Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Se définir! Est-ce si difficile?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Se définir! Est-ce si difficile?   Dim 25 Avr - 10:01

Tout est dans le titre. Pourquoi j'en parle, parce que sur un forum comme dans la vraie vie, quand tu sais à qui tu t'adresse, ça va tellement mieux.

La difficulté sur un forum c'est que tout se passe via un clavier, que les gars sont disséminés sur le Québec en entier, qu'il n'est pas facile pour une bonne proportion d'entre nous de se rencontrer, de se parler et de déconner ensemble. Sur un forum, il n'y a pas ou peu d'outil pour se définir et franchement je me demande si l'audiophile qui fréquente un forum est sensible à se définir.

Pourquoi je vous arrive avec ça ce matin. Je crois à ça moi se définir. En tant qu'admin, j'ai placé trois petites cases obligatoires qui ont ce mandat de se définir. L'idée c'est de faciliter la compréhension de chacun d'entre nous vis à vois chacun d'entre nous drunken . Voici un bel exemple de comment faire simple.

Concrètement, je suis un hifiste subjectiviste qui écoute du jazz. C'est moi ça. Je parle avec Claude qui est audiophile subjectiviste qui écoute du jazz. La base est similaire, on va se comprendre facilement. Imaginons qu'un audiophile ayant ce profil, audiophile objectiviste qui écoute du rock. Si je prend le temps de lire son profil, que je constate ce fossé entre nous, je saurai que si je veux discuter avec lui, je ne philosopherai pas sur les vertus de la contrebasse et de son coté, il ne me parlera pas des courbes et colonnes de statistiques. Ni l'un comme l'autre n'est spontanément intéressé parce qu'intéresse l'autre.

Dit comme ça, peut-il y avoir un rapprochement et même un intérêt de partager entre ces deux extrêmes? Je ne sais pas si c'est possible mais admettez qu'en le sachant, on se donne une bonne chance.

Maintenant, on m'a demandé d'expliquer la différence entre hifiste et audiophile. Je vous dit tout de suite que le terme hifiste est de mon cru. Par le fait même sa définition itou. Bon! Un audiophile aime la musique et les appareils. Pour lui la source c'est la TT, le lecteur et le serveur. Pour un hifiste, la source c'est le groupe de musique, pas un appareil.

Je sais, cela va à l'encontre de tous les préceptes et principes connus et reconnus. Ce que vous pouvez contester sans problème.

Déplacer la source d'un appareil au groupe de musique peut paraître anodin certes. Être hifiste inclus dans sa critique de la hifi les enregistrements alors que pour l'audiophile, un enregistrement est un mal nécessaire qu'il ne peut influencer. Dans l'état actuel des choses, il n'a pas tord en plus pour l'influence de la qualité des enregistrements.

J'ai relevé dans une discussion sur les tubes/transistors ce passage qui explique très bien ce que je veux dire : Pour moi la neutralité absolue ça n'existe pas ou en tout cas, c'est rès rare en audio. À partir du moment où le son est reproduit par un quelconque système ou appareil, il y a déjà une signature sonore qui est surimposée. Je crois que tendre vers la neutralité absolue en audio, c'est comme faire une recette en éliminant tout assaisonnement, épice, herbe ou condiment qui viendrait augmenter ou parfumer la saveur des aliments. Pour moi écouter une chaîne hi fi ultra neutre équivaudrait à manger de la bouffe d'hôpital sans sel, sans gras, sans poivre et sans aucune épice pour ne plaire ni déplaire à personne.

Tout est là, il y a l'audiophile qui se charge de pimenter la musique/émotion par le choix d'appareils en choisissant telle ou telle coloration et le hifiste qui se dit que si le travail lors de l'enregistrement est bien fait, il n'a pas besoin de corriger, la musique et l'émotion sont au rendez-vous. Comprenez-vous la nuance? Pas question de juger, on est libre dans le cadre d'une passion libre.

En hifi, il y a des changements en profondeur qui devront s'opérer si on veut prendre le contrôle de ce que l'on achète et tente de mettre en oeuvre. Ce que je vous amène comme argument se défend et s'argumente, se conteste aussi et c'est ce qu'il faut faire. Souvenez-vous du sens critique. Ne soyons pas naïf et utopiste, ce n'est pas aussi simple dans la vie. Il faut nuancer, comprendre certains impératifs commerciaux. Si les industries audio et d'enregistrements me donnaient tout ce que je veux, seraient-elles rentables? Par contre, sur la majorité des enregistrements, en ai-je pour mon argent? Peut-on ramener l'équilibre?

Est-ce que c'est, comme les prix en hifi, un autre sujet tabou? Un autre sujet à éviter? Coudonc, parler de ces sujets dérangent qui au fait? On fait de la peine à qui là?

Anyway, avoir la chance d'écouter Céline ou Massiv Attack en 24/192, je suis partant et acheteur. Qu'on se le dise.

Richard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Dim 25 Avr - 11:28

Je vais tenter une réponse quoi que j'ai toujours de la difficulté à me camper à l'intérieur de camps définis. La raison est simple, si on veut évoluer il faut sortir de nos balises et frontières. Se camper dessine autour de nous une zone de confort où il devient plus difficile d'en sortir.

Bref, pour au moins aider Richard à comprendre qui je suis, et l'aider à mieux communiquer avec moi (je crois comprendre que c'est le but) je me considère plus Hifiste qu'audiophile car j'ai une formation en musique, j'aime la musique avant tout et surtout les sons. Ma référence sonore est donc le musicien et ses instruments. J'ai écouté principalement du rock progressiste quand j'étais jeune (Genesis, Pink Floyd, etc.). Il faut aussi mentionné que j'ai été DJ dans les discothèques pendant les années 80 ce qui fait que j'ai aussi beaucoup écouté de musique rythmée. J'ai beaucoup aimé l'ère pseudo-punk des années 80 (punk doux genre The The). En fait ce que j'aime le plus c'est le rhythme et la clarté, détail des sons.

Ceci m'a emmené au jazz que j'affectionne beaucoup. Pas le jazz fusion ou un jazz plus hermétique mais le jazz qui a du beat. Aussi le fait que les artistes jazz semblent avoir pris plus conscience de faire un bon enregistrement que les artistes rock ont probablement contribué. J'aime beaucoup écouter un discque de jazz où l'on peut entendre clairement chaque instrument et les positionné dans l'espace.

Maintenant le fait que j'adore les sons fait que je n'ai pas vraiment quelque chose contre cette soi-disant coloration. J'ai bien entendu de la difficulté à définir tout ça mais je pense (je dis bien je pense... je n'en suis pas tout à fait certain) que pour de la musique électronique, par exemple, je préférerais une certaine coloration à un système totalement neutre qui laisserait passer un son sans feeling. De plus, comment définir la référence du musicien comme source et son instrument lorsqu'on parle de musique électronique (Amethystium par exemple).

J'écoute donc presque de tout. Jazz et prog des années 70, classique, etc. La seule chose qui est totalement déficiente dans ma cdthèque est le country.

Pour ce qui est de subjectiviste vs objectiviste, si j'ai bien compris je suis surtout subjectiviste car l'analyse schématique et les spécifications de mon système ne sont pas vraiment importantes pour moi. Ce qui prime c'est si mon pied bas le rhythme et que le son que j'entend viens chercher mon attention et mon émotion.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Dim 25 Avr - 13:27

Salut Martin,

En te lisant j'ai été frappé par la similitude de nos parcours. C'est surement la raison pour laquelle je me sens à l'aise de discuter avec toi.

Une chose quand même, au tout début de ton post, tu parle de camp défini. Je ne comprend pas le lien avec "se définir". Je ne demande à personne d'adhérer à une quelconque philosophie, ce que je demande c'est "qui es-tu" l'objectif étant de mieux savoir à qui je m'adresse lors de nos discussion. C'est tout.

Il n'est pas question de favoriser ou d'imposer une ligne directrice à quiconque et si j'essai, frappe moi!

Se définir, c'est favoriser la discussion car on sauve du temps. C'est ce que je crois.

Richard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Dim 25 Avr - 14:19

Le choix du mot "camp" était peut-être inapproprié. Je voulais simplement dire que je suis toujours prudent lorsqu'on me demande de me définir. Une définition c'est l'explication de ce que les choses sont et ça peut sous-entendre que ces choses ne peuvent pas changer. On sait tous que ce n'est pas le cas. Je voulais simplement dire que ma définition était mon point de vue pour le moment et qu'il est très malléable selon le temps et les expériences.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Lun 26 Avr - 8:55

Martin,

Tu n'es pas le seul à être tiède avec cette idée de se définir, j'ai même lu qu'on craignait la secte.

J'espère sincèrement que cette discussion aura l'heur de dédramatiser la situation pour toi et tous les autres qui hésitent peut être à s'enregistrer.

Que ton idée change, c'est OK mais fondamentalement tu demeures un hifiste ou audiophile, un subjectiviste ou objectiviste. Il est possible toutefois que toutes ces discussion te fasse voir l'intérêt d'explorer ton contraire.
Je suis de ceux qui croient qu'une bonne mise au point d'une chaine audio c'est un mélange d'objectivisme/subjectivisme, d'équilibre entre le rationnel et le brin de folie.

T'ais-je déjà raconté? Sur un forum québécois, un des membres a demandé au reste de la confrérie de rapporter les 10 meilleurs albums à vie, sans autres conditions comme le style, meilleurs enregistrements etc, juste les 10 meilleurs. J'avais bien hâte de découvrir ces listes. Qu'écoute ces audiophiles? Intéressant.

Il y a eu de mémoire une quinzaine de listes et dans ces listes essentiellement de la musique rock. 1 titre jazz et un autre classique. La surprise fut totale. Pas que j'en ai contre le rock, c'est de la musique mais j'ai compris tout d'un coup que lorsque je parlait à ces audiophiles de contrebasse, de dynamique et autres machins hifi, on ne parlait pas de la même chose. Attention, ces audiophiles parlent de hifi, c'est incontestable mais s'entend-on toi et moi pour dire qu'une mise au point rock et une autre jazz c'est pas trop pareil. Pendant toutes ces années, j'ai essayé d'entrer en contact avec eux et j'ai compris pourquoi ça ne marchait pas. On était pas sur la même longueur d'onde.

C'est devenu clair dans mon esprit. Pour sauver du temps, pour éviter des dérapes, pour faciliter la communication, il faut faire comme dans nos relations directes avec les autres, dans la vraie vie, apprendre à se connaître.

Richard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Lun 26 Avr - 20:20

Effectivement pour discuter de Hi-Fi sans débordement ou dérape c'est plus facile si on se connaît mieux. On s'est probablement croisé effectivement sur d'autres forum. C'est plutôt facile... mon nick est pratiquement toujours le même!
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Mar 27 Avr - 9:01

Nous nous sommes croisés c'est certain, Dickduff et Rdufour, c'est moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Mar 27 Avr - 20:15

RicharD a écrit:
Nous nous sommes croisés c'est certain, Dickduff et Rdufour, c'est moi.

Je savais très bien qui tu étais quand je suis arrivé ici. J'avais fait le lien! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Jeu 6 Mai - 9:32

Je reviens sur cette discussion, sur l'importance de se définir. J'ai actuellement une discussion sur "se définir" avec Michel, mon ami français. Voici la version censurée qui peut être lu par un enfant, rien de scabreux.


Bien sur que non, tu ne peux pas connaître ma chaine ! Le seul moyen de connaître une chaine est de l'écouter.

Tu as 100% raison alors on fait quoi, on sert les claviers devant cette évidence ou on trouve une façon de faciliter la communication. Michel, se définir a de grandes conséquences et pour l'interlocuteur et pour soi même. Se définir c'est fournir à l'autre une somme d'informations qui sera susceptible de faire sauver du temps, d'éliminer les quiproquos. Imagine s'il avait fallu que je te parle de mon admiration pour Sarko et mon fort penchant pour l'église catholique? Se définir c'est apprendre à se connaître et dans cette seule perspective, voilà un maudit bon moyen de faire avancer la cause hifi.

Se définir c'est la base d'une bonne communication, c'est aussi le départ vers l'évolution. Ce n'est pas le seul chemin, c'est le chemin le plus rapide, c'est tout. Je n'ai pas besoin de savoir qui tu es, j'ai besoin de savoir que TOI tu sais qui tu es, ce que tu recherches. Méchante nuance.

L'écoute de la musique c'est au moins deux grandes choses, on écoute des sons et on ressent des sons et ultimement des émotions. Vois-tu, moi je suis sensible à ce que je viens d'écrire, cela a une grande importance pour moi alors que je base mon écoute sur ces critères. Lorsque je t'ai posé la question sur les différences que tu imagines entre les fichiers 96/192, ce n'est pas innocent. Si c'est au niveau de l'écoute des sons, je rejoins ta conclusion, pas de différence significative. Si tu es sensible au ressenti, ta réponse pourrait (j'ai écrit devra, soyons souple) être différente et c'est à partir d'ici que prend tout son sens l'expression "se définir". Savoir ce que l'on veut et savoir ce que l'on sait, c'est savoir où l'on va sans savoir où on va arriver. C'est ça l'évolution.


Richard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Jeu 6 Mai - 9:52

[img][/img]On aimerais aussi lire la version du français....
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Jeu 6 Mai - 9:53

Demande le lui!

Et toi, tu penses quoi de "se définir"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Jeu 6 Mai - 10:10

Il est important au moins de définir
le genre de musique que l'on écoute...
Un gars qui n'écoute que du rock n'aura
surement pas le même style d'équipement
que celui qui écoute du jazz ou du classique.
À moins qu'il possède une chaine universelle...
Je rêve d'en avoir une un jour.


Se définir ne fait pas en sorte qu'automatiquement
deux ou plusieurs mélomanes vont apprécier la même
chose d'une chaine. La musique peut plaire et le but
être différent.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Jeu 6 Mai - 12:06

D'accord et pour commencer, cela serait un début fantastique de connaître le type de musique écouter. Gardons ça simple.

Une question plate. Vous qui écoutez majoritairement du jazz, vous avez une discussion avec celui qui n'écoute majoritairement que du rock, quelle est la crédibilité que vous lui reconnaissez lorsqu'il parle de dynamique? Ma réponse à moi c'est aucune, et vous? Je répète, je n'ai rien contre le rock mais ce n'est pas dynamique le rock, ça d'autres vertus mais pas la dynamique. Je n'ai pas de temps à perdre sur cet aspect là avec un amateur de rock. On peut parler d'autres aspects fichtrement intéressants avec un amateur de rock. Comment réalise t'il sa mise au point, le soundstage mais la dynamique, non! On en sauverais-tu du temps de clavier à connaitre ce détail? Hein! J'ai perdu des années à tenter de convaincre une gang sur un forum, le jour où j'ai su qu'ils n'écoutaient en majorité que du rock, j'ai arrêté et compris que nous ne parlions pas le même langage, on ne parlait pas du tout de la même chose, c'est tout. Le mal est fait par exemple.

Pour la dernière partie, encore d'accord et cela ne fait que renforcer la nécessité de se définir. Les objectifs étant de communiquer efficacement entre nous, éliminer les pertes de temps et autres quiproquos. IL n'est toutefois pas question d'étaler sa vie personnelle sur le forum mais de comprendre et surtout accepter le concept. Ensemble on trouvera une façon d'y arriver et ça prendra le temps que ça prendra.

Imagine 20 audiophiles qui ne se connaissent pas dans une salle, qui ont bien sur 20 recettes audiophiles différentes, on fait quoi pour harmoniser tout ça? S'il n'y a pas de contrôle, remarque la game politique qui va se jouer. Les plus fort vont partir en cabale. Communiquer efficacement, est-ce ça?

Je commence, Go! Habs Go!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Jeu 6 Mai - 21:40

CBrien a écrit:
I
À moins qu'il possède une chaine universelle...
Je rêve d'en avoir une un jour.



Oh... c'est intéressant ça. C'est quoi au juste une chaîne universelle?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Ven 7 Mai - 8:16

La chaine universelle n'existe pas bien sûr. Elle serait une référence
qui rallierait tout les mélomanes-audiophiles pour ses qualités autant
objectives que subjectives. Un étalon pour l'industrie de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Ven 7 Mai - 11:58

Définir, comme dans « se définir », mais selon quels critères. Politiquement, j’ai pas trop de problèmes, plutôt centre-gauche. Point de vue audiophile, c’est pas évident. Après quelques discussions privées avec Richard, j’ai appris quelques bases et même un nouveau mot « Hifiste » créé par Richard. Voilà je peux maintenant me situer comme hifiste plutôt subjectiviste +- centriste pas mal néophyte…. Mais en fait, d’où viennent tout ces termes audiophiles? j’aimerais parfaire mon vocabulaire et connaître la définition exacte avec des références..

J’ai rechercher sur le web des lexiques ou autres dictionnaires sur le sujet, il y a des choses mais c’est plutôt pêle-mêle. Alors, je lance un ballon.

S’il existe déjà un tel lexique qui défini l’ensemble des termes utilisés pour exprimer nos impressions suite à l’écoute d’une chaîne, qu’on me donne l’adresse. Sinon, je propose aux membres de ce forum d’en créé un de toute pièce. Il pourrait être interactif du style wiki, toujours en évolution et on pourrait discuter de la probité des définitions proposées. Ce serait un outil génial pour finir par se comprendre et initié un néophyte comme moi à la culture audiophile. Rien n’empêche de reprendre des définitions trouvées sur le web et citer la source.

Une liste alphabétique des termes définis par un « COURT » texte, pas une dissertation philosophique.

Est-ce possible? Et comment procéder? Bon, on en parle. Un fichier word qui serait téléchargeable?

Je rêves peut-être, un restant de morphine!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Ven 7 Mai - 12:53

Je sais que c'est discuté ailleurs sur ce forum mais plus j'y pense plus je me dit que si un système est vraiment de haute-fidélité dans le sens qu'il restitue fidèlement la réalité alors un système universel étant celui qui restitue la fidélité de toute sorte de musique et de toute sorte d'instrument doit exister. Bon ça se peut que ça soit hors de nos moyens mais ça doit exister. J'imagine que le chaînon le plus faible (dans le sens de ce qui coûte le plus cher à obtenir afin de satisfaire tous les registres) est la puissance d'amplification.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Sam 8 Mai - 8:05

jacquesland a écrit:
Définir, comme dans « se définir », mais selon quels critères. Politiquement, j’ai pas trop de problèmes, plutôt centre-gauche. Point de vue audiophile, c’est pas évident. Après quelques discussions privées avec Richard, j’ai appris quelques bases et même un nouveau mot « Hifiste » créé par Richard. Voilà je peux maintenant me situer comme hifiste plutôt subjectiviste +- centriste pas mal néophyte…. Mais en fait, d’où viennent tout ces termes audiophiles? j’aimerais parfaire mon vocabulaire et connaître la définition exacte avec des références..

J’ai rechercher sur le web des lexiques ou autres dictionnaires sur le sujet, il y a des choses mais c’est plutôt pêle-mêle. Alors, je lance un ballon.

S’il existe déjà un tel lexique qui défini l’ensemble des termes utilisés pour exprimer nos impressions suite à l’écoute d’une chaîne, qu’on me donne l’adresse. Sinon, je propose aux membres de ce forum d’en créé un de toute pièce. Il pourrait être interactif du style wiki, toujours en évolution et on pourrait discuter de la probité des définitions proposées. Ce serait un outil génial pour finir par se comprendre et initié un néophyte comme moi à la culture audiophile. Rien n’empêche de reprendre des définitions trouvées sur le web et citer la source.

Une liste alphabétique des termes définis par un « COURT » texte, pas une dissertation philosophique.

Est-ce possible? Et comment procéder? Bon, on en parle. Un fichier word qui serait téléchargeable?

Je rêves peut-être, un restant de morphine!!!


Salut, Jacques,

Heureux de te revoir sur pied.

J'ai eu une discussion avec Claude hier PM et je me rend compte à quel point se définir est une expression qui rend mal à l'aise. Comme si on demandait à quelqu'un (e) de se déshabiller devant nous sans pudeur, sans retenue. Je peux comprendre ce malaise car moi aussi je le serais.

Se définir nous le faisons à tous les jours où nous communiquons avec quelqu'un sinon c'est l'anarchie. Comment discuter avec quelqu'un dont tu ignores tout? Convenons que les discussions seraient de surface dans un premier temps et au fur et à mesure que l'on connait l'autre, on creuse les sujets. C'est naturel et normal. Faut-il que sur un forum on prenne son temps pour en arriver à mieux se connaître et arriver finalement à se définir. De cette façon, on bouscule rien, notre conservatisme est sauvé. IL y a d'autres moyens.

Comment s'y prendre, Claude a eu une bonne idée en proposant le style de musique comme base de départ. Pourquoi pas? Si j'étais habile avec les subtilités du forum, j'aurais mis, sous notre nom lorsque l'on écrit, ces détails au lieu de l'age, de l'humeur et de la ville. Encore que l'âge c'est pas bête de le savoir.

Je répète que se définir c'est offrir une somme d'informations sur soi, que l'on va finir par connaître de toute façon, dans le but de mieux communiquer. C'est tout. Et cela fait sauver du temps et beaucoup d'énergie. Rappelez-vous l'anecdote des gars qui n'écoutent que du rock. Savent-ils de quoi tu parles quand tu leur parles de contrebasse et eux lorsqu'ils te parlent de basse profonde et abyssale? Cela va dans les deux sens. Ce n'est pas un défaut d'écouter un style de musique, il faut juste qu'il soit en harmonie avec le tien pour parler des mêmes choses et préoccupations.

Je poserai la question, savons-nous discuter? En personne? Sur un forum? Je vous parlerai à coeur ouvert, sur les forums à date, c'est bin plus un trip d'égo que d'un trip d'esprit ouvert tourné vers l'évolution de sa propre passion. Ce n'est pas qu'un phénomène québécois, c'est partout pareil. Claude me faisait remarquer fort justement que QAV est le forum qui marche le mieux actuellement, pourquoi? Intéressant de se poser la question. On peut ne pas être d'accord sur ce qui s'écrit sur QAV mais au moins il s'écrit des choses, ça bouge, c'est vivant.

Il se passe quoi ailleurs? C'est ordinaire en joualvert et il traine encore cet esprit parano sur les forums qui sclérose des idées, des participations et des participants. Il n'y a personne qui va se mettre la tête sur la bûche volontairement, par plaisir. On gagne quoi à imposer la sclérose, pouvez-vous me le dire?

Internet est un moyen fantastique de communication. L'image que me jette en pleine face un forum c'est une cour d'écoute au primaire. J'ai hâte qu'on vieillisse s'tie

Richard
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Sam 8 Mai - 8:17

Martin a écrit:
Je sais que c'est discuté ailleurs sur ce forum mais plus j'y pense plus je me dit que si un système est vraiment de haute-fidélité dans le sens qu'il restitue fidèlement la réalité alors un système universel étant celui qui restitue la fidélité de toute sorte de musique et de toute sorte d'instrument doit exister. Bon ça se peut que ça soit hors de nos moyens mais ça doit exister. J'imagine que le chaînon le plus faible (dans le sens de ce qui coûte le plus cher à obtenir afin de satisfaire tous les registres) est la puissance d'amplification.


Salut Martin,

J'ai longtemps pensé qu'une bonne enceinte pouvait reproduire tous les styles de musique sans problème, de façon contrôlée, et de qualités sonores égales. Je suis moins certain de ça aujourd'hui.

Je crois entre autre que l'apprentissage de la mise au point permet de personnaliser encore plus l'écoute selon le style de musique. Le gars qui écoute du rock veut de la basse. Ce n'est pas en éloignant du mur ses enceintes qu'il va y arriver, sur une base générale. Le jazz c'est différent, le classique aussi.

Je me demande si une chaine hifi moderne n'est pas apte à donner cette universalité. Je me demande si ce n'est pas nous avec notre regard partiel sur la hifi qui ne l'handicapons pas, cette universalité? Je ne constate rien ici, juste qu'en discutant avec Claude hier, un moment je me suis senti devant une tâche assez complexe, celle de construire une chaine hifi. Plus j'avance moins j'en sais. Plus j'avance, plus je me bute à des aspects nouveaux qui n'ont pas l'heur de me faciliter la vie.

Enfin c'est intéressant d'en discuter.

Richard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Sam 8 Mai - 9:44

RicharD a écrit:

Le gars qui écoute du rock veut de la basse. Ce n'est pas en éloignant du mur ses enceintes qu'il va y arriver, sur une base générale. Le jazz c'est différent, le classique aussi.

Si le gars qui aime le rock veut surtout de la basse peut-être qu'il recherche une "couleur" excessive et désire amplifier la réalité. Peu importe le style de musique la définition du Hi-Fi est de restituer la musique telle qu'elle est jouée et enregistrée. Que ce soit du rock ou du jazz une très bonne chaîne Hi-Fi devrait être en mesure de restituer les sons tels qu'ils étaient.

Maintenant si ça ne restitue pas toute la basse originale c'est soit que le système n'est pas hi-fi ou soit que l'auditeur qui aime la basse recherche une amplification de celle-ci qu'il aime mais qui n'est plus le reflet de la réalité.

non?
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Sam 8 Mai - 11:21

Tu as un point.

Oublions le son pour une minute, si tu cherches à optimiser ton soundstage, peu importe le style de musique, tu vas devoir éloigner tes enceintes du mur arrière. Oui, tu vas avoir plus de soundstage mais la basse va diminuer en proportion. Ce qui ne rejoint plus l'amateur de grosse basse et ce peu importe le modèle d'enceinte.

Est-ce que la mise au point joue sur la réalité? Est-ce que les enregistrements modernes sont pensés pour cette nouvelle donne qu'est le positionnement des enceintes? Sais pas!

Cette discussion m'éclaire sur un nouvel aspect, les effets subversifs de la mise au point. Devra t'on spécialisé nos achats d'enceintes ou le contraire, c'est à dire chercher des enceintes plus généralistes? Je ne sais pas.

Pour revenir à ton point sur la chaine universelle, je crois que c'était plausible d'y croire mais depuis 5 ans disons, ce n'est plus le cas. Dans une fourchette de prix humaine, s'entend.

Richard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Sam 8 Mai - 13:13

RicharD a écrit:
... si tu cherches à optimiser ton soundstage, peu importe le style de musique, tu vas devoir éloigner tes enceintes du mur arrière. Oui, tu vas avoir plus de soundstage mais la basse va diminuer en proportion. Ce qui ne rejoint plus l'amateur de grosse basse et ce peu importe le modèle d'enceinte.

En premier lieu, je dois te dire que j'apprécie tout comme toi un bon soundstage mais c'est une question de goût et peut-être pas nécessairement de haute-fidélité. Le soundstage est impressionnant, "voir" ses enceintes "disparaîtrent" pour ne faire place qu'à la musique est vraiment intéressant. Mais est-ce nécessaire pour qu'une chaîne soit Hi-Fi? Le soundstage n'est peut-être qu'un "artifice" intéressant ou dit autrement une "valeur-ajouté". Dans la vraie vie, lorsqu'on va au concert... il n'y a pas vraiment de soundstage comme on l'aime sur notre chaîne, c'est-à-dire l'espace de chaque instrument découpé au couteau. Lorsqu'on va à un concert de l'orchestre symphonique on entend l'orchestre. Oui on peut situer la harpe à l'arrière et la grosse caisse dans le fond à droite mais pas au point où on le recherche (ou apprécie) sur nos chaînes.

Autre point, malgré le fait que pour moi j'ai obtenu un meilleur "son" et soundstage en éloignant mes enceintes du mur arrière il ne faut pas généraliser, je crois. Il y a des enceintes qui sont faites pour être collées au mur (les enceintes Naim par exemple). Aussi, curieusement, et je crois que c'est un effet de pièce et acoustique, je n'ai pas perdu de basses en éloignant mes enceintes du mur. Au contraire elles sont mieux définies. Il faut dire qu'au départ mes enceintes n'étaient pas collées au mur. Elles devaient être à environ 2 pieds. Je les ai juste emmenées au moins à un mètre.

RicharD a écrit:
Pour revenir à ton point sur la chaine universelle, je crois que c'était plausible d'y croire mais depuis 5 ans disons, ce n'est plus le cas. Dans une fourchette de prix humaine, s'entend.

On s'entend... je crois que ça existe mais la perfection a un prix.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3825
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Sam 8 Mai - 13:30

Bon point. Le soundstage seul n'est certes pas hifi si les sons ne sont pas plausibles. D'accord la dessus.

Le soundstage est un débat en soi. Avoir ou non du soundstage? Un artifice ou non? Franchement je ne sais pas. Ce que je sais c'est que je ne m'en passerais pas.

Il y a beaucoup d'inconnues en hifi et cela commence par les enregistrements. Alors il faut se rabattre sur notre mémoire des sons des instruments de musique. Autre point à souligner et tu confirmeras, les sons de base d'une chaine ne changent pas ou peu en déplaçant les enceintes dans la pièce. Ils se précisent, se détériorent peut être mais du LINN demeure du LINN, du Naim, du Naim dans leur essence, peu importe où les enceintes sont positionnées.

J'ai envoyé un document à Claude sur le positionnement d'un HP sur un baffle plan. Le seul fait de le changer de position sur le baffle modifie la courbe. Tu écoute une chaine avec un sub et en te promenant dans la pièce, il y a de la basse à certaines places et à d'autres place moins.

Je n'ai jamais écouté une paire d'enceintes Naim, les modèles au mur. Est-ce que cela donne du Soundstage? N'ont-ils pas abandonnés la production de ce genre d'enceintes? Je suis curieux?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Sound Stage   Sam 8 Mai - 13:36

Je crois en effet que le "soundstage" à une place très importante en HI-FI , car c'est l'effet
direct de la stéréophonie.
Si la stéréophonie n'est pas importante , le soundstage ne l'est pas plus.

stéréophonie Technique de la reproduction des
sons donnant une sensation de répartition spatiale, de relief sonore
(par opp. à monophonie)


à moins qu'on puisse parler de scène sonore en monophonie.....je doute.
http://www.bouddha.ch/Hifi/Stereophonie.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   Sam 8 Mai - 15:45

RicharD a écrit:
Je n'ai jamais écouté une paire d'enceintes Naim, les modèles au mur. Est-ce que cela donne du Soundstage? N'ont-ils pas abandonnés la production de ce genre d'enceintes? Je suis curieux?

Je ne suis pas un expert en enceintes Naim. J'ai souvent lu que ce n'était pas leur point fort. D'ailleurs j'ai des Spendor comme enceinte. Pour répondre à ta question cependant ils n'ont pas abandonné la construction d'enceintes. Au contraire ils viennent de lancer de nouvelles enceintes avec également une nouvelle technologie de transducteur pour les hautes fréquences. Elles s'appellent Ovator:

Ovator sur YouTube


Ovator sur le site Naim


Dernière édition par Martin le Sam 8 Mai - 16:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se définir! Est-ce si difficile?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se définir! Est-ce si difficile?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réglage de carbu ? Démarrage difficile
» Vend Cox 1300 à finir de restaurer
» Plans d'eau difficile, conseil sur mon approche
» Z1000J2 : démarrage difficile
» [1.9TD - Démarrage] à froid très (très) difficile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Réflexions audiophiles-
Sauter vers: