Audio Café

Tous les sujets audiophiles et hifi sont abordés, avec ou sans café, simplement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La hifi et la philosophie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: La hifi et la philosophie   Dim 28 Nov - 8:32

Y a t'il quelqu'un qui aime la philosophie dans la salle?

Y a t'il quelqu'un, dans cette même salle, qui aime la philosophie suffisamment pour l'associer à la hifi et en parler?

Je pose ces questions ce matin car j'ai de la difficulté à concevoir la hifi sans la philo. Je constate que lorsque j'aborde cet aspect la discussion perd de l'intérêt chez mon interlocuteur. Je me demande pourquoi?

Jacques et moi, nous nous sommes construit un sub et nous avons tenu quasiment un journal quotidien où nous avions un auditoire attentif et intéressé. Voilà un aspect de la hifi qui passionne et que l'on doit stimuler, motiver, encourager.

Pourquoi la philo n'intéresse à peu près pas? On sait que la philo est un code, un outil de compréhension de la vie et peut être associé à la hifi pour bien la comprendre. Être en mesure de se définir en tant qu’audiophile et de prendre acte de certaines incohérences de notre passion tout comme des bons coups de la hifi.

C'est comme si chacun d'entre nous avions des questions que nous ne voulons pas aborder de peur du changement peut être? Est-ce que nous aurions une petite gêne d'admettre que la voie hifi actuelle ne mène nulle part? Que les sommes investies dans des appareils ne sont pas conforment à une reproduction dites hifi?

Je discute présentement avec un français, Olivier B. Il a en général une vision assez éclairée sur la hifi. Je dis "assez" car c'est de mon point de vue évidemment. J'imagine qu'il soutien la même chose à mon égard. Bref, il m'écrit que haute fidélité n'a plus rien à voir avec la réalité mais plutôt à une marque déposée, une marque de commerce. Si c'est vrai ce qu'Olivier avance, c'est épouvantable ne trouvez-vous pas? En clair, on nous a convaincu, pire persuadé, qu'il n'y a aucun problème de donner des milliers de dollars pour des appareils hifi à une industrie qui n'a plus à faire d'efforts, car la réalité n'est plus une référence, n'est plus LA référence.

Voyez-vous, la philo sert à mieux comprendre, voire accepter ce que j'écrit. La philo peut aussi servir comme moyen de faire passer des messages, faire de nous, audiophiles, à la fois des passionnés compétents et des consommateurs qui en auraient pour leur argent. J'y vois actuellement une incompatibilité alors que ce n'est pas le cas. On peut être l'un et l'autre.

Si l'industrie qui vadrouille à tous les lundi matin les fora de ce monde et que le constat est qu'un tel message ne suscite aucune réaction, dites moi les gars pourquoi la situation changerait. Donnez moi un raison, une seule pourquoi les industries de l'audio et de l'enregistrements nous en donneraient plus?

Pourquoi l'industrie de l'audio, qui reçoit des millions par année des audiophiles de la planète, ne met elle pas de la pression sur l'industrie de l'enregistrements pour qu'elle accorde aux audiophiles l'essentiel c'est à dire des enregistrements de qualité haute fidélité? N'est-ce pas se tirer dans le pied de ne rien faire?

Amicalement

Richard





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Dim 28 Nov - 9:28

J'aime bien la philosophie et la musique alors j'ai un intérêt à y investir un peu de temps. Parfois mon temps est limité alors je ne peut pas toujours discuter.

Pour ma part ma position actuelle est plutôt simple et pourrait choquer quelques audiophiles endurcis. J'aime la musique, celle qui me transmet des émotions et me fait vivre de bons moments. J'aime les sons et la rectitude de leur restitution. Afin de satisfaire ces deux besoins j'ai essayé de me procurer le système de son qui me satisfait le plus dans mes moyens financiers. J'ai cherché pendant quelques mois, j'ai écouté et j'ai acheté et maintenant j'écoute de la musique et vie des émotions.

Évidemment, influencé par la lecture de différents fora, j'ai mes périodes de doute où je vais écouter autre chose, où je songe à monter dans la hierarchie Naim afin "d'améliorer mon son" mais à chaque fois je me pose la question suivante: est-ce que je vais vivre des émotions différentes ou meilleures? Est-ce que ça vaut le prix? Et bien à date je n'ai rien changé de mon système...

C'est ce qui fait de moi un mélomane et non un audiophile. Il y a des audiophiles mélomanes, j'aime bien penser que c'est la plupart. Il y a cependant des éternels insatisfaits. Ceux qui doivent à tout moment faire un changement par ci, un changement par là. C'est les cables, c'est le préamp, c'est la carte de son, etc. À chaque changement ils recherchent ce changement de "son" qu'ils idéalisent. Ma théorie est que tout simplement nos oreilles (je dis bien nos oreilles et non notre coeur/émotions) s'habituent à un son donné et qu'une fois habitué tout changement est intéressant et quand il est positif il entraîne une modification dans la chaîne. Après quelques-mois d'habitude un autre changement est de mise. C'est pour cela que je dis que certains audiophiles sont d'éternels insatisfaits car tellement de facteur peuvent changer le son d'une chaîne et l'idéal ne peut rarement qu'être atteint dans une fourchette fermée d'un budget. Je suis persuadé que si à chaque changement je pose la question à cet audiophile s'il vit sa musique différemment ou s'il ressent une autre émotion il aura de la difficulté à me répondre car il écoute les sons et non la musique.

Mes propos sembleront peut-être dur pour certains audiophiles mais sachez que je ne vise personne en particulier et que ce n'est certainement pas un jugement de valeur. C'est ma façon à moi de rationaliser pourquoi je ne change pas tel ou tel composant de mon système à tous les 6 mois alors que je vois beaucoup de gens m'entourant dans les fora le faire! C'est ma façon à moi de réussir à me contenter de ce que j'ai, de vivre la musique sans vider mon compte de banque et en me laissant du temps pour l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Dim 28 Nov - 9:38

Je suis en feu aujourd'hui LOL!

Hier dans la discussion que j'ai eu avec Gilbert, il me lance un moment donné, qu'il n'a pas encore trouvé la chaine qui le jette sur le cul. Je souligne pour fin de meilleure compréhension pour mon lectorat nombreux, que Gilbert est sur le point de passer aux choses sérieuses, soit acheter une chaine hifi digne de ce nom.

Jeter su le cul donc. Sur le coup je n'ai pas réagi comme quoi l'âge aidant, je ne suis pas vite vite tout le temps, de moins en moins vite d'ailleurs mais bon......

Mais pourquoi diable est-ce la chaine qui doit jeter sur le cul? Pourquoi? La musique n'est-elle pas en mesure de le faire par sa simple beauté? Ne dit-on pas qu'une chaine qui a la faculté de s'effacer devant la musique est une bonne chaine?

On est loin des aspects techniques ici mais peut-on se permettre d'éluder ce questionnement? Juste parce que........ Pourquoi au fait?

Je vous le demande.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Dim 28 Nov - 9:58

Martin a écrit:
J'aime bien la philosophie et la musique alors j'ai un intérêt à y investir un peu de temps. Parfois mon temps est limité alors je ne peut pas toujours discuter.

Pour ma part ma position actuelle est plutôt simple et pourrait choquer quelques audiophiles endurcis. J'aime la musique, celle qui me transmet des émotions et me fait vivre de bons moments. J'aime les sons et la rectitude de leur restitution. Afin de satisfaire ces deux besoins j'ai essayé de me procurer le système de son qui me satisfait le plus dans mes moyens financiers. J'ai cherché pendant quelques mois, j'ai écouté et j'ai acheté et maintenant j'écoute de la musique et vie des émotions.

Évidemment, influencé par la lecture de différents fora, j'ai mes périodes de doute où je vais écouter autre chose, où je songe à monter dans la hierarchie Naim afin "d'améliorer mon son" mais à chaque fois je me pose la question suivante: est-ce que je vais vivre des émotions différentes ou meilleures? Est-ce que ça vaut le prix? Et bien à date je n'ai rien changé de mon système...

C'est ce qui fait de moi un mélomane et non un audiophile. Il y a des audiophiles mélomanes, j'aime bien penser que c'est la plupart. Il y a cependant des éternels insatisfaits. Ceux qui doivent à tout moment faire un changement par ci, un changement par là. C'est les cables, c'est le préamp, c'est la carte de son, etc. À chaque changement ils recherchent ce changement de "son" qu'ils idéalisent. Ma théorie est que tout simplement nos oreilles (je dis bien nos oreilles et non notre coeur/émotions) s'habituent à un son donné et qu'une fois habitué tout changement est intéressant et quand il est positif il entraîne une modification dans la chaîne. Après quelques-mois d'habitude un autre changement est de mise. C'est pour cela que je dis que certains audiophiles sont d'éternels insatisfaits car tellement de facteur peuvent changer le son d'une chaîne et l'idéal ne peut rarement qu'être atteint dans une fourchette fermée d'un budget. Je suis persuadé que si à chaque changement je pose la question à cet audiophile s'il vit sa musique différemment ou s'il ressent une autre émotion il aura de la difficulté à me répondre car il écoute les sons et non la musique.

Mes propos sembleront peut-être dur pour certains audiophiles mais sachez que je ne vise personne en particulier et que ce n'est certainement pas un jugement de valeur. C'est ma façon à moi de rationaliser pourquoi je ne change pas tel ou tel composant de mon système à tous les 6 mois alors que je vois beaucoup de gens m'entourant dans les fora le faire! C'est ma façon à moi de réussir à me contenter de ce que j'ai, de vivre la musique sans vider mon compte de banque et en me laissant du temps pour l'essentiel.

Salut Martin,

Je suis 100% d'accord avec ce que tu écris.

Vois-tu, l'important ce n'est pas d'adhérer à ce que j'écrit mais d'exprimer ce que l'on ressent. On peut très bien vivre sa hifi comme on l'entend et discuter sur des sujets chauds. Ce qui me décourage c'est mon incapacité à sortir le jus des audiophiles, c'est à dire de discuter à livre ouvert sur les qualités des enregistrements par exemple, sur les prix de la hifi que je trouve injustifiés trop souvent. Il y a peut être des gars parmi vous qui trouvent qu'il n'y a pas de problème avec ces derniers, j'aimerais le savoir. Pourquoi? Je ne conteste pas ce droit d'aimer la compression, je cherche à comprendre pourquoi la TT est de retour, que les tubes sont encore là et fort à part ça. Comprends-tu?

Pourquoi la hifi n'avance pas? C'est mon impression. Pourquoi? Va toujours bin falloir qu'on explique un moment donné pourquoi cette impression de stagnation en hifi. Est-ce tout ce qu'elle a à offrir la hifi? Je ne crois pas mais tant qu'on va se prendre la tête sur les fora pour déterminer quel est le meilleur type d'ampli ou de lecteur, franchement pourquoi l'industrie se grouillerait?

Le problème c'est que je n'en ai pas pour mon argent. Idem pour tous les audiophiles, c'est ma position. Peut-on en parler. Je crois que non. Dire à un gars qui vient d'investir 10000$ dans un ampli à tube et qu'il est à coté de la hifi et est-ce vrai? Ce qui m'embête c'est que la façon dont on discute cour-circuite notre droit à l'évolution. Qu'est ce que la hifi nous offre de nouveaux, de révolutionnaire, une espèce d'équivalence de la 3D en cinéma maison? Je te le demande? Cela n'existe pas, Pourquoi? Je n'ai pas la réponse mais il est possible que NOUS ayons une réponse, nuance! Il faut en discuter sans remettre en doute ton plaisir et celui de l'ensemble des audiophiles.

Tu as parlé du doute, tu sais que c'est un moteur puissant en philosophie. Le doute permet de se remettre en question, le doute permet d'évoluer. Encore faut-il douter.

Richard
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Dim 28 Nov - 17:26

Je discute actuellement avec un groupe de français de la philo en hifi. Pas tous d'accord les boys et la discussion est intéressante.

S'est glissé dans la discussion un preneur de son indépendant qui enregistre particulièrement dans des chapelles/églises/cathédrales des musiques classiques. Voici un passage intéressant : Je pense pour ma part qu'une écoute demande un certain investissement personnel, une attention particulière de l'interprétation et de l'œuvre, et que dans ce cas, l'enregistrement ne dois pas être compressé, afin d'en garder toutes les subtilités, voir les défauts, qui font aussi parti de la musique.

Un preneur de son qui dit que la compression ce n'est pas nécessaire, c'est doux à mon oreille et c'est ce genre d'enregistrement qu'il faut rechercher. J'aurai une adresse pour acheter ou prendre des infos sur ces productions.

Un p'tit coup de jouissance ici, là!
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Lun 29 Nov - 7:21

Voici l'adresse internet de notre preneur de son : http://denispiejut.free.fr/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Lun 29 Nov - 8:39

Intéressant !
Il faudrait lui demander s'il est possible de lui acheter des fichiers Wav d'enregistrements naturels non compressés.
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Lun 29 Nov - 20:59

Je lui ai demandé s'il avait des fichiers WAV qu'ils pourraient vendre.

Réponse à venir.

Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Lun 29 Nov - 21:02

J'ai demandé sur Elfbi ce qu'ils pensaient de la compression. Voici la réponse de Denis, notre preneur de son :

La compression est utilisée :
- Pour remonter les niveaux, afin de ressortir plus fort que les autres.
- Pour réduire la dynamique, afin que toutes les parties soient correctement audibles, lors de l'écoute en voiture ou en faisant la cuisine par exemple.
- Pour donner un effet sur certaines musiques (hard, rap, techno, transe etc.), mais elle est partie intégrante de la musique dans ce cas.
- Quelque fois pour servir de "liant", ou à "arrondir" un enregistrement ou un mix un peu déséquilibré (Peut-être que j'en oublie).

En enregistrement de musique classique, les niveaux peuvent varier énormément, selon les pièces enregistrées. Certain son, ou fréquence, amène parfois des pics un peu aberrant, et dans ce cas, nous ne parlerons pas vraiment de compression, mais d'un léger écrêtage du signal, afin de ne pas se retrouver avec des volumes ridiculement bas, et ils n'auront dans ce cas (pratiquement) aucune influence sur la qualité.

Pour ma part, je ne suis pas un adepte de la compression. Même si on peu gagner en "confort" d'écoute, on perd toujours quelque chose (image spatiale, timbres, harmoniques).
Mais on à trop souvent l'habitude de recevoir les choses "toutes cuites", et je comprends que partant de ce principe, certaines productions se soient un peu uniformisées, dans ce but de confort auditif. C'est un choix.
Je pense pour ma part qu'une écoute demande un certain investissement personnel, une attention particulière de l'interprétation et de l'œuvre, et que dans ce cas, l'enregistrement ne dois pas être compressé, afin d'en garder toutes les subtilités, voir les défauts, qui font aussi parti de la musique.

La qualité du matériel d'enregistrement (les micros surtout) joue beaucoup aussi. J'utilise maintenant des microphones omnidirectionnels (de marque DPA), qui sont en fait des capteurs de pression acoustique, d'une sensibilité extrême, mais aussi capable d'encaisser des 144 dB. Du coup, tout est parfaitement audible, à tous les niveaux, ce qui n'était pas le cas avec des micros de qualité moindre (les sons faibles le sont trop, les sons forts saturent).


Notez le dernier paragraphe sur les micros, intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Mar 30 Nov - 3:13

Je suis à 100% de son avis ! Cela fait plaisir de lire de telles réflexions.
Tout n'est pas foutu, même si comme il le dit, la compression est le mode sans effort, la voie facile, donc très fréquentée ! Quelques ingé résistent encore et toujours !

Je retiens le passage sur l'enregistrement de musique classique : il y a une telle dynamique avec un grand orchestre qu'un CD ne doit pas pouvoir la restituer entièrement ! Même avec un niveau de base extrêmement faible : ampli à fond obligatoire pour entendre les pianissimi ! Ne parlons même pas d'un vinyle : écrêtage massif ! Un SACD est probablement le seul média possible, 120dB de dynamique si ma mémoire est bonne, contre 90 pour un CD. Avec bien sur les fichiers Wav !!

Richard, tu devrais donner le lien de ce genre de discussion, ça m'éviterait de chercher Wink
Revenir en haut Aller en bas
RicharD



Messages : 3757
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 63
Localisation : Val d'Or

MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Mar 30 Nov - 7:57

Le voici mais attention, ça brasse par bout.

http://www.elfbi.com/phpBB2/viewtopic.php?t=2518
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La hifi et la philosophie   Aujourd'hui à 14:59

Revenir en haut Aller en bas
 
La hifi et la philosophie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Club sono , S.P.L , hifi .....
» Lire de la philosophie ^^
» La Philosophie d'Orgeix ..en parler avec vous !
» Livre de chevet ou philosophie de la la marche
» système JBL =hifi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Audio Café :: Réflexions audiophiles-
Sauter vers: