Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une discussion, une autre , sur les prix.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RicharD

avatar

Messages : 3780
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Une discussion, une autre , sur les prix.   Dim 25 Avr - 9:07

Hier samedi, Claude et moi avons eu une discussion animée mais non moins intéressante avec Marc Philip de Magazine audio, sur les prix des appareils .

Une précision, avec le recul, Magazine audio n'est pas un forum de discussion. Ce n'est pas le meilleur endroit pour entreprendre une discussion de fond comme les prix en hifi. Marc gagne sa vie aussi avec la hifi et on peut imaginer que ses impératifs commerciaux divergent de mes impératifs de passionné.

Je m'excuse donc auprès de Marc et de l'équipe de Magazine Audio non pas pour les propos tenu mais de mon manque de jugement sur l'endroit où ces propos ont été tenu. L'invitation a été lancé à Marc de se joindre à nous sur Audio Café pour discuter. Il est le bienvenu. Par souci d'honnêteté, Marc a aussi un forum, voici l'adresse de son forum : http://www.audio-conseil.com/Forum/ Voici l'adresse de son webzine : http://www.magazine-audio.com/

C'est certain que celui qui s'interroge sur la pertinence des prix en hifi n'a pas le beau rôle. Je comprend très bien aussi que chacun d'entre nous avons des rêves audio qui dépassent et de très loin souvent sa capacité de payer. Un rêve est un puissant leitmotiv de vie. Mon ampli qui me fait fantasmer est un Klimax de LINN. Je n'ai jamais entendu mieux comme reproduction réaliste.

Peut-on parler des prix élevés de certains appareils hifi sans porter l’étiquette de frustrés? Peut-il y avoir une autre perspective que la qualification facile de frustré et de jaloux lorsqu'il est question de prix stratosphériques? C'est certain que ce n'est pas facile de justifier certains prix sur certains produits. Le succès de la discussion passe par cette justification, c'est inévitable.

Cela m'indispose pas mal cette attitude fermée sur les prix. Il n'est pas question de démolir la hifi de luxe. Il y a des produits qui valent le détour et probablement le moindre centime demandé pour en faire leur acquisition.

Peut-on avoir un sens critique en hifi? J'ai longtemps fréquenté Audio Club à Montréal. Je n'y vais quasiment plus, bien que LINN est ma compagnie de prédilection. Pourquoi? Parce que chez Audio Club, en dehors de LINN point de salut. Il y a LINN et les autres compagnies et ça m'énaaaaarve! Ils pincent mon sens critique comme si je n'étais pas capable de penser par moi même. C'est vrai que LINN c'est bon mais c'est quand même pas le bout d'la marde s'tie! Y a autre chose en hifi.

Je suis allé faire un tour chez Ti-Lou récemment. Voilà un audiophile qui a été au bout de sa passion par les sommes consenties, la qualité des appareils etc. etc. Un de mes amis ma demandé si c'était cohérent cette visite en regard de mon point de vue. Pour mon ami et tout ceux là qui m'attendent avec une brique, je n'ai rien contre le luxe, contre ces appareils de rêve, j'en ai contre la bêtise de celui qui sort son chéquier et qui ne se pose pas de question sur ce qu'il achète. C'est cher donc c'est bon.

Jaser avec Ti-Lou c'est faire un voyage hifi qui remonte loin dans le temps, qui dénote une passion pour la reproduction de la musique qui le possède encore aujourd'hui. Il a le droit d'investir la somme d'argent qu'il veut et il a eu la clairvoyance de l'investir dans des appareils hifi en premier lieu et de luxe en second. Il a été un consommateur averti.

Si j'avais beaucoup d'argent, aurais-je ce type de chaine? Probablement parce que cette perspective n'a rien d'incompatible avec le sens critique.

Il faudra aussi, un jour, parler du danger de ne parler que des produits haut de gamme. C'est vrai que c'est plus palpitant parler d'un Manley à 25K$ que de mon petit 2250. La majorité d'entre nous avons rêvé aux appareils que nous possédons. Sont-ils moins bons parce que l'industrie déconne avec ses prix. Quel est la somme d'argent minimum à mettre sur une chaine aujourd'hui et qui peut porter le label HIFI? À écouter ces gourous de la hifi on vogue allègrement vers le 50K$ et plus. Sous cette barre psychologique, sommes-nous hifi? Chez moi, j'ai un investissement de 12K$ à peu près, pas hifi moi? Faites votre calcul et posez-vous la question, suis-je hifi?

Il a été écrit hier que c'est grâce à des gens qui achètent ces produits de luxe que le marché de l'usagé c'est développé. C'est vrai mais il y a aussi d'autres façons de voir ça. Si nous, audiophiles, nous devenions des consommateurs guidé plus par notre porte feuille que par notre instinct, quel serait le visage de la hifi aujourd'hui? Des finitions moins belles mais intrinsèquement la même enceinte, le même ampli, le même câble. Je répète, avons-nous développé convenablement notre sens critique? Avons-nous un sens critique? C'est finalement la seule question que je pose.

Le pire c'est que juste posé cette question te qualifie de frustré et de jaloux. C'est y pas beau. Les gars on part de loin. Comprenez-vous pourquoi ça me met en rogne.

Personne pour défendre la position de la hifi de luxe?

Tôt ou tard, ce sujet va devenir populaire, cela ne sera plus péché d'en parler. À ce moment la hifi va évoluer. Comme me dit un ami, le ver est dans le fruit. D'ici là, bin coudonc, patience!

Richard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une discussion, une autre , sur les prix.   Dim 25 Avr - 10:49

Je suis bien d'accord avec toi que c'est un sujet chaud qui attise les passions. Lorsque tu poses la question si on peut en parler sans se faire traiter de frustré je dirais que tout dépend de la façon dont le sujet est abordé et de l'attitude que l'on a lorsqu'on en discute. J'ai l'impression que ta visite chez Ti-Lou a été salutaire et est un bon point de départ pour cette discussion.

Je crois que le domaine du Hi-Fi n'est pas différent de la plupart des domaines qui touchent un hobby ou une passion. Il y a ceux qui possèdent une passion depuis longtemps et il y a ceux qui découvrent. Parmi les deux groupes il y a ceux qui ont des moyens financiers et il y a ceux qui en ont beaucoup moins mais ont tout autant de passion. Il est donc normal (que voulez-vous l'homme est l'homme et sera toujours l'homme) qu'il se développe un marché "commercial" pour chacun. À chaque commerce son créneau. Tu mentionnes que ta visite chez Ti-Lou n'est pas contradictoire à ton cheminement car le système "de luxe" de Ti-Lou a été bâti avec le temps, avec une démarche cohérente et surtout intelligente, en toute connaissance de cause. On en déduit, en fait tu le dis bien, que tu en as plutôt contre la bêtise humaine, c'est-à-dire ceux qui payent le "gros" prix sans connaissances et pour la simple raison de vouloir posséder ce qui a de mieux. Je te dirais que pour la plupart de ces derniers, ils ne sont peut-être pas vraiment mélomanes ou audiophiles et que l'argent n'est qu'un moyen d'obtenir quelque chose. À partir de ce moment ils ne font pas parti du même groupe que nous (pas la même passion véritable) et que nous n'avons aucun jugement de valeur à faire. Comme nous n'avons pas nécessairement la "mission" de les emmener vers ce qu'on pourrait considérer "le droit chemin"... car ce "droit chemin" n'est pas le leur.

On a donc pas à être frustré de quoi que ce soit. On doit aborder le Hi-Fi pour ce qu'il est et il ne devrait pas y avoir aucune frustration à discuter du prix d'un système en autant que les gens qui discutent ensembles sont sur le même pied autant au niveau de la passion et d'un minimum de connaissances ou de désir de connaissance.

Je vais te raconter une anecdote à propos d'AudioClub qui va te rejoindre. J'ai acheté mon système de son actuel en novembre 2007. J'ai magasiné les systèmes pendant la fin de l'été et l'automne de la même année. Je suis un passionné de musique mais la vie professionnelle étant ce qu'elle est je n'avais jamais pris le temps de changer mon "vieux" système de son qui avait 25 ans d'âge et qui avait les caractéristiques "boum-boum" qui collaient à mes goûts lorsque je l'ai acheté. Il était grand temps que je me fasse plaisir. Comme ça faisait longtemps que je n'était plus dans le circuit j'avais définitivement sous-estimé mon budget par rapport à mes besoins (et mes goûts). C'est là où un bon conseiller, d'une bonne boutique, qui respecte le consommateur et surtout qui partage sa passion fera toute la différence. Comme conseiller il ne faut jamais présumer de rien (par exemple ma capacité d'augmenter mon budget initial en autant que la démarche m'est confortable). La première boutique où je suis allé c'est justement chez AudioCLub. Pourquoi? Parce qu'un confrère de travail a pour $30,000 d'équipement LINN chez lui, c'est un maniaque comme moi et son système sonne en TA! À ce moment de ma vie, un système audiophile c'était LINN. Malheureusement pour moi (et pour AudioClub) j'ai été accueilli par quelqu'un qui n'a pas compris ma démarche, mes goûts et mes besoins. Comme je parlais de $5000-$7000 et comme il ne tenait qu'à me montrer du Linn (pour lui il n'y rien d'autre) il m'a donc fait écouter ce qu'il pouvait trouver de moins cher chez Linn avec les HP les moins chers qu'il avait pour rentrer dans ma fourchette de prix. Voyant mon air un peu déçu à l'écoute, tout ce qu'il avait à me dire c'était "R'garde... on pourra rien faire en bas de $15,000". Comme c'était le début de ma démarche je suis parti et je n'ai jamais remis les pieds chez AudioClub. Le pire (voilà l'anecdote), quelques mois plus tard, je sortais de chez Codell avec un système Naim et j'ai payé le genre de prix que le vendeur d'AudioClub aurait voulu que je paye. Pourquoi? Justement parce que chez Codell, Todd (qui est un excellent vendeur... je ne suis pas naïf) est un passionné de musique, sait reconnaître si la personne qui entre chez lui est un vrai passionné de musique ou quelqu'un qui veut un système pour épater la galerie et surtout a le désir de faire progresser son client potentiel (un client qui revient c'est de la bonne business!). Oui il y a eu discussion de prix au départ pour savoir avec quoi on partirait mais si Todd m'avait aussi mentionné en partant que je ne pouvais pas avoir un bon système en bas de $12,000 disons simplement que je n'aurais pas le système que j'ai en ce moment.

Je reviens à ce que je disais au début. Il y a de tout et un marché pour tout. Je pense qu'il y a certaines boutiques à Montréal qui se spécialisent dans le très haut de gamme et que c'est une minorité de clients qui, comme Ti-Lou, achète en parfaite connaissance et pour les bonnes raisons. Je m'avance mais je pense que dans ces boutiques une majorité de clients (qui achètent du très très haut de gamme, pas nécessaire le Hi-Fi "plus accessible) sont des gens qui ont beaucoup de moyens (forcément), qui aiment la musique sans être mélomanes ou audiophiles, n'ont pas le temps et le goût de magasiner et ces gens entrent dans la boutique et disent "montre-moi ce que tu as de meilleur). Plus un objet est un objet de luxe plus le volume de vente sera faible alors il est normal pour assurer les ventes à long terme que la marge de profit soit élevée. C'est bien? C'est mal? Selon moi c'est inutile de débattre ce dernier point car c'est du commerce et si cela répond au besoin de ce client alors c'est correct pour lui et je n'ai pas à le juger sous prétexte que je connais ça un peu plus que lui et que je trouve déraisonnable de se payer un ampli à $80,000. Je serai très mal en point de savoir ce que j'achèterais comme système si demain matin j'avais la possibilité d'acheter ce que je veux peu importe le montant. À ce moment, l'émotion prend le dessus sur la raison... c'est souvent l'essentiel du commerce!

Étant donné que sur les fora il y a pas mal tous les genres de monde (quoi que je pense que le dernier genre auquel je fait référence ne passe pas trop de temps sur les fora) il devient donc hasardeux de mêler le prix à des discussions sur un ou tel autre appareils dans un forum de discussion sur internet. On a tout simplement pas tous les mêmes moyens financiers malgré qu'on peut pour plusieurs avoir les mêmes goûts.

Alors pour ma part, j'aime lire et apprendre sur les caractéristiques des produits, peu importe le prix. Oui je trouve cela plate lorsqu'on s'aperçoit qu'une compagnie vend à prix excessif une composante qu'on compare à une autre et dont on ne peut expliquer la différence de prix. Mais je reviens à mon argument de départ, il y a un marché pour tout et malheureusement il y a des gens qui ont des moyens et n'ont pas de temps pour faire des recherches et considèrent que pour eux c'est un bon achat. Tant qu'il n'y a rien d'illégal, je ne suis pas là pour défendre la veuve et l'orphelin. Quelqu'un qui entre dans une boutique sachant très bien quelle genre de boutique il fait affaire (on s'entends-tu pour dire que CDF n'a pas la même clientèle que Codell?) doit assumer ses choix futurs dans cette dite boutique. Pour moi, chaque boutique a une clientèle cible. Alors je trouve un peu démagogique de dénigrer une boutique si on ne fait pas partie de sa clientèle cible. Si on ne fait pas parti de sa clientèle cible on a qu'a aller ailleurs (c'est comme ceux qui chialent tout le temps à propos de l'émission "Call-TV" à la télé... viarge qu'ils arrêtent de chialer et qu'ils changent de poste ou qu'ils ferment la TV!!!).

Là où j'ai personnellement un peu plus de difficulté c'est lorsqu'on arrive dans le monde du DIY où je m'aperçois qu'il y a deux types de personnes. Il y a les passionnés du fil à souder (et de la musique) qui ont le temps, le désir, la passion et les compétences pour se fabriquer eux-même leurs appareils. Le temps ne compte pas (c'est leur passion) et discutent passionément avec tous des derniers tweeks qu'ils ont trouvé à leur appareil pour en améliorer la sonorité. Ça, c'est le type de personnes avec qui, non-seulement je n'ai pas de problème, mais avec qui j'apprends beaucoup. Il y a malheureusement (pour moi) l'autre type de DIY où il semble que le seul leitmotiv est de démontrer qu'on peut se bâtir un système de $50,000 pour la modique somme de $5,000 et par le fait même dénigrer toute une industrie en laissant croire que quiconque achète un système au-delà de $5,000 à $10,000 se fait fourrer. Pour moi c'est malhonnête de laisser croire ça car ces gens ne tiennent pas compte d'un paquet de facteur (je ne commencerai pas la discussion ici) ET ne tiennent pas compte du fait que quelqu'un comme moi n'a pas le temps, les compétences etc. et est prêt à payer le prix que je considère correct pour ce que je veux avoir. Pas besoin de dénigrer une industrie entière pour ça. Oui, il y existe des compagnies qui demandent de fort prix mais s'ils sont en business pour plus de 10 ans c'est soit parce qu'ils offrent quelque chose d'intéressant ou bien ils ont trouvé le créneau (et les acheteurs) qui font leur succès. Qui sommes-nous pour les juger (autant le vendeur que l'acheteur). Ça m'étonnerait qu'une compagnie qui vole littéralement ses clients réussisse à se faire un nom respectable et demeurer en business très longtemps. Là, je te rejoins lorsque tu dis qu'il faut quand même un mimimum.. il faut être averti. Celui qui paye $25,000 pour un système où il ne peut obtenir aucune référence, aucune réputation de compagnie, a un peu ce qu'il mérite ou du moins il a un peu couru après. Lorsqu'on débourse cette somme peu importe ce qu'on achète ça prend un minimum de recherche!

Peut-on avoir un sens critique en Hi-Fi? Tout à fait, en autant, selon moi qu'on discute justement de Hi-Fi en respectant ceux avec qui ont discute. Si toi et moi discutons avec Ti-Lou vs quelqu'un d'autre qui entre chez CDF et qui dit "Montre-moi ce que tu as de meilleur et livre moi ça demain chez moi, alors on aura pas la même discussion et le but recherché sera différent. Une discussion centrée uniquement sur le prix n'apporteera pas grand chose de constructif selon moi à moins, peut-être, que les personnes dans la discussion soient tous pas mal du même type au niveau mélomane, audiophile, philosophie. (Impossible selon moi d'avoir une discussion non-biaisée sur le prix entre quelqu'un qui accepte de payer $15,000 pour un ensemble Naim et un DIY qui fait parti de ma seconde catégorie, c'est-à-dire celle qui dénigre tout ce qui se vend au-delà d'un certain seuil.

Quelle est la somme minimum pour porter le label Hi-Fi? Méchante question. À mon avis ce n'est pas une question d'argent mais plutôt de définir les balises de ce qu'est un système Hi-Fi. Et là, je sais que c'est une discussion pour un autre sujet et il y aura probablement autant d'opinions qu'il y aura de participants et je ne suis pas certain qu'il sera possible d'atteindre consensus. Mais une chose est claire pour moi... ce n'est pas une question de prix ou du moins ce n'est définitivement pas le point de départ de la discussion. En se promenant au SSI j'ai vu des systèmes à $7,000-$8,000 que je qualifierais de Hi-Fi. J'en ai aussi vu à $30,000 ou j'ai regardé mon voisin d'un air tout ébahi en me disant "ben voyons donc, j'ai déjà eu un ghetto blaster de $300 qui sonnait mieux que ça!".

Tu poses la question à savoir si les audiophiles devenaient des consommateurs plus guidés par le portefeuille que par l'instinct, quel serait le visage de la Hi-Fi aujourd'hui (ou demain)? Je pense encore une fois que c'est une roue qui tourne. Les gens viennent au monde et d'autres meurent. Les gens prennent de l'expérience en vieillissant alors que des néophytes entrent dans le "système" tout le temps. Il y aura toujours, selon moi cette cohorte de consommateurs potentiels qui possèdent tous des goûts, des désirs, des passions et des moyens différents. Les compagnies sérieuses qui font de la recherche et développement et qui offrent un rapport qualité-prix qui répond aux attentes d'une bonne clientèle seront dans le marché pour longtemps et continueront de faire évoluer le Hi-Fi. Oui certaines d'entre-elles vendent des produits très haut de gamme mais s'ils sont en business pour plusieurs décennies et qu'on est capable de reconnaître une certaine qualité/philosphie dans ce qu'ils font alors on ne peut pas penser qu'on a pas le sens critique lorsqu'on adhère à ces philosophies et qu'on achète. Linn et Naim, comme plusieurs autres, font partie de cette catégorie selon moi. Cela étant dit, et je suis d'accord avec toi, il ne faut pas devenir fanatique... surtout pas d'une marque. Je suis très fier du système que j'ai, par contre je sais très bien qu'il se fait autre chose. Et il est peut-être vrai que j'aurai pu trouver un système qui m'aurait comblé et apporté du plaisir pour moins cher. Mais j'ai accroché sur les choses particulières (rhythme, rapidité, le fameux PRat) que je n'ai pas trouvé ailleurs et je suis allé chercher une émotion qui justifie le prix. Voilà des mots important "justifie" et "émotion". Lorsqu'un consommateur achète, tout est une question d'émotion et le manufacturier qui réussit à mettre en boîte une émotion peut se permettre de demander le prix.

Voilà, un long texte mais je crois que c'est ce que tu recherches dans ton forum, que l'on prenne le temps d'étayer un peu plus nos argumentaires. Je ne pourrai donc pas écrire autant sur ce forum mais lorsque je le ferai je prendrai le temps.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD

avatar

Messages : 3780
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: Une discussion, une autre , sur les prix.   Dim 25 Avr - 14:05

Hé bin dis donc! Moi croyait avoir le clavier leste, j'ai trouvé chaussure à mon pied.

Martin si j'avais eu à répondre à mes question, c'est certainement ce que j'aurais écrit. Je suis d'accord sur toute la ligne.

Se poser des questions, échanger sur nos idées fait avancer les choses. Je sais bien que ce que j'écris parfois est déconnecté et je demeure poli. L'objectif est égoïste, je veux évoluer. Ma méthode c'est de poser des questions ou je suis rendu en hifi. Sur les prix en hifi, peut-on en parler? Est-ce chercher la bête noire? C'est se placer sur le grill, ça c'est certain.

Parler des prix n'est pas un exercice de démolition, je t'avoue que c'est la première fois que quelqu'un prend du temps pour en parler. C'est fantastique et imagine si les audiophiles commençaient à en parler, ce que je pourrais apprendre grâce à ces échanges.

En tout cas je ne demande pas mieux.

Richard

Oui bon! J'ai demandé d'expliquer le pourquoi de son oui ou de son non. Dans ton cas, j'accepterai 4 ou 5 paragraphes ce qui devrait alléger la tâche et de posté aussi souvent que tu veux

lol!
On aime ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une discussion, une autre , sur les prix.   Dim 25 Avr - 14:51

RicharD a écrit:
Oui bon! J'ai demandé d'expliquer le pourquoi de son oui ou de son non. Dans ton cas, j'accepterai 4 ou 5 paragraphes ce qui devrait alléger la tâche et de posté aussi souvent que tu veux

Wink Ne t'en fait pas ... ça ne sera pas tout le temps comme ça. Je voulais lors d'un premier échange prendre le temps de m'expliquer comme il le faut pour éviter les malentendus.

On aime ça aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une discussion, une autre , sur les prix.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une discussion, une autre , sur les prix.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche magasin pour entretien vélo
» Ballon ou autre engin
» sondage : prestations et prix de vos pensions (ou autre formule)
» Pick up dodge et autre 4x4
» Prix clé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Réflexions audiophiles-
Sauter vers: