacun, développé un vocabulaire plus étanche que moins et on s'en va gaiement sur un forum de discussion parler de nos expériences hifi. Trouvez pas ça hasardeux vous autres? Nous parlons de chaine au son rond. Connaissez-vous au moins un groupe de musique qui joue rond, juste un, ne perdez pas de vue que nous parlons de haute fidélité ici. Une autre perle, un son organique. Nom d'une pipe, c'est quoi un son organique Hein? J'ai lu une discussion la dessus, chacun avait sa définition, tour de Babel je vous dis. Je vous passerai les serveurs musicaux et la pressurisation et autres termes sans sens qui entretiennent la confusion. C'est drôle, dis de même, personne ne s'aventurera à définir ces termes.

Les gars, ça serait pas plus simple si la seul qualité d'une chaine audio était "neutre" et que chaque comparaison se ferait par rapport à la réalité, ou tout au moins serait incluse dans le processus, ne trouvez-vous pas?

Comprenez moi bien. Je ne vise personne et tout le monde. L'idée n'est pas d'écraser, bien au contraire, faut avoir le courage d'admettre qu'on a glissé tout doucement vers une folie qui fût bien plaisante mais qui rend des appareils bien ordinaires, et tellement jolis, hors de portée. La hifi, dites très haut de gamme, n'est plus accessible et c'est cette hifi qui peuple les rêves de combien d'audiophiles? Ce très haut de gamme est il extraordinaire subjectivement OU objectivement? C'est ce à quoi cette discussion devrait répondre, où est la ligne.

Il n'y a pas de mal à s'acheter une TT à 50000$ mais tu es combien de fois plus hifi que celui qui en a une à 2000$. C'estdreticittequ'onvirefou! C'est du Sioux. Langue de peu de mot, voici la traduction : C'est ici que l'objectivité intelligente prend tout son sens car elle ramène l'essentielle subjectivité à un niveau intelligent.

Certain appelle ça l'équilibre mais joualvert, comment être certain que nous ayons la même définition de ce mot? ARRRRGHHHH!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Ven 18 Mar - 21:46

Richard, on perds de vue que cette industrie en est tout d'abord une de produits de luxe. Ce n'est pas pour répondre à un besoin essentiel, on s'entends. Ce sont des produits que l'on se paye en tout premier lieu pour le plaisir. Oui, c'est cher. Oui, on peut se sentir abusé quand le prix d'un produit est sans aucun doute prohibitif, mais que veux tu, c'est ça l'industrie du luxe.

Notre plus gros problème, c'est que nos attentes croissent avec l'exposition à ce genre de produit, et surtout à son usage régulier. Et souvent nos attentes croissent beaucoup plus rapidement que nos moyens financiers. Ça fait qu'à un moment donné, on frustre parce qu'on sait très bien ce que ça nous prendrait pour combler nos attentes, mais que ce matériel est proposé à des prix "grand luxe".

Quand on en est arrivé à ce point précis, là il faut prendre une décision.

Une décision à savoir si on continue de sainement gérer cette passion ou de foncer et de vivre le trip à fond coûte que coûte.

Par expérience, je sais que ceux qui ont décidé pour la deuxième option ont finis par frapper un mur, et revendre leurs kits à grosse perte... quand ce n'est pas le syndic qui s'en occupe...

Est-ce que de prendre des décisions d'achat basées principalement sur une planification objective est une bonne façon de vivre cette passion? Je crois que oui, du moins pour nous, propriétaires de chaînes audio inconventionnelles. Car l'investissement est important, autant en argent qu'en temps.

Est-ce que le subjectivisme est laissé pour compte dans ce processus de planification? Absolument pas, en fait il a une place de choix dans le processus de décision. Car rappellez vous que le but de l'excercise est une quête de plaisir, ce qui est hautement subjectif par définition.

Voilà tout!

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Ven 18 Mar - 22:37

Stoik a écrit:

Est-ce que le subjectivisme est laissé pour compte dans ce processus de planification? Absolument pas, en fait il a une place de choix dans le processus de décision. Car rappellez vous que le but de l'excercise est une quête de plaisir, ce qui est hautement subjectif par définition.

Bye.

Stoik, je n'adhère pas toujours à tes ropos mais là, je dois avouer que tu marques un gros point. La quête de plaisir est effectivement hautement subjective... Pensez à Tiger Woods et le prix qu'il a payé pour son plaisir....

Considérant Richard qu'il y a moyen de se monter une chaîne à prix quand même raisonnable et qui, bien exploitée (acoustique de la salle et positionnement des H-P, etc) nous permettent possiblement même de planter ces chaînes de luxe à prix prohibitifs, on peut dire que tout le monde en a pour sor argent.... euuuuh, que dis-je? Son plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Sam 19 Mar - 8:26

Comment est-ce que j'ai fait pour maganer autant le mot exercice dans mon dernier message? Ayoye! Laughing

Sylvain, Tiger Woods est sûrement un des plus bel exemple de méchante débarque que l'on peut prendre quand on y va à l'excès dans une passion. Il semble en train de se reprendre en main, et c'est bien tant mieux pour lui.

Je peux très bien comprendre la réaction que quelqu'un de moindrement sensé a en voyant un bout de fil à 35000$. Première réaction; C'est de la frime!

C'est vrai qu'il est facile d'avoir mentalement la réaction qu'un produit hors prix est de la frime, car on a tous en tête des cas où certains produits dits haut de gamme ont été démasqués, et se sont avérés des produits ordinaires maquillés.

Actuellement, le scepticisme et le désabusement minent le terrain pour ceux qui voudraient remettre sur pied cette industrie de la Hi-Fi. Et ça c'est quand il y a un moindre intéressement de la part des gens ciblés par ces efforts... Donc c'est une sacré côte à remonter!

Fini, le temps où personne ne connaissait ça et pouvait se faire "remplir". Tenez vous le pour dit, la nouvelle génération d'hifistes en est une branchée, qui s'informe rapidement, et qui est hautement infidèle pour 10$ qu'elle peut sauver en achetant aux USA en quelques clics plûtot qu'au boutiquier du coin... C'est une clientèle avec laquelle l'objectivité d'une marge de profit raisonnable peut devenir très subjective. Wink

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3804
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Sam 19 Mar - 9:00

Je vous lis Sto et Syl, vous me dites des choses très vraies, qui ont du sens et qui reflètent la vie mais.........

Soulignons tout d'abord que l'industrie du luxe n'est pas une exclusivité hifi. Le golf ce n'est pas donné, le "tuning de voiture", le ski alpin, la motoneige OUCH! etc. C'est cher et comme l'audiophilie il y a une limite pécuniaire. Le dénominateur commun de ces passions, le plaisir.

Il y a plusieurs choses qui m'énervent profondément en audiophilie qui gâche mon plaisir. En tête de liste c'est l'attitude de l'audiophile face à sa passion. Comme si il n'y pouvait rien, qu'il a baissé les bras. L'audiophile agit comme la victime d'une industrie pompeuse de fric et qui nous propose des pièces de musée à prix d'or. La hifi et l'évolution, faites moi rire les gars! Pire, il oblitère totalement l'essentiel, aucun intérêt pour la musique, c'est grave ça, il n'en a que pour ses damnés appareils. Et que dire des enregistrements, son mutisme à cet égard est navrant, c'est la nourriture de la chaine et il s'en fout. On fait bouffer du McDonnald à une athlète de haut niveau. Je terminerai par le vocabulaire prétentieux qui n'a de sens que pour celui qui l'utilise.

Vous trouverez peut être ce jugement sévère! Regardez notre monde aujourd'hui, partout l'industrie de ces autres passions nommées plus haut fait évoluer le matériel, à chaque année arrive son lot de nouveautés. Le camping, le ski alpin et de fond, le golf, la motoneige, le cinéma maison, les ustensiles de cuisines, la peinture, les rouleaux qui vont avec, joualvert tout évolue sauf la hifi, pourquoi? Parce qu'on a une attitude de perdant! Peu pas être plus clair et je m'attend à ce qu'on me dise le contraire, j'aimerais que l'on me démontre que j'ai tord. J'aimerais aussi qu'on me dise que j'ai raison, que l'audiophile va enfin se lever debout. Que l'on adopte tous ensemble une attitude WIN/WIN. Je veux juste que l'audiophile ne soit pas perdant, ce qu'il est actuellement à mes yeux.

Que l'on aime le discours ou non, Audio Café le permet. Sans risque de recevoir une volée de bois vert. Il faut discuter de ces points que l'on ne discute nul part ailleurs dans un but précis, faire évoluer la hifi et rentabiliser son investissement sur des appareils plus modernes que les tubes/transistors. Ce que l'on nous offre en exclusivité aujourd'hui. Bin tanné de faire rire de moi et vous autres!

Posez-vous la question, quel serait le visage de la hifi moderne si l'audiophile s'occupait de ses affaires? Commanderait de bons enregistrements? Hein! Dites moi, croyez-vous encore que cette hifi serait ce que nous avons sous les yeux?

Répondez au moins par oui ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Sam 19 Mar - 9:39

.


Dernière édition par ..... le Lun 18 Avr - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   Sam 19 Mar - 10:02

Oui Richard, je réponds NON.. Tu as raison.
Claude aussi tu as raison, il y a évolution mais il y a trop des fabriquants de rèves, de la pure manipulation mercantile.

Tout le monde se souvient du best seller "acheter c'est voté", il faudrait ne jamais l'oublier. Acheter de mauvais enregistrements c'est voter pour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Effet de la subjectivité et objectivité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Effet de la subjectivité et objectivité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» effet guidonnage.....
» Jeu à effet, quel(s) avantage?
» "effet guitare"
» Effet Knysna ou pas ???
» Effet indésirable quand batterie vide

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Audio :: Sujets audiophiles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: